Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221240373
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 608
Format : 1 x 215 mm

Extincta

Collection : Collection R
Date de parution : 28/11/2019

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes...

L’espèce humaine disparaîtra dans 255 heures.
Les pires prédictions climatiques se sont réalisées, le Grand Effondrement a eu lieu et presque toutes les espèces animales se sont éteintes. Les Derniers Humains se sont réfugiés dans les Dernières Terres : un archipel rocailleux surgi des glaces, où ils survivent dans des cités-royaumes éparses. Accaparés par la lutte pour les maigres ressources, ils ignorent que l’ultime cataclysme est sur le point de balayer ce qu’il reste de l’espèce Homo sapiens.
La dernière histoire d’amour s’écrira en lettres de feu.
Née dans les bas-fonds de Viridienne, la cité-royaume pourrissante envahie d’algues, Astréa rêvait de se consacrer tout entière au culte de Terra. Mais sa foi vacille le jour où son frère est accusé de sacrilège et condamné à mort.
Élevé derrière les remparts du castel, le prince Océrian était né pour régner. Mais un mystérieux accident lui arrache sa jambe et son honneur, l’écartant à jamais de la ligne de succession.
Le destin va jeter ces assoiffés de justice l’un contre l’autre, embrasant leurs coeurs avant de consumer le monde.
La flamme brûle plus fort juste avant de s’éteindre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221240373
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 608
Format : 1 x 215 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • La_Stormy Posté le 11 Octobre 2021
    Dans ce livre à forte consonance écologique, on va suivre plusieurs personnages durant l'aventure de leur vie. Astréa est le personnage féminin principale, tout au long du livre, on la voit courageuse, curieuse, têtue mais surtout très croyante. L'auteur a décidé d'inventer pour cette histoire une nouvelle religion. Pas de panique, pas besoin de croire en Dieu pour accrocher à l'histoire. Le culte de Terra (la  religion en question) est vraiment bien réfléchi et nous sert de guide au fil des pages. Astréa, cette jeune femme, mène depuis toujours une vie très dure de suante. Et puis à l'opposé, il y a Ocerian, le prince. C'est un personnage assez malheureux qui se sent rejeté par sa famille à cause de son handicap. Au début, il est prêt à tout pour prouver son courage et sa force. J'ai trouvé que ça changeait d'avoir un personnage masculin en difficulté physiquement et que la manière d'aborder l'handicap était parfaite. C'est aussi un personnage qui m'a fait un peu pitié car je trouve qu'il a de la suite dans les idées mais qu'on ne fait pas assez attention à lui. Au fil des pages, on voit à quel point Victor Dixen a réfléchi son... Dans ce livre à forte consonance écologique, on va suivre plusieurs personnages durant l'aventure de leur vie. Astréa est le personnage féminin principale, tout au long du livre, on la voit courageuse, curieuse, têtue mais surtout très croyante. L'auteur a décidé d'inventer pour cette histoire une nouvelle religion. Pas de panique, pas besoin de croire en Dieu pour accrocher à l'histoire. Le culte de Terra (la  religion en question) est vraiment bien réfléchi et nous sert de guide au fil des pages. Astréa, cette jeune femme, mène depuis toujours une vie très dure de suante. Et puis à l'opposé, il y a Ocerian, le prince. C'est un personnage assez malheureux qui se sent rejeté par sa famille à cause de son handicap. Au début, il est prêt à tout pour prouver son courage et sa force. J'ai trouvé que ça changeait d'avoir un personnage masculin en difficulté physiquement et que la manière d'aborder l'handicap était parfaite. C'est aussi un personnage qui m'a fait un peu pitié car je trouve qu'il a de la suite dans les idées mais qu'on ne fait pas assez attention à lui. Au fil des pages, on voit à quel point Victor Dixen a réfléchi son histoire. Sa manière d'aborder le climat est vraiment originale et ça m'a fait m'interroger sérieusement sur la folie destructrice des hommes. De plus, j'ai adoré le fait que les personnages des différentes cités avaient des noms en rapport avec des animaux, ce n'est qu'un détail mais qui fait tout de même la différence. Pour finir, j'ai aussi adoré le développement de l'histoire et des sentiments des personnages principaux. Malheureusement, malgré les larmes qui m'ont échappé, la fin m'a un peu déçu.
    Lire la suite
    En lire moins
  • amoureusedeslivress Posté le 6 Août 2021
    Un nouveau chef d’oeuvre de Victor Dixen. J’ai encore une fois adoré ce roman, tout comme j’avais adoré Cogito. Ce roman, qui est toujours emprunt de cette science-fiction car c’est un roman d’anticipation, donne toutefois un arrière-goût amer tant il est révélateur de notre situation à venir. Extincta dépeint un monde dans lequel la fin du monde est proche à cause du réchauffement climatique et des actions passées des hommes. On perçoit alors un monde sans aucun animaux, un monde hostile et effrayant où différentes castes cohabitent et tentent de survivre. Extincta est, selon moi, une prise de conscience. C’est le genre de livre, qui, une fois l’avoir lu, change notre vision des choses. Il est révélateur de notre situation à venir et prévoit la dure réalité future si rien ne change. Et aussi, il a brisé mon coeur. (Aussi, je voulais noter l’immense travail de l’auteur avec la présence de termes latins sur chaque page du livre faisant référence à des noms d’animaux. 👏)
  • Dory_bouquine Posté le 20 Juillet 2021
    Alerte coup de cœur ! ❤️ Un roman post-apocalyptique très bien pensé et qui fait énormément réfléchir. Les personnages évoluent dans un monde ravagé par le Grand Effondrement, presque toutes les espèces animales ont disparues. Les humains survivants ont trouvés refuges dans les Dernières Terres. Nous suivons Astréa, une santé de la cité-royaume Viridienne. Destinée à devenir pleurante, sa vie bascule le jour où son frère, accusé de terracide, est arrêté et envoyé à Flamboyante afin d'y être sacrifié. Elle décide donc de partir à sa recherche. Dans sa quête elle rencontre le prince Océrian, un Apex, qui rêve de fuir Viridienne. Bien que tout les oppose, ils vivront ensemble ce périple aussi mouvementé que terrifiant. Ils devront faire face à un parcours sème d'embûches, de trahison et de violence. L'objet en lui même est une petite merveille, la couverture est sublime. La première phrase du résumé nous met de suite en condition : "l'espèce humaine disparaîtra dans 255 heures". Et pour illustrer les heures qui passent, une bougie se consume un peu plus à chaque début de chapitre, ce qui rajoute une certaine pression à la lecture. Une course contre la montre, très prenante et intéressante. Ce roman est captivant et dur... Alerte coup de cœur ! ❤️ Un roman post-apocalyptique très bien pensé et qui fait énormément réfléchir. Les personnages évoluent dans un monde ravagé par le Grand Effondrement, presque toutes les espèces animales ont disparues. Les humains survivants ont trouvés refuges dans les Dernières Terres. Nous suivons Astréa, une santé de la cité-royaume Viridienne. Destinée à devenir pleurante, sa vie bascule le jour où son frère, accusé de terracide, est arrêté et envoyé à Flamboyante afin d'y être sacrifié. Elle décide donc de partir à sa recherche. Dans sa quête elle rencontre le prince Océrian, un Apex, qui rêve de fuir Viridienne. Bien que tout les oppose, ils vivront ensemble ce périple aussi mouvementé que terrifiant. Ils devront faire face à un parcours sème d'embûches, de trahison et de violence. L'objet en lui même est une petite merveille, la couverture est sublime. La première phrase du résumé nous met de suite en condition : "l'espèce humaine disparaîtra dans 255 heures". Et pour illustrer les heures qui passent, une bougie se consume un peu plus à chaque début de chapitre, ce qui rajoute une certaine pression à la lecture. Une course contre la montre, très prenante et intéressante. Ce roman est captivant et dur à la fois. J'ai été totalement bouleversée par la fin. Je ne m'attendais pas du tout à ça ! J'ai beaucoup aimé les personnages principaux et leur relation compliquée. A travers ce livre Victor Dixen nous délivre un message fort et nous invite à prendre conscience de certaines choses d'un point de vue écologique et environnemental. En résumé ce roman est une petite perle.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Deckergranger Posté le 30 Juin 2021
    Pour être tout à fait honnête, j'ai trouvé le début du livre assez long et j'avais du mal à accrocher à l'histoire. Cependant, l'univers et les personnages ont fini par me séduire pour de bon. Victor Dixen a cette réelle capacité de créer tout un univers où l'on est transporté. Océrian et Astréa sont des ennemis qui vont créer un lien unique que seuls eux peuvent comprendre et ressentir. Aucun d'eux ne veut avouer ses sentiments et pourtant ils sont tous deux prêts à mourir pour l'autre. Ce livre est un mélange d'actions, d'amour, de conflits, d'amitié, et le bien finit par l'emporter mais l'inévitable arrive tout de même.
  • l_iris_me Posté le 7 Juin 2021
    Ce roman est une perle. Une pépite. Un chef d'œuvre. En somme, un coup de ❤️ ! Et oui, ma première lecture de 2021, débutée le 31 décembre au soir (juste après avoir regardé le deuxième Hunger Games pour la première fois donc dans les meilleures conditions possibles) m'a énormément plu. Déjà, j'aimerais parler de cette INCROYABLE couverture ! Comment un livre aussi beau ne peut pas me plaire ? L'histoire se déroule dans le futur alors que le Grand Effondrement a fait disparaître la grande majorité des êtres vivants de la Terre. Les Derniers Hommes essayent ainsi de faire renaître leur planète après que le changement climatique provoqué par les Hommes du passé ait tout détruit. Ce roman porte donc un fort message écologique, sujet qui, vous le savez, m'intéresse beaucoup. Mais il véhicule aussi de nombreux autres messages qui me parlent, à moi et mes valeurs. Tous ces messages, en plus de l'histoire que j'ai adorée, fait vraiment de ce roman un chef d'œuvre à mon goût ! Il est une ode aux livres, à la littérature et à la poésie et aussi, tout simplement, à la Vie. À la nature. La fin m'a fait éclater en sanglots,... Ce roman est une perle. Une pépite. Un chef d'œuvre. En somme, un coup de ❤️ ! Et oui, ma première lecture de 2021, débutée le 31 décembre au soir (juste après avoir regardé le deuxième Hunger Games pour la première fois donc dans les meilleures conditions possibles) m'a énormément plu. Déjà, j'aimerais parler de cette INCROYABLE couverture ! Comment un livre aussi beau ne peut pas me plaire ? L'histoire se déroule dans le futur alors que le Grand Effondrement a fait disparaître la grande majorité des êtres vivants de la Terre. Les Derniers Hommes essayent ainsi de faire renaître leur planète après que le changement climatique provoqué par les Hommes du passé ait tout détruit. Ce roman porte donc un fort message écologique, sujet qui, vous le savez, m'intéresse beaucoup. Mais il véhicule aussi de nombreux autres messages qui me parlent, à moi et mes valeurs. Tous ces messages, en plus de l'histoire que j'ai adorée, fait vraiment de ce roman un chef d'œuvre à mon goût ! Il est une ode aux livres, à la littérature et à la poésie et aussi, tout simplement, à la Vie. À la nature. La fin m'a fait éclater en sanglots, littéralement. Je ne savais pas encore si je l'avais assez adoré pour l'acheter mais cette fin a fini de me convaincre. Cette lecture a aussi été une sorte de défi pour moi parce que je n'ai pas tellement l'habitude de partir dans un univers aussi éloigné de notre monde. Les incroyables cartes m'ont beaucoup aidée à ce niveau là. J'ai aimé le fait que le point de vue des chapitres alterne entre celui des deux personnages principaux : c'est quelque chose que j'ai toujours apprécié. Tout ça pour dire que c'est une mine d'or et qu'il mérite énormément de succès ! D'ailleurs c'est mon premier Victor Dixen et sûrement pas le dernier : j'ai adoré sa plume et sa saga "Phobos" me donne énormément envie ! (Mais je crois que je lirai tous ses romans de toute manière). C'est d'ailleurs grâce à @annelitterarum que j'ai découvert cet auteur, et de ça je lui suis éternellement reconnaissante !
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA #NEWSR !
Lire est votre passion ? Vous êtes fan de Young Adult ? Vous voulez découvrir les coulisses de la Collection R ? Alors N'hésitez plus ! Inscrivez-vous à notre #NewsR ! On vous réserve plein de surprises :-)

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    12 romans jeunesse qui célèbrent le premier amour

    Les histoires de coeur ne sont pas uniquement réservées aux adultes. La preuve avec cette sélection de romans jeunesse qui célèbrent le premier amour dans tout ce qu'il a de plus complexe et de plus émouvant. Du déjà culte Eleanor & Park à Romance, le dernier roman d'Arnaud Cathrine, focus sur 12 livres qui nous invitent à (re)vivre ce sentiment vertigineux.

    Lire l'article
  • Interview
    Lisez

    Le Noël des auteurs : 5 questions délicieusement festives à Victor Dixen

    Tout au long du mois de décembre, Lisez interroge les auteurs sur leur rapport à Noël. Auteur de littérature Young Adult, Victor Dixen imagine dans ses romans des univers dystopiques glaçants mais passionnants. Après la saga Phobos et Cogito, il a publié en novembre dernier Extincta, dans lequel il confronte ses lecteurs au dérèglement climatique. Il nous parle de L'étrange Noël de monsieur Jack, de machine à remonter le temps et d'un petit troll prénommé Moumine.

    Lire l'article