Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221132418
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Code zéro

Jean ROSENTHAL (Traducteur)
Collection : Best-sellers
Date de parution : 20/12/2012

Gare de Washington, le 29 janvier 1958, cinq heures du matin. Affolé, Luke se réveille, habillé comme un clochard… Que fait-il là ? Il ne se souvient plus de rien. Bientôt, il se rend compte que deux hommes le filent. Pourquoi ? Luke est persuadé que son amnésie n’a rien...

Gare de Washington, le 29 janvier 1958, cinq heures du matin. Affolé, Luke se réveille, habillé comme un clochard… Que fait-il là ? Il ne se souvient plus de rien. Bientôt, il se rend compte que deux hommes le filent. Pourquoi ? Luke est persuadé que son amnésie n’a rien d’accidentel. Mais ses poursuivants sont prêts à tout pour l’empêcher de reconstituer son passé…
Traqué, désemparé, il découvre qu’il travaillait sur la base de Cap Canaveral, au lancement d’Explorer I. Le décollage de la fusée américaine est prévu pour le lendemain soir…
Il a quarante-huit heures pour retrouver son identité, empêcher le sabotage d’Explorer I et sauver sa peau…
En pleine guerre froide, le lancement de la fusée a été mystérieusement ajourné. Ken Follett a imaginé le déroulement de ces événements qui furent classés top secret par les autorités américaines.
Heure après heure, minute après minute, un compte à rebours d’une efficacité redoutable.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221132418
Façonnage normé : EPUB2
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Leliseur81 Posté le 13 Mai 2021
    C'était mon premier livre de Follett..je l'ai choisi par hasard parmi d'autres..A vrai dire le début était un peu difficile..j'ai failli abandonner la lecture plusieurs fois, mais après, tout a changé petit à petit, suspense total! Jusqu'aux dernières pages..on est plongé dans les États Unis des années 50..…
  • Grumbl Posté le 15 Janvier 2021
    Code Zéro est un mélange de sensations. On se fait happer sans problèmes par l'ambiance, par l'Histoire - oui, oui, celle avec un grand "h", celle de l'épopée spatiale, celle des années 50, celle plus secrète de la lutte entre les deux blocs à l'ère de Spoutnik. A une époque où fleurissent les séries sur la conquête de l'espace, de l'uchronique "For All Mankind" à la plus sérieuse "The Right Stuff", (re)plonger dans ce bouquin est une sensation absolument merveilleuse, encore plus lorsque l'on affectionne cette époque. Seulement ... c'est triste. Triste ? J'ai pas de meilleur adjectif, sûrement parce qu'il est tard et que mon amour pour le whisky tourbé complique les choses, mais aussi parce qu'il y a une impression de gâchis qui se dégage de ça. Comme si les ressorts scénaristiques employés étaient trop gros, trop visibles, trop ... série télé. Ce livre, tout aussi bien écrit qu'il puisse être, tient plus du scénario télé, de l'œuvre visuelle, que du bouquin. Merde, c'est bien écrit, ça fourmille de détails scientifiques, d'anecdotes, les personnages vivent et on le sent, mais il manque quelque chose de difficilement descriptible pour passer de "c'est un bouquin qui fait passer un bon moment"... Code Zéro est un mélange de sensations. On se fait happer sans problèmes par l'ambiance, par l'Histoire - oui, oui, celle avec un grand "h", celle de l'épopée spatiale, celle des années 50, celle plus secrète de la lutte entre les deux blocs à l'ère de Spoutnik. A une époque où fleurissent les séries sur la conquête de l'espace, de l'uchronique "For All Mankind" à la plus sérieuse "The Right Stuff", (re)plonger dans ce bouquin est une sensation absolument merveilleuse, encore plus lorsque l'on affectionne cette époque. Seulement ... c'est triste. Triste ? J'ai pas de meilleur adjectif, sûrement parce qu'il est tard et que mon amour pour le whisky tourbé complique les choses, mais aussi parce qu'il y a une impression de gâchis qui se dégage de ça. Comme si les ressorts scénaristiques employés étaient trop gros, trop visibles, trop ... série télé. Ce livre, tout aussi bien écrit qu'il puisse être, tient plus du scénario télé, de l'œuvre visuelle, que du bouquin. Merde, c'est bien écrit, ça fourmille de détails scientifiques, d'anecdotes, les personnages vivent et on le sent, mais il manque quelque chose de difficilement descriptible pour passer de "c'est un bouquin qui fait passer un bon moment" à "woh, c'était un putain de bon roman".
    Lire la suite
    En lire moins
  • fmatcam Posté le 21 Juillet 2020
    J'ai retrouvé avec plaisir la plume de Ken Follett... Dans ce roman d'espionnage où le suspens est bien dosé, on adhère facilement et on ne le lâche plus. On est entrainé avec Luke et sa recherche de vérité. Sa course pour retrouver la mémoire est haletante avec en arrière plan la mise à feu de la fusée Jupiter C américaine et la guerre froide.
  • Srhbb8 Posté le 26 Juin 2020
    Je ne suis pas une grande adepte des romans d'espionnage, j'avoue l'avoir acheté pour l'auteur sans me poser la question du contenu. Le démarrage me plaît : un homme se réveille dans les toilettes d'une gare habillé en SDF, il a oublié jusqu'à son nom. L'enquête qu'il va mener pour retrouver son identité passe bien également. D'autant qu'elle est présentée en alternance avec des souvenirs de ses années étudiantes. C'est au moment de la résolution que ça coince pour moi : [masquer] la guerre froide et les agents doubles, j'ai toujours un peu de réticence.[/masquer] Pas de baillement, ni d'ennui, c'est le principal mais je n'en garderai pas le souvenir très longtemps. Merci
  • UneMamanLoutre Posté le 10 Juin 2020
    J'ai découvert ce livre avant de me lancer dans le classique qu'est Les piliers de la Terre et j'ai vraiment immédiatement accroché à ce livre. L'intrigue est prenante et difficile à anticiper. La lecture est rapide et sans effort.
Plongez dans l'univers de Ken Follett
Interviews de l'auteur, dates de signatures, jeux concours… Ne manquez aucune actualité de Ken Follett !