RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Cogito

            Robert Laffont
            EAN : 9782221242605
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Cogito

            Collection : Collection R
            Date de parution : 29/05/2019
            Le nouveau thriller d'anticipation haletant de Victor Dixen, auteur de la saga best-seller Phobos !

            Un don du ciel…
            Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
            …ou un...

            Un don du ciel…
            Roxane, dix-huit ans, a plongé dans la délinquance quand ses parents ont perdu leur emploi, remplacés par des robots. Sa dernière chance de décrocher le Brevet d’Accès aux Corporations : un stage de programmation neuronale, une nouvelle technologie promettant de transformer n’importe qui en génie.
            …ou un pacte avec le diable ?
            Pour les vacances de printemps, Roxane s’envole pour les îles Fortunées, un archipel tropical futuriste entièrement dédié au cyber-bachotage. Mais cette méthode expérimentale qui utilise l’intelligence artificielle pour « améliorer » la substance même de l’esprit humain est-elle vraiment sûre ? En offrant son cerveau à la science, Roxane a-t-elle vendu son âme au diable ?
            Demain, l’intelligence artificielle envahira toutes les strates de la société.
            L’ultime frontière sera notre cerveau.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221242605
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Enlivre_moi Posté le 10 Septembre 2019
              Le monde a évolué et désormais les robots et l'intelligence artificielle sont partout dans la société. Les parents de Roxane ont perdu leur travail et sa mère est morte à cause de cela. En décrochage scolaire, elle se voit alors proposer un stage pour réussir son Bac, le sésame qui donne encore accés au travail. Mais l'île paradisiaque qui accueille ces stagiaires pour les booster grâce à l'IA ne cacherait-elle pas plutôt un enfer ? Les robots, l'IA et la philo ne sont pas vraiment mes dada (comme l'espace pour Phobos) mais Victor Dixen a toujours l'art de rendre passionnant des sujets qui me laissaient indifférente à la base. J'ai été totalement happé par Cogito. Le personnage principal m'a beaucoup plu. Ses doutes, ses rêves, ses blessures m'ont touchée. J'ai aussi apprécié les personnages secondaires notamment Apolline, une gosse de riche pas vraiment sympathique. Le roman est souvent jalonné par des explications techniques sur l'IA et les robots mais je ne me suis jamais ennuyée car il y a aussi pas mal d'action. Cogito se révèle un roman haletant qu'on ne peut plus lâcher tant on veut savoir ce qu'il va se passer. C'est aussi un roman qui pourrait avoir sa place dans un... Le monde a évolué et désormais les robots et l'intelligence artificielle sont partout dans la société. Les parents de Roxane ont perdu leur travail et sa mère est morte à cause de cela. En décrochage scolaire, elle se voit alors proposer un stage pour réussir son Bac, le sésame qui donne encore accés au travail. Mais l'île paradisiaque qui accueille ces stagiaires pour les booster grâce à l'IA ne cacherait-elle pas plutôt un enfer ? Les robots, l'IA et la philo ne sont pas vraiment mes dada (comme l'espace pour Phobos) mais Victor Dixen a toujours l'art de rendre passionnant des sujets qui me laissaient indifférente à la base. J'ai été totalement happé par Cogito. Le personnage principal m'a beaucoup plu. Ses doutes, ses rêves, ses blessures m'ont touchée. J'ai aussi apprécié les personnages secondaires notamment Apolline, une gosse de riche pas vraiment sympathique. Le roman est souvent jalonné par des explications techniques sur l'IA et les robots mais je ne me suis jamais ennuyée car il y a aussi pas mal d'action. Cogito se révèle un roman haletant qu'on ne peut plus lâcher tant on veut savoir ce qu'il va se passer. C'est aussi un roman qui pourrait avoir sa place dans un cours de philo sur le travail ou la technologie. En effet, moi qui déteste la philo, j'ai beaucoup apprécié les petites incursions notamment dans les textes de Descartes. En bref : lisez Cogito ^^
