Lisez! icon: Search engine
Sonatine
EAN : 9782355843167
Code sériel : 200
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 220 mm

Deux gouttes d'eau

Date de parution : 22/01/2015
Deux jumeaux, un coupable : une machination infernale.
Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à... Une jeune femme est retrouvée morte dans son appartement de Boulogne-Billancourt, massacrée à coups de hache. Elle s’appelle Élodie et son ami, Antoine Deloye, est identifié sur l’enregistrement d’une caméra de vidéosurveillance de la ville, sortant de chez elle, l’arme du crime à la main. Immédiatement placé en garde à vue, Antoine s’obstine à nier malgré les évidences. Il accuse son frère jumeau, Franck, d’avoir profité de leur ressemblance pour mettre au point une machination destinée à le perdre. Quand Franck Deloye arrive au commissariat central pour être entendu, le trouble est immense : il est impossible de différencier les deux hommes, qui se ressemblent, littéralement, comme deux gouttes d’eau… Le divisionnaire de la PJ en charge de l’enquête, Robert Laforge, un homme réputé pour sa compétence mais aussi son intransigeance et ses éclats incontrôlés, va devoir tirer au clair avec son équipe ce véritable casse-tête. Lequel des deux jumeaux ment, lequel est le bourreau, lequel la victime ?

 

On retrouve dans ce nouveau roman tout ce qui fait l’univers de Jacques Expert : l’observation sans empathie de personnalités troublées, perverses, abîmées, qui ne savent plus exactement quelles sont les limites de leur identité ou de leur mission, y compris chez les enquêteurs.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782355843167
Code sériel : 200
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 336
Format : 140 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Laurina56 Posté le 27 Septembre 2020
    J'adore l'écriture de Jacques expert, un suspense tout au long du livre , jusqu'aux dernières pages. Une histoire qui fait tourner la tête. Je n'en dirais pas plus, il faut vraiment le lire .
  • VivianeWard Posté le 7 Septembre 2020
    Une histoire de gémellité comme il en excise beaucoup. Il y a un gentil frère et un qui incarne le mal. A moins que ce ne soit l'inverse...que le gentil soit le diable et que le diable ne soit le gentil. Honnêtement au début avant que les deux frères ne soient au coeur du roman j'ai cru à un dédoublement de personnalité. Bref c'est à s'y perdre! Même le commissaire Laforge du mal à faire la lumière sur qui a décapité la pauvre Élodie. Antoine, Franck? Franck, Antoine? Et pour cause, ils se ressemble à s'y méprendre à deux gouttes d'eau.
  • belette42 Posté le 15 Juin 2020
    Élodie a été sauvagement assassinée à son domicile. Son petit ami Antoine est vite arrêté car il a été repéré sur des caméras de surveillance. Or, il s’avère qu’Antoine a un frère jumeau, Franck, avec lequel ils se ressemblent… Comme deux gouttes d’eau ! Comme vous le savez, Jacques Expert est une valeur sûre pour moi. Ses connaissances du milieu policier et judiciaire rendent ses romans plus immersifs. Comme souvent dans ses romans, les flics sont agaçants. Ils sont souvent difficiles à apprécier. Ils ne sont pas définis par leurs travers mais plutôt par leurs traits de caractère assez particuliers. J’ai pu le constater déjà lors de ma lecture d‘Adieu, Sauvez-moi et ici. Nous avons dans Deux gouttes d’eau 2 flics aux caractères bien distincts. Brunet est un bon petit soldat, assez assujetti tandis que Lacoste est un personnage très imbu de sa personne. Une autre thématique récurrente dans ses œuvres est la famille. On y voit le deuil dans Ce soir, je vais tuer l’assassin de mon fils, la séparation dans Hortense, les relations intra-familiales dans Adieu, les relations de couple dans La femme du monstre et les relations fraternelles et plus précisément gémellaires ici. Les rapports entre les jumeaux sont très bien exploités, entre les rapports de fusion, de domination et parfois de... Élodie a été sauvagement assassinée à son domicile. Son petit ami Antoine est vite arrêté car il a été repéré sur des caméras de surveillance. Or, il s’avère qu’Antoine a un frère jumeau, Franck, avec lequel ils se ressemblent… Comme deux gouttes d’eau ! Comme vous le savez, Jacques Expert est une valeur sûre pour moi. Ses connaissances du milieu policier et judiciaire rendent ses romans plus immersifs. Comme souvent dans ses romans, les flics sont agaçants. Ils sont souvent difficiles à apprécier. Ils ne sont pas définis par leurs travers mais plutôt par leurs traits de caractère assez particuliers. J’ai pu le constater déjà lors de ma lecture d‘Adieu, Sauvez-moi et ici. Nous avons dans Deux gouttes d’eau 2 flics aux caractères bien distincts. Brunet est un bon petit soldat, assez assujetti tandis que Lacoste est un personnage très imbu de sa personne. Une autre thématique récurrente dans ses œuvres est la famille. On y voit le deuil dans Ce soir, je vais tuer l’assassin de mon fils, la séparation dans Hortense, les relations intra-familiales dans Adieu, les relations de couple dans La femme du monstre et les relations fraternelles et plus précisément gémellaires ici. Les rapports entre les jumeaux sont très bien exploités, entre les rapports de fusion, de domination et parfois de perversion. L’auteur joue dans ce roman addictif au jeu du chat et de la souris. Il parvient à bien nous embobiner et à tisser des fils tellement complexes qu’on ne sait plus qui est qui. On plonge alors dans un jeu machiavélique, pervers. Un petit bémol néanmoins pour cette fin. Une scène se produit, que je n’ai pas trouvé crédible, et m’a conduit à cette fin que je sentais venir mais dont je ne voulais pas. J’aurais apprécié une fin plus complexe. Ce fût néanmoins un très bon moment de lecture. D’ailleurs une adaptation télévisuelle a été tournée. L’avez-vous vu ? Je me demande si je vais la regarder d’autant plus si la fin est la même.
    Lire la suite
    En lire moins
  • carnetdelecture Posté le 11 Juin 2020
    La structure du récit est intéressante car elle alterne l’enquête actuelle avec l’enfance des jumeaux. De leur naissance à l’âge adulte, on découvre comment leur personnalité s’est développée en miroir et jusqu’où Franck et Antoine ont joué de leur ressemblance, même auprès de leurs parents. Rapidement, on se prend au jeu des hypothèses. Et si j’ai deviné certaines choses, tout l’enjeu était de savoir comment les enquêteurs allaient réussir à faire la lumière sur cette affaire et distinguer les deux frères. L’enquête est prenante, elle se lit bien et le fait que de nouvelles informations tombent régulièrement permet de maintenir un rythme constant. Outre les jumeaux, les personnages de Laforge et Brunet sont aussi intéressants. Bien que torturé, colérique et plein de doutes, le commissaire Laforge est un homme de confiance, qui cache ces faiblesses en se montrant tyrannique envers son équipe. Un mauvais caractère, que seul Brunet arrive à comprendre et à supporter. Deux gouttes d’eau est donc un très bon thriller.
  • labiblidelili Posté le 2 Juin 2020
    3 romans de l'auteur déjà découvert ("Hortense", "Le jour de ma mort", "Qui ?" et un coup de cœur absolu pour les deux premiers). C'est donc pleine d'attentes que je me suis lancée dans la lecture de "Deux gouttes d'eau" publié au @livredepoche. Une jeune femme assassinée, deux frères jumeaux identiques en tous points et une équipe d'enquêteurs prêts à en découdre pour arrêter le coupable. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie... Et malheureusement, cette lecture n'a pas été aussi bonne que je l'espérais. Tout d'abord, beaucoup trop de longueurs à mon goût. On jongle en permanence avec les interrogatoires des différents suspects et témoins avec le sentiment de tourner en rond indéfiniment. J'ai aussi eu beaucoup de mal avec les enquêteurs. Même si la tension existante entre certains équipiers a pour but de parfaire l'ambiance, ces rapports "particuliers" m'ont parfois gênée. Bien que j'ai apprécié les passages relatifs à l'éducation des jumeaux, aux liens avec leurs parents, et tous les passages permettant de comprendre la psychologie des frères, je n'en reste pas moins perplexe quant à leurs rapports une fois adulte (je ne peux en dire plus sans spoiler). La fin m'a au départ laissé franchement dubitative... Après réflexion, elle est à l'image du reste... 3 romans de l'auteur déjà découvert ("Hortense", "Le jour de ma mort", "Qui ?" et un coup de cœur absolu pour les deux premiers). C'est donc pleine d'attentes que je me suis lancée dans la lecture de "Deux gouttes d'eau" publié au @livredepoche. Une jeune femme assassinée, deux frères jumeaux identiques en tous points et une équipe d'enquêteurs prêts à en découdre pour arrêter le coupable. Il n'en fallait pas plus pour me donner envie... Et malheureusement, cette lecture n'a pas été aussi bonne que je l'espérais. Tout d'abord, beaucoup trop de longueurs à mon goût. On jongle en permanence avec les interrogatoires des différents suspects et témoins avec le sentiment de tourner en rond indéfiniment. J'ai aussi eu beaucoup de mal avec les enquêteurs. Même si la tension existante entre certains équipiers a pour but de parfaire l'ambiance, ces rapports "particuliers" m'ont parfois gênée. Bien que j'ai apprécié les passages relatifs à l'éducation des jumeaux, aux liens avec leurs parents, et tous les passages permettant de comprendre la psychologie des frères, je n'en reste pas moins perplexe quant à leurs rapports une fois adulte (je ne peux en dire plus sans spoiler). La fin m'a au départ laissé franchement dubitative... Après réflexion, elle est à l'image du reste du récit: déconcertante. Vous l'aurez compris, je n'ai pas été conquise par cette enquête malgré "l'addictivité" que l'auteur s'emploie à disséminer tout du long. Pour autant, je demeure impatiente de découvrir ses autres romans qui m'attendent sagement dans ma PAL...
    Lire la suite
    En lire moins
Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !