RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Bon petit soldat

            Julliard
            EAN : 9782260020356
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 1 x 205 mm
            Bon petit soldat

            Date de parution : 18/10/2012

            En ce début d’année 2012, Mazarine Pingeot est de ceux, de plus en plus nombreux, qui cheminent au côté du candidat François Hollande. Certains commencent à parler de victoire : Mitterrand aurait trouvé son successeur. Vivre le retour de la gauche, mais cette fois, en pleine lumière, permet à la jeune femme de mesurer le chemin parcouru depuis Bouche cousue.

            Être ou ne pas être. Être un secret inavouable, affublé d’un prénom impossible, une vie entre les lignes : une enfant cachée. Être la fille du président Mitterrand ou ne pas être du tout. Être la progéniture adorée à la maison, au sein d’un trio aussi idéal que mythique, mais...

            Être ou ne pas être. Être un secret inavouable, affublé d’un prénom impossible, une vie entre les lignes : une enfant cachée. Être la fille du président Mitterrand ou ne pas être du tout. Être la progéniture adorée à la maison, au sein d’un trio aussi idéal que mythique, mais n’être rien ailleurs – rien, nada, personne. Être la sœur, la belle-fille, la nièce, la cousine, et la tante, d’une ribambelle de frères, belle-mère, oncles, cousins et neveux qui, eux, ne savent pas qui vous êtes. Et puis soudain la lumière, pleins feux ; les flashs, le scandale. Être sa fille, enfin, officiellement. Un objet de curiosité, de suppositions, de préjugés, de rancœur – ne vit-elle pas aux crochets de la République ? De harcèlement aussi, quand les paparazzi campent devant chez elle. Et puis devenir l’héritière morale. Le portrait craché. La représentante. Devenir lui, un peu. Mais jamais soi-même. Comment échapper à ce sortilège originel qui l’empêche d’être autre chose qu’un « bon petit soldat » ? Comment protéger ses propres enfants, comment leur transmettre un héritage à la fois si prestigieux et si tortueux, sans qu’ils en souffrent à leur tour ? C’est sous forme de journal que Mazarine Pingeot a choisi de transcrire ces réflexions, au fil des mois de la campagne présidentielle durant lesquels le combat personnel est sournoisement venu se mêler au combat politique. Reprenant le fil là où elle l’avait laissé il y a sept ans, concluant Bouche cousue sur l’espoir d’un lendemain meilleur, elle fait de son écriture, vibrante et exutoire, le lieu d’une étonnante introspection collective.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260020356
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 216
            Format : 1 x 205 mm
            Julliard

            Ils en parlent

            "Mazarine Pingeot aorde avec finesse des interrogations intimes qui nous concernent tous"

            La Vie

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • frandj Posté le 28 Août 2018
              Je ne suis pas un lecteur de "Gala" et de "Voici", et je ne m'intéresse pas du tout aux faits et gestes des "people". Pourtant, je n'ai pas hésité à lire ce texte clairement autobiographique de Mazarine Pingeot, la fille longtemps cachée de François Mitterand. Elle a eu un destin vraiment extraordinaire: être descendante directe d'un homme illustre et devoir vivre incognito (strictement !) jusqu'à l'âge de vingt ans. Comment a-t-elle vécu cette dichotomie, c'est le sujet du livre. Tout est résumé dans un seul passage, que voici: « Vous avez un surpère, une surmère, une histoire, une métahistoire, une surfamille, des enfants surdoués (là c'est votre orgueil maternel qui exagère un peu) et un surmoi gros comme ça (ce qui n'exclut pas l'absence de moi). (…) Vous vous demandez à juste titre pourquoi vous continuez d'écrire. Mais pour arrêter de surestimer tout ça, pardi. Dieu merci, vous n'y parvenez pas du tout » Dans cet extrait, on trouve non seulement le sujet principal, mais aussi le ton du livre et cette étonnante façon de se désigner soi-même en se vouvoyant. Mais également un certain narcissisme, la conscience aigüe de ses contradictions internes et sa tendance à l'autodérision. On en a... Je ne suis pas un lecteur de "Gala" et de "Voici", et je ne m'intéresse pas du tout aux faits et gestes des "people". Pourtant, je n'ai pas hésité à lire ce texte clairement autobiographique de Mazarine Pingeot, la fille longtemps cachée de François Mitterand. Elle a eu un destin vraiment extraordinaire: être descendante directe d'un homme illustre et devoir vivre incognito (strictement !) jusqu'à l'âge de vingt ans. Comment a-t-elle vécu cette dichotomie, c'est le sujet du livre. Tout est résumé dans un seul passage, que voici: « Vous avez un surpère, une surmère, une histoire, une métahistoire, une surfamille, des enfants surdoués (là c'est votre orgueil maternel qui exagère un peu) et un surmoi gros comme ça (ce qui n'exclut pas l'absence de moi). (…) Vous vous demandez à juste titre pourquoi vous continuez d'écrire. Mais pour arrêter de surestimer tout ça, pardi. Dieu merci, vous n'y parvenez pas du tout » Dans cet extrait, on trouve non seulement le sujet principal, mais aussi le ton du livre et cette étonnante façon de se désigner soi-même en se vouvoyant. Mais également un certain narcissisme, la conscience aigüe de ses contradictions internes et sa tendance à l'autodérision. On en a une illustration avec l'excellente photo de couverture du livre: elle la montre, enfant, paradant devant la tombe du soldat inconnu, avec sur l'épaule un parapluie qui remplace le fusil… L'auteure fouille dans ses souvenirs et évoque sa vie d'adulte en 2012, pendant la campagne électorale qui s'achèvera par la victoire du second président de la République socialiste. Ce texte m'a semblé parfois très intéressant. (J'ai appris, notamment, que F. Mitterand n'avait plus aucune vie commune avec sa femme légitime: on peut être interpellé par le fait que la presse des années '80 ait accepté de garder le secret jusqu'au bout). Si je la crois, Mazarine devenue adulte a su mener sa vie personnelle et professionnelle sans trop s'appuyer sur sa filiation. C'est un personnage étonnant, sinon attachant. Le livre est original et mérite d'être lu.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Taramacha Posté le 15 Juillet 2018
              Faisant partie de cette "génération Mitterrand", je ne pouvais qu'être curieuse de lire cet ouvrage mi journal, mi souvenirs de Mazarine Pingeot. Le fil conducteur de l'ouvrage est la campagne présidentielle de François Hollande. L'auteur nous fait part de ses réflexions, de ses souvenirs, de ses analyses. J'ai eu du mal à adhérer à la forme (mise à distance avec un usage parcimonieux du "je"). J'ai parfois été aussi "dérangée" par le malaise engendré par l'aigreur ou le mal être de l'auteur. Mais j'ai aussi été touchée par ce parcours hors du commun, et par des passages très émouvants (notamment quand elle évoque ses points communs avec Claude Chirac, et la toute fin de l'ouvrage lors de la victoire du candidat socialiste). Mazarine Pingeot nous montre son "papa" célèbre dans son intimité mais sans voyeurisme. Et plus largement c'est une lecture intéressante et source de réflexion pour qui s'intéresse aux thèmes de la célébrité, des secrets de famille...
            • Wyoming Posté le 31 Mars 2018
              Autobiographie de la jeunesse de Mazarine, fille naturelle de François Mitterrand, dissimulée pendant des années au nom de la culture du secret de son père et de l'enjeu principal de sa vie, à préserver à tout prix, le pouvoir. Mazarine raconte simplement son enfance et son adolescence, différente de celle de ceux qui n'ont rien de tel à cacher, elle devient finalement attachante au fil des pages et c'est bien mieux de lire son histoire par elle-même que dans les médias assoiffés de sensationnel.
            • YvesParis Posté le 3 Septembre 2015
