RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Tout ce qu'on ne s'est jamais dit

            Sonatine
            EAN : 9782355843679
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 220 mm
            Tout ce qu'on ne s'est jamais dit

            Fabrice POINTEAU (Traducteur)
            Date de parution : 03/03/2016
            Connaissez-vous vraiment vos proches ?
            Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…

            Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant...
            Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l’ignore encore…

            Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu’elle n’a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d’université d’origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu’il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus.

            Mais le corps de Lydia gît au fond d’un lac.

            Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l’adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu’au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées.

            Bien sûr, Tout ce qu’on ne s’est jamais dit distille un suspense d’une rare efficacité. Mais ce livre qu’on garde en soi très longtemps est bien plus que cela. Celeste Ng aborde la violence de la dynamique familiale, les difficultés de communication, le malaise adolescent, avec une intensité exceptionnelle qui évoque l’univers de Laura Kasischke. En distinguant cette œuvre envoûtante comme l’un des meilleurs romans de l’année, les critiques anglo-saxons ont salué la naissance d’un écrivain majeur et fait le succès du livre, vendu à plus d’un million d’exemplaires.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355843679
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 288
            Format : 140 x 220 mm
            Sonatine
            19.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            Adolescence à la dérive, secrets et regrets... un suspense aussi glaçant qu’efficace.
            Olivia de Lamberterie / Elle

