Lisez! icon: Search engine
Iboga
Date de parution : 25/01/2018
Éditeurs :
Belfond

Iboga

Date de parution : 25/01/2018
Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité…
 
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il... 28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la « Louisette ».
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône...
28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d’arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la « Louisette ».
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d’honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir…
 
Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l’avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.
 
Une fois, Max m’a dit quelque chose que j’ai compris plus tard : Si tu commences à mentir, mec, tu seras obligé de le faire tout le temps et tu seras piégé un jour parce qu’il y aura des incohérences, des trucs qui n’iront pas ensemble. En revanche, si tu dis la vérité, tu ne seras jamais mis en défaut.
J’ai dit la vérité aux flics, avocats, juges et jurés. J’ai pris perpète et failli avoir la tête tranchée.
 
Ce livre raconte la vérité… La vérité selon Jefferson Petitbois… Un homme trop jeune pour mourir.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm
EAN : 9782714478337
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

"Retenez bien le nom de cet auteur, car, j'en suis intimement convaincue, nous allons entendre parler de lui... Pourquoi ? Parce qu'avec ce thriller, il frôle la perfection ! De l'intrigue, du suspens, des sentiments puissants, ajoutez du palpitant et un personnage, Jefferson Petitbois, 17 ans, d'une puissance rare, d'une puissance addictive, attachante.... enivrante."
Lorraine / club des mordus de lecture

