Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264058782
Code sériel : 1675
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 648
Format : 108 x 177 mm

Mansfield Park

Denise GETZLER (Traducteur)
Date de parution : 19/07/2012
Re-découvrez le Jane Austen Power.
 
Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde... Sans richesse ni éducation, la jeune Fanny Price n'a rien pour séduire la bonne société anglaise. Pourtant, dans la faste demeure de Mansfield Park où l'a recueillie son oncle, il lui faut faire bonne figure. Entre frustrations et vexations, que sera-t-elle prête à sacrifier pour être acceptée dans le monde enjôleur de ses cousins ? Roman d'apprentissage précurseur, Mansfield Park est le plus surprenant des romans de Jane Austen.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264058782
Code sériel : 1675
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 648
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Nitocris2021 Posté le 4 Juin 2021
    Le Jane Austen que j'apprécie le moins. ça reste savoureux avec l'insolence et la drôlerie habituelle mais le roman d'amour est moins convaincant et l'héroïne souffre des comparaisons avec ses brillantes prédécesseuses. A lire quand même si on aime l’œuvre de Jane Austen.
  • ProlegomenesLitteraires Posté le 17 Mai 2021
    Immersion en pleine campagne anglaise dans la demeure de la famille Bertram, Mansfield Park, avec le père Sir Thomas, la mère Lady Bertram, les frères Tom et Edmond, les soeurs Maria et Juila, ainsi que leur cousine Fanny fraîchement arrivée pour soulager ses parents. Ce roman est un roman fleuve qui nous plonge dans les vies de la bourgeoisie britannique des débuts du XIXème siècle. Jane Austen décrit en profondeur les ressentis des personnages. Il est vrai que la première partie du roman est majoritairement consacrée à la définition du décors, des personnages, de leur personnalité, des relations entre tous et toutes. Mais, l’autrice ajoute du piment dans cette vie bourgeoise assez tranquille, je me suis laissée surprendre par la fin. Cette lecture m’encourage à acquérir d’autres oeuvres de Jane Austen.
  • Luclion Posté le 17 Février 2021
    Excellent, mieux que L'Abbaye de Northanger, à condition d'aimer l'atmosphère du XIXe siècle anglais. Mes critères pour l'attribution des étoiles : Il faut que je sois captivé par une histoire. Je n'aime pas, justement, ce qui ne me fait pas adhérer pleinement à l'histoire. Ça peut être un récit parasité par l'ego de l'auteur, quand il (elle) se met en avant - son plaisir avant tout - en imposant son pédantisme ou en utilisant un style par trop original, ou en nous infligeant d'interminables descriptions de lieu ou de personnages, toutes choses qui diluent le récit ou lui font perdre de son intérêt...et me font souvent interrompre la lecture ! Par ailleurs je n'aime pas la vulgarité systématique ou les scènes de violences inutiles. Dans les commentaires des camarades, j'essaie de trouver entre les lignes des indices qui me donnent envie de lire le livre sans que rien ne soit dévoilé, c'est pourquoi je lis peu ou pas les résumés...
  • Carole94p Posté le 2 Février 2021
    Je continue ma découverte des romans de Jane Austen et cette fois c'est avec Mansfield Park. Dans celui-ci nous faisons la connaissance de Fanny Price tout juste âgée de 10 ans. Sa mère la confie à son oncle et sa tante, les Bertham. La très jeune Fanny va être déroutée par cette nouvelle vie qui commencer pour elle. Non seulement elle va être éloignée de son frère, dont elle était très proche, mais va devoir composer avec la famille de son oncle. Si Edmund, son cousin sera assez agréable, les cousines de Fanny ne vont pas être spécialement accueillantes et bienveillantes. La timide Fanny va devoir se faire une place dans le monde. L'histoire de Mansfield Park se déroule sur plusieurs années. Et le roman est lui même découpé en plusieurs parties. La première, retrace l'arrivée de Fanny chez Lord et Lady Bertham. Les débuts difficiles, les premières discussions avec la famille. Plus seule que jamais, Fanny va heureusement trouver en Edmund un ami, un confident. La seconde partie de l'histoire se déroule plusieurs années plus tard avec l'arrivée de nouveaux personnages. Les Crawford, Rushworth... Et autant dire que les enfants Bertham auront bien en tête les premiers amours, les bals,... Je continue ma découverte des romans de Jane Austen et cette fois c'est avec Mansfield Park. Dans celui-ci nous faisons la connaissance de Fanny Price tout juste âgée de 10 ans. Sa mère la confie à son oncle et sa tante, les Bertham. La très jeune Fanny va être déroutée par cette nouvelle vie qui commencer pour elle. Non seulement elle va être éloignée de son frère, dont elle était très proche, mais va devoir composer avec la famille de son oncle. Si Edmund, son cousin sera assez agréable, les cousines de Fanny ne vont pas être spécialement accueillantes et bienveillantes. La timide Fanny va devoir se faire une place dans le monde. L'histoire de Mansfield Park se déroule sur plusieurs années. Et le roman est lui même découpé en plusieurs parties. La première, retrace l'arrivée de Fanny chez Lord et Lady Bertham. Les débuts difficiles, les premières discussions avec la famille. Plus seule que jamais, Fanny va heureusement trouver en Edmund un ami, un confident. La seconde partie de l'histoire se déroule plusieurs années plus tard avec l'arrivée de nouveaux personnages. Les Crawford, Rushworth... Et autant dire que les enfants Bertham auront bien en tête les premiers amours, les bals, les sorties et autres divertissements. Fanny qui est bien lasse de tout cela, va voir se jouer devant elle de multiples tentatives de flirts. Et comme si cela ne suffisait pas, Edmund semble lui aussi enclin à se trouver une épouse... Mais Fanny, qui au fil des années à développer des sentiments pour son cousin, n'a jamais eu le courage de le lui dévoiler. Ce que j'aime dans les romans de Jane Austen ce sont ses héroïnes. Toujours plus intéressantes, indépendantes (ou en quête d'indépendance), qui disent ce qu'elles pensent et ne se laisse pas facilement embobiner (quoique parfois cela peut arriver). Fanny ne manque pas d'intérêt et se montrera à la hauteur des précédentes. Elle est réfléchit et pense aux conséquences de ses actes. Elle est également attentionnée et reconnaissante. Elle restera toujours réservée mais s'ouvrira au fil des chapitres. Jane Austen prend un malin plaisir à se moquer des riches. Elle montre avec humour le côté superficiel et désinvolte de ses personnages (le tout sans méchanceté). A travers une pièce de théâtre qu'ils vont monter, Fanny va se rendre compte de tout le ridicule de la situation. Je l'avoue, même si ses passages étaient drôles, plusieurs chapitres d'affilés sur cette pièce m'ont paru un peu lourd pour le récit. Mansfield Park ne se concentre pas essentiellement sur Fanny. C'est aussi l'une des particularité de l'autrice, qui met en avant des familles nombreuses. Si j'apprécie ce fait, il peut aussi parfois perdre le lecteur. Il est vrai que les personnages que nous suivons sont nombreux et il est parfois difficile de bien tout assimiler sur qui est qui et qui s'intéresse à qui. C'est à double tranchant. Dans l'ensemble, j'ai apprécié ma lecture de Mansfield Park. La plume de Jane Austen me plait toujours autant, les sujets abordés également. Fanny est une héroïne qu'on apprécie du début à la fin et on a vraiment envie qu'elle réussisse. Pourtant, il m'a manqué un petit quelque chose. La romance, entre Fanny est Edmund est très très peu développée et même présente. On sent bien les liens forts qu'ils ont durant toutes ses années (si l'on omet qu'ils sont cousins), et l'attachement qu'ils ont. Surtout Fanny. Mais Edmund ne m'a pas paru tant amoureux que ça... il voit en Mary Crawford une future épouse (naïf comme il est) mais ne montre pas d'intérêt pour Fanny sauf à la toute fin... Du coup, moi qui attendait une histoire d'amour digne de Jane Austen je reste plutôt sur ma faim... Mansfield Park était donc une agréable lecture. Une fois encore, j'aime me plonger dans les histoires de Jane Austen, tant pour ses personnages que son univers. Famille, amis, humour s'entremêlent pour donner quelque chose de vraiment intéressant et audacieux pour l'époque.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ElBaathory Posté le 13 Janvier 2021
    Lorsque je me lance dans un roman de Jane Austen, j’ai comme l’impression que je vais retrouver de vieux amis et je suis certain d’être dépaysé par le folklore de l’auteure. Cette fois-ci encore ces sensations ont été au rendez-vous bien que j’ai ressenti une évolution dans son style et dans sa narration. En effet, Mansfield Park m’a paru bien plus alambiqué et complexifié que ses autres romans. J’ai du faire preuve de concentration pour déceler toute la profondeur des nombreuses subtilités dont use Jane Austen. J’ai adoré sortir de cette zone de confort concernant mon approche de cette dernière. Ce roman m’a tout simplement percuté et bien que l’histoire et les sujets traités restent identiques, la manière dont ils sont amenés et traitée est totalement grisante. De manière générale j’ai autant été surpris par le ton donné à ce récit. En effet, celui-ci est beaucoup plus sombre que ce à quoi Jane Austen m’a habitué et même si l’histoire ne manque pas de romantisme, celui-ci est beaucoup moins pétillant et bien plus nuancé et développé. De plus, l’auteure réalise un réel effort dans la construction de son récit malheureusement gâchée par une traduction quelque peu maladroite choisie par l’éditeur. Heureusement, cela... Lorsque je me lance dans un roman de Jane Austen, j’ai comme l’impression que je vais retrouver de vieux amis et je suis certain d’être dépaysé par le folklore de l’auteure. Cette fois-ci encore ces sensations ont été au rendez-vous bien que j’ai ressenti une évolution dans son style et dans sa narration. En effet, Mansfield Park m’a paru bien plus alambiqué et complexifié que ses autres romans. J’ai du faire preuve de concentration pour déceler toute la profondeur des nombreuses subtilités dont use Jane Austen. J’ai adoré sortir de cette zone de confort concernant mon approche de cette dernière. Ce roman m’a tout simplement percuté et bien que l’histoire et les sujets traités restent identiques, la manière dont ils sont amenés et traitée est totalement grisante. De manière générale j’ai autant été surpris par le ton donné à ce récit. En effet, celui-ci est beaucoup plus sombre que ce à quoi Jane Austen m’a habitué et même si l’histoire ne manque pas de romantisme, celui-ci est beaucoup moins pétillant et bien plus nuancé et développé. De plus, l’auteure réalise un réel effort dans la construction de son récit malheureusement gâchée par une traduction quelque peu maladroite choisie par l’éditeur. Heureusement, cela n’a pas gâché mon plaisir de lecture. A nouveau j’ai apprécié fouler cette Angleterre à la société parfois frivole et hautaine, néanmoins criante de vérité. A travers l’évolution de son personnage Fanny, Jane Austen dresse un roman d’apprentissage dans lequel il est bon et pardonnable de faire des erreurs. En effet, notre héroïne, moins éclatante que ses consœurs n’en est pas moins la plus attachante. J’ai pris plaisir à découvrir ce que renfermait sa grande timidité et son extrême douceur. Basculée dans une société qui n’est pas la sienne, celle-ci devra apprendre à composer avec afin de grandir et se construire tout en restant celle qu’elle est. Ainsi, Fanny est le pilier central et le lien entre chaque protagoniste présent dans ce classique. Je suis à chaque fois émerveillé par ce procédé. Jane Austen tisse une fresque incroyable de caractères démontrant à tour de rôle leur utilisé scénaristique. Enfin, comme à mon habitude, je me suis laissé bercer par la poésie et le style de Jane Austen. Cependant et même si cet opus ne sera pas mon préféré, il n’en reste pas moins admirable pour sa construction et sa narration différente mais totalement pertinente.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…