En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Glamorama

            Robert Laffont
            EAN : 9782221139240
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Glamorama

            Pierre GUGLIELMINA (Traducteur)
            Collection : Pavillons
            Date de parution : 14/04/2016

            Quel rapport y a-t-il entre un défilé de mode et un attentat à la bombe ? Un coup de cymbales peut-il déclencher l'explosion d'un 747 ? Par quel miracle retrouve-t-on un livre de Guy Debord au fond d'un sac Hermès ? En combien de minutes une super-model peut-elle répandre tout...

            Quel rapport y a-t-il entre un défilé de mode et un attentat à la bombe ? Un coup de cymbales peut-il déclencher l'explosion d'un 747 ? Par quel miracle retrouve-t-on un livre de Guy Debord au fond d'un sac Hermès ? En combien de minutes une super-model peut-elle répandre tout son sang sur le carrelage de la salle de bains d'un palace ? Va-t-on encore prétendre exister quand on n'est pas soi-même une célébrité ? La vie de chaque individu n'est-elle pas désormais le résultat d'un complot généralisé ? Et si la réalité entière est devenue un film, par quelles portes sort-on de cet enfer ? C'est à Victor Ward - fils de famille banni, mannequin presque célèbre, patron de boîte de nuit raté, amant absent, terroriste potentiel et espion improbable - qu'il appartient de répondre à ces questions qui jalonnent le monde à la fois terrifiant et impalpable dans lequel nous croyons être en vie.
            P. G.

            «Un écrivain au sommet de son art, profondément sensible au déclin moral de notre société, et qui nous balade à travers les sept cercles de l'enfer, quelque part entre Salinger et Sade.» The Evening Standard.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221139240
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            9.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • hmurgia Posté le 14 Janvier 2018
              Il n’y a que Bret Easton Ellis pour oser associer top models et serial killers ! Glamour et carnage sadique, un cocktail glaçant et drôle à la fois.
            • Maphil Posté le 23 Avril 2017
              Dans ce roman qui, bien que n'ayant aucun lien d'intrigue donne l'impression d'être la suite de "American psycho", on suit les tribulations citadines de Victor Ward, un fils de bonne famille, dévoyé dans le milieu des "top model" et des boites de nuit. C'est un monde où le toc est la seule réalité, où vivre c'est réussir à faire illusion, parce que sous l'illusion il n' a rien. Avec un humour glacé, Ellis passe en revue les hochets qui font notre existence quotidienne : slogans publicitaires, politiques, humanitaires, objets de luxe, gadgets... Un roman qu'on croirait de science-fiction mais qui, en fait, rend compte de notre réalité quotidienne.
            • Contributeur Posté le 12 Octobre 2016
              Le moins bon des romans de Bret Easton Ellis mais tout de même jouissif.
            • Diegocuesta Posté le 8 Août 2015
              Bon...J'ai fini Glamorama, croyez-moi ou non je n'ai pas tout compris mais croyez-moi ou non j'en suis ravi. Alors avant de commencer, attendez, hop, je prends un Xanax et une coupe de champagne. Tout d'abord, au niveau de l'écriture, ceux qui ont apprécié d'autres livres de Bret Easton Ellis ne seront pas surpris : surabondance de noms de marques, de stars, nombreuses références à la culture pop, tonne de dialogues de sourds, de personnages inintéressants, de conversations qui n'ont pas de sens. Quand on a déjà lu d'autres B.E.E., en particulier American Psycho, on n'est pas plus surpris que ça. Si vous découvrez cet auteur avec Glamorama, accrochez-vous. Car si cette prose était volontairement excessive dans American Psycho (car elle est un moteur, une explication, un indice pour la critique globale), elle est dans ce livre ENCORE PLUS excessive. Et parfois même, un peu lourde et ralentissante. Les descriptions sont froides et cyniques, se limitant souvent à de simples énumérations (en particulier lors des attentats terroristes). Dans ce livre, Bret Easton Ellis reprend sensiblement les mêmes critiques que dans American Psycho : la critique du monde de l'apparence, qu'il situe cette fois-ci non plus chez les 'golden boy traders' mais chez les... Bon...J'ai fini Glamorama, croyez-moi ou non je n'ai pas tout compris mais croyez-moi ou non j'en suis ravi. Alors avant de commencer, attendez, hop, je prends un Xanax et une coupe de champagne. Tout d'abord, au niveau de l'écriture, ceux qui ont apprécié d'autres livres de Bret Easton Ellis ne seront pas surpris : surabondance de noms de marques, de stars, nombreuses références à la culture pop, tonne de dialogues de sourds, de personnages inintéressants, de conversations qui n'ont pas de sens. Quand on a déjà lu d'autres B.E.E., en particulier American Psycho, on n'est pas plus surpris que ça. Si vous découvrez cet auteur avec Glamorama, accrochez-vous. Car si cette prose était volontairement excessive dans American Psycho (car elle est un moteur, une explication, un indice pour la critique globale), elle est dans ce livre ENCORE PLUS excessive. Et parfois même, un peu lourde et ralentissante. Les descriptions sont froides et cyniques, se limitant souvent à de simples énumérations (en particulier lors des attentats terroristes). Dans ce livre, Bret Easton Ellis reprend sensiblement les mêmes critiques que dans American Psycho : la critique du monde de l'apparence, qu'il situe cette fois-ci non plus chez les 'golden boy traders' mais chez les top-models devenus dans cette fin des années 90 des véritables "modèles" au sens propre. Mais l'auteur vomit dessus, il ne va pas cesser de relier cette starification de la personne à la vacuité intellectuelle totale : "Plus tu es splendide, plus tu es lucide". Peu de surprises donc, si ce n'est qu'on sent dans ce roman que l'auteur va plus loin, toujours plus loin, jusqu'au bout quitte à nous déstabiliser. En effet, si la première partie du livre est très classique pour du Bret Easton Ellis, sachez que la suite va vous rendre confus jusqu'au bout. On se retrouve dans des situations incompréhensibles et chaotiques, dans un puzzle irréalisable et l'on cherche des indices partout et on les trouve pas et on a envie d'abandonner et on se dit qu'on trouvera bien une explication à la fin et on termine et on est pas trop sûr d'avoir compris. Le roman est devenu un vrai thriller, une vraie enquête mais un thriller d'où l'on ressort essoufflé, écœuré, dégoûté, annihilé. Jusqu'à l'avant dernière partie, on cohabite avec un sentiment de malaise extrême, à chercher des solutions, des explications et quand l'auteur nous en donne c'est pour mieux nous dire plus tard qu'elle est fausse. Puis quand l'on pense que tout va mieux...Le malaise revient aussitôt. Il faut savoir lire entre les lignes. Je ne comprends rien à la numérotation des chapitres de ce livre, je ne sais jamais si l'équipe de tournage est réelle ou fictive, je ne sais jamais si les confettis, le froid, l'odeur de shit sont vraiment présentes. Mais je m'en fous. Bret Easton Ellis est le roi de l'illusion, de la grande question de l'existence ou non d'une réalité. Dans cette oeuvre impressionnante de maîtrise, très lente et qui se mérite, il va au plus profond de la critique de ce qu'il dénonce...De ce dont il profite aussi.
              Lire la suite
              En lire moins
            • emidam Posté le 15 Mars 2015
              Malgré un début très lent, accumulant noms de stars et marques, Ellis nous emporte dans une histoire très passionnante et controversée. Une fin sublime !
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
            Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
            Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
            Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com