Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260054603
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 189 mm

Sourde colère

Date de parution : 01/10/2020
Il n’avait refermé qu’un bouton de sa veste, comme il était d’usage chez les premiers de cordée. Sa cravate était bleue, d’un bleu sombre et profond, d’un bleu strict, volontaire, du bleu qui ne souffrait aucune contradiction.

Dans une ville aux allures rétrofuturistes, la colère gronde : l’insurrection générale inquiète le pouvoir qui exerce une violente répression. L’inspecteur Andrieux, plongé malgré lui dans le cercle fermé de ceux qui dirigent l’État, poursuit Cartera, un financier qui dicte en coulisse sa conduite au gouvernement. Il y découvre un...

Dans une ville aux allures rétrofuturistes, la colère gronde : l’insurrection générale inquiète le pouvoir qui exerce une violente répression. L’inspecteur Andrieux, plongé malgré lui dans le cercle fermé de ceux qui dirigent l’État, poursuit Cartera, un financier qui dicte en coulisse sa conduite au gouvernement. Il y découvre un milieu social qui le dépasse. À force d’allers-retours entre les classes populaires dont il est issu et les classes dirigeantes, corrompues et déconnectées, il se forge une conscience morale et politique incompatible avec l’obéissance aveugle…
Avec cette fresque sociale sur fond de révolte populaire et de corruption des puissants, Arthur Nesnidal nous livre une dystopie empreinte d’une saine colère.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260054603
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 144
Format : 140 x 189 mm

Ils en parlent

« Une satire sociale entre symbolique et contre-utopie. »
La Montagne

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ophelien Posté le 22 Décembre 2020
    Un monde où les plus pauvres s'enfoncent dans leur misère et où les riches s'engraissent chaque jour. Des ogres affamés de pouvoir. Une ville saturée, à différents niveaux de richesses. Un racisme ambiant, une répression sévère. Des flics payés pour déverser leur haine sur le petit peuple. Pour étouffer la colère de ceux qui n'ont rien. Dans cette ambiance lourde et poisseuse l'inspecteur Andrieux est embauché par Monsieur de Clérivoit afin d'enquêter sur Cartera, un financier qui semble influer énormément sur le gouvernement en place. Magouilles, corruption, les plus élevés de la société semblent prêts à tout dans cet univers futuriste pour arriver à leurs fins. J'ai vraiment apprécié cette lecture. L'ambiance est rude, dès le départ. On observe la misère dans les rues, la violence dans les manifestations et le dédain des riches. Une fresque sociale rondement menée qui interroge sur plusieurs sujets d'actualités : écarts sociaux, violences policières, immigration, démocratie. D'ailleurs sur l'immigration, je souhaite juste citer une phrase qui m'a beaucoup touchée : "Sur les rivages blancs, les touristes trempaient leurs pieds dans un cimetière ; mais ce désagrément, que l'on savait mineur, valait mieux que de voir surgir la marée noire." Quelle justesse et quel... Un monde où les plus pauvres s'enfoncent dans leur misère et où les riches s'engraissent chaque jour. Des ogres affamés de pouvoir. Une ville saturée, à différents niveaux de richesses. Un racisme ambiant, une répression sévère. Des flics payés pour déverser leur haine sur le petit peuple. Pour étouffer la colère de ceux qui n'ont rien. Dans cette ambiance lourde et poisseuse l'inspecteur Andrieux est embauché par Monsieur de Clérivoit afin d'enquêter sur Cartera, un financier qui semble influer énormément sur le gouvernement en place. Magouilles, corruption, les plus élevés de la société semblent prêts à tout dans cet univers futuriste pour arriver à leurs fins. J'ai vraiment apprécié cette lecture. L'ambiance est rude, dès le départ. On observe la misère dans les rues, la violence dans les manifestations et le dédain des riches. Une fresque sociale rondement menée qui interroge sur plusieurs sujets d'actualités : écarts sociaux, violences policières, immigration, démocratie. D'ailleurs sur l'immigration, je souhaite juste citer une phrase qui m'a beaucoup touchée : "Sur les rivages blancs, les touristes trempaient leurs pieds dans un cimetière ; mais ce désagrément, que l'on savait mineur, valait mieux que de voir surgir la marée noire." Quelle justesse et quel talent d'écriture ! La fin est tragique et donne à réfléchir. Un très beau texte.
    Lire la suite
    En lire moins
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.