Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221216323
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Un tramway nommé Désir

Catherine FRUCHON-TOUSSAINT (Introduction), Pierre LAVILLE (Traducteur)
Collection : Pavillons Poche
Date de parution : 09/11/2017
Blanche, une femme d’une trentaine d’années aux allures de grande dame, arrive dans le quartier français de La Nouvelle-Orléans pour rendre visite à sa soeur Stella. Là, elle découvre que sa cadette a épousé un ouvrier fruste et qu’ils vivent dans un sordide appartement. Après plusieurs semaines de lutte, de... Blanche, une femme d’une trentaine d’années aux allures de grande dame, arrive dans le quartier français de La Nouvelle-Orléans pour rendre visite à sa soeur Stella. Là, elle découvre que sa cadette a épousé un ouvrier fruste et qu’ils vivent dans un sordide appartement. Après plusieurs semaines de lutte, de résistance, de mensonges, le papillon de nuit qu’elle est s’y brûlera les ailes.
De cet infernal ménage à trois, composé de « gens ni bons ni méchants, juste d’individus qui ne se comprennent pas les uns les autres » et à jamais incarné au cinéma par Vivien Leigh, Marlon Brando et Kim Hunter, Tennessee Williams a tiré l’une des pièces majeures du XXe siècle, couronnée du prix Pulitzer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221216323
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Hugo456789 Posté le 10 Mai 2021
    Récemment La trois a rediffusé le film inspiré de Tennesse Williams. Un film en noir et blanc impeccable. Un récit électrique qui revient sur deux êtres déchirés, dont une femme fragile et un homme cruel, insensible et vulgaire, présenté comme une bête sexuée et personnalisé à l'écran par Marlon Brandon au faîte de son art. Une ambiance intense et un drame qui se profile comme un spectre lancinant qui prend possession de chaque recoin d'une demeure. Un livre que j'ai relu afin de le comparer avec le long métrage. Un classique un peu oublié et à remettre dans les programmes scolaires !
  • Guizotte Posté le 3 Janvier 2021
    C’est une pièce qui laisse un sentiment de malaise. On est envoûté par l'ambiance moite et étouffante et par ces personnages. On se laisse porter, mais avec un sentiment de malaise, face à cette femme tout dans les apparences et qu’on découvre peu à peu puis au traitement qui lui est fait, face à cet homme sensuel mais brute et macho, face à cette autre femme qui par amour laisse faire. C'est aussi une pièce sur le rejet de l'homosexualité, les conventions, la condition de la femme et les violences faites aux femmes, et la fin laisse un goût amer. Ma lecture a été gênée un peu par les nombreuses et longues didascalies et par mon envie d'entendre les musiques indiquées... j'ai enchaîné par le film qui donne vraiment vie à cette pièce.
  • plumelitteraire Posté le 21 Décembre 2020
    Pièce publiée en 1947, elle choqua les bonnes moeurs. Un soir, Blanche Dubois , femme très apprêtée vient s'installer chez sa soeur, Stella. Celle-ci s'est mariée avec un rustre polonais, Stanley. La cohabitation sera plus que mouvementée dans cette torride chaleur de la nouvel-Orléans. On ressent les tensions sexuelles mais aussi la colère, la haine, la folie de blanche qui prend ses livres pour réalité. Cette pièce ressemble presque à un huis clos les personnages évoluent principalement dans le deux pièces du couple. Les personnages se fuient l'un l'autre, incapable de se comprendre et de se supporter. Blanche a peur de vieillir, son mari s'est suicidé car homosexuel, la perte de Belle Rêve ont fait d'elle une femme meurtrie, blessée. Blanche, à la recherche d'un amour perdu s'adonne à la débauche et à la prostitution. Elle ne veut pas voir la vérité en face et ceci l'amènera à l'hôpital psychiatrique à la fin de la pièce. Tous les personnages sont bernés d'illusions et fuient la réalité. L'analyse de personnes ordinaires de Williams montre tout son coté tragique. Je vous conseille de voir le film d'Elia Kazan avec Marlon Brando et Vivien Leigh. La musique est superbe, l'ambiance de la pièce... Pièce publiée en 1947, elle choqua les bonnes moeurs. Un soir, Blanche Dubois , femme très apprêtée vient s'installer chez sa soeur, Stella. Celle-ci s'est mariée avec un rustre polonais, Stanley. La cohabitation sera plus que mouvementée dans cette torride chaleur de la nouvel-Orléans. On ressent les tensions sexuelles mais aussi la colère, la haine, la folie de blanche qui prend ses livres pour réalité. Cette pièce ressemble presque à un huis clos les personnages évoluent principalement dans le deux pièces du couple. Les personnages se fuient l'un l'autre, incapable de se comprendre et de se supporter. Blanche a peur de vieillir, son mari s'est suicidé car homosexuel, la perte de Belle Rêve ont fait d'elle une femme meurtrie, blessée. Blanche, à la recherche d'un amour perdu s'adonne à la débauche et à la prostitution. Elle ne veut pas voir la vérité en face et ceci l'amènera à l'hôpital psychiatrique à la fin de la pièce. Tous les personnages sont bernés d'illusions et fuient la réalité. L'analyse de personnes ordinaires de Williams montre tout son coté tragique. Je vous conseille de voir le film d'Elia Kazan avec Marlon Brando et Vivien Leigh. La musique est superbe, l'ambiance de la pièce est très bien retransmise.
    Lire la suite
    En lire moins
  • vince971 Posté le 20 Décembre 2020
    Une pièce magistrale dans l'atmosphère mythique de la Nouvelle-Orléans. La séduisante Blanche Dubois arrive en ville, recueillie chez sa s#x0153ur après de mystérieux déboires dans l'ancienne ferme familiale. Comme un aimant, elle agite tout son monde autour d'elle avec son franc-parler et ses manières grandiloquentes. C'est une exploration assez glauque des relations conjugales tandis que Blanche et sa s#x0153ur doivent faire face à la colère violente de Stanley, "l'homme de la maison". Il s'agit alors de tenter de démasquer la véritable Blanche et déterminer son degré de moralité. J'ai été séduit !
  • Morgane93 Posté le 23 Octobre 2020
    La tension progresse crescendo, les caractères se révèlent dans toute leur complexité; On ne lâche plus le bouquin!
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.