              Pas facile d'être la "fille de", condamnée sa vie durant à exister dans l'ombre d'un père envahissant. Demandez à Claude Chirac, à Julie Depardieu, à Marine Le Pen ! Pas facile non plus de pleurer sur son sort. Que diable ! Mazarine a, pendant toute son enfance, vécu aux crochets du contribuable, dans les "ors de la République", sous la coupe vigilante des policiers de l’Élysée qui devaient tout à la fois protéger le secret de son existence et éviter qu'à travers elle on porte atteinte au Chef de l'Etat. Et pourtant l'écrivain Mazarine Pingeot, déjà auteure d'une petite dizaine de romans (elle se plaint non sans raison que ceux où elle évoque son père se vendent mieux que les autres) parvient à nous rendre sympathique le mal-être de la Fille de ... Car la vie de la fille adultérine d'un chef de l’État n'est pas facile. Lorsqu'elle clame que son papa était président dans la cour de la maternelle, on l'accuse de mentir. Lorsqu'on découvre son auguste filiation, on murmure dans son dos. En société, comment se situer ? Son silence passe pour de du mépris, ses paroles pour de la vantardise. Mazarine - au prénom si peu discret - ne cherche pas... Pas facile d'être la "fille de", condamnée sa vie durant à exister dans l'ombre d'un père envahissant. Demandez à Claude Chirac, à Julie Depardieu, à Marine Le Pen ! Pas facile non plus de pleurer sur son sort. Que diable ! Mazarine a, pendant toute son enfance, vécu aux crochets du contribuable, dans les "ors de la République", sous la coupe vigilante des policiers de l’Élysée qui devaient tout à la fois protéger le secret de son existence et éviter qu'à travers elle on porte atteinte au Chef de l'Etat. Et pourtant l'écrivain Mazarine Pingeot, déjà auteure d'une petite dizaine de romans (elle se plaint non sans raison que ceux où elle évoque son père se vendent mieux que les autres) parvient à nous rendre sympathique le mal-être de la Fille de ... Car la vie de la fille adultérine d'un chef de l’État n'est pas facile. Lorsqu'elle clame que son papa était président dans la cour de la maternelle, on l'accuse de mentir. Lorsqu'on découvre son auguste filiation, on murmure dans son dos. En société, comment se situer ? Son silence passe pour de du mépris, ses paroles pour de la vantardise. Mazarine - au prénom si peu discret - ne cherche pas la lumière. Elle s'énerve des sollicitations idiotes que les médias ne cessent de lui adresser et se moque de ses prestations peu glorieuses sur les plateaux télé ou aux meetings du candidat Hollande. Elle suit la campagne du futur président, le second pésident socialiste de la Cinquième République, au même prénom et à la même gestuelle que son père. Elle nous fait revivre la campagne chaotique, l'irrépressible envie de se débarrasser de Sarkozy et de ses tics horripilants, l'absence inquiétante de projet politique à lui opposer. On peut être la fille du président ; on peut être une femme normale, avec des enfants, un chien, des poubelles à descendre et la peau sèche. (Faussement) ingénue, ne dit-elle pas d'elle-même que ceux qui la rencontrent pour la première fois la trouve "finalement plutôt sympathique" ?
              Lire la suite
              En lire moins
            • sandycab Posté le 31 Janvier 2015
              Ce livre n’est pas un roman dans son sens strict mais davantage un journal qui est tenu par Mazarine, la fille de François Mitterrand. Ce journal est rédigé pendant la dernière campagne présidentielle avec la bataille Hollande / Sarkozy. Ceci est un angle de vue prometteur d’une jeune femme qui a connu l’Elysée de l’intérieur puis la déferlante des médias lorsque le secret de sa vie a été révélé aux français et qui depuis essaye de vivre sans être « la fille de ». Ce journal débute début janvier jusqu’à la réception après la victoire de notre président actuel. Au cœur de Paris, Mazarine grandit à l’abri des regards dans le plus grand des secrets, la personnalité de son père et sa propre existence, puis elle doit faire face aux médias qui ne la quitteront jamais. Elle révèle le mal-être dans lequel elle vit encore aujourd’hui au-delà de sa ressemblance avec son père qui aurait pu être son grand-père. L’ouvrage commence par la question de la révélation de son prénom ou pas auprès de chaque individu qui pourrait l’authentifier avec ce prénom particulier. D’où la question du « je » ou « vous » pour rédiger puisqu’elle se demande si elle... Ce livre n’est pas un roman dans son sens strict mais davantage un journal qui est tenu par Mazarine, la fille de François Mitterrand. Ce journal est rédigé pendant la dernière campagne présidentielle avec la bataille Hollande / Sarkozy. Ceci est un angle de vue prometteur d’une jeune femme qui a connu l’Elysée de l’intérieur puis la déferlante des médias lorsque le secret de sa vie a été révélé aux français et qui depuis essaye de vivre sans être « la fille de ». Ce journal débute début janvier jusqu’à la réception après la victoire de notre président actuel. Au cœur de Paris, Mazarine grandit à l’abri des regards dans le plus grand des secrets, la personnalité de son père et sa propre existence, puis elle doit faire face aux médias qui ne la quitteront jamais. Elle révèle le mal-être dans lequel elle vit encore aujourd’hui au-delà de sa ressemblance avec son père qui aurait pu être son grand-père. L’ouvrage commence par la question de la révélation de son prénom ou pas auprès de chaque individu qui pourrait l’authentifier avec ce prénom particulier. D’où la question du « je » ou « vous » pour rédiger puisqu’elle se demande si elle s’appartient ou est-ce qu’elle appartient à la France. Mazarine Pingeot, 37 ans, professeur de philosophie à Paris VIII et journaliste revisite son passé pour mieux trouver sa place aujourd’hui. Très beau thème, très belle angle de vue mais tout d’abord la narration avec le « vous » m’a poussé à reprendre ma lecture à deux reprises puis le manque de profondeur dans l’ouvrage avec une accélération de la narration avec les deux dimanches d’élection ne m’ont pas satisfaits. Déception dans ce journal mais coup de cœur pour la première et la quatrième couverture ! Tout lecteur 1/5 1 semaine
              Lire la suite
              En lire moins

            les contenus multimédias

            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.