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Asmostark Posté le 31 Décembre 2018
              🚣#8205;#9792;️ Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Céleste Ng 🚣#8205;#9792;️ Traduction : Fabrice Pointe au @sonatineeditions Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore... Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Partant de la mort soudaine de Lydia, Céleste Ng nous parle du poids que peut avoir la société et la famille sur la vie et l'éducation des enfants. Remontant au mariage mixte de James (d'origine asiatique) et de Marilyn (américaine) dans les années 50, se déroule lentement le fil qui mènera à la mort de Lydia. Les rêves déçus des parents... 🚣#8205;#9792;️ Tout ce qu'on ne s'est jamais dit - Céleste Ng 🚣#8205;#9792;️ Traduction : Fabrice Pointe au @sonatineeditions Lydia Lee, seize ans, est morte. Mais sa famille l'ignore encore... Élève modèle, ses parents ont placé en elle tous leurs espoirs. Sa mère, Marylin, femme au foyer, rêve que sa fille fasse les études de médecine qu'elle n'a pas pu accomplir. Son père, James, professeur d'université d'origine chinoise, a tant souffert de sa différence qu'il a hâte de la retrouver parfaitement intégrée sur le campus. Mais le corps de Lydia gît au fond d'un lac. Accident, meurtre ou suicide ? Lorsque l'adolescente est retrouvée, la famille Lee, en apparence si soudée, va devoir affronter ses secrets les mieux gardés. Des secrets si longtemps enfouis qu'au fil du temps ils ont imperceptiblement éloigné ses membres, creusant des failles qui ne pourront sans doute jamais être comblées. Partant de la mort soudaine de Lydia, Céleste Ng nous parle du poids que peut avoir la société et la famille sur la vie et l'éducation des enfants. Remontant au mariage mixte de James (d'origine asiatique) et de Marilyn (américaine) dans les années 50, se déroule lentement le fil qui mènera à la mort de Lydia. Les rêves déçus des parents reportés sur leurs enfants, quitte à étouffer leurs personnalités et leurs ambitions. Un roman tout en finesse, avec des personnages complexes et touchants (notamment la petite Hannah) même si j'ai par moment trouvé quelques longueurs, j'ai apprécié cette lecture.
              Lire la suite
              En lire moins
            • toto Posté le 17 Décembre 2018
              Roman subtile traitant avec justesse de la vie en général et de la famille en particulier. A lire et surtout à méditer
            • Allantvers Posté le 3 Décembre 2018
              Premier roman d'une déjà spécialiste de l'arrière-cour des familles américaines modèles, dont les façades immaculées suintent le non-dit par tous les pores de leurs poses factices. Dans cette famille-là, les non-dits ne manquent pas : ceux d'un couple mixte, quasi contre nature dans l'Amérique des années 50; ceux de ce couple relatifs à leurs histoires et aspirations respectives, ceux des parents vis à vis de leurs enfants sur lesquels ils se projettent en miroir, et qui étouffent sans le dire; et surtout ceux liés aux raisons profondes qui ont conduit à la mort de Lydia, l'enfant qui cristallise tous les fantasmes familiaux. D'une construction impeccable, d'une belle profondeur d'analyse et porté par une plume fluide mais un peu trop lisse et glacée, ce premier roman m'a donné un peu plus de mal que le suivant, "La saison des feux" et je ne suis pas parvenue à m'y glisser réellement. Je continuerai néanmoins à suivre cette auteur talentueuse dont je ne doute pas que la plume se densifiera au cours des années.
            • clairejeanne Posté le 25 Octobre 2018
              Lauréat du prix Relay 2016. Amazon book of the year 2014. Bestseller New York Times. " Lydia est morte. Mais ils ne le savent pas encore. 3 mai 1977, six heures trente du matin, personne ne sait rien hormis ce détail inoffensif : Lydia est en retard pour le petit déjeuner." (premières phrases) Ainsi commence un roman noir, assez glaçant il faut le dire, sur ce qui peut se passer dans une famille d'apparence tout à fait normale. Une mère de trois enfants, mais qui a les yeux braqués sur l'ainée de ses filles, Lydia ; Marilyn ne laissera pas sa fille préférée faire la même bêtise qu'elle, laisser tomber son rêve de faire médecine pour devenir femme au foyer. Un père, très doué intellectuellement, professeur d'université - enfin, une petite université, alors qu'il aurait dû avoir un poste à Harvard - d'origine chinoise ; James Lee, lui aussi, est tourné vers Lydia, si belle, si intelligente, qui réussira sa vie... Ils aiment leurs enfants, c'est sûr, en tout cas ils aiment ce qu'ils pourraient devenir : des gens à l'aise dans la vie, avec un travail, des amis, réussissant là où leurs parents ont sans doute échoué... Très habilement, l'auteure fait monter le suspens... Lauréat du prix Relay 2016. Amazon book of the year 2014. Bestseller New York Times. " Lydia est morte. Mais ils ne le savent pas encore. 