Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 30/06/2021

17 livres pour plonger au cœur de la vie de familles (extra)ordinaires

Bordélique, chaleureuse, drôle, attachante, tendre, secrète… Chaque famille est unique. À travers les époques et les régions, plongez-vous dans l’intimité de ces foyers pour découvrir leur histoire.

 

 

Un invincible été, Catherine Bardon

Un invincible été
Depuis son retour à Sosúa, en République dominicaine, Ruth se bat aux côtés d’Almah pour les siens et pour la mémoire de sa communauté, alors que les touristes commencent à déferler sur l’île.
Gaya, sa fille, affirme son indépendance et part aux États-Unis, où Arturo et Nathan mènent leurs vies d’artistes. Comme sa mère, elle mène son propre combat à l’aune de ses passions.
La tribu Rosenheck-Soteras a fait sienne la maxime de la poétesse Salomé Ureña : « C’est en continuant à nous battre pour créer le pays dont nous rêvons que nous ferons une patrie de la terre qui est sous nos pieds. »
Mais l’histoire, comme toujours, les rattrapera. De l’attentat du World Trade Center au terrible séisme de 2010 en Haïti, en passant par les émeutes en République dominicaine, chacun tracera son chemin, malgré les obstacles et la folie du monde.
 
Roman de l’engagement et de la résilience, Un invincible été clôt avec éclat une fresque romanesque impressionnante.

La villa aux étoffes, Anne Jacobs

La villa aux étoffes
À Augsburg, près de Munich, en 1913, la jeune Marie est embauchée en cuisine à la Villa aux étoffes, la résidence des Melzer, propriétaires d'une imposante usine de textile. Alors que la jeune orpheline tente de tailler sa place parmi les serviteurs, les maîtres anticipent le début de la saison des bals hivernaux qui permettra à la belle Katharina, la cadette de la famille, de briller de tous ses feux en société. Paul, l'héritier principal, se tient loin de ce genre de mondanités, car il préfère de loin sa vie d'étudiant à Munich. Du moins jusqu'à ce qu'il croise Marie... Lorsque la Première Guerre mondiale déchire l'Europe et le reste du monde, la Villa et ses habitants seront aux premières loges du conflit et subiront des bouleversements dont les effets feront trembler toute la maisonnée, l'usine ainsi que ses employés. De quoi l'avenir de Marie et de tous ces gens qui sont devenus sa famille sera-t-il fait ?

L'arbre à pain, Célestine Hitiura Vaite

L'arbre à pain
Chronique d'une famille polynésienne des quartiers populaires de Tahiti, L'Arbre à pain nous plonge dans le quotidien de Materena, mère de trois enfants et femme de ménage professionnelle, au franc-parler « local » et aux rêves simples. Dans ce premier volet de la trilogie, la succession des récits, authentiques et tendrement drôles, est cousue de fil blanc... celui de la robe de mariée de Materena qui rêve d'une bague au doigt et d'un certificat de mariage encadré au mur. Son tane, Pito, en mâle primaire, entre bière et copains, ne veut rien entendre et résiste. Au risque de se voir réclamer à tout moment de rentrer chez sa mère... Un roman truculent, délicieux de vérité et d'émotion, qui décrit l'art de vivre au fenua et l'amour à la tahitienne dans un style vif et plein d'humour.

Les fils du pêcheur, Grégory Nicolas

Les fils du pêcheur
Alors que le narrateur vient d’apprendre qu’il sera bientôt père d’une petite fille, le téléphone sonne. À l’autre bout du fil, sa mère. Le bateau de son père, Jean, vient de sombrer « corps et biens ». Jamais Jean ne saura que sa petite-fille s’appellera Louise.
Peut-être pour lui rendre hommage, peut-être pour apaiser son chagrin, le narrateur se met alors à écrire le roman de ce coquillier blanc et bleu, Ar c’hwil, né presque en même temps que lui. Derrière l’histoire du bateau, c’est celle du père, de ses peines et de ses drames qui se profile. Mais aussi celle d’une famille, faite d’amour filial et fraternel. Une famille simple, où la pudeur des sentiments est de mise. Une histoire intimement liée à celle de la Bretagne, de la pêche et des crises qui ont jalonné la seconde partie du xxe siècle.
À travers une chronique à la fois intime et sociale évoluant sur près de soixante ans, Grégory Nicolas rend hommage au courage des pêcheurs et de ceux qui les attendent.

Les Filles du manoir Foxcote, Eve Chase

Les Filles du manoir Foxcote

Gloucestershire, août 1971. Un bébé est retrouvé dans les bois du manoir de Foxcote. La famille Harrington, endeuillée par une terrible tragédie, recueille avec joie la petite fille et décide de l’élever en secret. Mais ce bonheur familial est très vite ébranlé par la découverte d’un cadavre sur la propriété.
Des années plus tard, Sylvie, désireuse d’éclaircir des zones d’ombre de sa vie, est à son tour entraînée dans les bois majestueux et sauvages de Foxcote, là où rien n’est tout à fait ce qu’on croit. Sylvie découvrira-t-elle la vérité et osera-t-elle la révéler ?
Onirique et mystérieux, Les Filles du manoir Foxcote nous plonge au cœur de sombres secrets de famille qui bouleverseront à jamais les vies de trois femmes.

Sous un grand ciel bleu, Anna McPartlin

Sous un grand ciel bleu
Rabbit Hayes est morte, laissant derrière elle une famille brisée par le chagrin.
Désespérée, sa mère Molly se questionne sur sa foi tandis que son père Jack s’enferme dans le grenier durant des heures pour se perdre dans ses journaux intimes. Et peut-être son passé.

C’est à Davey, son frère, qu’on confie la garde de Juliet, douze ans, que Rabbit élevait seule.
Mais comment aider Juliet à surmonter son chagrin quand lui-même parvient à peine à faire face au sien ?

Il faudra du temps et beaucoup de courage aux Hayes pour réinventer leur vie ensemble. Mais le souvenir radieux de Rabbit et l’amour inconditionnel qui relie chaque membre de cette famille peu conventionnelle sauront leur faire traverser cette épreuve.
Il y aura des sourires qui transperceront la tragédie et beaucoup, beaucoup de fantaisie pour que chacun profite pleinement de cette vie, comme Rabbit l’aurait voulu.

L’auteur à succès des Derniers Jours de Rabbit Hayes nous revient un roman éclatant de générosité et de résilience. Un livre émouvant sur la mort, la famille et la joie qu’il ne tient qu’à nous de faire subsister aux moments les plus désespérés.
Sous un grand ciel bleu d’Anna McPartlin vous fera rire, pleurer et hurler de joie.

Cent ans de Laurelfield, Rebecca Makkai

Cent ans de Laurelfield
1999 : Bienvenue à Laurelfield, vaste demeure du Midwest et partez à la rencontre de ses propriétaires ancestraux, les Devohr. Il y a Zee, une marxiste qui méprise la richesse de ses parents, tout en vivant dans leur maison avec son mari Doug ; sa mère Grace, qui prétend pouvoir tout savoir d’une personne en regardant ses dents ; et son beau-père Bruce, occupé à faire des réserves pour l’arrivée imminente de l’an 2000. Et puis il y a Violet, son arrière-grand-mère, qui se serait suicidée quelque part dans cette grande maison et dont le portrait est toujours accroché dans la salle à manger.
1955 : Grace et son mari violent George emménagent à Laurelfield. Rapidement, elle remarque des détails étranges qu’elle considère comme des présages d’événements à venir. Sa vie commence alors à changer…
1929 : Laurelfield est une colonie d’artistes hétéroclite et bohèmes où se retrouve la fine fleur de la création artistique de l’époque. Le petit groupe passe son temps entre poursuites artistiques et débauche sous les yeux du portrait de Violet Devhor, qui hanterait les lieux.