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • melodiereno 31/10/2022
    L'iboga, est une espèce de plantes utilisée en médecine traditionnelle africaine pour produire des hallucinations et des expériences de mort imminente. À dose trop élevée, elle peut être mortelle" *wikipédia* Iboga c'est aussi ce livre de Christian Blanchard qui raconte l'histoire de Jefferson Petitbois, abandonné à la naissance, trimballé de familles d'accueil en foyers et qui décide très jeune de se suicider. Il est sauvé de justesse par Max, qui en fera son fils d'adoption, l'initiera à la consommation d'Iboga et à des meurtres sordides. L'histoire est racontée du point de vue de Jefferson dans sa cellule où il est reclus à perpétuité. Au fil de l'histoire on est pris de pitié pour lui, pour ses conditions d'incarcération, et si finalement il était aussi une victime ... Un livre très dur et pourtant j'ai pris plaisir à le lire, j'ai eu l'impression d'y retrouver l'âme de John Coffey et Mister Jingle à certains passages.
  • Ladybirdy 16/10/2022
    C’est avec la chair de poule que je referme les dernières pages d’Iboga. Je n’avais fait qu’une bouchée de mon premier livre de Christian Blanchard, Antoine, j’ai voulu voir jusqu’où allait me mener cet auteur. Jusqu’au KO probablement. Jefferson Petitbois est le dernier prisonnier condamné à mort en France début des années quatre-vingt. Saviez-vous que la peine de mort ne fut pas abolie plus tôt ? Que pas si loin encore, un Dutroux et autres dangereux criminels pouvaient être condamnés à mort ? J’ai suivi la vie de Jeff plusieurs jours en totale immersion avec lui dans sa tête d’abord puis dans sa cellule isolée de 9 mètres carré. J’ai écouté ce qu’il avait à dire, de sa solitude, sa condition d’enfant abandonné, d’homme rejeté, abîmé, sali par la vie et le manque de chance, d’amour, d’espoir. Je l’ai accompagné dans ses 23h dans sa piaule avec l’odeur entêtante de l’iode qui vient à narguer au loin celui qui ne peut rien vouloir, rien espérer, pour qui la liberté n’a plus de sens. Je l’ai accompagné dans ses pas à tourner en rond une heure dehors entre les murs bétonnés. J’ai plissé les yeux devant les humiliations de certains gardiens... C’est avec la chair de poule que je referme les dernières pages d’Iboga. Je n’avais fait qu’une bouchée de mon premier livre de Christian Blanchard, Antoine, j’ai voulu voir jusqu’où allait me mener cet auteur. Jusqu’au KO probablement. Jefferson Petitbois est le dernier prisonnier condamné à mort en France début des années quatre-vingt. Saviez-vous que la peine de mort ne fut pas abolie plus tôt ? Que pas si loin encore, un Dutroux et autres dangereux criminels pouvaient être condamnés à mort ? J’ai suivi la vie de Jeff plusieurs jours en totale immersion avec lui dans sa tête d’abord puis dans sa cellule isolée de 9 mètres carré. J’ai écouté ce qu’il avait à dire, de sa solitude, sa condition d’enfant abandonné, d’homme rejeté, abîmé, sali par la vie et le manque de chance, d’amour, d’espoir. Je l’ai accompagné dans ses 23h dans sa piaule avec l’odeur entêtante de l’iode qui vient à narguer au loin celui qui ne peut rien vouloir, rien espérer, pour qui la liberté n’a plus de sens. Je l’ai accompagné dans ses pas à tourner en rond une heure dehors entre les murs bétonnés. J’ai plissé les yeux devant les humiliations de certains gardiens pour toi, Jeff le negro. J’ai respiré quand d’autres t’offraient un peu de leur temps, Jean ce gardien lui, il t’aimait bien toi Jefferson. Puis il y avait Germaine, cette souris pour seule compagnie qui elle aussi, a fini par t’aimer un peu. Tu ne demandais pas plus Jeff, un peu d’amour, même une chienne s’occupe de ses petits diras-tu, tu n’as même pas eu cette chance-là. Alors oui, tu as commis des actes impardonnables pour lesquels tu as été jugé. Mais entre ton passé et tes violences, je suis tiraillée. Plus on avance avec toi, plus un attachement se crée. Il y a ce quelque chose de La ligne verte, de Glen Affric ou encore de L’étranger ici. Quelque chose de fort éclôt à la mesure des pages. Jefferson est là, même quand on referme momentanément le livre. Grâce à une écriture tout en finesse, en émotion, sans aucune lourdeur, cette immersion dans la tête de Jeff rend la lecture troublante, marquante et peut-être un peu hors du commun. Jamais un livre n’a donné autant de place aux pensées d’un prisonnier enchaîné à une mort certaine.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Guiguite1976 12/10/2022
    Voici un livre qui ne pourra pas vous laisser de marbre… L’histoire est dérangeante évidemment mais le sentiment qu’elle initie en vous vous marquera tout autant… pour ma part, elle a même fait naître une forme de compassion pour son personnage principal, pourtant meurtrier ignoble…
  • bagus35 13/04/2022
    Jefferson Petitbois est dans le couloir de la mort dans l'attente de son exécution au moment où Mitterrand s'apprête à prendre le pouvoir ,ce qui va faire que sa peine va être commuée en détention à perpétuité .Il a été condamné pour des meurtres horribles et un viol qu'il n'a jamais reconnu .Il était sous l'influence d'un homme et d'une drogue ,l'iboga ,qui le poussait à tuer seulement la justice n'a pas reconnu cette influence. Un roman d'une grande noirceur qui secoue!!! A lire .
  • emilie475 05/03/2022
    Une histoire très touchante et bien écrite. L’auteur nous plonge dans les angoisses du détenu et nous fait vivre sa perpétuité sans pour autant nous ennuyer. Je recommande. La vérité sur Max n’a pas vraiment été éclaircie mais je pense que c’est volontaire de la part de l’auteur.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    [Vidéo] "Le polar et le réel", rencontre avec Giebel, Dillard, Abel et Blanchard

    Jeudi 21 juin 2018, en direct sur Facebook, les éditions Belfond ont invité les auteurs de polar Karine Giebel, François-Xavier Dillard, Barbara Abel et Christian Blanchard à échanger autour de la thématique "Le polar et le réel : faits divers, faits de société", accompagnés par le journaliste Hubert Artus. Retrouvez la vidéo intégrale de la rencontre.

    Lire l'article
  • News
    Belfond

    Christian Blanchard se confie sur "Iboga", son thriller brûlant

    Dans Iboga, Christian Blanchard réussit un joli pari : mettre en place un suspense haletant alors que toute l'intrigue se déroule dans un seul et même lieu... une prison. Nouvelle voix du thriller made in France, l'auteur se confie sur la création de son livre et son parcours peu ordinaire.

    Lire l'article