3 mai 1977, six heures trente du matin, personne ne sait rien hormis ce détail inoffensif : Lydia est en retard pour le petit déjeuner." (premières phrases) Ainsi commence un roman noir, assez glaçant il faut le dire, sur ce qui peut se passer dans une famille d'apparence tout à fait normale. Une mère de trois enfants, mais qui a les yeux braqués sur l'ainée de ses filles, Lydia ; Marilyn ne laissera pas sa fille préférée faire la même bêtise qu'elle, laisser tomber son rêve de faire médecine pour devenir femme au foyer. Un père, très doué intellectuellement, professeur d'université - enfin, une petite université, alors qu'il aurait dû avoir un poste à Harvard - d'origine chinoise ; James Lee, lui aussi, est tourné vers Lydia, si belle, si intelligente, qui réussira sa vie... Ils aiment leurs enfants, c'est sûr, en tout cas ils aiment ce qu'ils pourraient devenir : des gens à l'aise dans la vie, avec un travail, des amis, réussissant là où leurs parents ont sans doute échoué... Très habilement, l'auteure fait monter le suspens ; plein de petites choses, de détails qui concourrent à ce que certains évènements se produisent. Lydia a disparu, mais un policier se souvient que Marilyn aussi avait disparu il y a quelques années... que s'était-il passé alors ? Comment les enfants avaient-ils supporté la longue absence de leur mère ? " Comment est-ce que ça a commencé ? Comme toujours : avec les mères et les pères. A cause de la mère et du père de Lydia, à cause de la mère et du père de sa mère et de son père. Parce qu'il y a longtemps sa mère avait disparu, et son père l'avait ramenée à la maison. Parce que, plus que tout, sa mère avait voulu se distinguer ; parce que, plus que tout, son père avait voulu se fondre dans la masse. Parce que tout ça avait été impossible". (p 37) La mère de Marilyn, professeur d'éducation ménagère, n'avait jamais pu comprendre que sa fille tombe amoureuse d'un homme d'origine orientale (en 1958, dans la moitié des Etats-Unis, leur mariage enfreindrait la loi...) et l'avait prévenue, tu le regretteras plus tard. James, lui, avait honte de ses parents, petits employés dans l'école huppée où il étudiait, redoutant plus que tout que des élèves fassent le rapport entre lui et l'homme à tout faire... Difficultés de communications entre membres d'une même famille, impossibilité de vivre le destin que l'on croit être le sien, sentiment de ne jamais être à sa place, solitude, mensonge parce qu'il n'y a pas d'autre possibilité, Celeste Ng explore impitoyablement pensées et sentiments de ses personnages ; cette auteure, particulièrement douée pour parler de l'adolescence, révèle beaucoup de finesse et de subtilité. Une lecture addictive et satisfaisante.
              Lire la suite
              En lire moins
            • spleen Posté le 20 Octobre 2018
              Celeste Ng, dans ce premier roman époustouflant de maitrise nous entraine sur une fausse piste : tant pis pour les amateurs de thriller glauque . Lydia, jeune fille de 16 ans disparait et est retrouvée quelques jours plus tard noyée au fond du lac proche de la maison familiale . Pour ses parents, le meurtrier doit être arrêté au plus vite: voilà pour le début du roman . Dans les chapitres suivants, l'écrivain déroule l'écheveau des vies de la famille Lee et le cœur du roman commence avec une intensité qui va croitre au fur et à mesure des révélations . Il faut d'abord avoir à l'esprit que cette histoire se déroule entre la fin des années 1950 et le début des années 1980 , car pour Marylin, la mère, élevée dans les dogmes de la femme au foyer aux petits soins pour son mari, l'ambition de devenir médecin va être sapée à tous les niveaux : famille, professeurs, camarades ... Elle reporte ses rêves sur sa fille Lydia, si belle et intelligente et qui accepte sans contester les décisions de sa mère . Marylin a épousé un de ses professeurs d'Université James Lee, d'origine chinoise : un mariage mixte très mal... Celeste Ng, dans ce premier roman époustouflant de maitrise nous entraine sur une fausse piste : tant pis pour les amateurs de thriller glauque . Lydia, jeune fille de 16 ans disparait et est retrouvée quelques jours plus tard noyée au fond du lac proche de la maison familiale . Pour ses parents, le meurtrier doit être arrêté au plus vite: voilà pour le début du roman . Dans les chapitres suivants, l'écrivain déroule l'écheveau des vies de la famille Lee et le cœur du roman commence avec une intensité qui va croitre au fur et à mesure des révélations . Il faut d'abord avoir à l'esprit que cette histoire se déroule entre la fin des années 1950 et le début des années 1980 , car pour Marylin, la mère, élevée dans les dogmes de la femme au foyer aux petits soins pour son mari, l'ambition de devenir médecin va être sapée à tous les niveaux : famille, professeurs, camarades ... Elle reporte ses rêves sur sa fille Lydia, si belle et intelligente et qui accepte sans contester les décisions de sa mère . Marylin a épousé un de ses professeurs d'Université James Lee, d'origine chinoise : un mariage mixte très mal accueilli dans cette partie d'Amérique restée raciste et conservatrice , leurs enfants sont des métis difficilement intégrés dans leur école et le père , pour nier l'évidence du rejet est exigeant et souvent injuste . Car il y a aussi dans la famille, le frère ainé de Lydia, Nathan qui avec l'adolescence n'est plus aussi proche d'elle et la petite Hannah, souvent cachée sous la table à épier la famille . L'analyse est coupante comme de la glace , l'enchainement des actes entraine des frissons dans le dos parce que cela retentit dans son propre vécu , dans ses choix pour soi et pour ses enfants comme elle rend criante le malaise que l'on peut ressentir lorsqu'on estime ne pas avoir été à la hauteur des ambitions de ses parents . Vaste sujet de discussion d'actualité : pour quoi et pour qui avons nous et désirons nous des enfants : pour satisfaire son orgueil personnel ou pas , je pense que l'on a pas fini d'en débattre ...
              Lire la suite
              En lire moins
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !

            Lisez maintenant, tout de suite !