Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782260032465
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 130 x 205 mm
Sujet inconnu
Date de parution : 16/08/2018
Éditeurs :
Julliard

Sujet inconnu

Date de parution : 16/08/2018

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit...

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là,...

J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

Sujet inconnu, c’est, dans un style brut et très contemporain, l’histoire d’un amour qui tourne mal. Entre jeux de jambes et jeux de mains, l’héroïne de ce roman boxe, court, tombe, se relève, danse, au rythme syncopé de phrases lapidaires et d’onomatopées. Plus la violence gagne le récit, plus on est pris par cette pulsation qui s’accélère au fil des pages. Un roman écrit d’une seule traite, d’un seul souffle, dans l’urgence de gagner le combat, dans l’urgence de vivre, tout simplement.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260032465
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 252
Format : 130 x 205 mm

Ils en parlent

« Dans un style cash et cru, Loulou Robert boxe avec les mots dans ce troisième roman violent, poignant, dérangeant. Et totalement envoutant. » 
Valérie Gans / Madame Figaro

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • DOMS 11/01/2022
    La narratrice a tout juste huit ans et elle a déjà compris que sa vie ne sera pas ordinaire. Elle vit – elle survit – dans le nord-est, cette région si triste à ses yeux qu’elle décide alors qu’il est impossible d’y rester une vie entière… Elle est entourée de parents certes aimants, mais qui ne la comprennent pas, et ce malgré l’attachement viscéral de sa mère pour cette fille unique, si unique dans son genre. Son seul véritable ami est Sam, sa peluche, peut-être aussi l’un des seuls à être nommé dans ce roman. Elle a une scolarité en dent de scie, avec quelques passages en hôpital psychiatrique. Malgré un look singulier qui la distingue c’est une solitaire. Un jour, l’oiseau prend son envol et quitte sa ville pour la capitale, pour vivre enfin. Car nonobstant le chagrin causé à cette mère qu’elle aime, sa seule issue est de partir, loin, longtemps, pour ne plus revenir. Au fil des pages, des années, le lecteur assiste impuissant à cet étrange parcours qui la pousse à tout accepter, jusqu’à l’Amour, mais amour poison et possessif d’un homme qui la détruit plus qu’il ne l’aime, jusqu’aux coups, aux humiliations, jusqu’à la fuite. L’écriture est hachée,... La narratrice a tout juste huit ans et elle a déjà compris que sa vie ne sera pas ordinaire. Elle vit – elle survit – dans le nord-est, cette région si triste à ses yeux qu’elle décide alors qu’il est impossible d’y rester une vie entière… Elle est entourée de parents certes aimants, mais qui ne la comprennent pas, et ce malgré l’attachement viscéral de sa mère pour cette fille unique, si unique dans son genre. Son seul véritable ami est Sam, sa peluche, peut-être aussi l’un des seuls à être nommé dans ce roman. Elle a une scolarité en dent de scie, avec quelques passages en hôpital psychiatrique. Malgré un look singulier qui la distingue c’est une solitaire. Un jour, l’oiseau prend son envol et quitte sa ville pour la capitale, pour vivre enfin. Car nonobstant le chagrin causé à cette mère qu’elle aime, sa seule issue est de partir, loin, longtemps, pour ne plus revenir. Au fil des pages, des années, le lecteur assiste impuissant à cet étrange parcours qui la pousse à tout accepter, jusqu’à l’Amour, mais amour poison et possessif d’un homme qui la détruit plus qu’il ne l’aime, jusqu’aux coups, aux humiliations, jusqu’à la fuite. L’écriture est hachée, brève, parfois violente, elle rythme le récit comme un cœur qui bat, une respiration étonnante, vibrante, pressée, comme cette vie qu’il faut vivre sur un fil, mais qui semble toujours s’échapper, ce bonheur qu’il faut atteindre mais qui n’est pas fait pour vous. chronique complète en ligne sur le blog Domi C Lire https://domiclire.wordpress.com/2018/08/25/sujet-inconnu-loulou-robert/
    Lire la suite
    En lire moins
  • Grazie1006 05/04/2021
    Un livre à l'écriture brute, intense sur l'amour, la recherche de l'amour. Mais jusqu'où aller par amour, faut-il tout accepter ? La passion est dangereuse. C'est aussi un livre sur l'amour des parents, indispensable, une vie à côté de l'autre sans se dire qu'on s'aime jusqu'au jour où la vie les sépare. L'amour passion d'une fille envers sa mère. C'est aussi l'histoire d'une jeune fille mais qui reste fragile, très fragile, le besoin de garder un contact avec son enfance :Sam. L'amour violent, l'amour destructeur. Beaucoup d'émotions dans ce roman avec des phrases courtes, rapides.
  • Aa2liiinee 28/06/2020
    Une écriture envoûtante. Je me suis sentie immédiatement attirée par ce texte où chaque mot te percute.#8291; J'ai eu l'impression que l'émotion de cette héroïne se déversent sur les pages pour nous foudroyer. On a envie de lui crier de s'enfuir. On sent que l'auteur écrit avec ses tripes.#8291; #8291; Je lis cette urgence. Urgence de l'amour. Brutal. Violent. Enivrée par cette écriture saccadée, instinctive. Un style particulier, brut, contemporain qui a su m'emporter par sa singularité.#8291; #8291; Sujet inconnu est une histoire sur les relations douloureuses, toxiques. C'est une histoire qui ne se raconte pas vraiment mais qui se vit.#8291; #8291;
  • UntitledMag 27/04/2020
    Ici, on ne connait rien : ni le nom de l’héroïne, ni le début de l’histoire. On sait juste que la narratrice est jeune, à peine vingt ans. Elle souhaite s’enfuir du Grand Est, sa région natale. Elle a besoin de devenir quelqu’un. Mais la séparation avec sa mère, dont elle est très proche, est déchirante. Seule, à Paris dans son petit studio elle tente d’apprécier son indépendance. Dans ces pages, elle écrit, elle souffre. Elle souffre de vivre, de n’avoir aucun ami, d’observer ce monde qui se dégrade. Dans sa vie, comme à la fac, tout lui semble sans intérêt. Elle est comme un fantôme, au milieu des autres. Elle ne croit pas en l’amour, ne désire personne, elle lit pour combler le vide. Jusqu’au jour où vient une rencontre. L’inévitable, aimante et si violente. Mais peut-on vraiment tout accepter par amour ? C’est quoi l’amour ? Ça fait quoi d’aimer ? Aimer passionnément et vouloir posséder quelqu’un, est-ce si différent ? A travers ces phrases courtes et violentes, Loulou Robert nous transporte dans cette passion amoureuse qui semble tout dévaster sur son passage. Pris dans cet engrenage, cet amour fou, le lecteur est embarqué – malgré lui – dans cette... Ici, on ne connait rien : ni le nom de l’héroïne, ni le début de l’histoire. On sait juste que la narratrice est jeune, à peine vingt ans. Elle souhaite s’enfuir du Grand Est, sa région natale. Elle a besoin de devenir quelqu’un. Mais la séparation avec sa mère, dont elle est très proche, est déchirante. Seule, à Paris dans son petit studio elle tente d’apprécier son indépendance. Dans ces pages, elle écrit, elle souffre. Elle souffre de vivre, de n’avoir aucun ami, d’observer ce monde qui se dégrade. Dans sa vie, comme à la fac, tout lui semble sans intérêt. Elle est comme un fantôme, au milieu des autres. Elle ne croit pas en l’amour, ne désire personne, elle lit pour combler le vide. Jusqu’au jour où vient une rencontre. L’inévitable, aimante et si violente. Mais peut-on vraiment tout accepter par amour ? C’est quoi l’amour ? Ça fait quoi d’aimer ? Aimer passionnément et vouloir posséder quelqu’un, est-ce si différent ? A travers ces phrases courtes et violentes, Loulou Robert nous transporte dans cette passion amoureuse qui semble tout dévaster sur son passage. Pris dans cet engrenage, cet amour fou, le lecteur est embarqué – malgré lui – dans cette histoire d’amour toxique et qui nous emporte loin, très loin dans un tourbillon, et l’inévitable descente aux enfers.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Lirealaurore 17/02/2020
    Un cri !!! Je voulais de la douceur après ma précédente lecture, d'un ennui profond. J'ai plongé à pieds joints dans une douleur sans nom. Il y a quelques jours, je lisais pour la 1ere fois un livre de Loulou Robert, son dernier, "je l'aime" et le hasard a fait que je choisisse un de ses précédents livres. Pourquoi? Parce que j'ai fini par piocher ma lecture, dans les livres prêtés par ma fille, un livre qu'elle me conseillait. J'aurais deviné dès les 1eres pages qu'il s'agissait d'un livre de cette auteure. Elle crie, elle hurle, elle déverse ses mots, d'un jet, sans retenue, sans reprendre son souffle, en apnée et nous sombrons avec elle dans ce tourbillon, dans cette chute vertigineuse, sans parvenir à reposer le livre, pour souffler. Les sujets traités ne manquent pas, le couple, la vie à la campagne, les relations d'amour mère-fille, le rêve, la quête de soi, l'envie, le désespoir, la fuite, l'amitié, la solitude, l'amour... oui l'amour... est ce de l'amour? Ce roman ressemble beaucoup à "je l'aime" un style d'écriture bien à elle, des sujets similaires, on adhère, j'ai adhéré, mais je voudrais, je souhaiterais la retrouver dans quelque chose de different la prochaine fois. Ces 2 lectures étaient sans doute trop... Un cri !!! Je voulais de la douceur après ma précédente lecture, d'un ennui profond. J'ai plongé à pieds joints dans une douleur sans nom. Il y a quelques jours, je lisais pour la 1ere fois un livre de Loulou Robert, son dernier, "je l'aime" et le hasard a fait que je choisisse un de ses précédents livres. Pourquoi? Parce que j'ai fini par piocher ma lecture, dans les livres prêtés par ma fille, un livre qu'elle me conseillait. J'aurais deviné dès les 1eres pages qu'il s'agissait d'un livre de cette auteure. Elle crie, elle hurle, elle déverse ses mots, d'un jet, sans retenue, sans reprendre son souffle, en apnée et nous sombrons avec elle dans ce tourbillon, dans cette chute vertigineuse, sans parvenir à reposer le livre, pour souffler. Les sujets traités ne manquent pas, le couple, la vie à la campagne, les relations d'amour mère-fille, le rêve, la quête de soi, l'envie, le désespoir, la fuite, l'amitié, la solitude, l'amour... oui l'amour... est ce de l'amour? Ce roman ressemble beaucoup à "je l'aime" un style d'écriture bien à elle, des sujets similaires, on adhère, j'ai adhéré, mais je voudrais, je souhaiterais la retrouver dans quelque chose de different la prochaine fois. Ces 2 lectures étaient sans doute trop rapprochées. Mais on est absorbé, emporté, englouti, on en ressort chamboulé, meurtri. Si avoir envie, si se sentir en vie, c'est se perdre alors que l'on se cherche, c'est souffrir à l'infini... alors la question reste entière quel est le sens? Je voulais de la douceur, j'ai choisi la douleur... il n'y a pas de hasard... je voudrais hurler avec elle... A lire !
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la Newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !