Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266211819
Code sériel : 5646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Les Annales du Disque-Monde

La huitième couleur

,

Patrick COUTON (Traducteur), Bénédicte LOMBARDO (Direction de collection)
Date de parution : 18/01/2011

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur une tortue.
À Ankh-Morpork, l'une des villes du Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, avec son Bagage de bois magique circulant...

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur une tortue.
À Ankh-Morpork, l'une des villes du Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, avec son Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes... Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins.
Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266211819
Code sériel : 5646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Bienvenue sur le disque monde
En 1983 paraît la Huitième couleur, premier roman des Annales du Disque-Monde. L'on y suit les péripéties délirantes de l'incapable mage Rincevent ( quand on doit broder "MAJE" sur son chapeau, c'est qu'on a quelque chose à prouver ; et une orthographe déplorable) et de Deuxfleurs, premier touriste de l'histoire. Typique du genre Fantasy parodique de Pratchett qui aime à démonter les incohérences du genre. Un classique !
Baptiste / Librairie L'Armitière

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MuchasBenito Posté le 13 Juillet 2021
    Une jolie découverte.. Les Annales du Disque-Monde me tentent depuis un moment. J'ai donc décidé de m'y plonger et c'est une initiative que je ne regrette pas du tout, bien au contraire. Terry Pratchett est une référence dans le domaine de la fantasy burlesque, donc nous retrouvons tout les éléments de cet univers si vaste. Des mages, des héros, des barbares, des dragons, des elfes et j'en passe avec sa dose de dérisions et de caricatures. Nous faisons la connaissance de Rincevent, un mage pas comme les autres. Il a été viré de l'Université et donc n'a pas pu finir son apprentissage en tant que mage. Il fera la connaissance de Deuxfleurs, un touriste agatéeen sur qui il devra veiller. Leur rencontre les amènera à arpenter une bonne partie du Disque-Monde et à vivre milles et une aventures. Ils croiseront la route de beaucoup de personnes aux malheur de ces derniers. C'est un premier tome qui annonce la couleur de cette saga (qui est très longue !). Ce premier tome à susciter un certain engouement avec pour objectif de lire la saga complète !! Fan de fantasy, je vous recommande fortement cette saga qui n'est plus à présenter :) Bonne lecture à vous.
  • Horizon_Universe Posté le 12 Juillet 2021
    Aujourd’hui, je vous propose une plongée dans des vieux souvenirs avec The Colour of Magic de Terry Pratchett, le premier opus du Discworld (Disque Monde), qui nous introduit à la série. Vous connaissez tous le principe, il est passé dans la culture populaire depuis longtemps maintenant, et si ce n’est pas le cas, alors laissez vous aller à la fantasy de Pratchett. C’est doux, facile à lire, délicieusement absurde, et ça fait du bien. J’adore ce type d’humour complètement barré, et franchement, j’ai hâte de me procurer le reste de la collection.
  • Charlenej131 Posté le 7 Juillet 2021
    Bonjour tout le monde Ça y est ! La huitième couleur est terminée. Premier tome de la saga "les annales du disque-monde" de Terry Pratchett. Comme je vous le disais précédemment, j'avais abandonné la première lecture il y a deux ans de ça à peu près car je n'arrivais pas du tout à entrer dans cet univers loufoque. Mais ce second test fut très concluant. J'ai totalement adoré.Et c'est justement c'est univers hors du commun qui est très appréciable.Un roman d'aventures mélangé à une bonne dose d'humour. Et avec des personnages très très attachants de surcroît. Si je devais vous comparer la chose je dirai qu'il s'agit d'un parc d'attractions... Une visite de parc d'attractions à bord d'un wagon de montagnes russes. Imaginez-vous avec un départ plutôt paisible... Dans un monde que vous découvrez pour la première fois. Il s'agit d'Ankh-Morpork. La visite se déroule assez rapidement. Tout se met en place... Et puis d'un coup mouvement brusque du wagon et vous passez à un autre monde et ainsi de suite. Il s'agit donc vous l'aurez compris d'un voyage fabuleux avec beaucoup de chutes et de montées. (Événements farfelus)... Ainsi que la découverte de divers personnages qui vont vous aiguiller sur la bonne... Bonjour tout le monde Ça y est ! La huitième couleur est terminée. Premier tome de la saga "les annales du disque-monde" de Terry Pratchett. Comme je vous le disais précédemment, j'avais abandonné la première lecture il y a deux ans de ça à peu près car je n'arrivais pas du tout à entrer dans cet univers loufoque. Mais ce second test fut très concluant. J'ai totalement adoré.Et c'est justement c'est univers hors du commun qui est très appréciable.Un roman d'aventures mélangé à une bonne dose d'humour. Et avec des personnages très très attachants de surcroît. Si je devais vous comparer la chose je dirai qu'il s'agit d'un parc d'attractions... Une visite de parc d'attractions à bord d'un wagon de montagnes russes. Imaginez-vous avec un départ plutôt paisible... Dans un monde que vous découvrez pour la première fois. Il s'agit d'Ankh-Morpork. La visite se déroule assez rapidement. Tout se met en place... Et puis