Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266211819
Code sériel : 5646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Les Annales du Disque-Monde

La huitième couleur

,

Patrick Couton (traduit par)
Date de parution : 18/01/2011

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur une tortue.
À Ankh-Morpork, l'une des villes du Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, avec son Bagage de bois magique circulant...

Dans une dimension lointaine et passablement farfelue, un monde en forme de disque est juché sur le dos de quatre éléphants, eux-mêmes posés sur une tortue.
À Ankh-Morpork, l'une des villes du Disque-Monde, les habitants croyaient avoir tout vu. Et Deuxfleurs avait l'air tellement inoffensif, avec son Bagage de bois magique circulant sur une myriade de petites jambes... Tellement inoffensif que le Praticien a chargé le calamiteux sorcier Rincevent de sa sécurité dans la cité quadrillée par la guilde des voleurs et celle des assassins.
Car Deuxfleurs appartient à l'espèce la plus redoutable qui soit : c'est un touriste...

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266211819
Code sériel : 5646
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 288
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

Bienvenue sur le disque monde
En 1983 paraît la Huitième couleur, premier roman des Annales du Disque-Monde. L'on y suit les péripéties délirantes de l'incapable mage Rincevent ( quand on doit broder "MAJE" sur son chapeau, c'est qu'on a quelque chose à prouver ; et une orthographe déplorable) et de Deuxfleurs, premier touriste de l'histoire. Typique du genre Fantasy parodique de Pratchett qui aime à démonter les incohérences du genre. Un classique !
Baptiste / Librairie L'Armitière

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • raime Posté le 2 Janvier 2022
    Lu par "obligation", pour le besoin de challenges Babelio ... Je ne suis pas attiré par la Fantasy, mais j'avoue avoir passé un bon moment en compagnie de Rincevent, le mage raté et Deuxfleurs sorte de touriste accompagné de son bagage sauvage... Tout irait bien au milieu des Dieux, Krakens, Elfes, Trolls, Dragons, mages et autres avatars d'un bon roman de ce type si ces 2 personnages ne venaient tout bouleverser pour influer le cours de l'Histoire du Disque-Monde en du grand burlesque. Alors oui à cette parodie que je continuerai bien si je n'étais pas impressionné par l'étagère que cette série ocuppe à la médiathèque avec ses plus de 30 volumes ! A voir...
  • tails682 Posté le 10 Novembre 2021
    En venant de terminer le premier tome de cette grande saga, mon avis est mitigé. Je l'imaginais plus drôle. Je cherchais un livre dans le même style que le donjon de Naheulbeuk mais .. non. Parfois, on s'y perd un peu. Sinon ça reste un livre correct pour passer le temps. Je vais quand même essayer de lire le 2e tome pour voir si mon avis va évoluer.
  • Bastien33 Posté le 3 Novembre 2021
    Les Annales du Disque-Monde dans leur globalité ? Grand, gigantesque, excellent, élégant, rafraichissant, humouristiquement parlant : une référence, un must. Pratchett n'écrira plus de livres, c'est très triste, mais on peut toujours au fil des mois lire et relire inlassablement ses romans, il y en a beaucoup. Inutile donc d'en rajouter, tout est dit. ... et une préférence pour le Guet :)
  • Readventure Posté le 3 Octobre 2021
    Premier roman de la série Les Annales du Disque Monde, « La Huitième Couleur » nous emmène dans un univers loufoque formé d’un disque en équilibre sur le dos de quatre éléphants qui reposent eux-mêmes sur la carapace de la Tortue A´Tuin errant inlassablement dans l’espace. #x1f422;#x1f418;#x1f313; On y suit les aventures d’un mage le plus inadapte du disque monde. Dans l’esprit de cet être atypique du nom de Rincevent, c’est loger l’un des sortilèges les plus dangereux du monde. Vivant dans la ville la plus affreuse du disque où la criminalité est structurée, un touriste débarque et l’embauche pour lui présenter cette ville pas des plus charmantes. Parodie de la Fantaisie et fabuleux récit héroïcomique, l’écriture ( tout comme la traduction ) relève d’un véritable trait de génie. C’est très drôle, touchant et incroyablement intelligent. Il faudra tout de même être accroché à la lecture avec une narration rocambolesque et une ambiance de non-sens. Spéciale dédicace au personnage de la Mort #x1f480; avec son humour décapant et aux jeux de mots tordants. Je me lancerais avec plaisir dans la suite de cette saga.
  • JeromeMR Posté le 21 Septembre 2021
    Je me suis lancé dans le premier tome de cette longue épopée que sont les annales du disque monde. J’avoue en ressortir un petit peu mitigé. Il m’est souvent arrivé d’être perdu dans l’histoire, de revenir quelques pages en arrière et ne toujours pas comprendre certains dénouements de l’histoire. Cependant, je trouve que l’univers qu’à façonné Terry Pratchett est assez incroyable et unique. Certains aspects m’ont rappelés un petit peu le donjon de Naheulbeuk. J’aime beaucoup l’idée de cette représentation assez absurde de la planète et de l’espace dans lequel vivent les personnages. Je ne m’arrêterai donc pas à cet unique tome et essaierai de lire le deuxième pour voir si ma compréhension s’améliore.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.