"Une saga familiale [...] ainsi que le quotidien de ses habitants excentriques." (LH Spécial, 11/12/20)
 

Les Altruistes, Andrew Ridker

Les Altruistes
Arthur Alter a des problèmes. Professeur d’université médiocre, il ne peut plus payer son hypothèque et risque de perdre sa belle maison, et par la même occasion sa petite amie plus jeune que lui. La solution ? L’argent… tout cet argent laissé par sa défunte femme, Francine, directement à ses enfants, Ethan et Maggie, de jeunes adultes névrosés qui refusent aujourd’hui de lui parler. Sous prétexte d’une réconciliation maladroite, Arthur les invite chez lui pour les convaincre de le renflouer. Mais il ouvre ainsi la boîte de Pandore, libérant des années de ressentiments et de souvenirs cuisants enterrés…

Avec un humour acéré, Andrew Ridker brosse le portrait attachant d'un clan qui nous ressemble, au cœur d'une Amérique vacillante mais irrésistible.

« Entre bonheurs et déchirements, remords et pardons, les méandres de la vie de famille sont dépeints avec un mélange de tendresse et d’humour noir dévastateur. » Lire
« Andrew Ridker se penche avec intelligence sur l’individualisme et l’extrême importance accordée à la réussite au cœur de l’Amérique contemporaine pour mieux saisir ses paradoxes. » Transfuge

Traduit de l'anglais (Etats-Unis) par Olivier Deparis

La Dynastie des Forsyte - Version intégrale, John Galsworthy

La Dynastie des Forsyte - Version intégrale
1886. À l’occasion des fiançailles de sa petite-fille June avec l’architecte Philip Bosinney, le doyen de la famille Forsyte réunit tous ses proches dans sa maison londonienne. Soames, un Forsyte de la seconde génération, se rend à la réception, accompagné d’Irène, sa très belle épouse.
D’emblée, Irène et Bosinney sont attirés l’un par l’autre. Soames charge le jeune architecte de lui construire une belle demeure à proximité de Londres. Mais un soir, ce dernier est retrouvé mort. Suicide ? Accident ? Tout porte à croire que Soames est responsable. Irène, horrifiée, finit par s’enfuir...
Nous la retrouverons dix ans plus tard, réfugiée à Paris et toujours persécutée par Soames, avant que tous deux se remarient. Une troisième génération de Forsyte s’apprête alors à occuper le devant de la scène. Dans une galerie d’art moderne, la fille de Soames, fait connaissance de Jon, le fils d’Irène. Mais, si les mœurs nouvelles facilitent leur rapprochement, les divisions familiales, dont ils feront la pénible découverte, risquent de compromettre à jamais leur projet d’union...
Encore plus féroce que la série Downtown Abbey, cette saga en trois tomes entrecoupés de deux nouvelles met en scène, de l’ère victorienne à l’entre-deux-guerres, une famille de la haute bourgeoisie anglaise dominée par le caractère « indestructible » qu’est l’instinct de propriété.
Texte intégral

La Danse de la tarentule, Claire Blanchard

La Danse de la tarentule
« Ker Kroaz. Le manoir où j’ ai vécu enfant. Une demeure gigantesque avec une tourelle, entourée d’ un parc donnant sur une petite crique, des pièces partout, fermées à clé pour la plupart. Au milieu des années 1980, de l’ âge de cinq ans à l’ âge de neuf ans, j’ ai habité là avec ma grand-mère, Joséphine Vernois, mon petit frère, Jean-Baptiste, et tante Micheline, la soeur de ma mère.
Ma mère, si tant est qu’ on puisse l’appeler ainsi, nous avait pondus, mon frère et moi, pouf, pouf, à deux ans d’ intervalle, puis s’ était promenée à travers le monde, une fois qu’on n’ eut plus besoin de lui téter les mamelles, pour suivre mon père dans ses déplacements. On avait vécu tous ensemble à Palaiseau, mais un beau jour, ça y est, ça s’ était décidé du jour au lendemain, mes parents avaient disparu et je m’ étais retrouvée au Croisic avec mon frangin de trois ans. Ma mère nous avait confiés à ma grand-mère pour six mois, puis ces six mois s’ étaient changés en années. »

La Danse de la tarentule raconte l’ éveil douloureux d’ une enfant éperdue d’ adoration pour sa mère, monstre pervers au masque trop charmant. Dans ce roman, qui dit avec une grande justesse l’ enfance, Emilie émeut tout autant que sa volonté de rompre le cercle des violences familiales impressionne. Le jour où cette mère impose la tragédie, Emilie s’ échappe de ses rets et ne la reverra pas de son vivant.

Les frères Lehman, Stefano Massini

Les frères Lehman
11 septembre 1844, apparition. Heyum Lehmann arrive de Rimpar, Bavière, à New York. Il a perdu 8 kilos en 45 jours de traversée. Il fait venir ses deux frères pour travailler avec lui.
15 septembre 2008, disparition. La banque Lehman Brothers fait faillite. Elle a vendu au monde coton, charbon, café, acier, pétrole, armes, tabac, télévisions, ordinateurs et illusions, pendant plus de 150 ans. Comment passe-t-on du sens du commerce à l’insensé de la finance ? Comment des pères inventent-ils un métier qu’aucun enfant ne peut comprendre ni rêver d’exercer ?
Cette épopée familiale, économique et biblique, qui a reçu le prix Médicis – essai et le prix du Meilleur livre étranger – fiction, nous entraîne au cœur de l’histoire du capitalisme en nous contant une certaine histoire de l’Amérique.

« Foisonnant, haletant et drolatique. » Télérama
« Éblouissant d'intelligence et d'humour. » Le Figaro littéraire
 « La narration donne une cadence jouissive au récit. » Les Inrockuptibles
Traduit de l’italien par Natalie Bauer.

La Famille Aubrey, Rebecca West

La Famille Aubrey

Écrivaine, féministe et journaliste anglaise, Rebecca West a fait de sa vie un roman. Dans cette œuvre culte, La Famille Aubrey, parue en 1957, elle raconte et sublime son enfance, ses parents, fantasques et attachants, sur fond d’Angleterre victorienne.
Installés à Londres, les Aubrey profitent d’un temps de répit. Le père est profondément inconstant mais il vient de trouver un poste en banlieue, remettant à plus tard la ruine et le scandale. La mère, douce femme excentrique, veille sur les quatre enfants. Une passion commune pour la musique et plus généralement pour le talent unit la fratrie, mais entraîne aussi un dédain pour le monde extérieur avec ses contraintes socialeset ses conversations insipides.
Élitisme ? Orgueil ? Sans doute. Exclusion, assurément. Cette exigence se confond-elle avec le purisme ou bien est-elle un acte de résistance contre la banalité, la médiocrité et la séduction facile ?
Roman de l’anticonformisme, La Famille Aubrey est un classique à redécouvrir absolument.

La Vie cachée de Lola, Dany Rousson

La Vie cachée de Lola
Dans une campagne au parfum de garrigue, Saint-Quentin-la-Poterie, belle cité d’artisans, peut s’enorgueillir d’un riche passé. Angèle, jeune retraitée, y mène une vie douce entre sa passion pour la pâtisserie, ses amies, sa fille et le souvenir chéri de Lola, sa mère décédée. Mais sa tante Lucie la presse de venir la voir à Lyon. Cette pédiatre de renom, solitaire, froide, partageait avec sa cadette une relation exclusive. Elle a des révélations à faire à sa nièce qu’elle ne connaît guère… Angèle va apprendre toute la mémoire effacée de sa mère, les souffrances subies par Lucie et leurs parents comme par d’autres réfugiés espagnols. Pour affronter ce passé qu’elle reçoit de plein fouet, Angèle peut compter sur Calixte, voisin attentif, qui fait renaître en elle un désir amoureux…
Entre résilience et liens du sang, l’extraordinaire pacte d’amour de deux sœurs.

La fabrique des salauds, Chris Kraus

La fabrique des salauds
Dans un hôpital bavarois, Koja Solm, vieil homme avec une balle nichée dans la tête, décide de raconter sa vie à son voisin de chambre, un jeune hippie pacifiste. Son enfance à Riga, dans les années 1920, sa carrière dans l'Allemagne nazie, puis comme espion dans la jeune République fédérale. Sa relation destructrice avec son frère aîné, Hubert. Leur amour commun, dévastateur, pour leur sœur adoptive, Ev, d’origine juive. Un ménage à trois électrique nourri de sang, de passion et de larmes, une histoire qui va épouser tout un pan du XXe siècle, de Riga à Tel Aviv en passant par Auschwitz et Paris.

« Un roman-fleuve qui charrie les ombres de l’histoire. » L’Express
 « Fresque historique, roman d’espionnage, fable politique, on se perd avec délectation dans ce labyrinthe littéraire. » Lire
« La Fabrique des salauds est le roman, mené avec un rare brio, d’une métamorphose monstrueuse, celle qui transforme un homme en nazi. » Transfuge
Traduit de l’allemand par Rose Labourie
 

Les Incroyables Aventures des soeurs Shergill, Bali Kaur Jaswal

Les Incroyables Aventures des soeurs Shergill
Dans la famille Shergill, il y a : Rajni, l'aînée, mère de famille au bord de l'implosion depuis que son fils ado lui a fait une révélation fracassante ; Jezmeen, actrice londonienne un brin égoïste, dont le dernier bad buzz tourne en boucle sur les réseaux sociaux ; et enfin, Shirina, docile cadette, dont le parfait mariage arrangé commence à battre de l'aile.
Trois sœurs que tout oppose et qui vont devoir se supporter pour réaliser la dernière volonté de leur mère : accomplir un pèlerinage en son honneur en Inde, de Delhi au Temple d'or d'Amritsar. Dans ce pays aux facettes multiples, les sœurs Shergill embarquent pour un incroyable voyage à la découverte de leurs racines et d'elles-mêmes…
 

Lettres de Washington Square, Anne Icart

Lettres de Washington Square
Ercé, juillet 1989. Tine, sa grand-tante adorée, vient de s’éteindre, et Zélie arpente la maison familiale dans l’espoir d’apprivoiser le chagrin et de chasser les fantômes. En furetant au grenier, elle découvre deux grandes boîtes en carton délavé, oubliées au fond d’une antique commode. À l’intérieur, des dizaines de lettres. Toutes adressées à son père. Toutes provenant de New York. Toutes écrites par un grand-père qu’elle croyait mort depuis longtemps. Aucune n’a été décachetée. Petit à petit, Zélie recompose les fragments d’un amour filial incroyable…

« Un récit au grand souffle fait d’émotion et d’espoir. » La Dépêche du Midi

Cet ouvrage a été finaliste du prix Maison de la Presse et a reçu le prix du Livre Cogedim Club
 

Les Valentines - Tome 2 : TROP parfaite, Holly Smale

Les Valentines - Tome 2 : TROP parfaite
Les Valentines ont tout : gloire, succès, argent, beauté. Pourtant, au fond, ce que souhaite Faith, la deuxième des filles de la si célèbre famille, c’est une vie calme, loin des paparazzis. Or personne ne lui demande jamais son avis. Faith se doit d’être à tout moment irréprochable, enthousiaste mais pas passionnée, pétillante mais pas excentrique, gentille mais pas ennuyeuse… Elle en a marre ! Et si elle montrait enfin au monde entier qui elle est vraiment ?
Une romance glamour et drôle, tout droit sortie de la vie des stars !

 

Lisez
Lisez