d'un coup mouvement brusque du wagon et vous passez à un autre monde et ainsi de suite. Il s'agit donc vous l'aurez compris d'un voyage fabuleux avec beaucoup de chutes et de montées. (Événements farfelus)... Ainsi que la découverte de divers personnages qui vont vous aiguiller sur la bonne piste à prendre. À la fin du roman, le manège s'arrête mais on voudrait en refaire un tour tellement c'est bien ficelé et addictif. Donc vous remarquerez que j'ai passé un excellent moment. J'ai pris en photo un passage dans le texte que je trouve très réaliste concernant l'humain. Rien à voir avec mon retour, cependant je suis plutôt d'accord avec l'auteur pour ce passage. Je ne sais pas si les autres tomes se suivent. Cependant j'espère retrouver les personnages principaux... Ainsi que le coffre pour ceux qui comprendront. (Ma création favorite dans ce livre) Je vous souhaite une agréable journée. PS: j'ai été agréablement surprise de retrouver une nouvelle fois la grande tortue A'tuin. Celle sur qui repose le monde. ( Stephen King aussi en parle dans ses roman ). Mais la sienne se repose pas sur des éléphants soit dit en passant.
    Lire la suite
    En lire moins
  • belette2911 Posté le 13 Juin 2021
    On pourrait résumer ce premier opus (et le monde créé par l’auteur) par un "Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ???" prononcé par le célèbre Jacques-Henry Jacquart parce qu’en effet, c’est déjanté à fond et que ça ressemble à un gros fouillis. Le problème ne vient pas des personnages, ils sont loufoques, totalement déjantés et plus que haut en couleur, mais du récit qui semble aller un peu partout sans jamais aller au bout et à la fin, on a l’impression qu’on a lu un récit picaresque dont le fil rouge sont les mésaventures qui arrivent à Rincevent obligé de protéger Deuxfleurs. Ne vous y trompez pas, j’ai aimé ma lecture et je compte bien, maintenant que j’ai enfin mis les pieds dans l’univers du Disque-Monde, de poursuivre ma route, mais ce premier tome est chaotique et j’ai eu bien du mal à comprendre le fin mot de ce que je lisais au départ. C’était sans compter qu’en plus des aventures picaresques de nos deux zozos, ces derniers n’étaient que les pions d’un jeu de plateau auquel s’affrontent les dieux du Disque-monde… Une fois que j'eus ingurgité les bases, le récit est allé tout seul, mais malgré tout, les différentes aventures sont fort... On pourrait résumer ce premier opus (et le monde créé par l’auteur) par un "Mais qu’est-ce que c’est que ce binz ???" prononcé par le célèbre Jacques-Henry Jacquart parce qu’en effet, c’est déjanté à fond et que ça ressemble à un gros fouillis. Le problème ne vient pas des personnages, ils sont loufoques, totalement déjantés et plus que haut en couleur, mais du récit qui semble aller un peu partout sans jamais aller au bout et à la fin, on a l’impression qu’on a lu un récit picaresque dont le fil rouge sont les mésaventures qui arrivent à Rincevent obligé de protéger Deuxfleurs. Ne vous y trompez pas, j’ai aimé ma lecture et je compte bien, maintenant que j’ai enfin mis les pieds dans l’univers du Disque-Monde, de poursuivre ma route, mais ce premier tome est chaotique et j’ai eu bien du mal à comprendre le fin mot de ce que je lisais au départ. C’était sans compter qu’en plus des aventures picaresques de nos deux zozos, ces derniers n’étaient que les pions d’un jeu de plateau auquel s’affrontent les dieux du Disque-monde… Une fois que j'eus ingurgité les bases, le récit est allé tout seul, mais malgré tout, les différentes aventures sont fort décousues et l’auteur n’est pas allé au bout de toutes les infos qu’il nous a livrées au départ, comme le fait que le grand Vizir agathéen ait mis la tête de Deuxfleurs à prix parce qu’il n’aime pas le tourisme. La fantasy de cette saga est burlesque, bourrée des éléments qui font l’univers de la fantasy, mais l’auteur les détourne, les mélange avec notre monde et cela donne une histoire assez démente, qui fait sourire très souvent sans pour autant faire éclater de rire. Le concept de fléau total, de catastrophe générale en la personne du touriste est bien trouvée et Pratchett a réussi à nous le rendre drôle, totalement crétin, prêt à tout pour prendre une photo… Oui, Deuxfleurs est un cataclysme à lui tout seul, mais ne vous fiez pas aux personnages, ils peuvent évoluer ou se révéler moins con qu’ils n’en ont l’air, même si c’est pas hasard… Ma première incursion dans l’univers de folie créé par Terry Pratchett n’est pas vraiment une réussite du fait que les quatre histoires qui composent ce récit sont un peu décousues et que cela part dans tous les sens, comme si l’auteur avait voulu refourguer un maximum de ses idées dans ce premier tome. J’ai dû m’accrocher au départ et persévérer sinon, j’allais tout abandonner et ce n’était pas mon but. Pourtant, ce n’est pas non plus un plantage total cette première lecture puisque je suis ressortie de ce roman avec l’envie de retrouver Rincevent et ce monde totalement barjot qu’est celui du Disque-Monde.
    Lire la suite
    En lire moins
  • WithGaby Posté le 7 Juin 2021
    Premier pas dans l'œuvre de Terry Pratchett. Avec un humour anglais comme on l'aime, La Huitième Couleur est un vrai roman de fantasy qui en déstructure tous les thèmes. Même si la dénouement m'a quelque peu laissé sur ma faim, j'ai hâte de lire les autres tomes du cycle des Annales du Disque-Monde.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.