RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités
            Par Pocket, publié le 04/06/2018
            Êtes-vous vraiment vous-même ?

            Le best-seller de développement personnel de Lise Bourbeau, "Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même" explique d’où peuvent provenir les maux physiques, émotionnels, mentaux… Un livre essentiel pour mieux se connaître et se libérer !

            « Ce n'est pas ce que l'on vit qui fait souffrir, mais bien la réaction à ce que l'on vit, à cause de blessures non guéries. » Lise Bourbeau

            Les cinq blessures

            Lise BOURBEAU, auteur de nombreux best-sellers de développement personnel, révèle dans ce guide 5 blessures qui empêchent d’évoluer, et qui reviennent sans cesse donner l'impression de tourner en rond. Selon elle, notre raison d’être est justement de travailler l’une de ces 5 blessures et de s’en libérer. Chacune d’entre elles correspond à un masque que l’on se crée pour dissimuler des comportements que l’on ne veut pas montrer et que l’on endosse pour se protéger d'une souffrance trop vive. Quelles sont-elles ?

            1. Le rejet

            La blessure : un enfant qui se sent rejeté par ses parents, cherche à tout prix à se faire accepter, à se montrer. Adulte, on a affaire à quelqu’un de souvent dans la lune, qui se dévalorise et recherche la solitude.

            Le masque : celui du fuyant car la personne concernée va tout faire pour éviter un nouveau rejet et fuir devant des situations qui lui rappellent son enfance. Difficile par conséquent pour elle de s'accepter telle qu’elle est, et de construire des relations durables.

            Physiquement : une personne plutôt mince, parfois trop, pour passer inaperçue. Un corps qui veut disparaître, des yeux apeurés, des problèmes de peau, souvent, pour éviter d’être touché.

            1. L'abandon

            Une blessure qui arrive le plus souvent dans les premières années de la vie. Il n’y a pas besoin d’avoir vraiment vécu un abandon pour le ressentir mais ce sentiment peut s’ancrer dans le corps, s’inscrire dans la mémoire de vie. En grandissant, le sujet pense qu’il ne peut rien faire seul, s’engage dans des relations fusionnelles, voire destructrices.

            Le masque : celui de la dépendance, pour quelqu’un cherchant constamment à être aimé, reconnu. Voire se mettre dans des situations d’infériorité, de dominé, en demande perpétuelle.

            Physiquement : les personnes ayant cette blessure courbent souvent le dos, ont les épaules voûtées… Leur corps est mince et long, ils ont des yeux tristes.

            1. L'humiliation

            La blessure : elle naît chez des personnes qui ont beaucoup été dénigrées enfant notamment par leurs parents, en public ou en privé, et ce plus ou moins violemment. Plus tard, on découvre une personnalité qui pense valoir moins que les autres, hypersensible, qui se blâme pour tout.

            Le masque : celui du masochiste. La personne masochiste éprouve du dégoût d’elle-même et des autres.

            Physiquement : une tendance à l’embonpoint, pour se créer une protection et ne plus souffrir des coups extérieurs.

            1. La trahison

            La blessure : provenant encore une fois de la tendre enfance, une personne qui cherchera adulte à se mettre en avant, à vouloir tout maîtriser pour ne pas être déçue.

            Le masque : le contrôlant. Celui qui le porte est donc envahissant, s’impose et veut tout régimenter.

            Physiquement : on a affaire à des personnes carrées, large d’épaules pour les hommes, des hanches pour les femmes. Qui montrent leur force. C’est aussi quelqu’un avec un regard séducteur, intense, qui intimide l’autre.

            1. L'injustice

            La blessure : elle intervient quand il y a un vrai ressenti d’injustice (dans la famille ou un cercle proche), si la personne s’est sentie moins écoutée ou mise en valeur qu’un frère ou une soeur, moins aimé par son père ou sa mère...

            Le masque : celui de la rigidité, du perfectionniste qui ne veut plus ressentir l'injustice. Ces victimes se donnent toujours à fond, voir trop : hyper sensibles, stressées, le burn out est un classique pour elles. Elles sont froides, comme si rien ne les touchait.

            Physiquement : une personne au corps droit, bien fait. Mâchoire serrée et cou raide, le perfectionniste montre souvent de l’épuisement, à force de toujours trop donner, d’être scrupuleux à l’extrême.

            Vous vous reconnaissez dans l’une de ses blessures ? C’est tout à fait normal  et c’est le premier pas nécessaire pour s’en débarrasser ! Avec Les 5 blessures qui empêchent d’être soi-même, l’auteur propose un guide simple et pratique pour faire face à ses blessures originelles, en ôtant les masques créés pour se protéger. La clé pour être enfin soi-même et vivre.

            * En savoir plus sur ce livre éclairant :

            * A lire du même auteur :


            * Pour écouter son bel accent chantant :

            Pocket
            Un livre, une rencontre.