Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350873480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 423
Format : 152 x 221 mm

Entre ciel et Lou

Date de parution : 10/03/2016
Lou de toi
Jo vient de perdre l’amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou.  Il est désormais seul sur l’île de Groix, leur île, celle qu’il a choisie et qu’elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et... Jo vient de perdre l’amour de sa vie, son souffle, son rire et son appétit : Lou.  Il est désormais seul sur l’île de Groix, leur île, celle qu’il a choisie et qu’elle a épousée en même temps que lui. Lors de ses funérailles, entouré de ses enfants, Cyrian et Sarah, avec qui il nourrit des rapports distendus, le notaire lit le testament. Jusqu’à cette annonce fracassante : Jo l’a trahie. Stupeur ! Ce dernier comprend que Lou, mère dévouée et épouse amoureuse, n’a pas dit son dernier mot et lui lance un ultime défi. Son « piroche » aura deux mois pour renouer avec Cyrian et Sarah, et surtout, les rendre heureux. Mais entre une belle-fille acariâtre et jalouse, un fils sur la défensive, une petite-fille en mal de père et une fille cabossée par l’amour, Jo a du pain sur la planche… Haut les cœurs !
 
Chaque famille a son lot de secrets, de colères tues et de sourires entendus. Lou, Jo et leurs enfants ne dérogent pas à la règle. Mais est-il jamais trop tard pour se retrouver et rattraper le temps perdu ? Avec Entre ciel et Lou on rit, on pleure, on s’engueule, et surtout, on s’aime ! Un roman aux effluves iodées à dévorer emmitouflés face à la mer.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350873480
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 423
Format : 152 x 221 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Coralie_and_co Posté le 30 Mai 2020
    Ça fait tellement mais tellement longtemps que je le vois passer sur Insta, tellement longtemps que je veux le lire et c'est chose faite et j'en suis vraiment ravie. Ce livre est magnifique. Ce livre est d'une douceur merveilleuse. On suit Jo veuf depuis peu de sa tendre Lou qui lui laisse comme mission de faire régner l'amour chez ses 2 enfants grosse mission quasi impossible.... Y arrivera t-il ?.... L'histoire se passe sur l'île de Groix, lecture fluide où chaque personne prend la parole : Cyran et Sarah les enfants, Pomme et Charlotte les petites filles et d'autre personnage encore.... Une lecture rempli de jolis moments, de rebondissements et pleins de surprises. Un roman qui fait plaisir, qui fait du bien qui est très jolie ment écrit alors si vous aviez envie de le lire franchement n'hésitez pas ! Moi je l'ai adoré
  • Loryane Posté le 13 Mai 2020
    Décrire ce roman est assez complexe, «#8201;Entre ciel et Lou#8201;» est une histoire contemporaine, familiale. Les premiers chapitres ne m’ont pas été faciles à la lecture, le style de l’auteur est spécial. Principalement quand on découvre le langage Breton et ses expressions, bien que Lorraine Fouchet soit née en Île-de-France. Toutefois, petit à petit, je me suis imprégnée de ce récit et j’ai voyagé. Sur l’île de Groix, à Lorient, à Paris et en Italie. Mais j’ai ressenti aussi beaucoup de rancune, de la culpabilité et tellement d’amour retenu. Les personnages ne manquent pas de développement, on s’attache à eux, on s’immerge avec eux#8201;; ils deviennent des amis, des compagnons de route. De plus, malgré le peu d’originalité, puisque c’est une histoire contemporaine, donc basée sur du réalisme#8201;; c’est très surprenant. Des secrets, des révélations, des rebondissements au moment opportun. Jo est chirurgien-cardiologue, maintenant à la retraite sur un petit bout de Terre où l’air iodé, les vents marins, où son cœur est né le comble auprès de sa Lou, sa bien-aimée. Il se voit confier une mission après le décès de cette dernière. Veuf à soixante ans, père de deux grands enfants et grand-mère de deux petites filles#8201;; il doit... Décrire ce roman est assez complexe, «#8201;Entre ciel et Lou#8201;» est une histoire contemporaine, familiale. Les premiers chapitres ne m’ont pas été faciles à la lecture, le style de l’auteur est spécial. Principalement quand on découvre le langage Breton et ses expressions, bien que Lorraine Fouchet soit née en Île-de-France. Toutefois, petit à petit, je me suis imprégnée de ce récit et j’ai voyagé. Sur l’île de Groix, à Lorient, à Paris et en Italie. Mais j’ai ressenti aussi beaucoup de rancune, de la culpabilité et tellement d’amour retenu. Les personnages ne manquent pas de développement, on s’attache à eux, on s’immerge avec eux#8201;; ils deviennent des amis, des compagnons de route. De plus, malgré le peu d’originalité, puisque c’est une histoire contemporaine, donc basée sur du réalisme#8201;; c’est très surprenant. Des secrets, des révélations, des rebondissements au moment opportun. Jo est chirurgien-cardiologue, maintenant à la retraite sur un petit bout de Terre où l’air iodé, les vents marins, où son cœur est né le comble auprès de sa Lou, sa bien-aimée. Il se voit confier une mission après le décès de cette dernière. Veuf à soixante ans, père de deux grands enfants et grand-mère de deux petites filles#8201;; il doit tout faire pour honorer sa femme et rendre le bonheur à sa famille. Lou a toujours aimé lui faire des blagues et lui lancer des défis, malheureusement son humour ne le fait pas «#8201;rire#8201;» et ce «#8201;challenge#8201;» lui semble impossible, surtout avec les relations tumultueuses qu’il entretient avec son fils, Cyrian. Dans le livre, c’est un bon mari, un époux merveilleux#8201;; mais également un père absent du temps de son activité, les malades du cœur