Lisez! icon: Search engine
Antoine
Collection : Belfond Noir
Date de parution : 17/03/2022
Éditeurs :
Belfond

Antoine

Collection : Belfond Noir
Date de parution : 17/03/2022
Des chantiers navals de Dieppe à un ring de boxe de la banlieue parisienne, Christian Blanchard retrace l’itinéraire d’un jeune garçon égaré sur l’échiquier du bien et du mal. Un thriller social plein d’émotion, d’espoir, d’amour, de violence et de folie, pour conter, en filigrane, la France des années 1970.
Seul l’enfant était vivant. Il était incapable de parler. Adossé contre un mur, les mains sur les oreilles, il se balançait d’avant en arrière en se tapant le crâne sur... Seul l’enfant était vivant. Il était incapable de parler. Adossé contre un mur, les mains sur les oreilles, il se balançait d’avant en arrière en se tapant le crâne sur la paroi.
 
Antoine a douze ans lorsqu’il commet le geste fatal. Un acte irréfléchi, comme une réponse impulsive à une terreur...
Seul l’enfant était vivant. Il était incapable de parler. Adossé contre un mur, les mains sur les oreilles, il se balançait d’avant en arrière en se tapant le crâne sur la paroi.
 
Antoine a douze ans lorsqu’il commet le geste fatal. Un acte irréfléchi, comme une réponse impulsive à une terreur inouïe. La lame d’un couteau qui s’enfonce dans le corps furieux de son père pour tenter de protéger sa mère, en vain. La première marche d’une échelle infernale.
 
Maison d’arrêt, centre fermé pour mineurs, Antoine se retrouve ballotté au sein d’un système judiciaire qui ne fait pas le tri entre victimes et bourreaux. Antoine encaisse, se raccroche au tendre souvenir maternel. À une lumière qui lui échappe peu à peu.
 
Combien de temps pourra-t-il tenir à distance la bête qui gronde en lui ? Saura-t-il saisir les mains tendues de celles et ceux qui veulent le protéger ? Qu’a-t-il à sauver, lui qui a déjà tout perdu ?
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714495976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 205 mm
EAN : 9782714495976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 205 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Livrescapades 02/01/2023
    (Chronique complète sur le blog) (...) Christian Blanchard (1959) signe un thriller social d’une grande noirceur dans lequel il retrace la vie brisée d’un jeune garçon pris dans l’engrenage infernal d’un système judiciaire inique. Antoine, c’est l’histoire d’une enfance saccagée suite à une réorientation professionnelle ratée ayant engendré chez un père de famille mal-être, alcoolisme et violence intra-familiale. La violence inouïe dont fait preuve presque quotidiennement un homme profondément frustré envers sa femme et son fils unique atteint son paroxysme un jour de l’été 1972. La situation dérape, dégénère, jusqu’au geste de trop. Un geste, irréparable, qui signe le début de la très longue descente aux enfers d’un jeune garçon dont la vie s’est arrêtée de la plus brutale des façons l’été de ses douze ans. Antoine, c’est l’histoire d’une époque et d’une région. Celle de la ville normande de Dieppe notamment qui, en devenant à la fin des années soixante le premier port de France pour l’importation de certains aliments en provenance du Maroc et des îles Canaries, a modifié en profondeur et de façon irrémédiable le tissu économique et social de la région. C’est également l’histoire d’un système judiciaire et carcéral qui ne différencie pas les victimes des bourreaux et broie... (Chronique complète sur le blog) (...) Christian Blanchard (1959) signe un thriller social d’une grande noirceur dans lequel il retrace la vie brisée d’un jeune garçon pris dans l’engrenage infernal d’un système judiciaire inique. Antoine, c’est l’histoire d’une enfance saccagée suite à une réorientation professionnelle ratée ayant engendré chez un père de famille mal-être, alcoolisme et violence intra-familiale. La violence inouïe dont fait preuve presque quotidiennement un homme profondément frustré envers sa femme et son fils unique atteint son paroxysme un jour de l’été 1972. La situation dérape, dégénère, jusqu’au geste de trop. Un geste, irréparable, qui signe le début de la très longue descente aux enfers d’un jeune garçon dont la vie s’est arrêtée de la plus brutale des façons l’été de ses douze ans. Antoine, c’est l’histoire d’une époque et d’une région. Celle de la ville normande de Dieppe notamment qui, en devenant à la fin des années soixante le premier port de France pour l’importation de certains aliments en provenance du Maroc et des îles Canaries, a modifié en profondeur et de façon irrémédiable le tissu économique et social de la région. C’est également l’histoire d’un système judiciaire et carcéral qui ne différencie pas les victimes des bourreaux et broie ainsi et à tout jamais ceux qui ne méritaient pas un tel traitement. En alternant narration à la troisième personne du singulier et extraits des carnets rédigés par Antoine au fil des ans, Christian Blanchard questionne de façon globale et fort intéressante les notions de bien et de mal. Il incite également à la réflexion sur d’importantes thématiques telles que l’influence de l’environnement social et économique sur les comportements humains, la violence intra-familiale et étatique, les traumatismes psychiques et les comportements déviants, le fonctionnement du système judiciaire, la peine privative de liberté et la réinsertion sociale. Si le dernier quart du roman m’a un peu moins convaincue en raison d’une trop grande accumulation de malheurs, Antoine reste un roman réussi et hautement addictif mais dont on ne ressort pas indemne.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Yvan_T 14/12/2022
    Antoine n’a pas gagné le gros lot à la naissance. Dès le plus jeune âge il se retrouve confronté à un père de plus en plus alcoolique et violent, sans pouvoir compter sur la protection de sa mère, soumise et également victimes de sévices. Placé en centre de redressement, puis en famille d’accueil, la suite de son adolescence ne sera malheureusement pas beaucoup plus joyeuse… Dès les premières pages, le lecteur s’attache inévitablement à ce gamin sensible, introverti, chétif et solitaire. Accompagnant cet enfant brisé par tant d’injustices, il aimerait lui tendre la main et essayer de le réparer, comme le tente cette famille d’accueil qui apporte enfin un brin d’espoir à ce parcours foncièrement sombre. Christian Blanchard nous raconte d’une part l’enfance de ce garçon à la troisième personne, tout en proposant des extraits de carnets rédigés par Antoine, dans lesquels il revient sur les passages qui l’ont le plus marqué. Même si le dernier drame qui frappe le pauvre Antoine m’a donné l’impression que l’auteur en faisait peut-être un peu trop, s’acharnant sur son personnage… plus que le sort, aussi mauvais soit-il, ne serait capable de le faire, j’ai dévoré ce roman de la première à la... Antoine n’a pas gagné le gros lot à la naissance. Dès le plus jeune âge il se retrouve confronté à un père de plus en plus alcoolique et violent, sans pouvoir compter sur la protection de sa mère, soumise et également victimes de sévices. Placé en centre de redressement, puis en famille d’accueil, la suite de son adolescence ne sera malheureusement pas beaucoup plus joyeuse… Dès les premières pages, le lecteur s’attache inévitablement à ce gamin sensible, introverti, chétif et solitaire. Accompagnant cet enfant brisé par tant d’injustices, il aimerait lui tendre la main et essayer de le réparer, comme le tente cette famille d’accueil qui apporte enfin un brin d’espoir à ce parcours foncièrement sombre. Christian Blanchard nous raconte d’une part l’enfance de ce garçon à la troisième personne, tout en proposant des extraits de carnets rédigés par Antoine, dans lesquels il revient sur les passages qui l’ont le plus marqué. Même si le dernier drame qui frappe le pauvre Antoine m’a donné l’impression que l’auteur en faisait peut-être un peu trop, s’acharnant sur son personnage… plus que le sort, aussi mauvais soit-il, ne serait capable de le faire, j’ai dévoré ce roman de la première à la dernière page. « Antoine » est un roman foncièrement noir, qui ne laisse que peu de place à l’espoir malgré quelques belles rencontres au fil des pages. Une descente aux enfers parsemée de brimades, de violences, d’injustices, de traumatismes profonds et d’épreuves douloureuses, voire parfois insoutenables. Une enfance saccagée et une société incapable d’enrayer cette spirale négative… Coup de Cœur !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Olivier43 06/12/2022
    J'avais été littéralement scotché par "IBOGA". Et avec "Antoine" Christian Blanchard fait encore mouche avec ce roman sublime et poignant. Antoine mène une vie sans histoire jusqu'à un changement d'orientation de son père qui conduira ce dernier sur la pente de l'alcoolisme. Débuteront des années infernales, empreintes de la violence paternelle et qui mènera la famille à sa perte et Antoine dans un centre fermé. Mais Antoine peut-il se défaire de cette violence, héritage paternel? C'est toute la question de ce roman qui prend aux tripes. Je dois avouer que le personnage d'Antoine est bouleversant de crédibilité et de complexité ; adolescent qui se bat contre cet héritage paternel qu'il redoute plus que tout. Sur sa route il va bien évidemment faire de mauvaises rencontres : Gilles et Gabriel dans le centre ; mais également de magnifiques rencontres qui vont lui ouvrir des perspectives nouvelles : Bertrand, Marcel et Juliette. Il n'y a aucun personnage secondaire, tous trouvant sa place sur le chemin d'Antoine et tous ayant un intérêt. A travers cette vie d'adolescent cabossé, Christian BLANCHARD aborde les thématiques de la violence, l'héritage familial, le système judiciaire des mineurs, la rédemption. Et il fait le tout avec un... J'avais été littéralement scotché par "IBOGA". Et avec "Antoine" Christian Blanchard fait encore mouche avec ce roman sublime et poignant. Antoine mène une vie sans histoire jusqu'à un changement d'orientation de son père qui conduira ce dernier sur la pente de l'alcoolisme. Débuteront des années infernales, empreintes de la violence paternelle et qui mènera la famille à sa perte et Antoine dans un centre fermé. Mais Antoine peut-il se défaire de cette violence, héritage paternel? C'est toute la question de ce roman qui prend aux tripes. Je dois avouer que le personnage d'Antoine est bouleversant de crédibilité et de complexité ; adolescent qui se bat contre cet héritage paternel qu'il redoute plus que tout. Sur sa route il va bien évidemment faire de mauvaises rencontres : Gilles et Gabriel dans le centre ; mais également de magnifiques rencontres qui vont lui ouvrir des perspectives nouvelles : Bertrand, Marcel et Juliette. Il n'y a aucun personnage secondaire, tous trouvant sa place sur le chemin d'Antoine et tous ayant un intérêt. A travers cette vie d'adolescent cabossé, Christian BLANCHARD aborde les thématiques de la violence, l'héritage familial, le système judiciaire des mineurs, la rédemption. Et il fait le tout avec un style tout en simplicité avec une justesse d'expression incroyable. Et que dire de ce final qui vient couronner ce roman qui m'a profondément ému. Et en refermant la dernière page, je me suis tout simplement Ouaouhhhhh !!!! Quelle claque j'ai prise. Alors n'hésitez pas et faite la connaissance d'Antoine, il ne vous laissera pas de marbre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • PdGvins 16/10/2022
    J'aime bien me laisser emporter par un livre. C'était le cas de celui ci. Jusqu'au moment où Antoine, le personnage principal, commence à ne plus agir selon la mentalité créée par l'auteur. J'ai eu l'impression que Christian Blanchard avait un début et une fin, puis a brodé vaille que vaille une histoire entre les deux. Cela dérape quand Antoine, boxeur accompli, ressent le besoin d'utiliser une arme à feu pour se débarrasser de son beau père. On se demande d'ailleurs pourquoi il l'avait ramassée sur une scène de crime quand son meilleur copain se fait descendre. Ce n'est jamais bon quand on se pose des questions sur la crédibilité du récit. Belle incohérence aussi à la fin quand le détenu que l'on devine aisément enfermé pendant de nombreuses années, a appris que l'homme a été sur la lune. Né en 1960, définitivement incarcéré en 1976, il était forcément au courant de cette info de 1969, donc bien avant son emprisonnement. Bref, d'un potentiel 5 je suis passé à la note de 3,5.
  • zabeth55 19/09/2022
    Antoine est un jeune garçon de douze ans. Après avoir été agriculteur, son père est devenu ouvrier et dès lors s'adonne à la boisson. Dès lors, la violence est coutumière à la maison. Un jour que son père est en train d'étrangler sa mère, il prend son couteau et le tue. C'est alors que s'enchaînent maison d'arrêt, centre de redressement, famille d'accueil. Famille d'accueil où il semble reprendre pied jusqu'à ce que les événements s'enchaînent et le replongent dans les drames. C'est un roman sociétal fort qui relate bien la spirale des répercussions d'un drame traumatisant. Antoine était un petit garçon doux et discret, il est devenu un défenseur de toutes les injustices. Malheureusement le chemin qu'il a choisi pour y parvenir ne fut pas le bon. Les carnets qu'il écrit et qui sont retranscrits tout au long du récit aident à comprendre le poids irrémédiable que pèse une enfance meurtrie et blessée, une enfance saccagée. L'écriture fluide et la bonne construction du roman rendent cette lecture passionnante.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond Noir
Succombez à vos instincts de serial lecteur.

Lisez maintenant, tout de suite !