              Lire la suite
              En lire moins
            • Roman_eBVB Posté le 4 Septembre 2019
              On s'attaque aujourd'hui à une sortie qui a fait parler d'elle dans la sphère littéraire : Cogito, de Victor Dixen, paru aux éditions Robert Laffont 😃 Dans un monde où l'intelligence artificielle s'est fait une place de choix et met de plus en plus en situation de précarité les travailleurs humains, Roxane, dix-sept ans, essaie de survivre dans cette jungle urbaine. Elle n'a pas beaucoup d'espoir de décrocher son BAC, véritable sésame pour assurer son avenir. Jusqu'au jour où Noosynth, société leader ayant le monopole du marché de l'IA, lui propose une bourse pour assister au stage Sciences Infuses. Direction les Îles Fortunées pour une injection de neurobots, véritable évolution technologique, capable d'apprendre une quantité de notions quasi illimitée du cerveau. Mais ce dopage neurologique est-il vraiment aussi sans danger que le prétend Noosynth ? Vous en vous en souviendrez peut-être, j'ai découvert la plume de Victor Dixen assez récemment avec la lecture du premier tome de sa saga Phobos. Une expérience plutôt sympathique en dépit de petits défauts qui avaient réfréné mes élans. En attendant de m'attaquer à la suite, j'ai eu l'occasion de croiser Cogito sur ma route et j'étais assez curieuse de retrouver cet auteur sur un nouvel univers... On s'attaque aujourd'hui à une sortie qui a fait parler d'elle dans la sphère littéraire : Cogito, de Victor Dixen, paru aux éditions Robert Laffont 😃 Dans un monde où l'intelligence artificielle s'est fait une place de choix et met de plus en plus en situation de précarité les travailleurs humains, Roxane, dix-sept ans, essaie de survivre dans cette jungle urbaine. Elle n'a pas beaucoup d'espoir de décrocher son BAC, véritable sésame pour assurer son avenir. Jusqu'au jour où Noosynth, société leader ayant le monopole du marché de l'IA, lui propose une bourse pour assister au stage Sciences Infuses. Direction les Îles Fortunées pour une injection de neurobots, véritable évolution technologique, capable d'apprendre une quantité de notions quasi illimitée du cerveau. Mais ce dopage neurologique est-il vraiment aussi sans danger que le prétend Noosynth ? Vous en vous en souviendrez peut-être, j'ai découvert la plume de Victor Dixen assez récemment avec la lecture du premier tome de sa saga Phobos. Une expérience plutôt sympathique en dépit de petits défauts qui avaient réfréné mes élans. En attendant de m'attaquer à la suite, j'ai eu l'occasion de croiser Cogito sur ma route et j'étais assez curieuse de retrouver cet auteur sur un nouvel univers science-fictionnel. Toutefois, je n'ai malheureusement pas été séduite, en finalité. Et c'est avec un regret sincère que je me résous à cette constatation, car le potentiel de ce récit était, à mon sens, immense. L'intelligence artificielle est l'un des axes de la SF qui intrigue le plus et qui remporte la majorité des suffrages, notamment grâce aux œuvres phares qui ont jalonné ces dernières décennies. Bien que le sujet ait quelque peu stagné sur ses positions depuis un bon moment, on ne se lasse pas de découvrir de nouvelles manières d'aborder le sujet et de le décortiquer. Oui mais voilà, là où j'espérais, non pas une révolution totale du genre, mais bien une nouvelle manière de repenser l'IA, je n'ai hélas retrouvé que des lieux communs qui n'ont pas vraiment fait "avancer la cause", si je puis m'exprimer ainsi 🤔 Si j'ai apprécié les nombreuses références à la culture populaire traitant de ce thème (I, Robot, Matrix, Terminator, et j'en passe), je n'ai pu m'empêcher de mettre en parallèle le fait que la question ne