Lisez! icon: Search engine
Le Meurtre du Commandeur, livre 1 : Une idée apparaît
Hélène Morita (traduit par), Tomoko Oono (traduit par)
Date de parution : 11/10/2018
Éditeurs :
Belfond
En savoir plus

Le Meurtre du Commandeur, livre 1 : Une idée apparaît

Hélène Morita (traduit par), Tomoko Oono (traduit par)
Date de parution : 11/10/2018
Peut-être un jour serais-je capable de faire le portrait du rien. De la même façon qu’un peintre avait été capable de dessiner Le Meurtre du Commandeur. Mais il me faudrait du temps avant d’y parvenir. Je devais faire du temps mon allié.
Quand sa femme lui a annoncé qu’elle voulait divorcer, le narrateur, un jeune peintre en panne d’inspiration, a voyagé seul à travers le Japon. Et puis, il s’est installé dans... Quand sa femme lui a annoncé qu’elle voulait divorcer, le narrateur, un jeune peintre en panne d’inspiration, a voyagé seul à travers le Japon. Et puis, il s’est installé dans la montagne dans une maison isolée, ancienne propriété d’un artiste de génie, Tomohiko Amada.
Un jour, le narrateur reçoit une proposition...
Quand sa femme lui a annoncé qu’elle voulait divorcer, le narrateur, un jeune peintre en panne d’inspiration, a voyagé seul à travers le Japon. Et puis, il s’est installé dans la montagne dans une maison isolée, ancienne propriété d’un artiste de génie, Tomohiko Amada.
Un jour, le narrateur reçoit une proposition alléchante : faire le portrait de Wataru Menshiki, un riche homme d’affaires. Tandis que celui-ci pose comme modèle, le narrateur a du mal à se concentrer. Quelque chose chez Menshiki résiste à la représentation.
Une nuit, il découvre un tableau dans le grenier, une œuvre d’une grande violence, le meurtre d’un vieillard, comme tirée du Don Giovanni de Mozart. C’est Le Meurtre du Commandeur. Cette peinture obsède le narrateur. Et des choses étranges se produisent, comme si un autre monde s’était entrouvert. À qui se confier ? À Menshiki ? Mais peut-il vraiment lui faire confiance ?
Premier livre d’une œuvre exceptionnelle, dans la lignée du monumental 1Q84, un roman somme, ambitieux, profond. Deux tomes pour une odyssée initiatique étrange, inquiétante, envoûtante, où le maître Murakami dévoile ses obsessions les plus intimes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478382
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 138 x 168 mm
Belfond
En savoir plus
EAN : 9782714478382
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 456
Format : 138 x 168 mm

Ils en parlent

"Haruki Murakami livre un magistral roman sur les fondements de la création, aussi insaisissable que trépidant. [...] l'une des oeuvres les plus passionnantes de l'écrivain japonais, capable une fois encore de se réinventer".
Baptiste Liger / LiRE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Redapples 02/05/2023
    Les histoires de Haruki Murakami se ressemblent un peu toutes. Ses personnages encore plus. Et pourtant c'est toujours un réel plaisir de découvrir chacun de ses nouveaux ouvrages. Celui-ci ne déroge pas à la règle. L'exil de Tokyo, la découverte et l'exploration d'un lieu inédit, la rencontre de nouvelles personnes, sont cette fois encore un plaisir à lire. Quand le récit bascule dans le fantastique, c'est le moment où l'histoire devient moins intéressante. A la fin du livre on a toutefois très envie de prendre connaissance de la suite.
  • vdelagarde 10/01/2023
    Ces deux livres (tome 1 et 2) sont dignes de la grandeur de l'auteur. J'ai retrouvé dans ces pages tout ce qui m'a fait aimer le style de l'auteur : la culture japonaise, ces mondes imaginaires, la beauté des personnages, le rythme lent, les décors, les sons. Il y a quelque chose d'envoutant dans les romans de Murakami. Un peintre déchu, abattu par son divorce, prend la route au Japon et pose ses valises dans la vieille demeure d'un grand artiste peintre connu. Un jour, un voisin richissime lui propose de faire son portrait, il découvre un tableau dans le grenier, il donne des cours de peinture au village et sa vie va soudainement prendre un tout autre chemin. Si vous avez aimé Kafka sur le rivage et/ou IQ84, je vous invite à lire ces romans. C'est un magnifique voyage plein de rebondissements, d'aventures, de bizarreries.
  • Giraud_mm 14/10/2022
    Lorsque son épouse décide de le quitter, le narrateur, peintre en manque d'inspiration, part sur les routes au volant de sa petite voiture rouge. Il a besoin de prendre du recul. Au bout de quelques mois d'errance, un ami lui propose de s'installer dans la maison de son père, un peintre très célèbre, au fond d'une vallée de montagne. D'étranges phénomènes commencent alors à se produire... Ce fut une lecture laborieuse ! Six mois pour lire ce roman, et son nombre de pages n'est pas en cause... Commençons par souligner la qualité de l'écriture, et donc de la traduction. Une écriture toute au service de la description, des protagonistes, de leurs interactions, de leurs environnements, du temps qui passe... Les principaux personnages sont maintenus dans une ambigüité permanente. Que cherchent-ils vraiment ? Où veulent t'ils aller, ou nous conduire ? Nous ne le saurons jamais avec totale certitude... Mais de l'action, il y en a bien peu. Si l'on voulait qu'elle donne une dynamique à ce roman, il faudrait diviser par trois ou quatre le nombre de pages. D'évidence, ce n'était pas l'intention de l'auteur. La trame de l'intrigue, aussi originale soit-elle, est ténue. Elle nous délivre bien quelques surprises, souvent au frontière du réel, mais... Lorsque son épouse décide de le quitter, le narrateur, peintre en manque d'inspiration, part sur les routes au volant de sa petite voiture rouge. Il a besoin de prendre du recul. Au bout de quelques mois d'errance, un ami lui propose de s'installer dans la maison de son père, un peintre très célèbre, au fond d'une vallée de montagne. D'étranges phénomènes commencent alors à se produire... Ce fut une lecture laborieuse ! Six mois pour lire ce roman, et son nombre de pages n'est pas en cause... Commençons par souligner la qualité de l'écriture, et donc de la traduction. Une écriture toute au service de la description, des protagonistes, de leurs interactions, de leurs environnements, du temps qui passe... Les principaux personnages sont maintenus dans une ambigüité permanente. Que cherchent-ils vraiment ? Où veulent t'ils aller, ou nous conduire ? Nous ne le saurons jamais avec totale certitude... Mais de l'action, il y en a bien peu. Si l'on voulait qu'elle donne une dynamique à ce roman, il faudrait diviser par trois ou quatre le nombre de pages. D'évidence, ce n'était pas l'intention de l'auteur. La trame de l'intrigue, aussi originale soit-elle, est ténue. Elle nous délivre bien quelques surprises, souvent au frontière du réel, mais avec parcimonie. Il m'a donc fallu prendre mon temps pour lire l'ouvrage : l'ouvrir, parcourir quelques pages, le refermer, l'oublier parfois pour mieux le retrouver. Heureusement, j'aime bien lire plusieurs livres en même temps. Pas sûr cependant que je me lance dans le livre 2, malgré une si belle écriture...
    Lire la suite
    En lire moins
  • ceciloule 31/07/2022
    Ce roman a pour cœur le léger décalage entre vérité et apparence, induit par un flottement mystérieux et envoûtant. Haruki Murakami peuple ce premier tome d'un diptyque de références culturelles, en fait un hommage à l'art et à ses tentatives de saisir l'essence même de ce qu'il dépeint. Peinture, musique, littérature se mêlent ici dans une valse japonaise faite de faux-semblants, de secrets et d'un réalisme magique étonnant (plus de détails : https://pamolico.wordpress.com/2022/07/31/le-meurtre-du-commandeur-livre-1-une-idee-apparait-haruki-murakami/)
  • CJenny02 07/06/2022
    Une atmosphère prenante autour d'une mutation artistique et personnelle d'un artiste ayant perdu la flamme de la création. Après une séparation douloureuse, ce dernier découvre un tableau mystérieux dans l'ancienne maison d'un peintre célèbre. Des événements surprenants vont alors émerger dans la vie ordinaire de cet homme.
Inscrivez-vous et recevez toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    10/18

    Haruki Murakami : un narrateur et des moutons

    Retour sur les premiers pas littéraires de l’auteur japonais Haruki Murakami, avec la réédition chez 10/18 de deux romans signés dans les années 1980 : La course au mouton sauvage et Danse, danse, danse. Le laboratoire dynamique d’une écriture unique, entre réalisme et fantaisie, critique frontale et ironie douce.

    Lire l'article
  • News
    Belfond

    25 livres à offrir pour Noël

    Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

    Lire l'article