RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Phobos - Tome 1

            Robert Laffont
            EAN : 9782221156315
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            Phobos - Tome 1

            Collection : Collection R
            Date de parution : 11/06/2015

            Six prétendantes.
            Six prétendants.
            Six minutes pour se rencontrer.
            L’éternité pour s’aimer.
            Ils veulent marquer l’histoire Avec un grand H.

            Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées.
            Ils sont...

            Six prétendantes.
            Six prétendants.
            Six minutes pour se rencontrer.
            L’éternité pour s’aimer.
            Ils veulent marquer l’histoire Avec un grand H.

            Ils sont six filles et six garçons, dans les deux compartiments séparés d’un même vaisseau spatial. Ils ont six minutes chaque semaine pour se séduire et se choisir, sous l’oeil des caméras embarquées.
            Ils sont les prétendants du programme Genesis, l’émission de speed-dating la plus folle de l’Histoire, destinée à créer la première colonie humaine sur Mars.
            Elle veut trouver l’amour avec un grand A.
            Léonor, orpheline de dix-huit ans, est l’une des six élues. Elle a signé pour la gloire. Elle a signé pour l’amour. Elle a signé pour un aller sans retour…
            Même si le rêve vire au cauchemar, il est trop tard pour regretter.
            Le premier tome de la série phénomène de Victor Dixen, double lauréat du Grand Prix de l’Imaginaire.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782221156315
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : DRM Adobe
            Robert Laffont
            8.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • naiis Posté le 11 Février 2019
              Pour une émission de télé-réalité :12 prétendants (6 filles et 6 garçons), qui ont chacun un lourd passé, des secrets et sans attaches, embarquent à bord du vaisseau Cupido, pour créer la première colonie sur Mars. Pendant 5 mois (temps du voyage jusqu’à Mars), les filles et les garçons vivent dans 2 compartiments séparés, ils vont se rencontrer seulement 6 minutes par semaine, lors de séances de speed-dating, dans un parloir où une vitre les sépare. A l’issue du voyage : ils choisiront leur futur partenaire de vie et célébrer leurs mariages sur Mars. En parallèle, le jeune Andrew Fischer enquête sur la mort de son père qui faisait partie du programme Genesis... J'ai bien aimé l'entrée en action immédiate, on fait connaissance avec les douze candidats au moment de l'embarquement dans la navette. Et l'hésitation du dernier moment ajouter du piment dans l'action. Le personnage principal m’a conquise : Léonore est fraîche, entière, authentique avec ses faiblesses qui la rendent encore plus attachante. J’ai beaucoup apprécié son côté artiste et son personnage Léo la rouge. Les autres personnages ne sont pas des figurants, ils ont tous quelque chose à apporter dans l’histoire ; cela nous offre une palette de personnages très complète et... Pour une émission de télé-réalité :12 prétendants (6 filles et 6 garçons), qui ont chacun un lourd passé, des secrets et sans attaches, embarquent à bord du vaisseau Cupido, pour créer la première colonie sur Mars. Pendant 5 mois (temps du voyage jusqu’à Mars), les filles et les garçons vivent dans 2 compartiments séparés, ils vont se rencontrer seulement 6 minutes par semaine, lors de séances de speed-dating, dans un parloir où une vitre les sépare. A l’issue du voyage : ils choisiront leur futur partenaire de vie et célébrer leurs mariages sur Mars. En parallèle, le jeune Andrew Fischer enquête sur la mort de son père qui faisait partie du programme Genesis... J'ai bien aimé l'entrée en action immédiate, on fait connaissance avec les douze candidats au moment de l'embarquement dans la navette. Et l'hésitation du dernier moment ajouter du piment dans l'action. Le personnage principal m’a conquise : Léonore est fraîche, entière, authentique avec ses faiblesses qui la rendent encore plus attachante. J’ai beaucoup apprécié son côté artiste et son personnage Léo la rouge. Les autres personnages ne sont pas des figurants, ils ont tous quelque chose à apporter dans l’histoire ; cela nous offre une palette de personnages très complète et complexe ; les différentes origines sur Terre (Chine, Russie, Japon, Brésil, Nigéria, Etats Unis, Singapour, Allemagne, Inde, Royaume Uni, Canada et France) sont à l’origine de multiples différences et richesses ( l’éducation, les traditions, …) et par leur nombre, les caractères sont plus travaillés, plus marqués, moins manichéens et permettent des interactions intéressantes et plus tard (autres tomes) des rebondissements. Ce roman est fascinant, fracassant, sur les thèmes de la colonisation spatiale et des relations humaines. Il regroupe une somme importante d’idées ingénieuses ! L’auteur arrive à nous mélanger les genres avec brio : science-fiction, meurtre, huis clos, télé-réalité, romance ; et se permet de déplacer le suspens ! C’en est déroutant : l’auteur nous révèle rapidement les intentions des « méchants », donc on connait beaucoup de détails dès le début, mais sa forme d’écriture est imprévisible, elle arrive à nous surprendre et créer du suspens ailleurs, des rebondissements qui nous emmènent autre part dans l’histoire. Elle nous emporte dans son idée ; Et ça fonctionne : je me suis laissée baladée dans l’espace. L’auteur nous dépeint aussi les sentiments avec justesse, sans mièvrerie. Chaque séance de speed-dating permet au lecteur d’en savoir plus sur chaque personnage. Les informations sont données au compte-goutte, ce qui fait qu’on a encore plus envie de savoir la suite ! C’est addictif. Petit mot sur la couverture du livre que je trouve magnifique !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Suzon18 Posté le 10 Février 2019
              Alors, alors, rentrons dans le vif du sujet ! L‘idée de base est vraiment très intéressante et j’ai beaucoup aimé l’anticipation que fait Victor Dixen sur la société américaine, notre monde et la télé réalité qui est rentrée totalement dans nos mœurs, bien qu’on ne soit pas tous favorable à ce type de show ;), cela m’a plutôt bien fait réfléchir sur ses dérives plus que malsaines ! L’atmosphère a été pour moi assez pesante à certains moments, surtout lorsque l’on suit les prétendants et prétendantes dans leur vaisseau, dans l’immensité de l’espace, mais cela est dû à ma petite claustrophobie qui ne supporte pas d’être enfermée loin du sol.(...) J’ai globalement apprécié les personnages qui sont attachants chacun à leur manière, sauf bien sûr nos méchants qui sont, disons le nous, vraiment machiavéliques. ( je ne vous dévoile pas leur nom, vous les découvrirez !) J’ai une petite préférence pour Léonor, notre protagoniste principale, à la personnalité bien développée et assez rebelle, ce qui m’a bien plu ! Les autres ne m’ont pas touché plus que ça, bien qu’ils soient sympathiques mais légèrement clichés. Il y a tout de même un petit bémol à tout cela, je n’ai franchement pas accroché... Alors, alors, rentrons dans le vif du sujet ! L‘idée de base est vraiment très intéressante et j’ai beaucoup aimé l’anticipation que fait Victor Dixen sur la société américaine, notre monde et la télé réalité qui est rentrée totalement dans nos mœurs, bien qu’on ne soit pas tous favorable à ce type de show ;), cela m’a plutôt bien fait réfléchir sur ses dérives plus que malsaines ! L’atmosphère a été pour moi assez pesante à certains moments, surtout lorsque l’on suit les prétendants et prétendantes dans leur vaisseau, dans l’immensité de l’espace, mais cela est dû à ma petite claustrophobie qui ne supporte pas d’être enfermée loin du sol.