RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Chute des géants

            Robert Laffont
            EAN : 9782221122778
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            La Chute des géants
            Le Siècle - Tome 1

            Jean-Daniel BRÈQUE (Traducteur), Viviane MIKHALKOV (Traducteur), Odile DEMANGE (Traducteur), Nathalie GOUYÉ-GUILBERT (Traducteur)
            Date de parution : 11/10/2012

            Ken Follett nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l’Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée.
            En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l’Europe...

            Ken Follett nous plonge dans l’une des périodes les plus captivantes et les plus violentes de l’Histoire... La grande aventure du XXe siècle, telle que personne ne l’a jamais racontée.
            En 1911, les grandes puissances vivent leurs derniers instants d’insouciance. Bientôt la guerre va déferler sur le monde... De l’Europe aux États-Unis, du fond des mines du pays de Galles aux antichambres du pouvoir soviétique, en passant par les tranchées de la Somme, cinq familles vont se croiser, s’unir, se déchirer, au rythme des bouleversements de l’Histoire.
            Passions contrariées, rivalités et intrigues, jeux politiques et trahisons… Cette fresque magistrale explore toute la gamme des sentiments humains à travers le destin de personnages exceptionnels, visionnaires et ambitieux… Billy et Ethel Williams, Lady Maud Fitzherbert, Walter von Ulrich, Gus Dewar, Grigori et Lev Pechkov vont braver les obstacles et les peurs pour s’aimer, pour survivre, pour tenter de changer le cours du monde.
            Entre saga historique et roman d’espionnage, drames amoureux et lutte des classes, ce premier volet du Siècle raconte une vertigineuse épopée où l’aventure et le suspense rencontrent le souffle de l’Histoire…

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221122778
            Façonnage normé : EPUB2
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Robert Laffont
            4.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Grisebouille Posté le 19 Août 2019
              La Chute des Géants est le premier volume d'une nouvelle trilogie qui se concentre cette fois-ci sur le XXème siècle et si la majeure partie de l'intrigue se déroule en Angleterre, l'auteur nous emmène également en Russie ainsi qu'en Allemagne sans oublier les Etats-Unis et la France. Tout comme "Les Pilliers de la Terre" et ses deux suites, "La chute des Géants" est en roman historique qui mêle petite histoire et Grande histoire, l'occasion pour les néophytes (comme moi) d'en apprendre un peu plus et surtout, de mieux vivre ces événements qui acquièrent un peu plus de substance lorsqu'ils sont vécus par des personnages auxquels on s'attache progressivement (certains plus que d'autres). "La Chute des Géants" en résumé, c'est l'histoire de cinq familles, les Williams (ouvriers gallois), les Fitzherbert (aristocrates Britanniques), les Von Ulrich (aristocrates allemands), les Peshkov (deux frères ouvriers dans les usines russes) et enfin les Dewar (un politicien américain féru de boxe). Tous se trouveront mêlés malgré eux aux événements du XXème siècle. Certains tireront habilement leur épingle du jeu (car comme dans toute catastrophes, il y a des opportunités à saisir...) d'autres se contenteront de sauver leur peau. Le roman se focalise sur la guerre mais pas... La Chute des Géants est le premier volume d'une nouvelle trilogie qui se concentre cette fois-ci sur le XXème siècle et si la majeure partie de l'intrigue se déroule en Angleterre, l'auteur nous emmène également en Russie ainsi qu'en Allemagne sans oublier les Etats-Unis et la France. Tout comme "Les Pilliers de la Terre" et ses deux suites, "La chute des Géants" est en roman historique qui mêle petite histoire et Grande histoire, l'occasion pour les néophytes (comme moi) d'en apprendre un peu plus et surtout, de mieux vivre ces événements qui acquièrent un peu plus de substance lorsqu'ils sont vécus par des personnages auxquels on s'attache progressivement (certains plus que d'autres). "La Chute des Géants" en résumé, c'est l'histoire de cinq familles, les Williams (ouvriers gallois), les Fitzherbert (aristocrates Britanniques), les Von Ulrich (aristocrates allemands), les Peshkov (deux frères ouvriers dans les usines russes) et enfin les Dewar (un politicien américain féru de boxe). Tous se trouveront mêlés malgré eux aux événements du XXème siècle. Certains tireront habilement leur épingle du jeu (car comme dans toute catastrophes, il y a des opportunités à saisir...) d'autres se contenteront de sauver leur peau. Le roman se focalise sur la guerre mais pas que. On vous parlera aussi des événements qui ont précédés la guerre et forcé Wilson a entrer dans la grande guerre, de la ruine qui a suivi la défaite de l'Allemagne (car oui, spoiler, l'Allemagne a perdu la guerre), mais aussi la Révolution Russe, la campagne pour le droit de vote des femmes et les luttes ouvrières...Décidément, il s'en passe des choses en ce début de XXème ! C'est un roman qui se lit facilement, il est abordable, sans notions complexes ou vocabulaire technique. On regrettera parfois des longueurs (et c'est le moins qu'on puisse dire pour un pavé de 1000 pages) car Ken Follet ne fait jamais dans l'économie. Certains retournements de situation n'en sont pas vraiment tant ils sont attendus et surviennent simplement pour dynamiser le récit et garder un certain rythme. On en connait déjà l'issue au final et ils finissent par lasser plus qu'ils ne divertissent. Ils créent au final un nombre considérable de digressions qui finissent je trouve par faire retomber le récit. Le travail de Ken Follet est comme toujours très documenté mais il y a quelques facilités je pense dans la construction de la psychologie des personnages. Il est facile avec le recul historique, de créer un personnage qui sait toujours tout, qui sait toujours mieux que tout le monde comment tout va se passer, qui est voyant et clairvoyant mais qu'on 'n'écoute pourtant pas...Cela devient agaçant ce personnages toujours mieux au courant, toujours plus intelligent et au dessus des autres (au cas où vous ne l'auriez pas deviné je parle de Walter Von Ulrich). Cela me mène à une seconde critique : le manichéisme des personnages. Les Gentils sont tout blanc, les méchants sont tout noir, il n'y a pas de demi-mesure, aucune faille, aucun défaut auquel se raccrocher chez les personnages positifs et chez les "mauvais" peu ou pas de traits qui les rachètent aux yeux du lecteur qui les rendent plus sympathiques ou plus humains à nos yeux. Les personnages n'en restent pas moins attachants même s'ils manquent cruellement d'épaisseur et complexité psychologiques par moments. Que dire de plus ? En dépit de tous ses défauts, je vous le conseille vivement car cela reste un roman de qualité même si ce n'est pas de la grande littérature, cela reste une fresque assez magistrale sur le monde du XXème siècle et les destins de cinq familles qui vont se croiser, s'entremêler, se défaire pour mieux se retrouver un peu plus tard...On passe un bon moment malgré les quelques défauts de fabrication.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Il_voyage Posté le 14 Août 2019
              Le dernier ouvrage de Ken Follett que j'avais lu m'avait laissé sur ma faim. Plus exactement, il m'avait déçu ... Alors au moment de prendre en main le premier tome du Siècle, sachant que le cycle complet en compte trois et que chaque ouvrage compte plus de 1000 pages, petite appréhension (compte tenu également du fait que je répugne généralement à user du droit imprescriptible du lecteur consistant à ne pas finir un ouvrage ...). J'ai fini par me lancer ... et j'ai retrouvé la puissance évocatrice de l'auteur, son talent extraordinaire pour les sagas, la maestria dont il fait preuve pour passer d'un destin à l'autre, d'un lieu à l'autre. Alors bien sûr, les recettes restent les mêmes, les ressorts dramatiques, les rebondissements, le goût pour opposer ou rapprocher les différentes classes sociales ... et puis il s'agit d'une période, la Première Guerre mondiale, que par mes études et mon métier, que je connais bien, suffisamment en tout cas pour l'arrière-plan historique du Siècle ne soit pas pour moi une source de découvertes. Je suis même un peu resté sur ma faim, s'agissant de l'évocation de la guerre en elle-même, qui bien que parfois évoquée, reste un peu lointaine, comme une réalité... Le dernier ouvrage de Ken Follett que j'avais lu m'avait laissé sur ma faim. Plus exactement, il m'avait déçu ... Alors au moment de prendre en main le premier tome du Siècle, sachant que le cycle complet en compte trois et que chaque ouvrage compte plus de 1000 pages, petite appréhension (compte tenu également du fait que je répugne généralement à user du droit imprescriptible du lecteur consistant à ne pas finir un ouvrage ...). J'ai fini par me lancer ... et j'ai retrouvé la puissance évocatrice de l'auteur, son talent extraordinaire pour les sagas, la maestria dont il fait preuve pour passer d'un destin à l'autre, d'un lieu à l'autre. Alors bien sûr, les recettes restent les mêmes, les ressorts dramatiques, les rebondissements, le goût pour opposer ou rapprocher les différentes classes sociales ... et puis il s'agit d'une période, la Première Guerre mondiale, que par mes études et mon métier, que je connais bien, suffisamment en tout cas pour l'arrière-plan historique du Siècle ne soit pas pour moi une source de découvertes. Je suis même un peu resté sur ma faim, s'agissant de l'évocation de la guerre en elle-même, qui bien que parfois évoquée, reste un peu lointaine, comme une réalité abstraite, y compris pour certains des personnages. Mais j'avoue bien volontiers m'être laissé entraîné dans ce tourbillon ... Vibrer au combat d'Ethel et Maud, suivre les révolutionnaires russes de 1917, me révolter avec Bill et quelques autres ... Et toujours cette capacité de Follett de mêler des destins particuliers à ceux de personnages comme Wilson, Lénine et quelques autres ... Reste 2000 pages pour arriver au bout de la saga et connaître la destinée finale des différents protagonistes !
              Lire la suite
              En lire moins
            • rosulien Posté le 6 Août 2019
              300 pages Suffisant pour me faire un avis sur ce livre de 1000 pages Ken Follett, tout le monde connaît au moins son nom ,à défaut de son œuvre Le moins qu’on puisse dire , c’est qu’il connaît la recette Ici, la première guerre mondiale Il choisit des personnages bien typés , je dirais caricaturaux et,à travers leurs histoires personnelles va essayer de raconter l’ Histoire en marche Rien à dire et plutôt habile Ken Follett et son équipe se basent sur une solide recherche historique avec quelques variations romanesques Les personnages, de milieu social, géographique et culturel très différents permettent à l’auteur des descriptions détaillées soit du milieu de la mine, soit de l’aristocratie ou des milieux diplomatiques ou politiques de l’ époque Pour compléter le tableau, je dirais plutôt le cahier des charges, il faut rajouter quelques histoires d’amours improbables qui vont se faire rattraper par le vent de la grande Histoire J’oubliais:quelques scènes de sexe pour équilibrer le tableau qui serait un peu trop sombre pour le grand public Grosso modo, il faut faire 1000 pages par tome car il s’agit d’une saga en plusieurs épisodes Tout est parfait comme scénario d’une série télévisée dite historique Sur un... 300 pages Suffisant pour me faire un avis sur ce livre de 1000 pages Ken Follett, tout le monde connaît au moins son nom ,à défaut de son œuvre Le moins qu’on puisse dire , c’est qu’il connaît la recette Ici, la première guerre mondiale Il choisit des personnages bien typés , je dirais caricaturaux et,à travers leurs histoires personnelles va essayer de raconter l’ Histoire en marche Rien à dire et plutôt habile Ken Follett et son équipe se basent sur une solide recherche historique avec quelques variations romanesques Les personnages, de milieu social, géographique et culturel très différents permettent à l’auteur des descriptions détaillées soit du milieu de la mine, soit de l’aristocratie ou des milieux diplomatiques ou politiques de l’ époque Pour compléter le tableau, je dirais plutôt le cahier des charges, il faut rajouter quelques histoires d’amours improbables qui vont se faire rattraper par le vent de la grande Histoire J’oubliais:quelques scènes de sexe pour équilibrer le tableau qui serait un peu trop sombre pour le grand public Grosso modo, il faut faire 1000 pages par tome car il s’agit d’une saga en plusieurs épisodes Tout est parfait comme scénario d’une série télévisée dite historique Sur un plan littéraire, c’ est intéressant mais un peu indigeste Le style est volontairement caricatural par moments (la vie des mineurs, par exemple, comment ne pas penser à Zola),un peu empesé dans la description de l’aristocratie (ce passage est long, bien trop long: on est loin de Tolstoi)ou du milieu politique de l ‘ époque Dommage de diluer le texte car le fond de l’ histoire est vraiment intéressant J’ai donc arrêté là lecture au bout de 300 pages , un peu fatigué par les longueurs du texte, les scènes inutiles ou trop connues, le manque de rythme du livre surtout dans les passages purement historiques ( j’ai pensé à Eric Vuillard dans l’Ordre du jour,texte tonique et concis de quelques dizaines de pages sur l’arrivée du nazisme en 1933) Ken Follett comme écrivain, très peu pour moi Comme scénariste pour le cinéma ou une série historique sur plusieurs saisons, j’ adhère J’attendrai tranquillement que cette saga soit adaptée pour le petit écran Je note trois étoiles pour le travail sérieux de recherche que je respecte
              Lire la suite
              En lire moins
            • labibliothequedebichette Posté le 4 Août 2019
              Quand une amie m'a prêté ce livre en me disant "tu vas voir il est top" j'ai prit du temps pour le commencer les 1000 pages me faisait peur. Mais après la lecture des premières pages c'est un véritable coup de cœur que j'ai eu pour ce livre . Un livre très addictif. Nous suivons plusieurs histoires dans différents pays ( Pays de Galles, Russie, France, ... ) Avant pendant et après la première guerre mondiale. Les histoires sont toutes plus émouvantes les une que les autres . Nous passons par tous les sentiments : colère , joie , tristesse, haine et l'amour ( heureusement ). Je me suis véritablement immergée dans cette guerre : c'est poignant. J'ai appris beaucoup de choses sur cette guerre et son déroulement. Quel courage et bravoure ! Je vous le conseille vivement. Bravo à l'auteur
            • Jackiedream Posté le 22 Juillet 2019
              On peut être effrayé par le pavé qu'est ce roman, mais je vous assure qu'il se lit très facilement. On sent que les recherches sont poussées, on en apprend beaucoup sur la Seconde Guerre mondiale, sans que cela ne soit ennuyeux. La richesse du récit vient des personnages, de nationalités et d'extractions diverses, qui font du roman une oeuvre à plusieurs voix. Le lecteur est dès lors partout : simple soldat sur le front, aristocrate, femme travailleuse, diplomate... On a l'impression de ne pas en perdre une miette. De plus, les personnages sont attachants, on plonge dans leur vie privée. Il y a donc une bonne balance entre faits historiques et drames personnels. Sans nous donner l'impression de lire un manuel d'histoire, ce roman m'a appris des choses, tout en me distrayant. Une fresque réussie.
            Plongez dans l'univers de Ken Follett
            Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !