Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782355221347
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
Sorcières
La puissance invaincue des femmes
Collection : ZONES
Date de parution : 13/09/2018
Éditeurs :
La Découverte
En savoir plus

Sorcières

La puissance invaincue des femmes

Collection : ZONES
Date de parution : 13/09/2018
Tremblez, les sorcières reviennent ! disait un slogan féministe des années 1970. Image repoussoir, représentation misogyne héritée des procès et des bûchers des grandes chasses de la Renaissance, la sorcière peut pourtant, affirme Mona Chollet, servir pour les femmes d’aujourd’hui de figure d’une puissance positive, affranchie de toutes les dominations.
Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont... Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est... Qu’elles vendent des grimoires sur Etsy, postent des photos de leur autel orné de cristaux sur Instagram ou se rassemblent pour jeter des sorts à Donald Trump, les sorcières sont partout. Davantage encore que leurs aînées des années 1970, les féministes actuelles semblent hantées par cette figure. La sorcière est à la fois la victime absolue, celle pour qui on réclame justice, et la rebelle obstinée, insaisissable. Mais qui étaient au juste celles qui, dans l’Europe de la Renaissance, ont été accusées de sorcellerie ? Quels types de femme ces siècles de terreur ont-ils censurés, éliminés, réprimés ?
Ce livre en explore trois et examine ce qu’il en reste aujourd’hui, dans nos préjugés et nos représentations : la femme indépendante — puisque les veuves et les célibataires furent particulièrement visées ; la femme sans enfant — puisque l’époque des chasses a marqué la fin de la tolérance pour celles qui prétendaient contrôler leur fécondité ; et la femme âgée – devenue, et restée depuis, un objet d’horreur.
Enfin, il sera aussi question de la vision du monde que la traque des sorcières a servi à promouvoir, du rapport guerrier qui s’est développé alors tant à l’égard des femmes que de la nature : une double malédiction qui reste à lever.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355221347
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
La Découverte
En savoir plus

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • oialdyejdosj Posté le 14 Juin 2022
    Un livre passionnant, éclairant, que toutes les femmes devraient lire et faire lire à leurs filles. Mona Chollet y présente 3 types de femmes persécutées, hier ou aujourd'hui, 3 archétypes qui font peur et que la société met au ban : la femme qui a des velléités d'indépendance, les célibataires et les vieilles femmes.
  • EloBiblio Posté le 28 Mai 2022
    un véritable phénomène que j'ai eu beaucoup de mal a lire pour la simple et bonne raison qu'il est écrit comme un thèse avec beaucoup d'annotation et de notes de bas de pages. C'est une lecture enrichissante je ne dis pas le contraire mais qui n'a pas été vulgariser si je puis dire, il est assez dense et difficile à lire même si le propos est vrai et pertinent.
  • EveQ Posté le 2 Mai 2022
    En introduction, l'auteur évoque les chasses aux sorcières qui se sont déroulées en Europe à la Renaissance. Ces persécutions traduisent à la fois la recherche régulière de bouc émissaires dans nos sociétés mais également la montée de la misogynie. Les féministes se sont plus tard emparées de la figure de la sorcière, qui implique la critique des systèmes d'oppression et notamment du patriarcat. L'auteur montre ensuite comment le concept de sorcellerie est devenu aujourd'hui paradoxalement en vogue. Dans la suite de l'ouvrage, elle aborde l'héritage de la chasse aux sorcières dans nos sociétés. Elle développe ensuite les velléités d'indépendance féminines bridées, et notamment les femmes célibataires ainsi que la pression sociale d'être mères pesant sur les femmes en lien avec l'instauration du capitalisme. Elle évoque ensuite l'image négative de la vieille femme et la contrainte qui pèse sur de nombreuses femmes pour tenter de maintenir leur apparence aussi inchangée que possible. Elle dénonce enfin le positionnement de la médecine face aux femmes et montre comment l'instauration d'une nouvelle conception du savoir conduit à la domination des femmes et de la nature. Bien que très documenté, cet essai est rédigé dans un style fluide, comme un roman. Il permet de faire des rapprochements entre la... En introduction, l'auteur évoque les chasses aux sorcières qui se sont déroulées en Europe à la Renaissance. Ces persécutions traduisent à la fois la recherche régulière de bouc émissaires dans nos sociétés mais également la montée de la misogynie. Les féministes se sont plus tard emparées de la figure de la sorcière, qui implique la critique des systèmes d'oppression et notamment du patriarcat. L'auteur montre ensuite comment le concept de sorcellerie est devenu aujourd'hui paradoxalement en vogue. Dans la suite de l'ouvrage, elle aborde l'héritage de la chasse aux sorcières dans nos sociétés. Elle développe ensuite les velléités d'indépendance féminines bridées, et notamment les femmes célibataires ainsi que la pression sociale d'être mères pesant sur les femmes en lien avec l'instauration du capitalisme. Elle évoque ensuite l'image négative de la vieille femme et la contrainte qui pèse sur de nombreuses femmes pour tenter de maintenir leur apparence aussi inchangée que possible. Elle dénonce enfin le positionnement de la médecine face aux femmes et montre comment l'instauration d'une nouvelle conception du savoir conduit à la domination des femmes et de la nature. Bien que très documenté, cet essai est rédigé dans un style fluide, comme un roman. Il permet de faire des rapprochements entre la situation que vivent les femmes indépendantes et la représentation qui est faite des sorcières. Il décrit comment notre culture, nos valeurs et nos représentations sont imprégnées d'un modèle d'autorité masculin. Un récit passionnant qui fait réfléchir aux stéréotypes, à la place des femmes et donne envie de faire évoluer les choses, à "suivre les chemins sur lesquels nous entraînent les chuchotement des sorcières".
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lapousig Posté le 14 Avril 2022
    La femme sans enfant, la femme célibataire, les cheveux blancs... les sorcières ! (Anecdote perso: Une amie à qui je demandais des nouvelles de sa sœur m'assura que celle-ci allait bien. Le compagnon de mon amie, à qui je n'avais rien demandé, s'est empressé de rajouter : Oui, tu parles, elle va bien: elle passe son temps avec ses copines célibataires!) La science, les mathématiques et la médecine patriarcales, la domination de la nature... tous les domaines d'où les femmes ont été écartées, violemment le plus souvent, afin de pouvoir les contrôler corps et âme. Mona Chollet écrit très bien: c'est à la fois richement documenté et plein d'anecdotes drôles (au second degré #x1f624;). Je l'avais déjà écouté en livre audio. À compléter avec "Nouvelles questions féministes n°40: Androcène."
  • Muguf Posté le 14 Avril 2022
    Je ne ne regrette pas et je vais enchaîner avec "chez soi, une odyssée de l'espace domestique", de Mona Chollet également. Belle lecture, qui donne de la force et dont je ressors avec une bibliographie longue comme le bras à lire aussi 😅 Mona Chollet dynamite des préconçus et rappelle que si l'histoire s'écrit du point de vue des vainqueurs, il est possible de passer derrière eux pour élargir ou déplacer la focale. Elle revient sur les chasses aux sorcières, les replace à leur juste époque (spoiler : pas au moyen âge), analyse leurs conséquences dans nos constructions sociales et monte le volume des résonances en sorcellerie qu'on écoute hélas à peine aujourd'hui. Le passage sur la maternité est à lire, qu'on veuille y passer ou non, qu'on regrette ou qu'on s'y épanouisse (spoiler bis : on peut s'y épanouir par moments et regretter à d'autres)(dans les deux cas, ce livre est intéressant). Le passage sur les cheveux blancs m'a évidemment parlé 😒 Et toujours, l'humour de l'autrice qui offre de salutaires respirations entre les piles d'indignation face au dénigrement de la figure de la sorcière, qui n'est autre que le symbole des femmes libres, des femmes vieilles, des femmes fortes et indépendantes.
Inscrivez-vous à la newsletter Zones
Et rentrez dans la communauté des lecteurs de Zones !

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fêtes des mères : 20 livres sur des femmes inspirantes à lui offrir

    Des biographies, des témoignages, des essais historiques... De Marie Antoinette à Alexandria Ocasio-Cortez, focus sur 20 ouvrages qui célèbrent les femmes et les replacent au centre de l'Histoire. Pour une fête des mères engagée et inspirante !

    Lire l'article
  • News
    Lisez

    5 livres féministes à déposer sur sa table de chevet

    Étoffer votre bibliothèque de livres féministes, ça vous dit ? Si l'égalité entre hommes et femmes se défend partout, chaque jour, il est évident que la lecture joue un rôle dans l'appréhension d'un tel sujet. Nous avons donc sélectionné cinq livres - qui ne sont pas tous ouvertement féministes - mais qui par leur teneur contribuent à l'émancipation des femmes. 

    Lire l'article