Lisez! icon: Search engine
Editions Héloïse D'Ormesson
EAN : 9782350877747
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L'Entropie des sentiments

Date de parution : 06/05/2021
« À la légèreté que nous opposions si souvent au tragique »
Fin juin 1995. Aux côtés de ses parents dépassés par un frère cadet en souffrance, Kate, étudiante en première année de lettres, se sent prisonnière de la vie raisonnable qu'elle s'impose depuis toute petite. Et pourtant, elle porte en elle le désir vibrant de trouver enfin l'amour (Sam l'incarnera-t-il ?),... Fin juin 1995. Aux côtés de ses parents dépassés par un frère cadet en souffrance, Kate, étudiante en première année de lettres, se sent prisonnière de la vie raisonnable qu'elle s'impose depuis toute petite. Et pourtant, elle porte en elle le désir vibrant de trouver enfin l'amour (Sam l'incarnera-t-il ?), l'envie irrépressible d'exister dans un monde d'adultes qui l'ignore, et le besoin impérieux de se libérer d'une cellule familiale chaotique où il va devenir urgent de faire entendre sa musique intérieure pour ne pas qu'elle s'éteigne.

Avons-nous trop vite oublié la jeune femme que nous avons été ? Avec beaucoup de tendresse et d'humour, Véronique Gallo épouse les pas d'une jeune femme qui s'autorise enfin à dire "je". Roman d'apprentissage dans la lignée de L'Étudiante avec Sophie Marceau, L'Entropie des sentiments raconte ce qu'il y a de plus personnel et universel à la fois : l'éveil à la sexualité et l'éclosion d'une femme.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350877747
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BookshelvesBookmarks Posté le 26 Octobre 2021
    🇧🇪 Véronique Gallo nous plonge dans la Belgique des années 90, avec un récit autour du passage à l'âge adulte. 🎓 On suit le destin de Catherine - qui se fait appeler Kate - pendant 2-3 semaines clefs dans sa vie de jeune femme. À 19 ans, elle termine sa première année à la fac et passe ses derniers oraux. 👨#8205;👩#8205;👧#8205;👦 Kate se sent mal à la maison: sa mère s'assomme de somnifères et son père sombre dans l'alcool, tous les deux fermant les yeux sur les crises de leur fils. Kate doit bien se tenir, se montrer responsable en tant qu'aînée et tout cela lui pèse beaucoup. Elle a l'impression de ne pas avoir la place d'être elle-même avec sa famille. 💣 Sans concession, ce roman détaille une vie amicale et sentimentale de jeune adulte, avec ses hauts et ses bas, les soirées, les espoirs d'amour pur et d'épanouissement mais aussi les déceptions et les pleurs. Les interrogations existentielles de cet âge si compliqué restent les mêmes aujourd'hui. 💫 L'écriture est fluide et claire, et le roman aborde des thèmes variés - cela en fait une lecture agréable. #bookshelvesbookmarks
  • EvaCollin Posté le 7 Août 2021
    Kate, en fin de première année à l’université dans une section qui ne lui plait pas, est confrontée à l’échec pour la première fois, ce qui compromet son été et surtout sa confiance en elle. Très raisonnable et romanesque, elle rêve d’amour sans l’avoir encore jamais connu. Une histoire initiatique au schéma classique : une jeune héroïne un peu naïve et trop sage va vivre des bouleversements et en tirer des leçons. Mais s’arrêter à cette dimension serait une erreur, loin de refléter la profondeur réelle de cette histoire. En parallèle et crescendo, la légèreté de la découverte de l’amour par une jeune fille en émoi va surtout se confronter à la dureté de ce qui se cache derrière la façade d’une maison pourtant banale, ou d’un sourire trop lisse. A la jonction de ses expériences, Kate se trouve face à la désillusion, aux écarts entre rêve et réalité, aux fissures des faux-semblants. La description du vécu familial et des émotions est aussi fraîche qu’intense et aussi réaliste qu'émouvante. J’ai aimé suivre Kate vers le domptage de ses intuitions et l’affirmation progressive de son respect d’elle-même. Cette jeune fille a peut-être plus de leçons à nous partager qu’on peut le croire...à commencer... Kate, en fin de première année à l’université dans une section qui ne lui plait pas, est confrontée à l’échec pour la première fois, ce qui compromet son été et surtout sa confiance en elle. Très raisonnable et romanesque, elle rêve d’amour sans l’avoir encore jamais connu. Une histoire initiatique au schéma classique : une jeune héroïne un peu naïve et trop sage va vivre des bouleversements et en tirer des leçons. Mais s’arrêter à cette dimension serait une erreur, loin de refléter la profondeur réelle de cette histoire. En parallèle et crescendo, la légèreté de la découverte de l’amour par une jeune fille en émoi va surtout se confronter à la dureté de ce qui se cache derrière la façade d’une maison pourtant banale, ou d’un sourire trop lisse. A la jonction de ses expériences, Kate se trouve face à la désillusion, aux écarts entre rêve et réalité, aux fissures des faux-semblants. La description du vécu familial et des émotions est aussi fraîche qu’intense et aussi réaliste qu'émouvante. J’ai aimé suivre Kate vers le domptage de ses intuitions et l’affirmation progressive de son respect d’elle-même. Cette jeune fille a peut-être plus de leçons à nous partager qu’on peut le croire...