faisait pas tellement peau neuve dans son traitement. Cet ouvrage pose question à cet égard : l'auteur a-t-il souhaité apporté sa pierre à l'édifice de la réflexion sur l'intelligence artificielle et ses conséquences aussi bien technologiques qu'humaines ou a-t-il plutôt cherché à prouver la capacité réelle ou non d'une telle création à échapper au contrôle de ses créateurs ? Il m'est avis que la solution tient en un peu des deux réponses. Je salue à cette occasion l'incroyable travail de documentation et l'investissement de toute évidence conséquent que l'auteur met dans chacune de ses œuvres. Il y a une source de savoir indéniable qui se dévide au fil des pages, appuyé par des citations, des mises en contexte et des schémas qui apportent un plus par leur visuel 👌 En confrontant tout ce qu'il a pu étudier et connaître sur le sujet, Victor Dixen semble nous présenter la somme de ses réflexions sur les retombées éventuelles, positives comme néfastes, vis-à-vis du monde humain, mais pas seulement. Car au cours de ma lecture, j'aurais presque été convaincue de l'impossibilité pour une pensée programmée d'accéder à un degré de conscience forte. Toute ce long cheminement sur le Cogito, "Je pense donc je suis", ne tendrait-il pas à nous pointer les limites intrinsèques d'un programme par définition non humain ? 🧐 Le sujet de l'intelligence artificielle, s'il n'est donc pas clairement revisité, reste toutefois exploité et étudié sous toutes les coutures dans cet ouvrage, ce qui était une approche plutôt risquée. Il est regrettable que cela ait parallèlement nui au rythme de l'intrigue. Celle-ci prend du temps pour se mettre en place, beaucoup de temps - un temps nécessaire, je tiens à le préciser, car le reste ne ferait pas sens sans cette exposition initiale. Mais l'on s'attend à tout moment à rentrer dans le vif du sujet, sans que ce moment n'arrive avant des centaines de pages, et de manière tout à fait déroutante 😬 À bien des égards, la plume s'est révélée d'une prévisibilité imprévisible. Voilà qui n'est pas très clair, j'en conviens, mais permettez-moi d'expliquer mon point de vue : en effet, j'ai eu du mal à comprendre comment les personnages pouvaient mettre autant de temps à passer d'un point A à un point B, surtout quand on connaît leurs références sur le sujet de l'intelligence artificielle. Mais au moment où ils parviennent enfin à dépasser ces évidences, l'histoire prend un virage pour offrir une idée certes originale, mais qui m'a, disons, un peu déçue - j'ai conscience de faire preuve d'une exigence un peu trop rigoureuse en la matière, cela dit. Quoi qu'il en soit, l'idée en question passe d'un seul coup d'une position à l'autre, de manière répétée sur un court laps de temps, et perd de plus en plus d'impact à mesure qu'elle s'affine, car elle empêche l'effet "illumination", à mes yeux. Pour en revenir aux personnages, de l'héroïne aux protagonistes secondaires, je n'ai hélas ressenti aucun atome crochu avec l'un d'entre eux. J'ai eu du mal à accrocher à leur psychologie et aux stéréotypes qui les caractérisaient un tout petit peu trop, même si j'ai apprécié leur cohésion finale qui attestait d'une forme de mûrissement. Pas de coup de cœur, donc, sauf peut-être pour les androbots+ Adam et Ève, curieusement 🤷#8205;#9792;️ En conclusion, ce livre ne manque sincèrement pas d'intérêt dans sa découverte. C'est tout de même un monde très accompli et bien réfléchi que nous présente Victor Dixen, et le travail qu'il a fourni se ressent en permanence, que vous adhériez ou non à sa plume. Celle-ci a le mérite de chercher à rendre accessible les notions les plus compliquées et apporte à la forme une belle cohérence d'ensemble. J'ai personnellement retrouvé cet emprunt dans les dialogues qui ne sonnent pas toujours juste à mon sens, mais qui est tout de même nettement moins marqué que dans Phobos. J'en profite pour souligner la petite référence à cette saga glissée dans le livre, qui m'a arraché un petit sourire de connivence. Je suis en effet une grande adepte des histoires liées entre elles 😃 Quoi qu'il en soit, si vous cherchez à comprendre les ficelles de l'intelligence artificielle et à mettre celle-ci en parallèle avec toutes les autres grandes pensées qui se sont penchées sur son cas, ce roman est fait pour vous. Vous en sortirez nécessairement grandi d'une opinion propre, sur ce thème qui n'a pas fini de faire couler beaucoup d'encre 😉 ----- 🧠👩#8205;💻 ----- Le petit mot de la fin 🖋 Ce retour sur le roman « Cogito » n’est que le fruit d’une appréciation générale de la lectrice perdue au milieu d’une foule de tant d’autres que je suis. Les remarques, positives comme négatives, qui y sont établies ne sont que le reflet de mon avis personnel sur la question et ne sauraient s’autoproclamer références en la matière #9757; N’hésitez donc jamais à ouvrir vous-mêmes ce livre pour vous en faire votre propre avis et si je ne pouvais vous donner qu’un conseil, terminez-le quoi qu’il en soit, afin d’avoir toutes les cartes en mains pour vous prononcer sur la qualité de celui-ci dans son intégralité 😉 N’oublions jamais qu’un roman dont la lecture ne nous prend que quelques heures représente en réalité des mois de travail acharné de la part de l’auteur, qui a mis une importante part de lui dedans et qui a pris le risque d’exposer son bébé au reste du monde 💚
              Lire la suite
              En lire moins
            • Anis0206 Posté le 2 Septembre 2019
              Après nous avoir emmené sur la planète mars dans sa génialissime saga Phobos, l'auteur revient nous emmener explorer notre cerveau. Aux îles fortunées, Roxane et les autres stagiaires du stage science infuse vont découvrir les pouvoirs et les miracles de l'intelligence artificielle. De la science fiction absolument délicieuse avec une intrigue passionnante, tout ça écrit par la superbe plume de Victor Dixen
            • llamy89 Posté le 24 Août 2019
              D'abord, le livre a attiré mon regard : couverture illustrant superbement le roman. Les illustrations intérieures : pages noires pour passer d'un chapitre à l'autre. L'objet attire, le contenu requiert votre attention. COGITO est un excellent roman d'anticipation. Proposer dans la section "Jeunes Adultes", il ne devrait pas y être cantonné. Il donne à réfléchir sur la technologie, ses avancées, le pouvoir que l'on lui confère dans nos vies. La philosophie est à fleur de pages. Depuis le taylorisme au début des années 1900, les ingénieurs n'ont cessé de chercher les moyens d'optimiser les rendements humains. La technique a pris le pas sur l'humain dans certaines tâches, améliorer des conditions de travail, supprimés des emplois. L'auteur nous conte une histoire captivante, malgré quelques longueurs tout à fait absorbables, entre action et réflexions philosophiques avec des personnages typés : la jeune rebelle, l'utopiste, le geek, tous intéressants malgré le cliché. Roxane, jeune femme rebelle, orpheline, démarre dans la vie avec l'absence de sa mère, l'alcoolisme de son père. Révoltée contre les robots qui ont conduit ses parents à un boulot déclassé sans intérêt. Devenir délinquante, appartenir à une famille choisie celle constituée par ses copines les "Clébardes", voilà son avenir immédiat. Une chance s'offre à... D'abord, le livre a attiré mon regard : couverture illustrant superbement le roman. Les illustrations intérieures : pages noires pour passer d'un chapitre à l'autre. L'objet attire, le contenu requiert votre attention. COGITO est un excellent roman d'anticipation. Proposer dans la section "Jeunes Adultes", il ne devrait pas y être cantonné. Il donne à réfléchir sur la technologie, ses avancées, le pouvoir que l'on lui confère dans nos vies. La philosophie est à fleur de pages. Depuis le taylorisme au début des années 1900, les ingénieurs n'ont cessé de chercher les moyens d'optimiser les rendements humains. La technique a pris le pas sur l'humain dans certaines tâches, améliorer des conditions de travail, supprimés des emplois. L'auteur nous conte une histoire captivante, malgré quelques longueurs tout à fait absorbables, entre action et réflexions philosophiques avec des personnages typés : la jeune rebelle, l'utopiste, le geek, tous intéressants malgré le cliché. Roxane, jeune femme rebelle, orpheline, démarre dans la vie avec l'absence de sa mère, l'alcoolisme de son père. Révoltée contre les robots qui ont conduit ses parents à un boulot déclassé sans intérêt. Devenir délinquante, appartenir à une famille choisie celle constituée par ses copines les "Clébardes", voilà son avenir immédiat. Une chance s'offre à elle avec le stage de science infuse, méthode expérimentale qui lui permettra d'accéder à une nouvelle technologie révolutionnaire promettant à quiconque de devenir un petit génie sans efforts... Rox est sélectionnée. Cogito ergo sum a dit Socrate. Je pense donc je suis : Citation reprise par Descartes dans son "discours de la Méthode". Ce même discours qui mènera à la création de la "Zone Franche" où se sont réfugiés les réfrataires à toutes technologies comme Faune et ses proches. Choc des mondes entre Rox, Faune et les autres stagiaires gâtés par la vie. Victor Dixen nous offre un thriller sur fond de questions de sociétés, étayé par les grands philisophes de notre temps, piqueté de références cinématographiques et littéraires qui captivent. Ce roman questionne. On vit avec Roxane les événements, on la comprend, on s'aperçoit que finalement ces professeurs avaient raison de lui demander : "quand elle se servirait de son cerveau ?". Damien Prinz s'appuie sur les grands penseurs Pascal, Descartes, Assimov et mathématiciens Wiener, Turing, pour créer un programme qui donnera un monde meilleur à l'humain. Seulement, est-on toujours maître de ses découvertes... L'écriture est rythmée, les rebondissements nombreux, l'épilogue inattendu, cocktail pour un bon moment de lecture !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Eroblin Posté le 21 Août 2019
              J’ai découvert Victor Dixen l’année dernière en dévorant sa trilogie « Phobos », aussi quand ai-je vu ce roman, je l’ai acheté sans vraiment réfléchir et je dois dire que je n’ai pas regretté mon achat. J’ai beaucoup aimé cette dystopie sur un monde dominé par les robots et l’intelligence artificielle. Dans cette société (future ?) les robots, machines en tous genres remplacent peu à peu les hommes et les femmes qui sont réduits à des tâches subalternes ou à n’être que des improductifs. Certes, il y des minorités qui tentent de se révolter comme les « humanicistes » toujours prêts à manifester, contester ou, plus radicaux encore, les Affranchis, installés en Lozère le seul département qui vit en totale indépendance par rapport au reste du territoire et qui ont rejeté toute forme de technologie. Mais ces deux groupes minoritaires ne peuvent mettre un terme à l’installation d’une société entièrement automatisée. C’est dans cet univers qu’a grandi Roxane, elle a vu ses parents perdre leur emploi de comptable, dégringoler l’échelle sociale pour devenir des éboueurs de dernière zone. Pire, sa mère est morte, son père a sombré dans l’alcoolisme et elle, elle est la dernière des cancres de son lycée. Autant... J’ai découvert Victor Dixen l’année dernière en dévorant sa trilogie « Phobos », aussi quand ai-je vu ce roman, je l’ai acheté sans vraiment réfléchir et je dois dire que je n’ai pas regretté mon achat. J’ai beaucoup aimé cette dystopie sur un monde dominé par les robots et l’intelligence artificielle. Dans cette société (future ?) les robots, machines en tous genres remplacent peu à peu les hommes et les femmes qui sont réduits à des tâches subalternes ou à n’être que des improductifs. Certes, il y des minorités qui tentent de se révolter comme les « humanicistes » toujours prêts à manifester, contester ou, plus radicaux encore, les Affranchis, installés en Lozère le seul département qui vit en totale indépendance par rapport au reste du territoire et qui ont rejeté toute forme de technologie. Mais ces deux groupes minoritaires ne peuvent mettre un terme à l’installation d’une société entièrement automatisée. C’est dans cet univers qu’a grandi Roxane, elle a vu ses parents perdre leur emploi de comptable, dégringoler l’échelle sociale pour devenir des éboueurs de dernière zone. Pire, sa mère est morte, son père a sombré dans l’alcoolisme et elle, elle est la dernière des cancres de son lycée. Autant dire qu’elle ne parviendra jamais à obtenir son BAC, le brevet d’accès aux corporations qui a remplacé notre bon vieux bac ! Et puis coup de chance, elle est sélectionnée par Noosynth, la plus grande corporation française spécialisée dans l’IA, pour passer une semaine aux îles Fortunées, au cours de laquelle son cerveau sera programmé pour recevoir tout le programme de terminale. Ce qui lui permettra de réussir brillamment les épreuves du BAC. Roxane se retrouve bientôt dans un univers de rêve où, en une nuit, elle devient bilingue, assimile tout le programme de philo, etc… Mais est-il prudent de laisser ainsi son cerveau accessible à un immense logiciel neuronal de programmation ? J’ai beaucoup aimé ce roman qui se divise en deux parties. La première partie nous amène à découvrir ce site de rêve dans lequel se retrouve projetée Roxane : un décor exotique, des robots pour vous servir, des journées à ne rien faire et des nuits pendants lesquelles, alors que vous dormez, on vous transmet des connaissances. Par contre, la vie quotidienne avec les stagiaires n’est pas un long fleuve tranquille car la plupart ont payé très cher pour être là, alors que Roxanne n’a pas versé un sou, elle a été choisie comme deux autres garçons par Noosynth et n’a rien payé. Elle vient d’un milieu social à des années lumières de ceux des autres stagiaires et les dissensions se font vite sentir. Cette première partie est assez lente, elle permet au lecteur de s’imprégner de l’atmosphère tout en sentant qu’il y a anguille sous roche. A l’image d’un des stagiaires Sinbad, grand amateur de films de science-fiction comme « IRobot » ou « Terminator » ou encore « Blade runner » qui voit dans cette omniprésence de l’IA une menace pour l’humain. Et le fameux Sinbad a raison d’être méfiant car, un matin, quand Roxanne se réveille, quelque chose a pris le pouvoir sur l’île. Quelque chose qui voit dans une poignée de stagiaires qui n’ont pas succombé à son pouvoir, une atteinte à sa sécurité. Et là, le rythme s’accélère, on assiste à une course contre la montre et une chasse à l’homme qui m’ont tenue en haleine jusqu’à la fin. Et si le roman s’attache à montrer les dérives de l’automatisation de notre société, il n’en reste pas moins profondément humain. Une très bonne lecture que je recommande à tout le monde.
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Robert Laffont

              L'HoRoscope de l'été

              Ton avenir t'angoisse ? Tu ne sais pas encore ce que tu vas faire de tes vacances ? Est-ce que tu trouveras l'amour au camping des 3 crevettes ? Et la question la plus importante de toutes : quels livres vas-tu emporter en vacances ? 

              Pas de panique, la Team R a consulté les astres pour toi et te dit TOUT sur ton été littéR !

              Lire l'article
            • Par Lisez

              "Cogito" de Victor Dixen : la révolution est en marche

              Après le succès de sa série Phobos, Victor Dixen est de retour avec Cogito, thriller technologique dans lequel il imagine une société victime de la robotisation effrénée. La complexité de l’intelligence artificielle, le caractère hybride des contes et légendes… Victor Dixen a répondu à nos questions.

              Lire l'article