Lisez! icon: Search engine
Bénie soit Sixtine
Date de parution : 20/08/2020
Éditeurs :
Julliard

Bénie soit Sixtine

Date de parution : 20/08/2020

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et...

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être...

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Bénie soit Sixtine est avant tout l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

Prix des lecteurs de Cormontreuil
Prix A livre ou verre 2021, décerné par les lecteurs des librairies Point Central à Suresnes et Mémoire 7 à Clamart 

Prix des Lecteurs 2021 de la librairie Maison du livre à Rodez
Prix des lecteurs de la médiathèque Goncourt 2021

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260054597
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)
EAN : 9782260054597
Façonnage normé : EPUB3
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ils en parlent

« Un roman passionnant sur l’emprise. » 
Olivia de Lamberterie / Le Masque et La Plume - France Inter

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • paolinna 26/09/2022
    Voici encore un roman qui de prime abord me laissait dubitative. L'histoire me semblait intéressante, et en même temps le côté religieux me faisait peur car ce n'est vraiment pas mon sujet de prédilection. Si c'est également votre cas alors... ne vous arrêtez pas à ça ! Car ce fut finalement une très bonne surprise. Dans ce roman, on rencontre Sixtine, une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal, si ce n'est qu'elle a été élevée dans une secte catholique intégriste d'extrême-droite. Vous voyez le problème venir ? Toute sa vie, elle a été conditionnée à être une bonne femme, une bonne épouse, celle qui s'occupe de son mari, de ses enfants et qui ne pose pas de questions. Elle a été élevée dans l'ignorance, on l'a empêché de réfléchir, on lui a bâti un avenir tout tracé qu'elle n'a pas le droit de remettre en cause. Et pourtant, elle ne peut pas s'empêcher de remarquer que certains mots, certaines pratiques, ne sont pas corrects. Frapper une femme enceinte sous prétexte qu'elle est de gauche, se moquer des hommes qui s'occupent des enfants car trop « féminisant », est-ce vraiment nécessaire ? Cette naïveté, cette curiosité, c'est... Voici encore un roman qui de prime abord me laissait dubitative. L'histoire me semblait intéressante, et en même temps le côté religieux me faisait peur car ce n'est vraiment pas mon sujet de prédilection. Si c'est également votre cas alors... ne vous arrêtez pas à ça ! Car ce fut finalement une très bonne surprise. Dans ce roman, on rencontre Sixtine, une jeune femme tout ce qu'il y a de plus normal, si ce n'est qu'elle a été élevée dans une secte catholique intégriste d'extrême-droite. Vous voyez le problème venir ? Toute sa vie, elle a été conditionnée à être une bonne femme, une bonne épouse, celle qui s'occupe de son mari, de ses enfants et qui ne pose pas de questions. Elle a été élevée dans l'ignorance, on l'a empêché de réfléchir, on lui a bâti un avenir tout tracé qu'elle n'a pas le droit de remettre en cause. Et pourtant, elle ne peut pas s'empêcher de remarquer que certains mots, certaines pratiques, ne sont pas corrects. Frapper une femme enceinte sous prétexte qu'elle est de gauche, se moquer des hommes qui s'occupent des enfants car trop « féminisant », est-ce vraiment nécessaire ? Cette naïveté, cette curiosité, c'est ce qui va la sauver. Car après un terrible événement, Sixtine ne peut plus fermer les yeux. Elle sent qu'elle étouffe. Alors sans trop réfléchir, pour se sauver, pour sauver son fils, elle se sauve. Dès lors, on pourrait croire qu'ayant été conditionnée dans cette secte, Sixtine n'arriverait pas à s'en sortir et à s'adapter à un nouvel environnement. Mais comme elle n'a aucune connaissance de rien, elle s’accommode de tout. Elle teste ses limites, chercher sa vérité, sa liberté. Même si le contraste entre les deux parties du roman est un peu trop tranché, et qu'on tombe parfois dans la caricature, j'ai aimé suivre Sixtine dans son émancipation, sa renaissance après tant d'années passées sous l'emprise des « Frères de la Croix ». Et puis il y a une deuxième histoire en parallèle, celle de la grand-mère de Sixtine, qui a mené une vie bien loin de la secte religieuse, et qui fait échos aux désirs de sa petite-fille. C'est donc un premier roman très réussi, très prenant, qui donne à voir les débordements des sectes religieuses, mais aussi les petites bonheurs de la vie quotidienne et ordinaire qui suffisent parfois à rendre la vie plus douce.
    Lire la suite
    En lire moins
  • jrcetleslivres 05/09/2022
    J'ai eu du mal à me mettre dans le livre, mais au tiers, l'histoire m'a envoutée et je n'avais qu'une envie, c'était de savoir ce qui allait se passer ensuite. La fin est un peu rapide et j'aurai aimé quelques pages en plus. Il y aura peut-être un tome 2 C'est un livre rapide à lire que j'ai aimé
  • latina 28/08/2022
    Ca vous dirait de réciter des prières en famille tous les soirs, en vous agenouillant sur le tapis du salon ? Ca vous dirait d’abandonner vos études (je parle ici aux jeunes filles) pour vous consacrer uniquement à votre mari et à vos (futurs) enfants ? D’aller à des camps de vacances où le short est autorisé, mais pas plus haut que le genou ? D’avoir des rapports sexuels, dans le cadre du mariage bien évidemment, sans éprouver de plaisir, obligatoirement ? D’accoucher dans la douleur, obligatoirement ? D’allaiter, obligatoirement ? De laisser votre bébé pleurer la nuit, obligatoirement ? Ca fait longtemps que je me suis éloignée de la religion catholique, pour toutes sortes de raisons. Mais le comportement des adeptes de tout poil m’intéresse. Dans ce roman au titre très religieux, il ne s’agit pas de la religion catholique « habituelle », mais de la partie la plus extrême – à droite - , qui ne reconnait même pas le pape, car celui-ci est trop « laxiste » … Sixtine fait partie d’une famille extrêmement religieuse, du moins c’est sa mère qui oblige tout le monde à être comme cela ; elle épouse un homme encore plus extrême, à la... Ca vous dirait de réciter des prières en famille tous les soirs, en vous agenouillant sur le tapis du salon ? Ca vous dirait d’abandonner vos études (je parle ici aux jeunes filles) pour vous consacrer uniquement à votre mari et à vos (futurs) enfants ? D’aller à des camps de vacances où le short est autorisé, mais pas plus haut que le genou ? D’avoir des rapports sexuels, dans le cadre du mariage bien évidemment, sans éprouver de plaisir, obligatoirement ? D’accoucher dans la douleur, obligatoirement ? D’allaiter, obligatoirement ? De laisser votre bébé pleurer la nuit, obligatoirement ? Ca fait longtemps que je me suis éloignée de la religion catholique, pour toutes sortes de raisons. Mais le comportement des adeptes de tout poil m’intéresse. Dans ce roman au titre très religieux, il ne s’agit pas de la religion catholique « habituelle », mais de la partie la plus extrême – à droite - , qui ne reconnait même pas le pape, car celui-ci est trop « laxiste » … Sixtine fait partie d’une famille extrêmement religieuse, du moins c’est sa mère qui oblige tout le monde à être comme cela ; elle épouse un homme encore plus extrême, à la famille psycho-rigide. Horreur ! Dans la première partie de ce roman, nous assistons à la vie quotidienne de cette jeune femme, qui sera enceinte très vite, et dont le mari, quasi tous les soirs, se rend à des réunions pour tabasser l’autre bord : musulmans, homosexuels, gauchistes, punks etc. Si l’auteure ne développe pas trop la psychologie de ses personnages, il faut quand même reconnaitre que ce qu’elle détaille est édifiant et révoltant ! Après quelques mois de caricature de vie ultra rigide, madame s’émancipe. Et la deuxième partie du roman commence, qui m’intéresse beaucoup moins, et je m’ennuie. N’empêche, dire qu’il y a encore des gens qui vivent dans ces espèces de sectes ! L’auteure a connu cela, elle en est revenue pour nous livrer cette histoire accablante.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Danseaveclesloup 24/08/2022
    Un livre offert par ma grand mère c est parti Je vous préviens , la critique de ce livre va être des plus compliqué pour moi . Ce livre représente parfaitement pour moi comment un livre peut être détester par certains et adorer par d autres , en effet pour certains romans je pouvais insister sur un défaut d écriture de l auteur ou une incompréhension mais sur celui la seul mon ressenti compte car je n ai pas trouver de point négatif technique . Pour ma part j ai beaucoup aimé ce livre qui ce base en premier plan sur un point de vue peut utiliser par les écrivains ou alors juste pour le critiquer . Alors que celui ci arrive à le défendre admirablement en utilisant avec brio une héroïne haute en couleurs tout en réussissant à pointer du doigt des défauts évidents du mode de vie de Sixtine . Puis en la propulsant dans un autre mode de vie l autrice nous permet d avoir une vue d ensemble de la société objectif et pragmatique . Le seul point négatif que j aurais a souligné serait que l effet de boucle qui passe de Érika à sixtine... Un livre offert par ma grand mère c est parti Je vous préviens , la critique de ce livre va être des plus compliqué pour moi . Ce livre représente parfaitement pour moi comment un livre peut être détester par certains et adorer par d autres , en effet pour certains romans je pouvais insister sur un défaut d écriture de l auteur ou une incompréhension mais sur celui la seul mon ressenti compte car je n ai pas trouver de point négatif technique . Pour ma part j ai beaucoup aimé ce livre qui ce base en premier plan sur un point de vue peut utiliser par les écrivains ou alors juste pour le critiquer . Alors que celui ci arrive à le défendre admirablement en utilisant avec brio une héroïne haute en couleurs tout en réussissant à pointer du doigt des défauts évidents du mode de vie de Sixtine . Puis en la propulsant dans un autre mode de vie l autrice nous permet d avoir une vue d ensemble de la société objectif et pragmatique . Le seul point négatif que j aurais a souligné serait que l effet de boucle qui passe de Érika à sixtine est légèrement tiré par les cheveux et peu intéressant . Néanmoins il reste un bon livre que j ai apprécier. Je le recommande
    Lire la suite
    En lire moins
  • Nienna25 19/08/2022
    Bénie soit Sixtine premier roman de Maylis Adhémar est avant tout le parcours d'émancipation d'une femme qui va trouver son propre chemin de vie. L'histoire débute au cœur du milieu intégriste catholique avec Sixtine, jeune femme ballotée entre sa foi et ses émotions non conformes aux attendus de son milieu. Un événement dramatique et la protection de son bébé la jetteront sur une nouvelle voie dans sa foi et dans sa vie personnelle. Une voie plus douce, plus à l'écoute de ses besoins. Une belle découverte.
Abonnez-vous à la Newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !