Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714478337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Iboga

Date de parution : 25/01/2018
Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité…
 
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la « Louisette ».
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône...
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la « Louisette ».
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir…
 
Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l’avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.
 
Une fois, Max m’a dit quelque chose que j’ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu’il y aura des incohérences, des trucs qui n’iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut.
J’ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J’ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée.
 
Ce livre raconte la vérité… La vérité selon Jefferson Petitbois… Un homme trop jeune pour mourir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Retenez bien le nom de cet auteur, car, j'en suis intimement convaincue, nous allons entendre parler de lui... Pourquoi ? Parce qu'avec ce thriller, il frôle la perfection ! De l'intrigue, du suspens, des sentiments puissants, ajoutez du palpitant et un personnage, Jefferson Petitbois, 17 ans, d'une puissance rare, d'une puissance addictive, attachante.... enivrante."
Lorraine / club des mordus de lecture

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Pietro38 Posté le 2 Juin 2021
    Iboga a remporté le Prix du meilleur Polar des lecteurs Points 2020, devant notamment La sirène qui fume, de Benjamin Dierstein. Et La sirène qui fume, pour moi, c'est déjà du très très haut niveau, ce thriller coup de poing fait partie de mon top 3 des meilleurs polars lus en 2020. Et pourtant, c'est bien Iboga qui a remporté le prix remis par les Editions Points. Cela a clairement éveillé ma curiosité. Et effectivement, je viens d'en terminer la lecture, encore sous le choc de ce fulgurant roman noir. Un chef d'oeuvre, un modèle d'intelligence et de sobriété. Estampillé policier mais Iboga appartient plutôt à ces romans noirs qui privilégient la dureté des rapports humains et qui, ce faisant, se distinguent des purs romans criminels. Roman hors genre, hors normes, de par son personnage principal, le narrateur de cette histoire, de son histoire, Jefferson Petitbois. Oui Jefferson est un personnage hors normes pour plusieurs raisons. Abandonné à la naissance, au bord d'un bosquet. D'où son nom Petitbois. Une enfance et une adolescence très difficiles, et ensuite la rencontre avec Max, son terrifiant mentor. Jefferson va devenir un meurtrier, un tueur. Et finit par être arrêté. Puis condamné à la... Iboga a remporté le Prix du meilleur Polar des lecteurs Points 2020, devant notamment La sirène qui fume, de Benjamin Dierstein. Et La sirène qui fume, pour moi, c'est déjà du très très haut niveau, ce thriller coup de poing fait partie de mon top 3 des meilleurs polars lus en 2020. Et pourtant, c'est bien Iboga qui a remporté le prix remis par les Editions Points. Cela a clairement éveillé ma curiosité. Et effectivement, je viens d'en terminer la lecture, encore sous le choc de ce fulgurant roman noir. Un chef d'oeuvre, un modèle d'intelligence et de sobriété. Estampillé policier mais Iboga appartient plutôt à ces romans noirs qui privilégient la dureté des rapports humains et qui, ce faisant, se distinguent des purs romans criminels. Roman hors genre, hors normes, de par son personnage principal, le narrateur de cette histoire, de son histoire, Jefferson Petitbois. Oui Jefferson est un personnage hors normes pour plusieurs raisons. Abandonné à la naissance, au bord d'un bosquet. D'où son nom Petitbois. Une enfance et une adolescence très difficiles, et ensuite la rencontre avec Max, son terrifiant mentor. Jefferson va devenir un meurtrier, un tueur. Et finit par être arrêté. Puis condamné à la peine de mort. Puis finalement gracié. Pour finalement purger une peine de prison à vie. La perpétuité. Jefferson a donc tout son temps pour pouvoir raconter son quotidien de prisonnier isolé de tout. Et de nous dévoiler la vérité sur sa courte vie de tueur. La vérité selon Jefferson Petitbois ! Il serait vraiment réducteur d'écrire qu'Iboga est un roman de prison, car ce n'est pas que cela. Christian Blanchard nous fait entrer dans la tête d'un criminel hors normes. Jefferson a très peu fréquenté l'école, il n'a jamais été stimulé par une famille aimante, il n'a pas eu accès à des ressources éducatives suffisantes. Mais Jefferson est très intelligent, il s'exprime très bien, et quand il se remet à lire puis à écrire, plus rien ne l'arrête. Son histoire prend forme, peu à peu. D'une noirceur épouvantable que ne vient éclairer aucune lueur d'espoir. Sauf celle, peut-être, de pouvoir sortir un jour de sa prison physique et mentale ! Il n'y a rien de spectaculaire dans ce roman noir, on est très très loin du thriller calibré riche en rebondissements improbables. Et pourtant, il y a une véritable tension dramatique dans ce roman, capable de vous tenir en haleine du début à la fin. Avec des rebondissements crédibles. Les mots de Christian Blanchard y sont pour beaucoup dans cette réussite. Un style simple, économe, sans gras, sans fioritures, mais d'une redoutable efficacité. Et une finesse psychologique hors du commun, qui donne de la profondeur et de la crédibilité à son récit. Tout sonne juste dans ce roman poignant, qui évite tout manichéisme trop facile, et qui dégage une certaine puissance, mais dans la sobriété, dans la pudeur. Paradoxal me direz-vous ? Et bien non, pas dans ce livre qui raconte l'histoire de Jefferson Petitbois, dont l'existence se résume finalement à pas grand-chose. Un enfant de nulle part, qui ne connaît même pas sa date et son lieu de naissance, puis un adolescent qui sait au fond de lui qu'il va très mal tourner. Une lucidité qui va le pousser au suicide. Avorté grâce ou plutôt à cause de l'intervention d'un individu encore plus dangereux que lui. Un livre de la vie écrit par Satan. Un destin inéluctable, une tragédie humaine d'un réalisme terrifiant qui vous hantera si vous n'y prenez pas garde !
    Lire la suite
    En lire moins
  • Olivier43 Posté le 5 Avril 2021
    Ce roman est un bijou de réflexion sur l'incarcération. On pénètre le psychisme de Jefferson PETITBOIS, d'abord face à la perspective de la peine de mort et cette attente de l'exécution de la sentence. Puis vient 1981 et l'abolition de la peine de mort. Ce qui était d'abord perçu comme une délivrance, va devenir pour Jefferson une sentence tout aussi difficile à supporter en raison de l'absence totale de perspective, mais également en raison du sadisme d'un des gardiens. Bien évidemment, l'auteur n'élude pas les actes horribles commis par Jefferson PETITBOIS qui ont conduit à la peine de mort et ensuite la commutation de la peine en perpétuité. Mais il nous sensibilise intelligemment aux conditions carcérales.Les personnages sont très bien réussis et Même avec Jefferson on alterne entre jugement sévère et une certaine compassion lorsqu'il est maltraité par le gardien. Les personnages secondaires sont tous très réussis. Il faut ajouter à ces qualités le style très fluide de l'auteur et un final émouvant. Un roman extrêmement réussi nous faisant réfléchir sur la prison et la peine de mort.
  • Laubookin Posté le 25 Octobre 2020
    J'ai adoré ce livre.... J'ai trouvé le personnage de Jefferson Petitbois attachant et j'ai beaucoup aimé la façon dont est construite l'histoire ! Et la fin je l'ai trouvé juste parfaite !
  • laliseusedebonnesaventures Posté le 4 Septembre 2020
    Noir, très noir ....j'ai adoré l'ambiance,glauque certes, mais tellement "sensible" (? , je ne trouve aucun qualificatif) . Le jeune héros ne peut qu'emporter notre empathie, le gardien de prison , ce Juste nous permet de croire en l'humain. Curieusement ce roman noir m'a remonté le moral !
  • SilverSurfer0137 Posté le 27 Juillet 2020
    Dans la droite ligne de meurtre pour rédemption de Karine GIEBEL, l'histoire du dernier condamné à mort (et du premier gracié en 1981)
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    [Vidéo] "Le polar et le réel", rencontre avec Giebel, Dillard, Abel et Blanchard

    Jeudi 21 juin 2018, en direct sur Facebook, les éditions Belfond ont invité les auteurs de polar Karine Giebel, François-Xavier Dillard, Barbara Abel et Christian Blanchard à échanger autour de la thématique "Le polar et le réel : faits divers, faits de société", accompagnés par le journaliste Hubert Artus. Retrouvez la vidéo intégrale de la rencontre.

    Lire l'article
  • News
    Belfond

    Christian Blanchard se confie sur "Iboga", son thriller brûlant

    Dans Iboga, Christian Blanchard réussit un joli pari : mettre en place un suspense haletant alors que toute l'intrigue se déroule dans un seul et même lieu... une prison. Nouvelle voix du thriller made in France, l'auteur se confie sur la création de son livre et son parcours peu ordinaire.

    Lire l'article