(...) J’ai globalement apprécié les personnages qui sont attachants chacun à leur manière, sauf bien sûr nos méchants qui sont, disons le nous, vraiment machiavéliques. ( je ne vous dévoile pas leur nom, vous les découvrirez !) J’ai une petite préférence pour Léonor, notre protagoniste principale, à la personnalité bien développée et assez rebelle, ce qui m’a bien plu ! Les autres ne m’ont pas touché plus que ça, bien qu’ils soient sympathiques mais légèrement clichés. Il y a tout de même un petit bémol à tout cela, je n’ai franchement pas accroché au style de Victor Dixen. Certes, il est très accessible et fluide, mais je l’ai trouvé peu riche et trop simple justement. Il m’a manqué la touche de poésie qui m’accroche et me transporte systématiquement.(...) Ma chronique est complète sur le blog !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Sallia Posté le 9 Février 2019
              Un livre soufflant ! Je ne suis naturellement pas très attirée par les histoires qui se passent dans l'espace mais suite à l'insistance d'une amie je me suis plongée dans ce roman (bourrée d'a priori négatifs, je dois l'avouer). Pourtant, dès les premières pages j'ai été happée par le style fluide de l'auteur et j'ai embarqué avec les jeunes futurs colons de Mars. Le fait de savoir très rapidement qu'ils sont condamnés d'avance nous plonge dans une ambiance angoissante et dans une tension palpable derrière chaque description anodine et lissée de la vie des jeunes sur le vaisseau. Quelque chose sonne faux, on voudrait leur crier ce qu'on sait et on assiste impuissant à leur avancée vers une mort certaine. La manière de raconter, à travers des champs / contre-champs pour figurer le programme télé est particulièrement saisissante (les jeunes à bord sont filmés 24h / 24 et sont l'objet d'une émission de télé-réalité mondiale). Bref, une vraie belle surprise, alors même que le scénario de départ (cette histoire de rencontre entre 6 filles et 6 garçons qui doivent finir par former 6 couples) me laissait craindre un contenu mièvre et plein de clichés.
            • Laulette Posté le 5 Février 2019
              Phobos ne m'a pas particulièrement attirée à sa parution. Le roman a beaucoup plu sur la blogosphère et pourtant, il ne me tentait toujours pas. En fait, j'étais un peu lassée de cette période de dystopie / fantastique / science-fiction et je souhaitais lire autre chose. C'est donc presque quatre ans après sa sortie que je me suis laissée tenter. Je suis tombée sur le premier tome de Phobos à la médiathèque et je me suis dit qu'il était temps de découvrir pourquoi il a tant fait parler de lui. Phobos, c'est un aller simple pour douze jeunes adultes, six filles et six garçons. C'est la plus grande aventure de leur vie. C'est même le plus grand voyage de l'humanité : personne n'a encore réussi à aller sur Mars. Mais ce n'est pas une simple expédition pour nos aventuriers puisqu'ils sont censés rencontrer leur âme-sœur dans cette mission. Pendant 23 semaines, les prétendants vont se rencontrer pour tenter de trouver leur futur(e) conjoint(e). Ce speed-dating de l'espace ne se fait pas sans difficulté puisque les secrets et les rumeurs vont bon train dans les deux compartiments, un pour les filles et un autre pour les garçons. Mais le programme Genesis n'existerait... Phobos ne m'a pas particulièrement attirée à sa parution. Le roman a beaucoup plu sur la blogosphère et pourtant, il ne me tentait toujours pas. En fait, j'étais un peu lassée de cette période de dystopie / fantastique / science-fiction et je souhaitais lire autre chose. C'est donc presque quatre ans après sa sortie que je me suis laissée tenter. Je suis tombée sur le premier tome de Phobos à la médiathèque et je me suis dit qu'il était temps de découvrir pourquoi il a tant fait parler de lui. Phobos, c'est un aller simple pour douze jeunes adultes, six filles et six garçons. C'est la plus grande aventure de leur vie. C'est même le plus grand voyage de l'humanité : personne n'a encore réussi à aller sur Mars. Mais ce n'est pas une simple expédition pour nos aventuriers puisqu'ils sont censés rencontrer leur âme-sœur dans cette mission. Pendant 23 semaines, les prétendants vont se rencontrer pour tenter de trouver leur futur(e) conjoint(e). Ce speed-dating de l'espace ne se fait pas sans difficulté puisque les secrets et les rumeurs vont bon train dans les deux compartiments, un pour les filles et un autre pour les garçons. Mais le programme Genesis n'existerait pas sans son lieu de contrôle sur la planète ferme et sans Serena McBee, qui gère tout d'une main ferme. La capsule Cupido va-t-elle atteindre sa destination finale ? Les prétendants vont-ils trouver l'amour ? Rien ne va se passer comme prévu ! La narratrice de Phobos est Leonor, c'est l'une des six prétendantes. Elle représente la France dans cette mission de télé-réalité spatiale. Même si elle est heureuse de faire partie du programme, Leonor a très vite des doutes sur ses motivations et sur la mission. Elle est vite vue par les autres, prétendants comme spectateurs, comme la prétendante la plus rebelle, au fort caractère. J'ai beaucoup aimé justement ce fort caractère. Elle est beaucoup moins naïve que d'autres filles. C'est une femme avec des valeurs, qui ne se laisse jamais abattre. Leonor est un personnage que j'ai trouvé complexe et c'est en partie à cause de son passé. J'aurais aimé en découvrir encore plus sur son histoire mais je pense que ce sera le cas dans les prochains tomes. Mais Leo n'est pas le seul personnage complexe : ils le sont tous à leur manière. En effet, chacun cache des secrets et peu d'entre eux ont encore été révélés dans ce premier tome. Serena est un personnage que j'ai détesté du début jusqu'à la fin. Elle est tout ce qu'il y a de plus hypocrite et méchant. Mais au moins, elle est parfaite dans le rôle de la femme la plus détestable au monde ! Malgré mes peurs, je me suis laissée prendre au jeu et c'est avec plaisir que j'ai lu ce livre. L'intrigue est bien menée, avec ce qu'il faut de suspense. On assiste à beaucoup de rebondissements, notamment au niveau des classements des prétendants. J'avais presque envie de m'immiscer dans l'histoire pour ouvrir les yeux de certains personnages et pour les aider à faire leurs classements ! Cependant, j'ai trouvé l'intrigue longue à se mettre en place et la première partie du roman m'a un peu ennuyée. De même, je n'aimais pas les passages trop techniques à propos du vaisseau, de leur vitesse de voyage… Ça me perdait ! Toutefois, j'ai bien aimé l'alternance des passages dans le "champ", c'est-à-dire dans le vaisseau et les passages "hors champ", tout ce qui se passe sur Terre. Ça donne du dynamisme à l'écriture. Justement, au niveau de l'écriture, c'est la première fois que je lisais un ouvrage de Victor Dixen. J'ai aimé ce que j'ai découvert. Sa plume est simple et agréable. Après, j'ai été agacée par certains passages où j'avais l'impression que l'auteur nous prenait pour des enfants et nous expliquait tout dans les détails. J'ai du mal à exprimer véritablement ce que je ressentais dans ces moments mais je me disais qu'il prenait ses lecteurs pour des débiles. Ces moments se sont reproduits assez souvent pour que ça finisse par vraiment m'agacer. En résumé, Phobos est un bon début de saga. L'histoire est plus originale que ce que je croyais et la richesse des personnages m'a agréablement surprise, malgré des passages un peu trop longs pour moi. Le tome 2 est dans ma PAL, je vais le lire rapidement car j'ai hâte de découvrir la suite des aventures de Leonor !
              Lire la suite
              En lire moins
            • Bookscritics Posté le 22 Janvier 2019
              Les amis, j’ai pris un billet pour l’espace avec cette onzième lecture du CWC ! Qui n’a jamais voulu avoir vraiment la tête dans les étoiles ? Qui ? Personne ! On est tous d’accord pour dire que ça fait rêver et qu’on envie nos astronautes ? N’est-ce pas ? Valeur de mon billet : 17€90 ! Une bonne affaire, vous ne trouvez pas ? Bon ! Ok ! Trêves de plaisanterie ! Je l’ai achète lors de ma premier sortie aux Imaginales… Tout le monde en parlait, donc forcément quand je l’ai, je n’ai pas hésité une seule seconde. Trois ans après, je le lis enfin… Ce livre m’intimidait et en même temps, j’ai été excité à l’idée de m’y plonger un jour. Rare sont les avis négatifs sur ce livre, alors forcément, on a cette petite pression qui nous dit que si jamais – Ô grand jamais – on n’aime pas le livre, je ferais parti des 1 % qui ne l’aimeront pas. De vous à moi, je crois que j’ai atteint cette catégorie très réduite des lecteurs qui aime pas ou peu le livre. Je crois que j’en attendais trop. Toutes ces années, je me suis fait une montagne... Les amis, j’ai pris un billet pour l’espace avec cette onzième lecture du CWC ! Qui n’a jamais voulu avoir vraiment la tête dans les étoiles ? Qui ? Personne ! On est tous d’accord pour dire que ça fait rêver et qu’on envie nos astronautes ? N’est-ce pas ? Valeur de mon billet : 17€90 ! Une bonne affaire, vous ne trouvez pas ? Bon ! Ok ! Trêves de plaisanterie ! Je l’ai achète lors de ma premier sortie aux Imaginales… Tout le monde en parlait, donc forcément quand je l’ai, je n’ai pas hésité une seule seconde. Trois ans après, je le lis enfin… Ce livre m’intimidait et en même temps, j’ai été excité à l’idée de m’y plonger un jour. Rare sont les avis négatifs sur ce livre, alors forcément, on a cette petite pression qui nous dit que si jamais – Ô grand jamais – on n’aime pas le livre, je ferais parti des 1 % qui ne l’aimeront pas. De vous à moi, je crois que j’ai atteint cette catégorie très réduite des lecteurs qui aime pas ou peu le livre. Je crois que j’en attendais trop. Toutes ces années, je me suis fait une montagne en me disant que j’allais adorer, que l’histoire va être trop trop cool, que les personnages vont être attachants, drôle, rebelles et tout ça… Que la plume de l’auteur va être exceptionnelle …. Mais en fait, c’est retombé comme un soufflé… Au moment où je vous écris cette chronique, j’en suis à la page 200 et je peine à le lire… Je me force à le lire… Et clairement, je n’aime pas cette sensation. Pour moi, ça à du mal à décoller… Les personnages sont plats… Les personnages sont… Bref ! En plus de ça, on a le point de vue que d’une personne… Alors, certes écrire douze points de vue, c’est beaucoup… Mais au moins le point d’une fille et d’un garçon… Non ? Enfin, ça, ce n’est que pour l’espace parce que sur Terre, on en a deux : une femme et un garçon. Ça aussi d’ailleurs, c’est embêtant ou plutôt, c’est mal fait… On jongle d’un chapitre à l’autre de l’espace à la Terre … On se perd dans l’histoire… Enfin, je trouve ! D’habitude les livres où y ont deux moments différents dans l’histoire, j’arrive à m’y retrouver, mais là… Je ne sais pas, « Phobos » et moi, on n’a pas matché… C’est trop lent, trop long ! Trop…plat… Je n’ai pas du tout la tête dans les étoiles avec ce livre, et, honnêtement, l’histoire ne me donne pas envie de continuer… J’arrive pas à m’attacher aux personnages en plus… En plus, je ne comprends pas pourquoi il y a quatre actes ? Et pis, je comprends cette idée d’histoire d’amour… ? Pourquoi ? Bon, je vous accorde que je ne suis pas fan des speed dating… C’est compliqué de savoir en six peu de temps qui nous plaît ou pas… En plus, il faut faire un choix après… Et pourquoi, les mettre dans deux compartiments séparés ??? Bref ! Bref !!! Je ne suis pas fan du tout du concept de l’histoire… alors que pourtant les histoires d’amour, j’adore çaaa !!! Enfin bon ! Si vous l’avez, n’hésitez pas à me dire ce qui vous a plu ou déplu ! ;)
              Lire la suite
              En lire moins
            INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
            Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

            Lisez maintenant, tout de suite !