Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350877013
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 150 x 220 mm

Tant qu'il y aura des cèdres

Date de parution : 27/02/2020
Un magnifique chant d'amour au Liban.
Après avoir fui le Liban, les parents de Samir se réfugient en Allemagne où ils fondent une famille soudée autour de la personnalité solaire de Brahim, le père. Des années plus tard, ce dernier disparaît sans explication, pulvérisant leur bonheur. Samir a huit ans et cet abandon ouvre un gouffre... Après avoir fui le Liban, les parents de Samir se réfugient en Allemagne où ils fondent une famille soudée autour de la personnalité solaire de Brahim, le père. Des années plus tard, ce dernier disparaît sans explication, pulvérisant leur bonheur. Samir a huit ans et cet abandon ouvre un gouffre qu'il ne parvient plus à refermer. Pour sortir de l'impasse, il n'a d'autre choix que de se lancer sur la piste du fantôme et se rend à Beyrouth, berceau des contes de son enfance, pour dénicher les indices disséminés à l'ombre des cèdres.

Voyage initiatique palpitant, Tant qu'il y aura des cèdres révèle la beauté d'un pays qu'aucune cicatrice ne peut altérer. À travers cette quête éperdue de vérité, se dessine le portrait d'une famille d'exilés déchirée entre secret et remord, fête et nostalgie.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350877013
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 496
Format : 150 x 220 mm

Ils en parlent

Furieusement distrayant et diablement instructif, Tant qu'il y aura des cèdres coche toutes les cases !
Marianne Payot / L'Express

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • sorayaben Posté le 9 Septembre 2020
    J'ai refermé ce livre avec une douce émotion, un beau voyage au pays des cèdres, un magnifique chant d'amour au Liban que j'aime tant. . Beytouth palpite, Beyrouth étincelle. C'est une beauté éclatante, un diadème scintillant et une parure d'émotions. Le narrateur transmet son amour d'un Liban rêvé, fantasmé, pays de ses racines mais surtout de son père. Mais le Liban a une autre face, celle qui frémit, qui s'agite et qui brûle. . C'est un voyage qui nous plonge dans une nation multiconfessionnelle, avec plus de dix huit croyances. La religion est omniprésente. Voisin de la Syrie et d'Israël ce qui lui confère un contexte géopolitique explosif, le Liban fascine autant qu'il reste incompris. Ne dit on pas " Si quelqu'un croit avoir compris le Liban, c'est qu'on le lui a mal expliqué". Ce pays est un mystère pour tous ceux qui l'aiment. . Pierre Jarawan nous invite dans l'intimité d'une famille de réfugiés en Allemagne. L'intrigue se centre sur un secret de famille qui nous tient en haleine. C'est la quête d'un enfant, devenu homme, pour un père disparu mystérieusement du jour au lendemain. Cette disparition le dévaste. Ce père solaire et charismatique est un personnage central car c'est à travers lui que l'auteur va... J'ai refermé ce livre avec une douce émotion, un beau voyage au pays des cèdres, un magnifique chant d'amour au Liban que j'aime tant. . Beytouth palpite, Beyrouth étincelle. C'est une beauté éclatante, un diadème scintillant et une parure d'émotions. Le narrateur transmet son amour d'un Liban rêvé, fantasmé, pays de ses racines mais surtout de son père. Mais le Liban a une autre face, celle qui frémit, qui s'agite et qui brûle. . C'est un voyage qui nous plonge dans une nation multiconfessionnelle, avec plus de dix huit croyances. La religion est omniprésente. Voisin de la Syrie et d'Israël ce qui lui confère un contexte géopolitique explosif, le Liban fascine autant qu'il reste incompris. Ne dit on pas " Si quelqu'un croit avoir compris le Liban, c'est qu'on le lui a mal expliqué". Ce pays est un mystère pour tous ceux qui l'aiment. . Pierre Jarawan nous invite dans l'intimité d'une famille de réfugiés en Allemagne. L'intrigue se centre sur un secret de famille qui nous tient en haleine. C'est la quête d'un enfant, devenu homme, pour un père disparu mystérieusement du jour au lendemain. Cette disparition le dévaste. Ce père solaire et charismatique est un personnage central car c'est à travers lui que l'auteur va dresser le portrait d'une nation aussi fascinante qu'énigmatique.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Blandine80 Posté le 25 Août 2020
    Samir ne connaît le Liban que par les souvenirs de ses parents et la vie de quartier en Allemagne qui recrée quelque peu l’atmosphère du pays. Samir est en admiration devant ce père qui raconte de belles histoires. Samir est heureux. Mais le bonheur vole en éclat ce jour de 1992 où son héros, son père disparait. Alors Samir grandit en oscillant entre la haine et le désir de garder intact l’image de ce père si extraordinaire. A l’âge adulte il partira sur ses traces et découvrira ce Liban qu’il avait dans la tête. Découverte du pays, de ses habitants, il doit frapper à beaucoup de portes pour tenter de trouver la réponse à ces lancinantes questions : pourquoi mon père est parti ? qu’est-t-il devenu ? est-il toujours en vie ? Bien des fois j’ai eu envie de « secouer » Samir pour le sortir de sa torpeur. Je le trouvais trop rêveur, pas assez offensif. Tout compte fait c’est cet enfermement qui lui va lui donner la force de partir pour essayer de se libérer de ce fantôme. L’histoire est attirante, d’autant plus que je l’ai lu au moment de l’explosion dramatique dans le port de Beyrouth, mais un peu longue... Samir ne connaît le Liban que par les souvenirs de ses parents et la vie de quartier en Allemagne qui recrée quelque peu l’atmosphère du pays. Samir est en admiration devant ce père qui raconte de belles histoires. Samir est heureux. Mais le bonheur vole en éclat ce jour de 1992 où son héros, son père disparait. Alors Samir grandit en oscillant entre la haine et le désir de garder intact l’image de ce père si extraordinaire. A l’âge adulte il partira sur ses traces et découvrira ce Liban qu’il avait dans la tête. Découverte du pays, de ses habitants, il doit frapper à beaucoup de portes pour tenter de trouver la réponse à ces lancinantes questions : pourquoi mon père est parti ? qu’est-t-il devenu ? est-il toujours en vie ? Bien des fois j’ai eu envie de « secouer » Samir pour le sortir de sa torpeur. Je le trouvais trop rêveur, pas assez offensif. Tout compte fait c’est cet enfermement qui lui va lui donner la force de partir pour essayer de se libérer de ce fantôme. L’histoire est attirante, d’autant plus que je l’ai lu au moment de l’explosion dramatique dans le port de Beyrouth, mais un peu longue à s’installer. Je me suis vite lassée des passages où l’auteur fait raconter des histoires au père. Certes ça a son importance mais il faut longtemps pour s’en apercevoir. C’est parfois confus. L’auteur fait de très belles descriptions des paysages, des atmosphères au Liban, vraies ou pas je ne sais pas mais en tout cas elles m’ont transportée. La fin improbable et surprenante laisse dubitatif. Vous l’aurez compris ce n’est pas LE roman de l’été pour moi mais c’est tout de même une agréable lecture. Un premier roman qui en appelle d’autres.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ArlieRose Posté le 19 Août 2020
    Ce roman, premier d'un auteur allemand, est basé sur l'histoire du pays d'origine de sa famille, émigrée. Autour d'un secret de famille qui nous tient en haleine jusqu'au bout, on découvre l'histoire du Liban, les relations entre les différentes communautés, des événements plus ou moins connus, les disparitions mystérieuses au cours de la guerre civile, les paysages grandioses, les villages cachés dans la montagne. L'écriture est pleine de poésie, c'est presque un conte. J'ai beaucoup aimé cette lecture.
  • Aujardinsuspendu Posté le 28 Juin 2020
    Samir un jeune homme qui vit en Allemagne a beaucoup de mal à se remettre de la disparition de son père alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Cet homme adoré par son fils a disparu du jour au lendemain sans véritable signe annonciateur. Un événement qui marque définitivement Samir. Arrivé à l’âge adulte, il montre des difficultés dans sa vie sentimentale révélatrices de cette douleur d’enfant jamais guérie. Il part alors au Liban, lieu de naissance de son père en espérant y trouver des réponses et connaitre enfin ses racines. Les descriptions concernant le Liban montrent un pays enchanteur avec des habitants qui se battent pour lui. C’est un roman qui montre la force du manque. Ce père, ce héros, disparu des années auparavant et jamais oublié. Des souvenirs convoqués de nombreuses fois pour trouver la faille, raison de cette disparition. L'admiration vouée au père est immense. Le manque ne disparaitra jamais. Et les réponses aux questions ne guériront peut être pas complètement les blessures. "Il existe deux sortes de sentiments qu'on peut associer au mot départ. Un départ peut être triste, car ce qu'on quitte est trop précieux et important pour qu'on ne le regrette pas. Et un départ... Samir un jeune homme qui vit en Allemagne a beaucoup de mal à se remettre de la disparition de son père alors qu’il n’était encore qu’un enfant. Cet homme adoré par son fils a disparu du jour au lendemain sans véritable signe annonciateur. Un événement qui marque définitivement Samir. Arrivé à l’âge adulte, il montre des difficultés dans sa vie sentimentale révélatrices de cette douleur d’enfant jamais guérie. Il part alors au Liban, lieu de naissance de son père en espérant y trouver des réponses et connaitre enfin ses racines. Les descriptions concernant le Liban montrent un pays enchanteur avec des habitants qui se battent pour lui. C’est un roman qui montre la force du manque. Ce père, ce héros, disparu des années auparavant et jamais oublié. Des souvenirs convoqués de nombreuses fois pour trouver la faille, raison de cette disparition. L'admiration vouée au père est immense. Le manque ne disparaitra jamais. Et les réponses aux questions ne guériront peut être pas complètement les blessures. "Il existe deux sortes de sentiments qu'on peut associer au mot départ. Un départ peut être triste, car ce qu'on quitte est trop précieux et important pour qu'on ne le regrette pas. Et un départ peut être joyeux, car ce qui vous attend est une promesse si radieuse qu’elle n’éveille pas la tristesse mais une joie anticipée."
    Lire la suite
    En lire moins
  • alextoutsimplement Posté le 1 Juin 2020
    Waou pour ce roman, un gros gros coup de coeur pour la plume, l'histoire, les personnages. C'est fluide, je me suis imprégnée de l'histoire dès les premières pages. On suit cette famille dans son exil, où va t-on, que perd on, qu'y laisse-t-on, autant de question que chaque protagoniste va vivre différemment. On y lit aussi la perte, le trauma causé, la résilience d'autres. Tout est juste, un petit bijou
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.