Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782355848889
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 608
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Nouveauté
L'Étrange Traversée du Saardam
Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 03/03/2022
Éditeurs :
Sonatine
Nouveauté

L'Étrange Traversée du Saardam

Fabrice Pointeau (traduit par)
Date de parution : 03/03/2022
Après le succès des Sept Morts d'Evelyn Hardcastle, Stuart Turton est de retour.
1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l'île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le... 1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l'île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d'une sombre affaire.
Alors que la traversée s'avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face...
1634. Le Saardam quitte les Indes orientales pour Amsterdam. À son bord : le gouverneur de l'île de Batavia, sa femme et sa fille. Au fond de la cale, un prisonnier : le célèbre détective Samuel Pipps, victime d'une sombre affaire.
Alors que la traversée s'avère difficile et périlleuse, les voyageurs doivent faire face à d'étranges événements. Un symbole de cendres apparaît sur la grand-voile, une voix terrifiante se fait entendre dans la nuit, et les phénomènes surnaturels se multiplient. Le bateau serait-il hanté, ses occupants maudits ? Aucune explication rationnelle ne semble possible. Et l'enquête s'avère particulièrement délicate, entre les superstitions des uns et les secrets des autres.

Vous aimez Jules Verne, Agatha Christie et Arthur Conan Doyle ? Avec ce nouveau puzzle aussi passionnant qu'étourdissant, Stuart Turton nous embarque dans une traversée diabolique, qui restera longtemps dans nos mémoires. Est-ce aussi jubilatoire que ça en a l'air ? C'est mieux encore !


Élu meilleur roman de l'année par : The GuardianDaily MailFinancial TimesSunday Times et Publishers Weekly.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355848889
Façonnage normé : EPUB3
Nombre de pages : 608
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Eroblin Posté le 13 Avril 2022
    J’avais beaucoup aimé le premier roman de cet auteur « Les 7 morts d’Evelyn Hardcastle » et quand j’ai vu en librairie son deuxième roman, je l’ai acheté illico. Le constat de départ avait l’air alléchant : la présence fantomatique d’un lépreux mort brûlé vif avant le départ, un signe mystérieux qui apparaît d’abord sur la grande voile et ensuite un peu partout dans le navire… J’étais prête pour avoir peur. Hélas l’intrigue traîne en longueur, ce n’est qu’à la moitié du roman que les choses s’accélèrent enfin, on commence à tourner les pages avec plus d’intérêt, en se demandant qui se cache derrière les meurtres et les apparitions. Mais le soufflé retombe et j’ai été assez déçue par la fin. Je n’ai pas non plus réussi à m’accrocher à un personnage, ce qui aurait pu m’aider à apprécier ce livre. Je sors plutôt déçue de cette lecture. Challenge Pavés 2022
  • VirginieCM Posté le 31 Mars 2022
    1634. le Saardam, navire de la toute puissante Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales, doit relier Batavia à Amsterdam, une traversée de près d'un an… A bord, emmenant des marchandises tenues secrètes, le gouverneur, sa famille et toute leur suite, des soldats, des marins, des passagers « ordinaires », mais aussi un prisonnier, le détective Samuel Pipps, qui doit être livré aux autorités des Pays-Bas pour quelque obscure raison. Dès l'embarquement pourtant, passagers et équipage sont avertis par un étrange lépreux : le Saardam ne doit pas partir, ou il sera la proie du diable… Et quand le lépreux prend feu, la peur, le doute s'instillent dans les esprits… Malgré cela, le Saardam appareille… Je sors de cette lecture enthousiaste ! Pour qu'un roman fonctionne, il doit savoir transporter son lecteur. Et il faut bien l'avouer, je me suis vue arpentant les ponts du Saardam en costume d'époque, côtoyant ce microcosme bigarré, pétrie d'angoisse à l'idée d'une présence diabolique, prenant en affection certains personnages et d'autres en détestation… Quand, dès la page 50, je me suis dit que ce bouquin était génial (phrase répétée assez régulièrement durant ma lecture), il était évident que je frôlais le coup de coeur… L'écriture, l'atmosphère, la... 1634. le Saardam, navire de la toute puissante Compagnie Néerlandaise des Indes Orientales, doit relier Batavia à Amsterdam, une traversée de près d'un an… A bord, emmenant des marchandises tenues secrètes, le gouverneur, sa famille et toute leur suite, des soldats, des marins, des passagers « ordinaires », mais aussi un prisonnier, le détective Samuel Pipps, qui doit être livré aux autorités des Pays-Bas pour quelque obscure raison. Dès l'embarquement pourtant, passagers et équipage sont avertis par un étrange lépreux : le Saardam ne doit pas partir, ou il sera la proie du diable… Et quand le lépreux prend feu, la peur, le doute s'instillent dans les esprits… Malgré cela, le Saardam appareille… Je sors de cette lecture enthousiaste ! Pour qu'un roman fonctionne, il doit savoir transporter son lecteur. Et il faut bien l'avouer, je me suis vue arpentant les ponts du Saardam en costume d'époque, côtoyant ce microcosme bigarré, pétrie d'angoisse à l'idée d'une présence diabolique, prenant en affection certains personnages et d'autres en détestation… Quand, dès la page 50, je me suis dit que ce bouquin était génial (phrase répétée assez régulièrement durant ma lecture), il était évident que je frôlais le coup de coeur… L'écriture, l'atmosphère, la manière de dépeindre bateau et personnages, le fait aussi de se faire balader entre hypothèses fantastique et réaliste, tout ça m'a bluffée. Même si j'ai trouvé que l'intrigue s'essoufflait un peu sur la fin, le dernier retournement de situation (que je n'ai d'ailleurs pas vu arriver) m'a porté le coup de grâce !!! J'ai adoré !
    Lire la suite
    En lire moins
  • VirusdInteretLitteraire Posté le 31 Mars 2022
    Lors de cette lecture, je me suis très vite retrouvée dans les romans d'Agatha Christie que j'aime tant et en particulier ses huis clos comme le crime de l'Orient Express ou Mort sur le Nil. On y retrouve la même ambiance sombre avec ces mêmes personnages au passé troublant, et des mystères à résoudre. J'ai passé un très bon moment, mais j'avoue que le dénouement n'est pas celui auquel je m'attendais. J'ai trouvé cela à la fois un peu bancal, mais également original car je ne m'attendais vraiment pas à cette révélation. Mais j'ai trouvé cela peu réaliste. Il n'en reste pas moins que l'enquête est prenante et les personnages très bien construits. J'ai cependant pu démêler certaines vérités assez tôt, ce qui m'a un peu déçue. Malgré j'ai tout de même été surprise de la fin.
  • AllisterK Posté le 28 Mars 2022
    Avec ce 2ème roman, Stuart Turton nous retourne le cerveau une fois de plus. Cette histoire est aussi tordu que "Les sept morts d'Evelyn Hardcastle". Le plan du bateau présenté dans les 1ère pages n'est pas de trop, même si ça n'a pas empêché de me perdre parfois, mais ce n'est pas grave. Malgré les 575 pages, on ne s'ennuie pas. Les personnages parfois attachants, parfois détestable sont mêlés à de nombreuses intrigues. Beaucoup de questions se posent. Cette fois encore, la touche de fantastique et de mystique est une fois de plus présente, mêlant superstition et démonisme. La peur est distillé partout, personne ne fait confiance à personne, l'ambiance est anxiogène. J'ai retrouvé le style de Stuart Turton très descriptive, très psychologique et un peu fastidieuse, mais pas deplaisante. J'ai particulièrement aimé le personnage d'Arent Hayes, notre heros principal, le seul vrai être humain à bord. L'intrigue est tordue et alambiqué, impossible de prévoir le pourquoi du comment. On est tenu par les révélations jusqu'à la dernière page. En bref, presque aussi bien que "Les sept morts d'Evelyn Hardcastle", mais moins tordue tout de même. Personnages plaisant, intrigues très imaginative, pas le temps de s'ennuyer malgré le pavé.
  • lapapiv0re Posté le 17 Mars 2022
    Très délicat de mettre ce roman dans une case spécifique ; c’est d’ailleurs ce qu’explique l’auteur à la fin : ce n’est ni un thriller, ni un polar, ni un roman fantastique, mais tout ça à la fois en même temps. C’est en tout cas un roman insolite et mystérieux que nous propose Stuart Turton, tout comme l’était Les sept morts d’Evelyn Hardcastle. On se retrouve à bord du Saardam, un navire hollandais, où d’étranges événements ont lieu, un lépreux dont la langue a été coupée se met à parler sur le quai et à prévenir que le bateau est maudit, puis il prend feu, un signe cabalistique s’affiche en grand sur la voile principale, ce fameux lépreux réapparaît sur le bateau… Bref, il y a des puissances maléfiques qui s’attèlent à foutre les boules à tout le monde. Évidemment il y a des morts, donc on cherche le coupable. Sur le bateau se trouve Samuel Pipps, un célèbre enquêteur, assisté de Arent Hayes, mais Samuel est mis aux fers dans la cale. Arent va devoir jouer le rôle de l’enquêteur afin de trouver l’identité du coupable. Attendez-vous à rencontrer de nombreux personnages, avec des noms un peu complexes pour certains, j’ai... Très délicat de mettre ce roman dans une case spécifique ; c’est d’ailleurs ce qu’explique l’auteur à la fin : ce n’est ni un thriller, ni un polar, ni un roman fantastique, mais tout ça à la fois en même temps. C’est en tout cas un roman insolite et mystérieux que nous propose Stuart Turton, tout comme l’était Les sept morts d’Evelyn Hardcastle. On se retrouve à bord du Saardam, un navire hollandais, où d’étranges événements ont lieu, un lépreux dont la langue a été coupée se met à parler sur le quai et à prévenir que le bateau est maudit, puis il prend feu, un signe cabalistique s’affiche en grand sur la voile principale, ce fameux lépreux réapparaît sur le bateau… Bref, il y a des puissances maléfiques qui s’attèlent à foutre les boules à tout le monde. Évidemment il y a des morts, donc on cherche le coupable. Sur le bateau se trouve Samuel Pipps, un célèbre enquêteur, assisté de Arent Hayes, mais Samuel est mis aux fers dans la cale. Arent va devoir jouer le rôle de l’enquêteur afin de trouver l’identité du coupable. Attendez-vous à rencontrer de nombreux personnages, avec des noms un peu complexes pour certains, j’ai eu du mal à savoir qui était qui et par rapport à qui au début, et même à situer l’action sur le bateau car Stuart Turton utilise le jargon marin. Mais il a eu la bonne idée de mettre un plan du navire au début du livre. L’intrigue est complexe certes, mais quand on rentre bien dans l’histoire on se prend au jeu du Cluedo pour connaître l’identité du tueur. Le final est inattendu mais n’a pas su faire pencher la balance en faveur du « c’est vraiment un excellent bouquin ! ». Cela reste une lecture divertissante mais plutôt mitigée pour ma part.
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Focus
    Sonatine

    Embarquez à bord du Saardam !

    Avis à tous les passagers du Saardam en partance pour Amsterdam, préparez vos billets ainsi que votre nécessaire de survie : nous nous apprêtons à lever l’ancre pour un aller sans retour… Votre capitaine se nomme Stuart Turton, et si vous avez lu son premier roman phénomène, Les Sept Morts d’Evelyn Hardcastle, vous savez qu’un certain nombre de surprises vous attendent en chemin. Sinon, sachez simplement que vous allez vivre une aventure comme vous n’en avez jamais connue.

    Lire l'article