Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221122778
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

La Chute des géants

Le Siècle - Tome 1

Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Viviane MIKHALKOV (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur)
Date de parution : 11/10/2012

Ken Follett nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l’Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée.
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l’Europe...

Ken Follett nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l’Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée.
En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire.
Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde.
Entre saga historique et roman d’espionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l’aventure et le suspense rencontrent le souffle de l’Histoire…

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221122778
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • nanouche Posté le 31 Août 2021
    La chute des géants est le premier épisode d'une trilogie intitulée Le siècle et qui, comme son nom l'indique, couvre toute l'histoire du 20° siècle. Le premier tome va de 1911 à 1924. Il traite principalement de la première guerre mondiale et des révolutions russes. On suit les événements à travers une galerie de personnages de différentes nationalités et de différentes origines sociales ce qui permet à l'auteur d'aborder de façon vivante de nombreux thèmes. En Grande-Bretagne, Billie et Ethel Williams sont les enfants d'un mineur devenu responsable syndical. De leur père ils ont hérité l'envie de se battre contre les injustices sociales. Ethel est aussi engagée dans la lutte pour le droit de vote pour les femmes. Le comte Fitzherbert et sa soeur Maud sont les représentants de la haute société. Lui est très attaché aux traditions qui l'ont placé au dessus du petit peuple et mène dans sa propriété un train de vie tout à fait semblable à ce que j'ai vu dans la série Downton Abbey. En Allemagne, Walter von Ulrich est un jeune diplomate qui tente de préserver la paix. En Amérique, Gus Dewar travaille auprès du président Wilson. Lui aussi est un partisan de la paix. En 1916 il... La chute des géants est le premier épisode d'une trilogie intitulée Le siècle et qui, comme son nom l'indique, couvre toute l'histoire du 20° siècle. Le premier tome va de 1911 à 1924. Il traite principalement de la première guerre mondiale et des révolutions russes. On suit les événements à travers une galerie de personnages de différentes nationalités et de différentes origines sociales ce qui permet à l'auteur d'aborder de façon vivante de nombreux thèmes. En Grande-Bretagne, Billie et Ethel Williams sont les enfants d'un mineur devenu responsable syndical. De leur père ils ont hérité l'envie de se battre contre les injustices sociales. Ethel est aussi engagée dans la lutte pour le droit de vote pour les femmes. Le comte Fitzherbert et sa soeur Maud sont les représentants de la haute société. Lui est très attaché aux traditions qui l'ont placé au dessus du petit peuple et mène dans sa propriété un train de vie tout à fait semblable à ce que j'ai vu dans la série Downton Abbey. En Allemagne, Walter von Ulrich est un jeune diplomate qui tente de préserver la paix. En Amérique, Gus Dewar travaille auprès du président Wilson. Lui aussi est un partisan de la paix. En 1916 il tente de négocier un cessez-le-feu mais la guerre a coûté tellement cher que les adversaires ne peuvent plus envisager de ne pas la mener jusqu'à la victoire. En Russie, les frères Grigori et Lev Pechkov ont vu tout jeunes leur père pendu par le seigneur local pour avoir fait pâturer ses bêtes sur un terrain en friche. Pour améliorer son sort dans un régime corrompu où les puissants ont tous les droits que choisir, l'émigration ou la révolution ? Il n'y a pas de héros français alors qu'une partie du roman est consacrée aux combats sur le front français. On se bat donc entre Britanniques et Allemands, dans la Somme. La bataille de Verdun, les mutineries de 1917 sont évoquées en arrière plan. Encore un pavé de 1000 pages mais qui se lit facilement grâce aux personnages qui sont généralement sympathiques, à leurs aventures croisées et à leurs histoires d'amour. J'apprends des choses sur l'entrée en guerre des Etats-Unis, sur les tentatives de négocier la paix avant 1918, sur les révolutions russes. J'apprécie mais je ne retrouve pas cependant le souffle qui habitait Les piliers de la terre. Je dirai que c'est gentil. Je lirai certainement la suite.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Mangouste86 Posté le 15 Août 2021
    Quelle joie de retrouver Ken Follet. Cela faisait bien longtemps que je ne m’étais pas approché de l’un de ses pavés mais la période estivale permet facilement cette extravagance. Quel luxe de personnages qui s’entrecroisent sur fond de Première Guerre Mondiale ! Il faut beaucoup de talent pour arriver à ne pas nous perdre dans les méandres de ce début de vingtième siècle et c’est un art dans lequel l’auteur excelle décortiquant à loisir la folie qui a poussé l’Europe à l’embrasement. Dresser une fresque de ce siècle plein de fureur et d’horreur, c’est une tâche immense et indéniablement difficile à laquelle s’est attaché Ken Follet. Mais je gage, si les deux autres tomes de sa trilogie sont du même tonneau, que le pari sera réussi. L’Histoire se fait quotidienne, tissée des vies simples et riches des différents protagonistes et c’est là le vrai talent de conteur de Ken Follet. Hâte de lire les tomes suivants.
  • SolidStone Posté le 4 Août 2021
    J'aime bien Ken Follett. Mais contrairement à beaucoup de lecteurs, j'ai bien aimé "Les piliers de la terre", mais sans plus, préférant nettement d'autres romans plus courts, notamment le "Code Rebecca", "La marque de Winfield" ou "Le vol du Frelon". Aussi était-ce avec un peu d'appréhension que je décidais de me lancer des ces trois gros pavés que sont "Le siècle". Et pourtant, c'est superbe! Alors que j'en suis déjà au troisième tome, je décide de commenter ce premier volet, que j'ai lu... deux fois ! Oui, deux fois. La première lecture, je me suis laissée portée par le côté romanesque du livre, j'en découvrais les personnages, leur percées, leurs doutes, leurs envies, le tour étonnant que prenait leurs vies. Je me suis attachée à eux, à leurs amours, leurs révoltes et leurs faiblesses - bien rares. J'ai aimé la manière dont le roman était construit, plusieurs pays, plusieurs points de vue, plusieurs personnalités. C'était riche, dense en émotions, agréable, fluide. J'ai reposé le livre, heureuse d'être arrivée au bout. Et j'ai mis le temps avant d'acheter le deuxième, quelques mois. Et pendant ces quelques mois, les jeux politiques (locale et internationale) m'ont hantée, se rappelant à mon souvenir en bien... J'aime bien Ken Follett. Mais contrairement à beaucoup de lecteurs, j'ai bien aimé "Les piliers de la terre", mais sans plus, préférant nettement d'autres romans plus courts, notamment le "Code Rebecca", "La marque de Winfield" ou "Le vol du Frelon". Aussi était-ce avec un peu d'appréhension que je décidais de me lancer des ces trois gros pavés que sont "Le siècle". Et pourtant, c'est superbe! Alors que j'en suis déjà au troisième tome, je décide de commenter ce premier volet, que j'ai lu... deux fois ! Oui, deux fois. La première lecture, je me suis laissée portée par le côté romanesque du livre, j'en découvrais les personnages, leur percées, leurs doutes, leurs envies, le tour étonnant que prenait leurs vies. Je me suis attachée à eux, à leurs amours, leurs révoltes et leurs faiblesses - bien rares. J'ai aimé la manière dont le roman était construit, plusieurs pays, plusieurs points de vue, plusieurs personnalités. C'était riche, dense en émotions, agréable, fluide. J'ai reposé le livre, heureuse d'être arrivée au bout. Et j'ai mis le temps avant d'acheter le deuxième, quelques mois. Et pendant ces quelques mois, les jeux politiques (locale et internationale) m'ont hantée, se rappelant à mon souvenir en bien des occasions. La lutte pour des meilleures conditions de vie, côté classe ouvrière, pour l'égalité, côté femme, pour la liberté etc. Tout ça remonte à loin mais trouve toujours tellement d'échos encore aujourd'hui. La lente marche vers la première guerre mondiale, décrite pas à pas, en termes stratégiques et politiques. Ça m'a au final tellement interloquée que j'ai relu le livre une deuxième fois, tentant de faire passer les personnages au deuxième plan - c'était difficile - et tentant de suivre ces échanges. Deux expériences de lecture, proches et pourtant tellement différentes. Et ce final qui cristallise tous les antagonismes de caractères, de classe et politique était fantastique. Une grande et belle lecture, un GROS coup de cœur encore.
    Lire la suite
    En lire moins
  • lally2 Posté le 24 Juillet 2021
    J'ai dévoré ce roman qui fait vivre la première guerre mondiale des prémices jusqu'aux conséquences. Dans ce début du XXème siècle, on vit les événements grâce au récit du destin de plusieurs personnages venant de tout horizon : des nobles anglais et allemands, des mineurs, des ouvriers russes. Tous ont leur vie et leur conception du monde bouleversées par la première guerre mondiale et par l'émergence d'un nouvel ordre mondial. Le contexte historique est riche et bien détaillé : la proximité de personnages principaux comme Fritz, de Walter, Dewar, de Grigori avec les gouvernements anglais, allemands, américain et russe permet de vivre les enjeux et les tactiques politiques de cette période. Par exemple, Grigori se retrouve au coeur de la révolution russe, proche collaborateur de Lénine. Chaque personnage se bat pour défendre son idéal et son pays. Ethel et Maud, deux femmes, l'une ouvrière et l'autre aristocrate, militent pour la reconnaissance des femmes à l'image des suffragettes. Je conseille vivement ce roman.
  • SophiedeCaen Posté le 25 Juin 2021
    Le titre est évocateur de ce qui nous attend. "La chute des géants" s'est la fin d'une époque, d'un monde. L'entrée dans le XX ème siècle d'une société reposant sur la filiation, les certitudes de son rang, et l'inconscience face à une société en mouvement, prête à se révolter. . 1911, au cœur des mines galloises des hommes meurent sous le regard indifférent du maîtres des lieux. 1ers chocs de culture et d'intérêts entre les Williams, les gallois et les anglais Fitzherbert. 3 autres familles s'ajoutent : les allemands Von Ulrich, les américains Dewer et les russes Peshckov vont se croiser et se combattre entre la Grande guerre et la Révolution russe, favorisant à leur insu le terreau de la Seconde guerre mondiale. . Follett est indubitablement doué pour nous faire revivre cette époque de notre histoire. Il décrit avec force et détails les affres de cette époque. À lire ET à offrir !! Vivement la suite
Plongez dans l'univers de Ken Follett
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !