Lisez! icon: Search engine
Par Lisez, publié le 29/06/2022

Lectures d'été : découvrez nos indispensables à glisser dans votre valise

Vous ne savez pas quels romans embarquer pour vos vacances d’été ? Qu’à cela ne tienne, nous avons de quoi remplir une valise entière ! Que vous ayez prévu de lire au bord de la piscine, allongé sur la plage ou entre deux visites, venez piocher dans notre sélection.

 

À l'adresse du bonheur, Lorraine Fouchet

À l'adresse du bonheur
En lisant les petites annonces, Pierre Saint-Jarme découvre que Ker Joie, la maison de famille vendue dix ans plus tôt, est de nouveau sur le marché. Il se précipite pour la racheter. Trop tard. Alors il la loue, le temps d’un week-end, pour réunir la tribu sur l’île de Groix et organiser l’anniversaire d’Adeline, sa mère. Mais Pierre n’est pas le seul à lire les journaux… Un accident survenu il y a trente-sept ans s’invite à la fête. Tandis qu’Adeline souffle ses quatre-vingts bougies et pioche des moments précieux dans le bocal à émotions, les fracas du passé tracent vers l’île. Et si vous pouviez racheter votre maison d’enfance ? Ce roman ravive les souvenirs, parle du serment d’Hippocrate, de rancune tenace, et surtout d’amour. Il appelle à éclairer la nuit pour ceux qu’on aime, et réveille le parfum des vacances et des recettes de grand-mère.

America[s], Ludovic Manchette et Christian Niemiec

America[s]
Philadelphie, juillet 1973. Voilà un an qu’Amy est sans nouvelles de sa grande sœur partie tenter sa chance au Manoir Playboy, à Los Angeles. Inquiète, la jeune adolescente décide de la rejoindre. Pour cela, il lui faudra traverser les États-Unis. Seule.
 
Dans une Amérique de la contre-culture secouée par le scandale du Watergate et traumatisée par la guerre du Vietnam, elle croisera la route d’individus singuliers : vétéran, couple en cavale, hippies de la dernière heure, un Bruce Springsteen encore débutant, mais aussi une certaine Lorraine, autrefois serveuse à Birmingham, en Alabama…
 
Dans ce deuxième roman, les auteurs d’Alabama 1963 convoquent Sur la route, L’Attrape-cœurs, Le Magicien d’Oz ou encore Alice au pays des merveilles pour un road trip initiatique sensible et original. Une ode à l’amitié et à la liberté.

La Vie rêvée d'Ava, Sophie Kinsella

La Vie rêvée d'Ava
C’est décidé, Ava arrête le dating en ligne. Après beaucoup trop de rencards désastreux, elle ne se fiera plus qu’au seul algorithme qui vaille : son instinct.
Et que lui dit son instinct dans cet atelier d’écriture auquel elle s’est inscrite sur un coup de tête ? Que ce bel inconnu assis non loin d’elle pourrait bien être l’homme de sa vie. D’ailleurs ils n’ont que des points communs, et entre eux tout est parfait.
 
Ou presque. Car Matt vit avec des colocs geeks dans un appartement à la déco étrange; il est constamment accaparé par sa famille ; il est affublé d’une ex encombrante ; pire, il ne supporte pas l’autre mâle de la vie d’Ava, Harold, son chien.
 
Aïe. Peut-on aimer quelqu’un mais détester son mode de vie ? Faut-il faire des concessions ? Jusqu’à quel point ? À trop rêver sa vie, Ava ne risque-t-elle pas de se perdre en route ?

Duchess, Chris Whitaker

Duchess
Duchess a 13 ans, pas de père, et une mère à la dérive. Dans les rues de Cape Haven, petite ville côtière de Californie, elle ne souffre ni pitié ni compromis. Face à un monde d’adultes défaillants, elle relève la tête et fait front, tout en veillant sur son petit frère, Robin. Mais Vincent King, le responsable du naufrage de sa mère, vient de sortir de prison. Et son retour à Cape Haven ravive les tumultes du passé. Quand cette menace se précise, Duchess n’a plus le choix : il va lui falloir engager la lutte pour sauver ce qui peut l’être, et protéger les siens.

Attention, coup de cœur ! On n’avait pas rencontré d’héroïne aussi farouche et attachante depuis Scout dans Ne tirez pas sur l’oiseau moqueur, le chef-d’œuvre de Harper Lee. Sous une carapace d’impertinence et de rébellion, Duchess est de ces personnages dont la présence lumineuse et l’énergie désespérée donnent au récit la force des grands romans qui vous marquent à jamais. 

Et que quelqu'un vous tende la main, Carène Ponte

Et que quelqu'un vous tende la main: Roman feel-good - Nouveauté 2022
 
Le Jardin des Cybèles est une maison de repos qui accueille des personnes abîmées par la vie. Cet été-là, elle ouvre ses portes à deux nouvelles pensionnaires : Valérie et Anna.
Quelques jours après leur arrivée, elles font la connaissance de Charline, la propriétaire d’un petit salon de thé voisin. Ce lieu chaleureux devient un véritable refuge pour les deux femmes, qui adorent s’y retrouver pour déguster des gâteaux tout en bavardant.
Mais une nouvelle dramatique va chambouler l’existence de Charline et perturber ce fragile équilibre. Valérie et Anna décident alors de mettre leur propre souffrance de côté pour épauler leur amie dans cette terrible épreuve. Toutes trois embarquent pour une virée au bord de la mer. Le temps de ce séjour improvisé, elles comptent bien réapprendre à profiter de la vie ! 

À la reconquête de l'Ouest, Audrey Francaix

À la reconquête de l'Ouest
Quand un couple à la dérive met les voiles vers une belle-famille totalement à l'ouest...

Les épreuves de la vie ont érodé le couple de Manu et Gwen, mariés depuis seize ans et parents de deux ados. Lui brûle toujours d’amour, mais elle a perdu tout désir pour lui.
Déterminé à la reconquérir, il l’entraîne avec les enfants en Bretagne, à la rencontre d’une belle-famille dont il ne sait rien.
Mais si Gwen a coupé les ponts avec les siens, ce n’est pas sans raison... Lorsque Manu découvre le clan des Kermarrec, et que débarque l’ex-petit ami de Gwen, l’histoire se transforme en vrai rodéo !
Comment Manu va-t-il sauver leur mariage du naufrage ?

Été après été, Elin Hilderbrand

Été après été
Printemps 2020. Quand Mallory Blessing meurt, c’est à son fils Link de s’occuper de ses dernières volontés. Il apprend qu’il doit convier Jake McCloud aux obsèques de sa mère. Link, qui avait une relation fusionnelle avec sa mère, n’a jamais entendu parler de cet homme. Il ne comprend pas pourquoi sa présence lui tenait tant à coeur.
Été 1993. Mallory vient d’hériter d’une petite maison sur l’île de Nantucket, à une centaine de kilomètres au sud-est de Boston. Elle y reçoit les amis de son frère pour son enterrement de vie de garçon, dont un certain Jake McCloud. Entre eux, le coup de foudre est immédiat. Ils passent un week-end inoubliable, coupés du monde, cachant leur idylle aux autres invités.
Mais Jake et Mallory savent que leur histoire d’amour est impossible. Ils se font alors une promesse : quoi qu’il arrive, et peu importe leurs vies de famille respectives, ils se retrouveront chaque été en secret à Nantucket le temps d’un week-end.

Le Sens de nos pas, Claire Norton

Le Sens de nos pas
« À tous nos grands-parents qui nous ont tant de fois rebattu les oreilles de :
‘‘Tu verras, quand tu seras grand(e) ...’’,
‘‘Tu verras, quand tu auras mon âge...’’,
et dont les paroles prennent de plus en plus de sens au fur et à mesure que nous marchons dans leurs pas... »
Claire Norton


Rien n’aurait dû réunir Auguste, quatre-vingt-cinq ans, et Philomène, quinze ans.
Pourtant, la quête que le vieil homme et la jeune fille vont entreprendre ensemble et loin de chez eux se révélera le plus précieux cadeau que la vie pouvait leur réserver, à l’un comme à l’autre.

Le pays des phrases courtes, Stine Pilgraad

Le pays des phrases courtes
L’héroïne et narratrice de ce roman s'installe dans le Jutland après avoir longtemps vécu à Copenhague. Elle doit trouver de nouveaux repères dans cette communauté isolée, se faire une place au sein de l’environnement déconcertant de l’école où son compagnon enseigne la créativité à de jeunes bacheliers, et tenter de comprendre le langage et les modes de conversation impénétrables de la population locale. Pour couronner le tout, elle doit assumer son rôle de mère de nouveau-né et la rubrique de conseils aux lecteurs qu’elle tient pour un magazine.
Dans ce roman brillant et hilarant, Stine Pilgaard évoque l’aventure en terre inconnue des néoruraux, les relations humaines, les dilemmes et les chemins de traverse des relations sociales.

Moi, Julia, Santiago Posteguillo

Moi, Julia - Un empire, une destinée
192 après J.-C. : Rome est sous le contrôle de Commode, un empereur fou. L’assassinat du tyran, puis du nouvel auguste nommé par le Sénat, ouvre la porte à un tourbillon d’intrigues et de luttes pour le pouvoir. Les prétendants sont prêts à tout, pensant que le jeu est sur le point de commencer. Mais pour Julia Domna, il a déjà commencé…
 
À Rome, l’intelligence et la beauté de la belle Syrienne suscitent admiration et jalousie. Dans son combat pour protéger sa famille et servir les intérêts de son mari, le gouverneur Septime Sévère, Julia fait preuve d’une grande clairvoyance et de beaucoup d’ingéniosité au milieu d’une époque tumultueuse. Une époque marquée par la succession de quatre empereurs en autant d’années.
 
Tandis que le grand empire de Rome est menacé par une guerre civile capable de saper ses fondements mêmes, Julia a un plan très ambitieux : faire de Septime Sévère le futur empereur et fonder une dynastie.
 
Complots, batailles, mensonges et trahisons… Rien ne manque à cette fresque historique terriblement romanesque.

Les romans historiques peuvent être vraiment palpitants, et Posteguillo en maître du genre nous livre ici un festin antique ! - El País

Les Affinités sélectives, Julie Courtney Sullivan

Les Affinités sélectives
Après avoir vécu vingt ans à New York, Elisabeth, brillante journaliste et autrice auréolée de succès, s’adapte difficilement à sa nouvelle vie de jeune mère dans une petite ville. Elle passe ses journées dans sa maison, seule avec son enfant, et commence à déprimer. Plutôt que de s’atteler à la rédaction de son nouveau livre, elle perd son temps entre un groupe Facebook de mères new-yorkaises et le compte Instagram de sa soeur influenceuse.
Arrive Sam, l’étudiante qu’Elisabeth a engagée pour garder son bébé. La jeune femme est en plein bouleversement, préoccupée par les choix de sa vie affective et son avenir prometteur mais grevé par des prêts étudiants.
Les deux femmes se lient d’amitié, convoitant chez l’autre la possibilité d’une vie différente. Mais à mesure qu’elles se rapprochent, chacune prend conscience de ses propres privilèges et de la place qu’elle occupe dans la société.

Batailles sur la route, Frédéric Dard

Batailles sur la route
En pleine épuration, Hélène et son frère, milicien, sont arrêtés. Il sera sommairement exécuté dans la cour d’une école, elle sera tondue, humiliée. Avant que, de manière totalement inattendue, un jeune résistant lyonnais s’éprenne d’elle et l’aide à s’échapper. Ensemble, ils font alors un bout de route. Jusqu’au jour où elle apprend par un ami du jeune homme que ce sont eux qui ont exécuté son frère…

Les hommes ont peur de la lumière, Douglas Kennedy

Les hommes ont peur de la lumière
Dans un Los Angeles crépusculaire, le grand retour de Douglas Kennedy au roman noir !

Un après-midi calme et ensoleillé, un bâtiment en apparence anonyme et soudain, l’explosion d’une bombe.

L’immeuble dévasté abritait l’une des rares cliniques pratiquant l’avortement. Une victime est à déplorer et parmi les témoins impuissants, Brendan, un chauffeur Uber d’une cinquantaine d’années, et sa cliente Elise, une ancienne professeure de fac qui aide des femmes en difficulté à se faire avorter.

Au mauvais endroit au mauvais moment, l’intellectuelle bourgeoise et le chic type sans histoires vont se retrouver embarqués malgré eux dans une dangereuse course contre la montre. Car si au départ tout semble prouver qu’il s’agit d’un attentat perpétré par un groupuscule d’intégristes religieux, la réalité est bien plus trouble et inquiétante…

Tout à la fois thriller haletant et chronique d’une Amérique en crise, Les hommes ont peur de la lumière est surtout le puissant portrait d’un homme et d’une femme qui, envers et contre tout, essaient de rester debout.

Évidemment Martha, Mag Mason

Évidemment Martha
Quelque chose ne tourne pas rond chez Martha, et depuis longtemps. Lorsqu’elle avait dix-sept ans, une petite bombe a explosé dans son cerveau et elle n’a plus jamais été la même. Et malgré toutes les consultations, thérapies sans fin et traitements hasardeux, elle ne sait toujours pas ce qui ne va pas… Pourquoi passe-t-elle des journées entières au fond de son lit ? Et pourquoi continue-t-elle à se mettre à dos des inconnus, et des proches, avec ses remarques cruelles et désinvoltes ?
Aujourd’hui, son mari l’a quittée et elle n’a plus nulle part où aller, si ce n’est dans la maison de son enfance, une maison bohème (délabrée) dans un quartier romantique (délabré) de Londres. Et rien d’autre à faire que retrouver sa mère, une sculptrice au talent confidentiel – et très alcoolique – et son père, un poète célèbre – bien que jamais publié… Mais comment survivre là-bas sans sa sœur dévouée, grande gueule, qui rendait tout ce chaos supportable pendant leur enfance, et qui est maintenant trop occupée ou trop fatiguée pour prendre soin d’elle ?
Peut-être qu’en repartant de zéro, Martha pourra écrire un meilleur dénouement pour son histoire ratée – ou découvrir que cette histoire n’est pas encore tout à fait terminée.

« Évidemment Martha est un livre brillant et extrêmement drôle sur la dépression. Ce texte m’a happée comme j’espère toujours être happée par un roman. En le lisant, je faisais la liste de toutes les personnes à qui je voulais l’envoyer, jusqu’à ce que je comprenne que je voulais l’envoyer à toutes les personnes que je connais. » Ann Patchett
 
« Un roman véritablement drôle sur l’amour et le désespoir de la dépression. C'est une chose rare et belle quand un auteur parvient à vous briser le cœur avec humour ; c’est aussi la qualité que j’admire le plus chez un écrivain. » Cynthia D’Aprix Sweeney, The New York Times
 
« Un roman incroyablement drôle, porté par une énergie folle. Pourtant, il parvient toujours à être sensible et sincère, et à offrir un portrait nuancé de ce que cela signifie d’essayer de s’amender et de changer, même lorsque cela implique de repartir de zéro. » The Guardian

Le cas Victor Sommer, Vincent Delareux

Le cas Victor Sommer
À 33 ans, Victor Sommer mène une vie monotone qui lui pèse. Secrètement, il aspire à devenir quelqu’un. Une ambition entravée par sa mère, infirme autoritaire et possessive qui l’empêche de prendre son envol.
Le jour où celle-ci disparaît de façon mystérieuse, Victor est confronté à un monde qu’il n’a jamais appris à connaître…
 
« J’ai lu Le Cas Victor Sommer avec plaisir. Un livre à mi-chemin entre les Évangiles et Psychose d’Alfred Hitchcock. Une réussite ! »
Amélie Nothomb

Isla Negra, Jean-Paul Delfino

Isla Negra
Un vieil atrabilaire occupe un étrange manoir au sommet d’une falaise dunaire. Isla Negra. Tel est le nom du refuge de Jonas. Lorsque les pouvoirs publics tentent de l’expulser, la maison se transforme en camp retranché. En ville, chacun prend parti, et l’on voit s’affronter une centenaire qui tenait autrefois le plus grand bordel de la région, une beauté factice qui ne reconnaît plus son reflet dans le miroir, un huissier qui se révèle poète, un promoteur véreux et envieux. Et la foule des habitants, curieux, médisants, souvent lâches. À mesure que la falaise s’effondre, les masques tombent. Jonas, lui, ne lâche rien. Et chaque matin, il braque sa longuevue sur l’horizon, car de là seul peut encore surgir l’espoir.
Fable écologiste, Isla Negra porte la voix des irréductibles qui refusent de céder au consumérisme et dénonce la facilité qui nous incite à détourner le regard. À travers cette allégorie, Jean-Paul Delfino brosse aussi le portrait savoureux de ces cabossés de la vie qu’il croque comme personne.

Comme des éclats de toi, Marie Joudinaud

Comme des éclats de toi
Paris, la nuit. Une fête trop arrosée et c’est le drame : un accident de voiture coûte la vie à Bérénice. Ulysse et Madeleine, les conducteurs à l’origine de la tragédie, sont sous le choc. Malgré la culpabilité et la honte, il leur faut se relever.
Cet accident a d’autres conséquences : Georges, le père de Bérénice, a du mal à faire le deuil de sa fille.
Puis apparaît Aliénor, une jeune fille mystérieuse qui décide de refaire sa vie là où nul ne la connaît…
Dans un amas de tôles disloquées se nouent quatre fils de vie qui n’auraient pas dû se croiser. Ulysse, Madeleine, Aliénor et Georges parviendront-ils à trouver des réponses à leurs interrogations ?

Béni soit le père, Rosa Ventrella

Béni soit le père
Rosa est née dans le quartier de San Nicola, l’un des plus pauvres de Bari. Parmi les maisons blanches bordant d’étroites ruelles qui courent vers la mer, la violence règne. Et chez Rosa, c’est son père, « Gueule d’ange », qui fait régner la terreur. Au sortir de l’adolescence, elle rencontre Marco et, avec lui, la promesse d’un nouveau départ. Elle l’épouse et le suit à Rome, où elle donne naissance à Giulia, leur petite fille. Mais, très vite, l’histoire se répète et Rosa comprend que Marco n’est pas celui qu’elle croyait. Quand sa mère tombe malade, la jeune femme n’a d’autre choix que de retourner sur les lieux de son enfance pour replonger dans son passé, affronter sa haine pour son père et, peut-être, emprunter le chemin du pardon.

Sarà perché ti amo, Serena Giuliano

Sarà perché ti amo
Juillet 2021. Deux couples d’amis se retrouvent à Procida, dans le sud de l’Italie. Alba, Valentin et leur bébé semblent former une famille heureuse. Mais, en plein post-partum, minée par ses nuits trop courtes, Alba ne sait plus bien qui elle est, ni ce qu’elle désire. D’autant que son ex choisit ce moment pour réapparaître sur l’île…
Gabrielle et Nino passent leurs premières vacances ensemble. Gabrielle croit avoir enfin trouvé le prince charmant : italien, charismatique, même si un brin autoritaire, Nino est celui qui devrait lui apporter la confiance dont elle manque cruellement.
Et si ce séjour agissait comme un déclic ? Et si chacun d’entre eux venait à douter de ses sentiments ?

Les Manigances de Margaux, Caroline Kant

Les Manigances de Margaux
Après une douloureuse rupture, Margaux, la vingtaine, s’installe dans l’appartement que lui prête son oncle, rue Cavendish. Proche des Buttes-Chaumont, l’immeuble ne manque pas d’animation : entre la concierge désagréable qui exige qu’on l’appelle Mme Nathalie, le vieux fou du 2e et l’insupportable gamine du 4e, Margaux trouve à peine le temps de se vautrer devant ses films d’horreur préférés !
Heureusement, elle peut compter sur ses autres voisins : Victoire, Charlotte et Markus répondent toujours présents pour débriefer autour d’un verre. Surtout quand Margaux rencontre le beau gosse de l’immeuble en face ! Mais tout se complique quand des bruits inquiétants s’échappent de l’appartement au-dessus : Margaux décide alors de mener l’enquête, au risque de se mettre elle-même en danger…

Charlotte se cherche, Caroline Kant

Charlotte se cherche
C’est signé ! Charlotte a décroché un job dans une agence d’organisation de mariages : elle pourra soutenir sa famille pendant que son mari Alexandre lance sa boîte. Elle a même réussi à négocier ses mercredis après-midi pour passer du temps avec Lou et Gabriel, ses enfants.
Adieu, la vie imprévisible de free-lance et bonjour, les revenus réguliers, les congés payés et les pauses café ! Sauf que… Sa collègue Laetitia ne semble pas du tout ravie de son arrivée chez « Tous en cœur » et son comportement devient très, très inquiétant…
Pour ne rien arranger, Charlotte se dispute de plus en plus avec Alexandre et se rapproche peu à peu de Thomas, un bel homme très séduisant qui vient d’emménager dans l’immeuble avec ses enfants. Jusqu’où ira-t-elle ? Et jusqu’où ira Laetitia ?

Les Intrépides, Hervé Commère

Les Intrépides: Roman - Nouveauté 2022
Dans les situations critiques, tout dépend de l'audace. 

Avec nos voisins, les rapports sont bons parce qu’ils sont inexistants.
Mais lorsqu’une lettre nous informe que l’immeuble sera bientôt mis en vente, et les locataires, mis dehors, tout bascule.
Car Valérie et moi, qui ne nous parlons plus, Bastien, le vendeur de savons qui se rêve en businessman, Suzanne, revenue finir sa vie dans le deux-pièces de sa jeunesse, et Dave Missouri, qui rase les murs avec son nom bizarre, nous nous découvrons un drôle de point commun : chacun possède une raison quasi vitale de ne pas partir d’ici.
Quand nous décidons de nous unir pour modifier le cours des choses, nous sommes loin d’imaginer que nous deviendrons inséparables.

Maison libre, sans toit ni cloison, Anne-Sophie Moszkowicz

Maison libre, sans toit ni cloison
Si Claire s’enfuit voir l’océan, c’est pour retrouver le souvenir d’un père qui, déjà, s’efface. Dans sa poche, une vieille carte postale l’a guidée jusqu’à la côte atlantique. C’est la clé vers Mai 68, vers la personne qu’était son père avant d’être son père, cet étudiant en architecture aux mèches rousses qui, au lieu d’arracher les pavés de Paris, préférait dessiner des maisons. C’est la clé de son deuil. Elle frissonne à chaque ressac, en équilibre sur une crête qui sépare le futur du passé.
Elle tremble mais ne cède pas, auréolée de cette volonté qui s’empare de ceux qui reçoivent en héritage la liberté. Comme les vagues qui vont et viennent, Anne-Sophie Moszkowicz navigue entre passé et présent au fil de récits enchâssés savamment menés, où sillonnent de grandes réflexions sur la manière dont chacun choisit d’habiter le monde. Un roman essentiel sur la transmission, la mémoire et le legs immatériel de nos absents, les rendant à jamais éternels.

D'audace et de liberté, Akli Tadjer

D'audace et de liberté
Paris, 1947. Pour Adam, Bousoulem, sa ville natale, est bien loin à présent. Ce jeune Kabyle vit en France depuis trois ans ; dans « son » pays, celui qui l’a enrôlé de force pour faire la guerre contre les Allemands.
Adam a survécu à la guerre, aux camps de prisonniers, à l’Occupation, et pense maintenant à demain. Demain, pour Adam, c’est être libre comme un Français et être maître de son destin. Avec ses compatriotes, ils discutent, dans des cafés arabes de la rue Mouffetard, de l’indépendance de l’Algérie qu’ils auront à bâtir. Adam, idéaliste et fougueux, est leur chef de file. Demain, c’est aussi Elvire. Ils se connaissaient « avant » et se retrouvent. Deux solitudes qui s’accordent, et un amour fort enraciné à la fois dans un passé commun et une volonté de remplir leurs vies des souvenirs à venir.

Les Frénétiques, Adeline Fleury

Les Frénétiques
Sur le bateau qui les conduit, elle et son fils Nino, vers une île au large de Naples, le soleil et les embruns réveillent le corps d’Ada, mis en sommeil par des mois de travail abrutissant et d’abstinence. Elle y remarque bientôt la présence d’Eva, jeune rousse à la beauté renversante. Pour la première fois, Ada est troublée par une femme. La sensualité des paysages et la bonne entente entre Eva et Nino invitent Ada à ne pas résister à cette attirance inédite, et bientôt irrépressible. Mais les forces telluriques de l’île se réveillent, annonçant la fin de cette parenthèse idyllique.

Passant de la dimension érotique au thriller psychologique, Les Frénétiques nous transporte dans un univers d’une sensualité incendiaire, où la raison se dissout face à l’impériosité des désirs.

De notre monde emporté, Christian Astolfi

De notre monde emporté
Du début des années 1970 à la fin des années 1980, Narval travaille aux Chantiers navals de La Seyne-sur-Mer. Ce temps restera celui de sa jeunesse et de la construction de son identité ouvrière. Quand se répand le bruit de la fermeture des Chantiers pour des raisons économiques, ses camarades et lui entrent en lutte, sans cesser de pratiquer leur métier avec la même application, tandis que l’amiante empoisonne lentement leur corps.
Dans un subtil mélange de lyrisme et de sobriété, Christian Astolfi compose la chronique d’une existence qui traverse l’évolution politique et sociale de la France de l’époque, tout en révélant les désirs et les peines d’un homme habité par les rêves d’un père qui aura voué sa vie à ce monde emporté.

Les Couleurs du silence, Delphine Giraud

Les Couleurs du silence
Lila, graphiste et passionnée de dessin, vit un amour de conte de fées avec Karl. Lorsqu'il lui propose de s'installer dans sa belle demeure à Saumur, la jeune femme n'hésite pas lontemps. 
Mais au bout de quatre mois, elle se retrouve sans travail. Commencent alors de longues journées durant lesquelles elle essaie en vain de se lier avec Charlotte, l’employée de maison. Froide et secrète, celle-ci reste désespérément insensible à ses tentatives.
Un jour, Karl reçoit une lettre de Pierre, son frère. C’est inattendu : leurs parents sont morts dans un accident domestique huit ans plus tôt, et ils ne se parlent plus. Lila se met en tête de les réconcilier, malgré le refus et la colère de Karl.
Le doute s'installe dans l'esprit de la jeune femme. Que lui cache-t-il ?

« Un récit bien rythmé et plein de rebondissements : les romances aussi peuvent être haletantes ! » Flore G., librairie Florilège, Fontenay-le-Comte 

Les choses que nous avons vues, Hanna Bervoets

Les choses que nous avons vues
Kayleigh a appartenu à la cohorte de modérateurs de contenu chargés de veiller sur les images et les textes qui circulent sur le web. Sur un ton froid et désabusé, la jeune femme répond par courrier interposé à l’avocat qui lui a proposé de participer à une action collective contre la plateforme Internet qui l’employait. En dépit de la somme de vidéos barbares et de commentaires haineux qui lui a été infligée le temps de ce travail précaire, elle refuse de se joindre à ses anciens collègues, mais souhaite raconter ce qui l’a personnellement traumatisée sur les lieux de ce travail. Commence alors le récit du quotidien éreintant de ces nettoyeurs du web, de l’indifférence avec laquelle ils se protègent jusqu’aux cauchemars qui les hantent. Le jour où apparaît la séduisante Sigrid, venue travailler avec eux, Kayleigh semble perdre ses moyens.
Que peut devenir une relation entre deux êtres au sein d’un univers où l’intimité est quotidiennement malmenée ? Telle est la question que pose Hanna Bervoets avec acuité, le temps d’un récit à la tension irrésistible.

Les Trésors perdus d'Amy Ashton, Eleanor Ray

Les Trésors perdus d'Amy Ashton
Le monde d’Amy Ashton s’est écroulé il y a onze ans, quand son fiancé et sa meilleure amie ont disparu. La jeune femme s’est alors isolée dans sa maison et a commencé une collection surprenante. Au début, juste quelques souvenirs des temps heureux : une branche de chèvrefeuille pour se rappeler le garçon qu’elle aimait, un oiseau de porcelaine ébréché, un vieux pot en terre cuite… Des choses que d’autres jetteraient, mais qui, pour Amy, représentent la vie qu’elle aurait pu avoir. Aujourd’hui, sa maison déborde d’objets et il n’y aura bientôt plus de place pour elle…
Mais lorsqu’une famille emménage à côté de chez elle, une découverte inopinée fait ressurgir d’anciennes blessures. Si Amy trouve le courage d’affronter son passé, l’avenir qu’elle pensait avoir perdu pourrait-il redevenir possible ?
Un premier roman délicat et intrigant qui montre qu’aussi désespérées que les choses puissent paraître, la beauté peut se trouver dans les endroits les plus inattendus.

Le Premier Jour du printemps, Nancy Tucker

Le Premier Jour du printemps
Peut-on pardonner l’impardonnable ?
Chrissie est une enfant solitaire qui grandit dans une banlieue anglaise sordide. Délaissée par un père absent et une mère démissionnaire qui fait tout pour ne plus avoir à s’occuper d’elle, son quotidien est violent et misérable. La seule chose qui donne à Chrissie l’impression d’être vivante, c’est son secret. Et rien que d’y penser, elle en a des papillons dans le ventre.
Le premier jour du printemps, elle a tué un petit garçon.
Quinze ans plus tard, Chrissie s’appelle Julia. Elle cache sa véritable identité et tente d’être une bonne mère pour Molly, sa fille de cinq ans, malgré ses nombreuses inquiétudes. Va-t-elle pouvoir subvenir aux besoins de sa fille ? Réussir à lui donner ce qu’elle n’a jamais reçu ? Quand, un soir, elle commence à recevoir de mystérieux appels, elle craint que son passé ne refasse surface. Et que sa plus grande peur, celle de se voir retirer Molly, ne soit sur le point de se réaliser.

Le Chat qui voulait sauver les livres, Sosuke Natsukawa

Le Chat qui voulait sauver les livres
Rintarô Natsuki, lycéen flegmatique, est sur le point de fermer la librairie héritée de son grand-père quand il reçoit une visite inattendue. Au milieu des livres, il découvre un gros chat brun tigré, un chat qui parle ! Et ce félin exprime une requête plutôt inhabituelle : il demande - ou plutôt exige - l’aide de l’adolescent pour aller sauver des livres.
Le monde serait en effet peuplé de livres solitaires, non lus et mal aimés que le chat et Rintarô se doivent de libérer de leurs propriétaires négligents.
Le duo atypique se lance alors dans une quête périlleuse au coeur de labyrinthes extraordinaires…

« Des chats, des livres, des amours de jeunesse et de l'aventure : de l'herbe à chat pour des lecteurs très variés ! » Kirkus Reviews

La Brillante destinée d'Elizabeth Zott, Marie Reppelin

La Brillante destinée d'Elizabeth Zott
Elizabeth Zott n’est pas une femme ordinaire. Elle serait d’ailleurs la première à faire remarquer qu’il n’en existe pas. Nous sommes au début des années 1960 et, à l’Institut de recherche Hastings où elle est chimiste, les hommes ont une vision très peu scientifique de l’égalité. Seul fait exception le solitaire et brillant Calvin Evans, favori pour le prix Nobel, qui tombe amoureux de l’esprit rationnel d’Elizabeth et de sa beauté. Le résultat d’une véritable alchimie.
Comme la science, la vie prend parfois des détours : Elizabeth abandonne la chimie pour devenir la vedette de l’émission de cuisine la plus populaire d’Amérique avec ses techniques inhabituelles qui se révèlent révolutionnaires. Mais, alors que son influence grandit, elle ne fait pas que des heureux. Il s’avère qu’elle n’apprend pas uniquement aux femmes à faire la cuisine, elle les met aussi au défi de changer le statu quo. Perspicace, juste, drôle, imprévisible, ce roman offre une galerie de portraits éblouissants et se montre aussi original et éclatant que son inoubliable personnage principal.

Extrait :
« Je n’ai jamais prétendu être un homme, Frask ! cria Elizabeth en épongeant sa blouse de laboratoire avec une serviette en papier.
— Et je ne suis pas un mouton !
— Je suis une chimiste. Pas une femme chimiste. Une chimiste. Une sacrément bonne chimiste !
— Eh bien moi, je suis experte en formation du personnel ! Presque psychologue, cria Frask.
— Presque psychologue ?
— Fermez-la.
— Non, je suis sérieuse, insista Zott. Presque ?
— Je n’ai pas eu la possibilité de finir, d’accord ? Et vous ? Pourquoi n’êtes-vous pas docteur, Zott ? » répliqua Frask.
Elizabeth se raidit et, sans le vouloir, révéla un fait intime qu’elle n’avait jamais raconté à personne d’autre qu’un officier de police. « Parce que j’ai été violée par mon directeur de thèse, puis virée du programme de doctorat, cria-t-elle. Et vous ? »
Frask la regarda, sous le choc. « Pareil », dit-elle, vaincue par une grande lassitude.

La délicieuse imposture du chant des sirènes, Charlotte Leman

La délicieuse imposture du chant des sirènes
Jeune trentenaire, Claire se laisse un peu trop bercer par les illusions. Un samedi matin, dans les rayons d’une librairie, elle choisit un roman à la hâte : 422 pages qui vont chahuter son quotidien, au point de questionner son couple.
Emportée par sa lecture, Claire décide de marcher dans les pas de son héroïne et de prendre le large. Loin de ses repères, elle part à la découverte des sentiers côtiers, espérant se retrouver elle-même.
Mais que faire lorsque le destin met sur sa route un marin pêcheur qui pourrait bien la faire chavirer ? Se laisser porter par le courant ou résister ?
Et s’il était temps d’arrêter de rêver sa vie pour commencer à la vivre ?

La Réfugiée, Viviane Moore

La Réfugiée
« C’est toi qui as suggéré que j’écrive ça. Toi, l’écrivain, tu n’as pas pu. Tu as essayé d’écrire l’histoire du réfugié. Plusieurs fois, à de nombreuses reprises. Tu as échoué. Et échoué encore. Peut-être échoué mieux. Il n’empêche, tu n’as pas pu. Plus de deux ans après que nous nous sommes rencontrés à Lesbos, tu essayais encore. Tu t’y es attaqué par un versant, puis par un autre, en vain. Tu étais trop impliqué, incapable de te dépêtrer toi-même de l’histoire. Tu as dit que tu n’arrivais pas à trouver la bonne distance. Tu n’étais pas capable de trouver les mots justes, même après nombre de séances sur le canapé de ton psychiatre.
« […] Et quoi que tu fasses, as-tu dit, ne l’intitule pas Lesbienne libanaise à Lesbos, je t’en supplie. »

Une plongée bouleversante au cœur d’un drame humanitaire où se croisent les destins singuliers d’esprits rebelles qui ont en commun l’exil, la perte et l’espoir.

Au centre vide de tout horizon figure dans la liste du Pen Faulkner Award, le plus prestigieux des prix littéraires américains 

Paris-Briançon, Philippe Besson

Paris-Briançon
Rien ne relie les passagers montés à bord du train de nuit n5789. À la faveur d’un huis clos imposé, tandis qu’ils sillonnent des territoires endormis, ils sont une dizaine à nouer des liens, laissant l’intimité et la confiance naître, les mots s’échanger, et les secrets aussi. Derrière les apparences se révèlent des êtres vulnérables, victimes de maux ordinaires ou de la violence de l’époque, des voyageurs tentant d’échapper à leur solitude, leur routine ou leurs mensonges. Ils l’ignorent encore, mais à l’aube, certains auront trouvé la mort.
Ce roman au suspense redoutable nous rappelle que nul ne maîtrise son destin. Par la délicatesse et la justesse de ses observations, Paris-Briançon célèbre le miracle des rencontres fortuites, et la grâce des instants suspendus, où toutes les vérités peuvent enfin se dire.
 

Rien ne nous séparera, Thierry Cohen

Rien ne nous séparera
Maroc, 1964. Sarah et Jacob sont de pauvres paysans. Si pauvres que Jacob, contre l’avis de son épouse, accepte de confier provisoirement leur fille et leur fils à une institution de bienfaisance. Une décision qu’il regrettera toute sa vie car, quelques mois plus tard, l’institut leur annonce que les petits sont décédés.

Douze ans après le drame, une rencontre réveille le père endeuillé et le conduit à douter de la mort de ses enfants. Commence une longue quête, faite d’espoir et d’épreuves, qui le mènera peut-être à ceux que la vie lui a arrachés.

Un roman d’une humanité bouleversante, inspiré de faits réels, où l’ombre et la lumière se côtoient pour illustrer la tragédie qu’on appelle communément la vie.

Gabrielle ou les infortunes de la vertu, Catherine Delors

Gabrielle ou les infortunes de la vertu
Placée sous l’autorité de son frère, le marquis d’Espeils, Gabrielle a quinze ans lorsqu’elle croise le grand amour, un roturier du nom de Pierre-André Coffinhal. Mais les convenances interdisent leur union. Gabrielle est promise à un riche cousin, qui s’avère d’une rare brutalité. Deux ans plus tard, la mort de l’odieux mari contraint Gabrielle à quitter son Auvergne natale pour rejoindre Paris. Elle y découvre l’impitoyable vie de cour sous Louis XVI et se résout à accepter la protection d’un libertin, le comte de Villers. Mais la Révolution est en marche et, au coeur de la tempête, Gabrielle retrouve Pierre-André, juge au Tribunal révolutionnaire. En cette période où le vent tourne aussi vite que tombent les têtes, les amants réunis pourront-ils enfin construire ce bonheur qu’on leur a volé ?
Fresque flamboyante, Gabrielle ou les infortunes de la vertu est le roman d’apprentissage d’une jeune aristocrate déterminée à défendre sa dignité bafouée par les hommes. Son combat pour l’indépendance rencontre celui du peuple renversant privilèges et oppression. Entre Bridgerton et Justine ou les malheurs de la vertu, cette peinture des moeurs du XVIIIe siècle se révèle délicieusement assassine.

La déraison, Agnès Martin-Lugand

La déraison
Une femme aux portes de la mort.

Un homme incapable d’en finir avec la vie.

Leurs deux voix s’élèvent tour à tour pour nous confier leur histoire, leurs maux, leurs démons, et plus que tout l’amour fou. Un amour qui inspire, réunit et sauve autant qu’il a pu détruire et séparer.

Les Valseuses, Bertrand Blier

Les Valseuses
Les Valseuses raconte le périple de deux copains, deux petits délinquants, Jean-Claude et Pierrot, sur la route, à travers la France. Objectif principal: échapper à la prison. Objectifs secondaires : conduire des voitures et rencontrer des filles. Ils entraînent Marie-Ange, une shampouineuse, dans leur cavale.

Écrit avec une inventivité fougueuse, dans une langue qui doit autant à Céline qu'à la Série noire, Les Valseuses a pu choquer en 1972; ce roman exprimait surtout un goût absolu pour la liberté: Son succès a été éclipsé par celui, encore plus grand, du film qui en a été tiré. Cinquante ans après sa première parution, cette réédition vient rappeler quel écrivain est Bertrand Blier.

« C'est l'histoire de deux types qui courent. Ils fuient quelque chose, mais ils ne savent pas quoi. Ils se demandent aussi ce qui les attend. Ne comptez pas sur nous pour vous le révéler. Il y a du suspense dans Les Valseuses. [ ... ] L'ensemble pétarade. C'est un mélange de brutal et de raffiné. Le stylo claque des doigts. L'encre bouillonne. Une verve communicative éclaire ces pages. Blier alterne les dialogues à la mitraillette et de longues coulées de mélancolie, de brusques accès de poésie. [ ... ] Le français est sa cour de récréation. Il innove, renouvelle, ne cesse d'inventer. » 
Extrait de la préface d'Éric Neuhoff 

Toutes les histoires commencent par une petite faim, Magali Discours

Toutes les histoires commencent par une petite faim
Après des années passées loin de sa famille, Alice s’interroge : où sa vie la mène-t-elle ? Elle s’installe pour quelques jours chez Margaux, sa sœur, de douze ans son aînée, qui tient un petit restaurant dans la campagne bourguignonne.
Margaux est douée pour le bonheur. Elle sait s’entourer de bons compagnons de route. Son appétit de vivre l’aide à surmonter ses propres difficultés.
Grâce à elle, Alice découvre que les saveurs permettent d’accéder à l’invisible. De la bouche à l’imaginaire, par la magie des recettes cuisinées par Margaux, les ancêtres oubliés resurgissent. Ce séjour aidera-t-il Alice à donner un sens à sa vie et à s’imaginer un avenir ?

Le bal des cendres, Gilles Paris

Le bal des cendres
L’action se déroule au Strongyle, un hôtel de Stromboli où séjournent plusieurs couples et familles. Il y a aussi un enfant de 10 ans, Tom, qui ne se sépare jamais de ce mystérieux Gris qu’il est seul à voir avec son frère et sa sœur. Il y a enfin une adolescente, Giulia, grandie trop vite après la mort de sa mère.
Tous vont apprendre à se connaitre, à s’apprécier, à s’aimer même pour certains, jusqu’à l’éruption du volcan qui décidera du sort de chacun dans ce roman choral. Le propriétaire de l’hôtel, Guillaume de la Salle, est français. Il s’est associé à Matheo, avec lequel il a vécu un passé sombre quand ils appartenaient à la Direction du Renseignement militaire. D’autres clients s’installent cet été-là. Anton et Sevda, un couple charismatique. Lui est chirurgien et travaille sur les zones de conflits. Elle est une ancienne infirmière qui a élevé leurs trois filles et veille jalousement sur leur couple. Il y a Lior, un océanologue de 25 ans, qui a vécu adolescent sur l’île, en sauvant sa mère d’une mort certaine. Ethel et Sebastiàn, frère et sœur, arrivent d’Uruguay après une enfance douloureuse. Elena, la comtesse italienne, privée de l’usage de ses jambes, se remémore ses souvenirs sur l’île dans l’ombre d’un mari disparu trop tôt. Abigale, une ravissante Américaine, attend son amant Eytan, marié à une autre femme. Gaetano, le guide, ami du père de Giulia, élevé pratiquement avec sa fille dont il est épris. Et Marco qui loue volontiers sa barque pour faire le tour de l’île.
Le volcan, toujours en activité, va se réveiller, tout comme la conscience éveillée des personnages et de leurs secrets. Cet été-là est celui de tous les dangers.

Le plus beau lundi de ma vie tomba un mardi, Camille Andrea

Le plus beau lundi de ma vie tomba un mardi
Noah D’Amico, dix ans, s’est donné comme objectif de devenir le premier enfant métis président des États-Unis. Quatre secondes et cinquante centièmes, voilà le temps dont il dispose pour convaincre chaque personne de son voisinage. Peu mais suffisant pour un certain Jacob Stern, vieil homme de soixante-quinze ans, impressionné par ce jeune orateur.

C’est ainsi que Noah entre dans la vie de Jacob, avec la force d’une tempête, l’abreuvant de jolis mots et de belles espérances. Une rencontre qui changera tout et de laquelle naîtra la plus improbable des amitiés. Mais les gens ne sont pas toujours ce que l’on croit. Chaque être humain a sa part d’ombre. Jacob ne le sait que trop bien, Noah, lui, le saura bientôt.

Lisez
Lisez

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Nos thrillers à découvrir en format poche !

    Lisez vous aide à mettre à jour votre liste de lecture, pour que vous n'ayez jamais à vous demander quoi lire après avoir fini un livre !

    Retrouvez quelques idées de thrillers à ajouter à cette dernière ! 

    Lire l'article