Lisez! icon: Search engine
Gabrielle ou les infortunes de la vertu
Date de parution : 14/04/2022
Éditeurs :
Editions Héloïse D'Ormesson

Gabrielle ou les infortunes de la vertu

Date de parution : 14/04/2022
Placée sous l’autorité de son frère, le marquis d’Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu’elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur... Placée sous l’autorité de son frère, le marquis d’Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu’elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur union. Gabrielle est promise à un riche cousin, qui s’avère d’une rare brutalité. Deux ans plus tard, la mort de... Placée sous l’autorité de son frère, le marquis d’Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu’elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur union. Gabrielle est promise à un riche cousin, qui s’avère d’une rare brutalité. Deux ans plus tard, la mort de l’odieux mari contraint Gabrielle à quitter son Auvergne natale pour rejoindre Paris. Elle y découvre l’impitoyable vie de cour sous Louis XVI et se résout à accepter la protection d’un libertin, le comte de Villers. Mais la Révolution est en marche et, au coeur de la tempête, Gabrielle retrouve Pierre-André, juge au Tribunal révolutionnaire. En cette période où le vent tourne aussi vite que tombent les têtes, les amants réunis pourront-ils enfin construire ce bonheur qu’on leur a volé ?
Fresque flamboyante, Gabrielle ou les infortunes de la vertu est le roman d’apprentissage d’une jeune aristocrate déterminée à défendre sa dignité bafouée par les hommes. Son combat pour l’indépendance rencontre celui du peuple renversant privilèges et oppression. Entre Bridgerton et Justine ou les malheurs de la vertu, cette peinture des moeurs du XVIIIe siècle se révèle délicieusement assassine.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350877976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 150 x 220 mm
EAN : 9782350877976
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 592
Format : 150 x 220 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • faoldubh 23/11/2022
    Un livre très captivant! Les différentes époques sont respectées et bien écrites, Gabrielle est un personnage très attachants même si certains de ces choix sont discutables et que son physique soit sans cesse mis en avant peut agacé et être cliché. Néanmoins ce livre permet de voir la révolution française et les événements qui ont suivis sous un angle différent.
  • JPLaporte 25/07/2022
    Livre très prenant qui se lit facilement. On découvre une autre facette de la révolution. Les personnages historiques: Robespierre, Louis XVI, Marie Antoinette, …. y sont présentés sous un angle différent et cela nous perturbe un peu. Est-ce véridique? Pourquoi pas après tout!!! Catherine Delors a dû certainement faire des recherches poussées.
  • vendee 22/06/2022
    fresque magnifique et historique !! ce roman est digne d un roman d Alexandre Dumas, ou d un autant en emporte le vent, aventure, amour, trahison . la vie de Gabrielle est rocambolesque, on tourne les pages au fil de ses amours et des évènements de la révolution. comment être femme en ces temps mouvementés et gérés par les hommes?, un superbe roman d aventures , Gabrielle est une héroïne livresque absolument innoubliable
  • milkaboon 16/06/2022
    Si @gerardcollard en parle alors il faut foncer !!!! 🙏🙏🙏 Merci pour ce conseil !!! C'etait captivant !!! J'aime beaucoup les romans historiques et je n'ai pas été déçue !!!! Gabrielle... Quelle vie !!!! Une femme qui n'as pas eu d'autres choix que d'être forte pour survivre dans ce monde de bruts... J'ai adoré... 📖Placée sous l'autorité de son frère, le marquis d'Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu'elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur union. Gabrielle est promise à un riche cousin, qui s'avère d'une rare brutalité. Deux ans plus tard, la mort de l'odieux mari contraint Gabrielle à quitter son Auvergne natale pour rejoindre Paris. Elle y découvre l'impitoyable vie de cour sous Louis XVI et se résout à accepter la protection d'un libertin, le comte de Villers. Mais la Révolution est en marche et, au coeur de la tempête, Gabrielle retrouve Pierre-André, juge au Tribunal révolutionnaire. En cette période où le vent tourne aussi vite que tombent les têtes, les amants réunis pourront-ils enfin construire ce bonheur qu'on leur a volé ? Fresque flamboyante,Gabrielle ou les infortunes de la vertuest le roman d'apprentissage d'une jeune aristocrate déterminée à défendre sa dignité bafouée par les hommes. Son... Si @gerardcollard en parle alors il faut foncer !!!! 🙏🙏🙏 Merci pour ce conseil !!! C'etait captivant !!! J'aime beaucoup les romans historiques et je n'ai pas été déçue !!!! Gabrielle... Quelle vie !!!! Une femme qui n'as pas eu d'autres choix que d'être forte pour survivre dans ce monde de bruts... J'ai adoré... 📖Placée sous l'autorité de son frère, le marquis d'Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu'elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur union. Gabrielle est promise à un riche cousin, qui s'avère d'une rare brutalité. Deux ans plus tard, la mort de l'odieux mari contraint Gabrielle à quitter son Auvergne natale pour rejoindre Paris. Elle y découvre l'impitoyable vie de cour sous Louis XVI et se résout à accepter la protection d'un libertin, le comte de Villers. Mais la Révolution est en marche et, au coeur de la tempête, Gabrielle retrouve Pierre-André, juge au Tribunal révolutionnaire. En cette période où le vent tourne aussi vite que tombent les têtes, les amants réunis pourront-ils enfin construire ce bonheur qu'on leur a volé ? Fresque flamboyante,Gabrielle ou les infortunes de la vertuest le roman d'apprentissage d'une jeune aristocrate déterminée à défendre sa dignité bafouée par les hommes. Son combat pour l'indépendance rencontre celui du peuple renversant privilèges et oppression.