à commencer par celle d’oser se choisir. Je n’oublierai pas de mentionner que j’ai adoré retrouver l’atmosphère toute particulière des années 90, l'attente à côté du téléphone le fil enroulé autour des doigts… Et la lecture est proposée en musique ! Un titre par chapitre. Une expérience qui chatouillera la nostalgie de ceux de ma génération.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Ladybirdy Posté le 8 Juillet 2021
    Et bien et bien, je ne connaissais Véronique Gallo que comme comédienne belge qui d’ailleurs me fait sourire et souvent bien rire. Inutile de la cantonner dans son rôle de comédienne car après avoir lu L’entropie des sentiments je suis estomaquée de la découvrir écrivaine de grand talent. Il va sans dire que je lirai ses précédents romans et ceux qu’elle sortira. Ce roman c’est un peu toute mon adolescence, milieu des années 90, en Belgique de surcroît. Branchez le jukebox, poussez la sono à fond et écoutez : The Cranberries, Portishead, Radiohead, Alanis Morissette, poussons la porte des bals de nos campagnes et allons danser et chanter Les lacs du connemara. Il va sans dire que j’ai adoré me replonger dans ces années et dans mes vingt ans. Encore un livre qui résonne ! Kate a 20 ans, étudiante en première année en lettres, elle aimerait être aimée avec un grand A, avoir des parents qui écoutent et savent communiquer, un frère avec lequel s’entendre. Mais tout va de travers dans cette famille où tout le monde crie et se rejette la faute. Kate est encore la plus mature de ce monde de grand. C’est une jeune fille attachante,... Et bien et bien, je ne connaissais Véronique Gallo que comme comédienne belge qui d’ailleurs me fait sourire et souvent bien rire. Inutile de la cantonner dans son rôle de comédienne car après avoir lu L’entropie des sentiments je suis estomaquée de la découvrir écrivaine de grand talent. Il va sans dire que je lirai ses précédents romans et ceux qu’elle sortira. Ce roman c’est un peu toute mon adolescence, milieu des années 90, en Belgique de surcroît. Branchez le jukebox, poussez la sono à fond et écoutez : The Cranberries, Portishead, Radiohead, Alanis Morissette, poussons la porte des bals de nos campagnes et allons danser et chanter Les lacs du connemara. Il va sans dire que j’ai adoré me replonger dans ces années et dans mes vingt ans. Encore un livre qui résonne ! Kate a 20 ans, étudiante en première année en lettres, elle aimerait être aimée avec un grand A, avoir des parents qui écoutent et savent communiquer, un frère avec lequel s’entendre. Mais tout va de travers dans cette famille où tout le monde crie et se rejette la faute. Kate est encore la plus mature de ce monde de grand. C’est une jeune fille attachante, qui se cherche et se bat avec ses maigres moyens pour se frayer un chemin dans la vie. Véronique Gallo dresse ici un portrait extrêmement fluide d’une famille en désuétude, elle décrit avec une justesse inouïe les tourments d’une jeune fille de vingt ans qui se bat pour exister. Dés les premières pages, j’ai su que j’allais aimer ce livre. C’est écrit avec sincérité et un dynamisme qui m’a séduite d’entrée de jeu. C’est extrêmement immersif et tellement authentique. On s’attache à Kate, on la comprend, on la défend, on l’applaudit, on l’encourage, puis on se laisse bercer par la nostalgie d’une jeunesse où l’amour semblait jadis pouvoir nous sauver et nous envoler mille lieues sous les mers. La puissance d’une jeunesse où tout est exacerbé est tellement bien rendu ici. Ce retour dans les années 90 m’a fait un bien fou, quand Internet balbutiait, que les SMS n’existaient pas, que la musique battait son plein, que la réalité primait sur le monde virtuel d’aujourd’hui. Une vie simple bien loin derrière désormais. Ravie d’avoir lu L’entropie des sentiments et d’avoir découvert la jolie plume sensible et juste de Véronique Gallo.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Histoiresdenlire Posté le 6 Mai 2021
    Après « Tout ce silence » et « Pour quand tu seras grande », voici à nouveau un portrait de femme, tout en délicatesse. Véronique Gallo aime dire qu’elle travaille sur les émotions, que ce soit dans ses spectacles ou dans ses romans. Celui-ci ne fait pas exception ! Derrière ce titre énigmatique se cache l’histoire de Kate, une jeune femme en devenir, étouffée par une famille chaotique, un peu perdue en première année de Lettres, et qui attend l’amour avec un grand A. On est en juin 1995, et Kate passe ses examens universitaires. (suite sur le blog)
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés