Lisez! icon: Search engine
La Vallée
Date de parution : 01/04/2021
Éditeurs :
Pocket

La Vallée

Date de parution : 01/04/2021
Une enquête de Martin Servaz qui le confronte aux fantômes de son passé, et à une série de meurtres aux mises en scènes particulièrement sophistiquées et macabres, dans une vallée coupée du monde.
« Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu... »
 
Un appel au secours au milieu de la nuit.
Une vallée coupée du monde.
Une abbaye pleine de secrets.
Une...
« Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu... »
 
Un appel au secours au milieu de la nuit.
Une vallée coupée du monde.
Une abbaye pleine de secrets.
Une forêt mystérieuse.
Une série de meurtres épouvantables.
Une population terrifiée qui veut se faire justice.
Un corbeau qui accuse.
Une communauté au bord du...
« Je crois que quelqu’un est en train d’agir comme s’il se prenait pour Dieu... »
 
Un appel au secours au milieu de la nuit.
Une vallée coupée du monde.
Une abbaye pleine de secrets.
Une forêt mystérieuse.
Une série de meurtres épouvantables.
Une population terrifiée qui veut se faire justice.
Un corbeau qui accuse.
Une communauté au bord du chaos.
Une nouvelle enquête de Martin Servaz.
 
« Tout en menant de main de maître son histoire, Minier poursuit une réflexion sur le mal qui nous concerne tous. » Le Figaro littéraire
 
« L’un des maîtres désormais incontesté du suspense à la française frappe un grand coup. » Bernard Lehut, RTL
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266315470
Code sériel : 18167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm
Pocket
EAN : 9782266315470
Code sériel : 18167
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 576
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« L’un des maîtres désormais incontesté du suspense à la française frappe un grand coup. »
Bernard Lehut / RTL
« Excellent »  
 
Olivier Bureau / Le Parisien
« Un thriller dopé à la 5G. »
Fabrice Drouzy / Libération

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cypresromu 06/02/2024
    Dans "La vallée", on replonge dans l'univers captivant de Martin Servaz, un personnage complexe qui évolue dans un environnement où les meurtres en série sèment la terreur. L'atmosphère oppressante de la vallée des Pyrénées, isolée du reste du monde suite à un éboulement un peu exagéré à mon goût mais qui ne gêne pas trop, contribue à rendre cette lecture des plus anxiogènes. L'appel téléphonique bouleversant de son passé pousse Servaz à se rendre dans cette vallée reculée près d'une abbaye, où il se retrouve confronté à un cadavre mutilé, parmi d'autres. Suspendu de ses fonctions, Servaz doit laisser la Section de Recherches de la gendarmerie de Pau, dirigée par Irène Ziegler, prendre en charge l'enquête. Les retrouvailles avec Ziegler offrent un moment de nostalgie, bien que Servaz soit relégué au rôle d'observateur. Bernard Minier guide habilement le lecteur à travers une intrigue complexe où chaque hypothèse remet en question la précédente. Bien que certaines scènes puissent sembler peu crédibles, le style vif de l'auteur maintient le suspense jusqu'à la fin. Cependant, malgré quelques rebondissements, j'ai eu l'impression de déjà-vu à certains moments, et deviner les coupables m'a semblé un peu trop facile, même si Minier réserve son lot de surprises. En somme, "La vallée" offre une plongée palpitante dans le monde sombre et tourmenté de Martin Servaz, malgré quelques défauts dans l'intrigue et une prévisibilité certaine. Une lecture à recommander pour les amateurs de thrillers en quête d'une escapade captivante.Dans "La vallée", on replonge dans l'univers captivant de Martin Servaz, un personnage complexe qui évolue dans un environnement où les meurtres en série sèment la terreur. L'atmosphère oppressante de la vallée des Pyrénées, isolée du reste du monde suite à un éboulement un peu exagéré à mon goût mais qui ne gêne pas trop, contribue à rendre cette lecture des plus anxiogènes. L'appel téléphonique bouleversant de son passé pousse Servaz à se rendre dans cette vallée reculée près d'une abbaye, où il se retrouve confronté à un cadavre mutilé, parmi d'autres. Suspendu de ses fonctions, Servaz doit laisser la Section de Recherches de la gendarmerie de Pau, dirigée par Irène Ziegler, prendre en charge l'enquête. Les retrouvailles avec Ziegler offrent un moment de nostalgie, bien que Servaz soit relégué au rôle d'observateur. Bernard Minier guide habilement le lecteur à travers une intrigue complexe où chaque hypothèse remet en question la précédente. Bien que certaines scènes puissent sembler peu crédibles, le style vif de l'auteur maintient le suspense jusqu'à la fin. Cependant, malgré quelques rebondissements, j'ai eu l'impression de déjà-vu à certains moments, et deviner les coupables m'a semblé un peu trop facile, même si Minier réserve son lot de surprises. En somme,...
    Lire la suite
    En lire moins
  • LEJL 04/02/2024
    Ce livre est une belle suite du livre "glacé" que j'avais déjà lu j'ai retrouvé le plaisir de l'enquête dans l'ambiance d'une vallée dans les Pyrénées et d'une équipe policière qui se connaissait, le tout dans un contexte de psychopathe meurtrier. Par contre, j'aurais peut-être dû attendre de le lire car j'ai déjà dans ma bibliothèque des livres plus anciens de Bernard Minier: "le cercle" et aussi "n'éteins pas la lumière" car bien qu'on puisse lire ce livre de façon indépendante, il semble qu'il y avait quelques allusions relatant l'histoire passée du "cercle"
  • hervethro 02/02/2024
    En l'espace d'à peine une décennie, Bernard Minier est devenu l'un des maîtres du polar français. Glacé et le Cercle, ses deux premiers opus, sont de petites pépites, respectant la loi du genre tout en y apportant un plus, une ambiance, une réflexion et, surtout, mettant en place des personnages récurrents, que le lecteur aura plaisir à retrouver au fil des parutions. Minier a su tisser la toile du principe des fameuses séries, si prisées sur Netflix. La Vallée ne fait pas exception. On y retrouve tous les ingrédients qui ont assuré le succès des premiers épisodes ; on est heureux de croiser à nouveau des personnages connus. Sauf que la Vallée n'est pas un polar. Bien sûr, il y a des morts atroces – à lire ces horreurs chaque fois, je me demande jusqu'où pourra aller l'imagination des auteurs, un petit jeu de la surenchère que l'on retrouve dans les films d'action où les scénaristes ne savent plus quoi inventer pour captiver l'attention. Bref, cette émulation vieille comme le monde de qui pissera le plus loin (dixit Minier lui-même). Bien sûr, il y a une enquête. Bien sûr, des coupables présumés (le petit jeu très prisé du lecteur de s'investir dans sa propre enquête, un Cluedo qui se met en place dès la première page de tout bon polar). Il y a des rebondissements, un suspens savamment distillé : une fois de plus, ça commence doucement, au bord de l'ennui (j'exagère quand même un peu : dès le début, on est pris à la gorge par l'intrigue), mais ça ne cessera de gagner en vitesse, comme un convoi dans une forte descente. Et on ne pourra plus lâcher le livre. Une addiction. Seulement, la Vallée, une de celles que Minier affectionne tout particulièrement, ces vallées sans sortie qui viennent buter contre la haute muraille de roches qui forme la frontière franco-espagnole, ces vallées sombres, encaissées, dominées par la pierre et la forêt, ces vallées où guette la claustrophobie, où l'homme semble écrasé à la fois par les éléments et ses propres pulsions ; cette Vallée est un formidable livre de sociologie et de psychologie. On y apprend maintes choses sur l'âme humaine. Avant tout, sur cette noirceur qui jette une ombre sur le monde brillant, ternissant le bien et la bonté, détruisant ce que l'homme est capable de meilleur. Cette question du Mal, Minier se la pose dans tous ses romans, mais ici, au-delà de toute limite (je n'en dis pas plus). Ces zones sombres ne sont pas réservées à quelques méchants issus du monde des super-héros Marvel, mais bien cachés au fond de nous. Cette violence qui nous anime depuis qu'homo sapiens existe et qui est responsable de sa survie en tant que super prédateur, dominant toutes les autres formes de vie alors qu'il n'est qu'une créature si frêle, totalement inadaptée à son milieu (ce pourquoi il a voulu absolument régir la Nature, la modeler, la dominer, l'asservir). Jusqu'où irons-nous dans cette barbarie ? Le roman distille une vision très pessimiste du monde, plus encore que dans les précédents épisodes. Minier misanthrope ? Pas si sûr. Parce qu'il y a les trois dernières pages. Tenter de trouver la voie du bien dans ce monde hostile. Un égoïsme du bonheur individuel qui pourrait faire tache, pourquoi pas, et se transformer en une volonté de répandre mansuétude, philanthropie, bienveillance, compassion, sérénité, en un mot : humanité. Le projet d'un nouveau roman ? Seul point noir : je ne sais pas si le syndicat des policiers de France a financé d'une manière ou d'une autre le projet, mais, on l'a compris, à chaque page c'est un réquisitoire sans détours sur l'honneur des flics, leur engagement, leur probité, et leurs souffrances. Mouais. Ce ne sont pas (tous) des anges, quand même !En l'espace d'à peine une décennie, Bernard Minier est devenu l'un des maîtres du polar français. Glacé et le Cercle, ses deux premiers opus, sont de petites pépites, respectant la loi du genre tout en y apportant un plus, une ambiance, une réflexion et, surtout, mettant en place des personnages récurrents, que le lecteur aura plaisir à retrouver au fil des parutions. Minier a su tisser la toile du principe des fameuses séries, si prisées sur Netflix. La Vallée ne fait pas exception. On y retrouve tous les ingrédients qui ont assuré le succès des premiers épisodes ; on est heureux de croiser à nouveau des personnages connus. Sauf que la Vallée n'est pas un polar. Bien sûr, il y a des morts atroces – à lire ces horreurs chaque fois, je me demande jusqu'où pourra aller l'imagination des auteurs, un petit jeu de la surenchère que l'on retrouve dans les films d'action où les scénaristes ne savent plus quoi inventer pour captiver l'attention. Bref, cette émulation vieille comme le monde de qui pissera le plus loin (dixit Minier lui-même). Bien sûr, il y a une enquête. Bien sûr, des coupables présumés (le petit jeu très prisé du lecteur de s'investir dans sa propre enquête, un...
    Lire la suite
    En lire moins
  • fannyloursonne 19/01/2024
    🏔️Encore une fois le Commandant Servaz se retrouve dans un sacre pétrin et ce depuis le tome précédent. Il attend donc impatiemment le verdict de sa hiérarchie pour savoir qu’elle va être là suite des événements. 🏔️Sur la touche, il se tient tranquille jusqu’à ce coup de fil étrange, inattendu, inespéré qui le mènera au milieu d’un village coupe du monde ou des crimes atroces sont commis. Mais cet appel le mènera aussi au delà de ses plus grandes peurs et remettront en question toutes ses certitudes en question… 🏔️Un sixième tome époustouflant de cruauté et de réponses inattendues. Le prochain tome m’attend déjà…
  • marieetsespepites 10/01/2024
    Nouvelle enquête de notre cher Martin Servaz. Et quel roman ! Un de ceux qui vous embarquent dans un tourbillon de suspense, d’attente et de surprise. Un corps est découvert, assassiné dans d’atroces souffrances. Qui peut bien en vouloir à cet homme ? Un deuxième pousse à faire un lien. Et Martin Servaz se déplace dans cette vallée, celle qui cache des secrets et peut tout bousculer. Il est toujours question du passé de Servaz dans ce roman qui tisse minutieusement des fils entre chaque personnage et les victimes. C’est encore un excellent moment passé avec ce sixième volet de la série. J’ai tellement été happée par ce roman, tellement été attirée dans cette vallée que terminer cette lecture m’a laissé comme une impression de vide. Vous l’aurez compris, encore une fois : j’ai absolument adoré 𝐿𝑎 𝑉𝑎𝑙𝑙𝑒#769;𝑒 ! Et si je n’avais qu’un conseil : foncez lire les romans de @bernardminier ! Vous ne le regretterez pas.
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Halloween : 17 livres qui donnent la chair de poule

    Bonne nouvelle pour les amateurs de grosses frayeurs, les éditions Pocket partagent leur recette magique… et 17 (terribles) idées de livres pour réussir sa soirée d’Halloween ! 

    Enquêtes policières ou romans fantastiques, thrillers psychologiques, historiques ou scientifiques… à vos paniers !

    Lire l'article
  • Sélection
    Pocket

    23 livres pour faire le tour du monde cet été

    Madame Pocket part en vacances littéraires, et bonne nouvelle, elle vous emmène en voyage avec elle. Feel good books, romances, thrillers ou romans historiques : voici 23 livres pour faire le tour de la planète. 

    Lire l'article