n’attendent pas#8201;; mais les enfants grandissent et l’absence paternelle est souvent douloureuse au point d’être encore une souffrance étant adulte. Jo est un protagoniste d’un certain âge, c’est le «#8201;patriarche#8201;», triste d’avoir perdu sa moitié, perdu sans elle, il doit mener de front cette ultime demande de sa part#8201;; et en garder le secret. J’ai bien aimé cet homme, calme, brave et plutôt compréhensif. Petite fille de Jo et Lou, Pomme, dix-ans vit au côté de sa mère et de ses grands-parents. Je me suis vraiment prise d’affection pour cette enfant, douce, sage et rêveuse. Elle a une vision du monde très intéressante, mais elle se sent abandonnée par son père. Elle a l’impression de ne pas être aimée par celui-ci. J’ai ressenti énormément de peine pour cette fillette, elle se sent parfois très seule. Elle souhaite tisser un lien avec sa demi-sœur, et son père#8201;; jusqu’à trouver la clé comme une grande. Elle sait se faire comprendre et entendre, pour son âge, elle possède déjà une intelligence considérable et un cœur immense. Ce livre est riche sur les personnages, entre Sarah, Cyrian, Albane et Charlotte#8201;; il n’y a jamais de temps mort. L’auteur nous permet donc de faire la connaissance des protagonistes secondaires, et c’est essentiel au bon déroulement du récit. Sarah est une jeune femme que j’ai tout simplement appréciée pour sa gentillesse, son dévouement, sa générosité et sa positivité malgré sa maladie. Cyrian, son frère#8201;; est moins charmant. Il est froid et distant. Je n’ai pas spécialement accroché avec ce héros, même si, vers la fin il a commencé à me plaire. En revanche, j’ai clairement détesté Albane, une femme un peu pète-sec, avec des réflexions mauvaises. Certes, elle a souffert étant jeune, mais ce n’est pas une raison pour être méprisante envers sa belle-famille, et d’être une mère possessive au point d’enfermer sa fille dans un cocon. Charlotte, fille de Cyrian et Albane, désire un éloignement avec sa mère#8201;; et elle se met en danger pour la provoquer. Pourtant c’est une enfant, elle n’a même pas dix ans. Elle veut la même liberté et vie de Pomme. C’est une petite fille «#8201;seule#8201;», malgré le fait qu’elle vit avec ses deux parents. Je ne l’ai pas autant apprécié que sa sœur aînée, elle n’est pas aussi «#8201;douce#8201;» qu’elle. Un très beau roman, particulièrement centré sur une histoire de famille. J’ai beaucoup aimé l’évolution des relations, tout comme les révélations et nouvelles péripéties. On partage les émotions de chaque protagoniste, leurs peines, leurs joies#8201;; les peurs qu’ils ont, la culpabilité qu’ils ressentent et leurs espoirs. Le début de ce récit débute avec le dernier défi que Lou impose à son mari. Donc pendant une grande partie de cette œuvre, Jo s’applique à exposer le cœur de leurs enfants à la paix et au bonheur. Cette mission réserve de multiples surprises, pour ce héros et le reste de sa famille. D’ailleurs, je suis très étonnée moi-même, de temps en temps le mystère émerge et les aveux chantent amour et tendresse. La richesse de ce livre vient des sujets abordés, la perte d’un être cher, la reconstruction d’une famille, les accidents et erreurs quotidiens. C’est du réel, de l’authentique#8201;; exprimé avec simplicité et humanité. Ce livre est écrit de deux manières différentes, au début c’est comme un Journal Vocal adressé à Lou — femme de Jo, mère de Sarah et Cyrian, Grand-mère de Pomme et Charlotte — ils tentent de lui parler d’en bas pour se sentir moins seuls, ils sont dans la phase du déni#8201;; principalement Jo. Ensuite, ils apprennent à vivre sans elle, et surtout à être heureux, personne ne l’oublie#8201;; ils pensent seulement à elle. L’écriture de Lorraine Fouchet est inimitable, d’une profonde originalité. Elle injecte un souffle avec son humour, ses phrases poétiques. Sa touche personnelle est spéciale, c’est déroutant sur le commencement#8201;; au fil des pages, cela devient habituel et naturel. Une écrivaine ayant le mérite de nous faire découvrir un endroit presque méconnu, l’Île de Groix à travers ses yeux est tout simplement magnifique. Lorraine nous offre un voyage, avec ses sensations#8201;; l’air iodé, les flots marins, les routes de campagne et les goélands argentés. Les points de vue différents peuvent paraître déstabilisants, toujours est-il que cela rythme irrémédiablement l’histoire. Ce premier roman de l’auteur que je dévore, s’inscrit avec brillance dans mon cœur. «#8201;Entre ciel et Lou#8201;», racontent les liens familiaux, la disparition d’une épouse, d’une mère et d’une grand-mère, des secrets bien gardés par loyauté et amour, des absences à se faire pardonner. Je me suis facilement attachée aux héros et héroïnes, avec une petite préférence pour Pomme. Les émotions se laissent ressentir avec douceur et sensibilité. Dans cet ouvrage contemporain, on retrouve un léger suspense, et beaucoup de réalisme. Mais ce que je retiens par-dessus tout de ce livre, c’est son esprit voyageur — les descriptions des paysages, les développements sur la culture Bretonne, ses chants et plats. Une pépite bercée par une symphonie d’amour et de délicatesse. Bien évidemment, dans les premières pages, l’écriture de l’auteur m’a fait douter#8201;; finalement, je l’ai trouvée envoûtante et aérienne. Une bouffée d’air, de sentiment, de vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • charlottelit Posté le 9 Mai 2020
    un petit roman agréable à lire pendant les vacances de confinement. je ne peux dévoiler ce qui va se passer entre ce couple amoureux dans l'Ile de Groix ... c'est compliqué et peut être qu'ils vont trouver une solution aux soucis de la vie ?
  • cecilestmartin Posté le 3 Mai 2020
    Un très joli roman dont la lecture a suscité beaucoup d’émotion, voire une petite larme dès les premières pages. Lou est morte et la narration débute avec son enterrement. C’est Jo, son époux inconsolable, qui raconte ce douloureux moment, où il faut dire adieu à l’être aimé. S’il a été un mari attentif, toujours amoureux, présent et attentionné, il a été un piètre père. Très investi auprès de ses patients, Jo était médecin, il a délégué l’éducation de Cyrian et Sarah à Lou. Devenus adultes, ils se sont éloignés, surtout le fils qui garde rancune à son père pour tout un tas de chose. Lou a laissé un testament, un message adressé à Jo, une dernière volonté : qu’il s’assure du bonheur de ses enfants, qu’il les aide à être heureux, à se défaire de ce qui les encombre, de ce qui leur pèse depuis trop longtemps. En mère attentionnée, elle sait que Cyrian et Sarah n’ont pas fait toujours les bons choix et qu’ils ont besoin d’être soutenus pour avancer dans une autre direction, pour réorienter leur destin. Jo va mettre en œuvre quelques subterfuges pour se rapprocher de ses enfants et les délivrer de leurs entraves. C’est tendre, chaleureux,... Un très joli roman dont la lecture a suscité beaucoup d’émotion, voire une petite larme dès les premières pages. Lou est morte et la narration débute avec son enterrement. C’est Jo, son époux inconsolable, qui raconte ce douloureux moment, où il faut dire adieu à l’être aimé. S’il a été un mari attentif, toujours amoureux, présent et attentionné, il a été un piètre père. Très investi auprès de ses patients, Jo était médecin, il a délégué l’éducation de Cyrian et Sarah à Lou. Devenus adultes, ils se sont éloignés, surtout le fils qui garde rancune à son père pour tout un tas de chose. Lou a laissé un testament, un message adressé à Jo, une dernière volonté : qu’il s’assure du bonheur de ses enfants, qu’il les aide à être heureux, à se défaire de ce qui les encombre, de ce qui leur pèse depuis trop longtemps. En mère attentionnée, elle sait que Cyrian et Sarah n’ont pas fait toujours les bons choix et qu’ils ont besoin d’être soutenus pour avancer dans une autre direction, pour réorienter leur destin. Jo va mettre en œuvre quelques subterfuges pour se rapprocher de ses enfants et les délivrer de leurs entraves. C’est tendre, chaleureux, les ficelles plutôt adroites. On aime cette île de Groix où les habitants forment une communauté soudée, où tout est prétexte à se réunir et à se soutenir. Certains thèmes, le veuvage ou encore l’appartenance à une terre, l’importance des racines - tout cela est traité avec délicatesse. Ma seule réserve concerne la structure chorale du roman : à trop donner la parole à ses personnages, l’auteur dilue me semble-t-il leur profondeur. Les chapitres, très concis, alternent la parole de l’un, puis de l’autre. Pour finir, l’auteur fait de chacun d’eux un narrateur - même les personnages les plus éphémères et je trouve qu’il n’y a là aucune plus-value. J’aurais préféré que cela se concentre sur moins de personnages mais que ce soit davantage travaillé, plus en finesse. Cela reste néanmoins un très agréable moment de lecture, à l’atmosphère iodée - l’océan est très présent, un joli coquillage précède chaque chapitre contribuant à nous faire voyager vers Groix. Challenge Plumes Féminines 2020
    Lire la suite
    En lire moins
  • vercoquin33 Posté le 19 Avril 2020
    Un magnifique roman pourvoyeur d'émotions. Un vrai plaisir de lecture!
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.