    Lire la suite
    En lire moins
  • talou61 24/05/2022
    Empruntée à Sade, le titre ne rèvèle pas le contenu du roman, car les aventures de Gabrielle sont loin d'être vertueuses ! Gabrielle Aigline de Montserra d'Espeils été placée juste après sa naissance en nourrice (comme les enfants au XVIIIe siècle) chez Marie Labro (une vraie mère) jusqu'à ses 6 ans. Puis elle a été élevée au couvent jusqu'à ses 11 ans, quand son frère le marquis d'Espeils la ramène à la maison, un peu prématurément. Libre et solitaire, elle se promène à cheval dans la belle campagne d'Auvergne. Lors d'une baignade elle rencontre un jeune roturier, Pierre-André Coffinhal. Les jeunes gens s'éprennent l'un de l'autre. Le frère de Gabrielle refuse de donner la main de sa soeur et empêche Gabrielle de fuir avec Pierre-André. La famille de Gabrielle la marie de force à un cousin le Baron de Peyre, plus âgé, qui se révèle être d'une extrême violence. Elle a une fille, Aimée, avec lui. Après le décès de son époux, Gabrielle, par l'entremise d'amis, monte à Paris. Elle fréquente la cour de Louis XVI et devient la maîtresse d'un courtisan, Villers. C'est normal en ce temps-là où les femmes qui n'exercent pas de métier, sont entretenues ! Après avoir connu les richesses et la... Empruntée à Sade, le titre ne rèvèle pas le contenu du roman, car les aventures de Gabrielle sont loin d'être vertueuses ! Gabrielle Aigline de Montserra d'Espeils été placée juste après sa naissance en nourrice (comme les enfants au XVIIIe siècle) chez Marie Labro (une vraie mère) jusqu'à ses 6 ans. Puis elle a été élevée au couvent jusqu'à ses 11 ans, quand son frère le marquis d'Espeils la ramène à la maison, un peu prématurément. Libre et solitaire, elle se promène à cheval dans la belle campagne d'Auvergne. Lors d'une baignade elle rencontre un jeune roturier, Pierre-André Coffinhal. Les jeunes gens s'éprennent l'un de l'autre. Le frère de Gabrielle refuse de donner la main de sa soeur et empêche Gabrielle de fuir avec Pierre-André. La famille de Gabrielle la marie de force à un cousin le Baron de Peyre, plus âgé, qui se révèle être d'une extrême violence. Elle a une fille, Aimée, avec lui. Après le décès de son époux, Gabrielle, par l'entremise d'amis, monte à Paris. Elle fréquente la cour de Louis XVI et devient la maîtresse d'un courtisan, Villers. C'est normal en ce temps-là où les femmes qui n'exercent pas de métier, sont entretenues ! Après avoir connu les richesses et la vie facile, elle va connaître les affres d'être rejetée et assiste à la Révolution française de 1789. Elle retrouva son amour de jeunesse, Pierre-André Coffinhal. Pourront-ils se pardonner et s'aimer ? Elle est aristocrate et lui juge au Tribunal Révolutionnaire. Un premier roman historique très bien rédigé : dans un langage clair, proche de celui de XVIIIe siècle sans être caricatural ni lourd. Les aventures de Gabrielle, de 1780 à 1794, sont loin d'être vertueuses mais parfois ennuyeuses. Ce n'est que vers les pages 450 (sur un total de 585), où l'histoire est plus intéressante et plus vive. Il y a de nombreuses longueurs, mais l'époque est très bien restituée. Dommage qu'il s'agisse encore et toujours d'une ci-devant amoureuse d'un sans-culotte ! L'originalité de ce roman est située dans le langage, mais aussi dans la réaction de toutes les classes sociales à l'arrivée de la révolution (nobles, roturiers, nonnes …) mais surtout dans le parcours d'un personnage peu connu de la Révolution : Coffinhal (Pierre André), né dans le Cantal, qui après des études de médecine s'oriente vers des études juridiques et devient clerc de procureur, avant d'être élu juge. Il s'enthousiasme pour la Révolution et y prend une part active Électeur de la section de l'Île-Saint-Louis en 1791 et en 1792, il est nommé ensuite commissaire de police de la section de la Fraternité. Membre du Club des jacobins, il participe à la journée du 10 août 1792 et devient juge du tribunal criminel extraordinaire créé le 17 août suivant, puis juge au Tribunal révolutionnaire. En fuite après le 9 thermidor, il se cache pendant neuf jours, dénoncé, il sera guillotiné le 18 Thermidor an II. La phrase qui lui est attribuée "La Révolution n'a pas besoin de savants !" lors du procès des Fermiers généraux est apocryphe, bien que reprise trop fréquemment notamment dans La Grande Librairie …
    Lire la suite
    En lire moins
Inscrivez-vous à la Newsletter Lisez!, la Newsletter qui vous inspire !
Découvrez toutes les actualités de nos maisons d'édition et de vos auteurs préférés

Lisez maintenant, tout de suite !