Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264056160
Code sériel : 4048
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 648
Format : 108 x 177 mm

Kafka sur le rivage

Corinne ATLAN (Traducteur)
Date de parution : 25/08/2011

Un adolescent, Kafka Tamura, quitte la maison familiale de Tokyo pour échapper à une malédiction œdipienne proférée par son père. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique, décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre, tandis que,...

Un adolescent, Kafka Tamura, quitte la maison familiale de Tokyo pour échapper à une malédiction œdipienne proférée par son père. De l'autre côté de l'archipel, Nakata, un vieil homme amnésique, décide lui aussi de prendre la route. Leurs deux destinées s'entremêlent pour devenir le miroir l'une de l'autre, tandis que, sur leur chemin, la réalité bruisse d'un murmure envoûtant.

« Sous la baguette d'un enchanteur qui puise ses sortilèges dans les pires noirceurs de la condition humaine, Kafka sur le rivage est le roman le plus ambitieux, le plus envoûtant de Murakami. »
André Clavel, Lire

Traduit du japonais
par Corinne Atlan

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264056160
Code sériel : 4048
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 648
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Marc45 Posté le 13 Juillet 2020
    Bien sur la lecture de cet ouvrage est addictive. Mais, même si le lecteur est invité à suivre le parcours d'un jeune homme, il est trop court de résumer ce trésor de littérature à un roman initiatique. J'ai été bouleversé par cette histoire et je suis définitivement ébahi par l'imagination sans limite de cet incroyable écrivain. Murakimi nous emmène dans un monde surprenant et fascinant. Les personnages sont d'une telle richesse de caractère, ils sont nombreux, apparaissent et disparaissent à de nombreuses étapes de chacun de deux récits et pourtant très rapidement chacun d'entre eux devient familier. Au gré du balencement de deux récits, on les attend avec délice pour les retrouver parfois la où on ne les attend pas. Cette distribution comme on le dirait s'il s'agissait d'un film, est excellente. Quant on parle de Murakami, on peut vraiment parler d'un univers. Et dans Kafka, cet univers atteint un niveau extraordinaire, chaque moment est une surprise. Je n'ai aucune réserve sur ce roman, je n'ai que l'enthousiasme.
  • Remslefevre11 Posté le 5 Juillet 2020
    distrayant parfois original des références intéressante mais le style manque de tournures impressionnantes
  • CTC Posté le 16 Juin 2020
    Kafka Tamura (C'est le prénom qu'il s'est choisi), un jeune fugueur de quinze ans va s'éloigner de chez son père, dans un but qu'il ne connaît pas lui-même (sauf qu'il a été abandonné par sa mère à l'age de quatre ans). A cette occasion, il fera de nombreuses rencontres qui vont le faire « grandir », évoluer. Il y a : - Sakura, une rencontre amicale, féminine, généreuse et accueillante. - Oshima ; bibliothécaire qui va grandement faciliter la vie de Kafka pendant saa fugue - Mlle Saeki, directrice de la bibliothèque, belle et mystérieuse, Et le récit de son périple comme l'histoire sont illustrés par de nombreux personnages secondaires qui ont tous quelque chose à dire, soit en termes de philosophie / sagesse, soit pour épaissir encore certains mystères que frôle ce récit. Ces personnages sont, pour les principaux : - Nakata, un vieillard rescapé d'on ne sait quelle catastrophe et qui a perdu la mémoire. – Il ne sait plus lire ni écrire –et se considère comme peu intelligent. En réalité, dans la simplicité de ses raisonnements, c'est un sage. - Hoshimo, un chauffeur routier qui rencontrera Nakata, participera à sa quète et dont la vie va changer à ce contact. Le style est agréable... Kafka Tamura (C'est le prénom qu'il s'est choisi), un jeune fugueur de quinze ans va s'éloigner de chez son père, dans un but qu'il ne connaît pas lui-même (sauf qu'il a été abandonné par sa mère à l'age de quatre ans). A cette occasion, il fera de nombreuses rencontres qui vont le faire « grandir », évoluer. Il y a : - Sakura, une rencontre amicale, féminine, généreuse et accueillante. - Oshima ; bibliothécaire qui va grandement faciliter la vie de Kafka pendant saa fugue - Mlle Saeki, directrice de la bibliothèque, belle et mystérieuse, Et le récit de son périple comme l'histoire sont illustrés par de nombreux personnages secondaires qui ont tous quelque chose à dire, soit en termes de philosophie / sagesse, soit pour épaissir encore certains mystères que frôle ce récit. Ces personnages sont, pour les principaux : - Nakata, un vieillard rescapé d'on ne sait quelle catastrophe et qui a perdu la mémoire. – Il ne sait plus lire ni écrire –et se considère comme peu intelligent. En réalité, dans la simplicité de ses raisonnements, c'est un sage. - Hoshimo, un chauffeur routier qui rencontrera Nakata, participera à sa quète et dont la vie va changer à ce contact. Le style est agréable et la structure du livre, consacrant un chapitre alternativement à chaque personnage entretient encore le suspens et l'envie de découvrir la suite. Chacun des personnages se voit plus ou moins manipulé soit par ses rencontres, soit par l'ombre d'un destin qui guide leur aventure, qu'ils le veuillent ou non. Chacun d'eux est conduit, par différents moyens, vers un lieu à un moment donné pour y rencontrer sa propre vérité. Ce livre est empli de métaphores, de poésie et de fantastique, emprunt de culture Japonaise (Politesse, humilité, lenteur, précautions oratoires, etc.) Et pourtant le style est simple, la lecture est aisée et prenante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • hazzunah Posté le 4 Juin 2020
    Kafka sur le rivage n'est pas mon premier Murakami, et bien qu'ils soit souvent le favori de ses lecteurices, il n'est étrangement pas le mien. (Je lui ai préféré La Ballade de l'impossible, plus sobre et offrant un univers moins exclusivement masculin). Pourtant, l'histoire m'a dès le début intrigué... Kafka a 15 ans. Il décide de fuguer de la maison paternel et de quitter Tokyo, pour échapper à une prédiction qui fait de lui un Oedipe des temps modernes. Kafka est un personnage typique des héros de Murakami : silencieux, solitaire, aimant les arts, la littérature, guidé par des pulsions sexuelles parfois violentes et surtout immensément perdu dans un monde qu'il ne comprend pas et qui ne le comprend pas. L'autre héros de ce roman est Nakata - auquel je me suis d'ailleurs bien plus attachée -, un vieil homme qui se décrit lui-même comme "pas très intelligent" depuis qu'il a été victime d'un étrange accident lorsqu'il était enfant. Cependant, loin d'être idiot, Nakata a en lui une sagesse particulière dont il n'a même pas conscience, est capable de faire tomber des choses du ciel et de parler aux chats. J'ai aimé les errances entrecroisées de ces deux personnages. J'ai... Kafka sur le rivage n'est pas mon premier Murakami, et bien qu'ils soit souvent le favori de ses lecteurices, il n'est étrangement pas le mien. (Je lui ai préféré La Ballade de l'impossible, plus sobre et offrant un univers moins exclusivement masculin). Pourtant, l'histoire m'a dès le début intrigué... Kafka a 15 ans. Il décide de fuguer de la maison paternel et de quitter Tokyo, pour échapper à une prédiction qui fait de lui un Oedipe des temps modernes. Kafka est un personnage typique des héros de Murakami : silencieux, solitaire, aimant les arts, la littérature, guidé par des pulsions sexuelles parfois violentes et surtout immensément perdu dans un monde qu'il ne comprend pas et qui ne le comprend pas. L'autre héros de ce roman est Nakata - auquel je me suis d'ailleurs bien plus attachée -, un vieil homme qui se décrit lui-même comme "pas très intelligent" depuis qu'il a été victime d'un étrange accident lorsqu'il était enfant. Cependant, loin d'être idiot, Nakata a en lui une sagesse particulière dont il n'a même pas conscience, est capable de faire tomber des choses du ciel et de parler aux chats. J'ai aimé les errances entrecroisées de ces deux personnages. J'ai aimé la poésie tranchante émanant du texte, la puissance imaginative de Murakami qui nous entraine dans un monde hors du temps, pleins de métaphores et de situations normalement irréalistes qu'ici on prend comme elles viennent, sans avoir envie de les expliquer tant elles semblent rendre compte d'une réalité cachée. J'ai aimé les personnages secondaires, très beaux et attachants. J'ai aimé la solitude profonde de la forêt, l'expérience de l'amour, de la mort, de la musique. J'ai ri, réfléchi, longtemps pensé après certains chapitres... C'est certain, Kafka sur le rivage est un très beau livre qui rassemble très bien l'univers de Murakami, et se dévore malgré sa taille imposante. Mais c'est sans doute car il en faut des mots, pour ouvrir un monde aussi vaste...
    Lire la suite
    En lire moins
  • dom_bizet Posté le 17 Mai 2020
    Un émerveillement. Je n'ai pu lâcher ce livre qu'une fois la dernière page fermée. Le monde de l'adolescence les rencontres inattendues une petite dose de fantastique des références très soignés des personnages hors normes en même temps très humains en même temps très mystérieux comme on le decouvre en déroulant ces 600 pages de ce monument de littérature signé Murakami. 600 pages où se déroulent deux histoires parallèles de l'adolescent et du vieillard, un roman sur le passage à l'âge adulte, le passé et le présent, les souvenirs les regrets et la quête d'un but hors normes.
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…