Lisez! icon: Search engine
Héloïse d'Ormesson
EAN : 9782350873640
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 101
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

L. était si jolie

Date de parution : 04/05/2016
L’inconnue du vol 459
 
Après avoir rêvé d'une carrière de comédien, Dan Bellanger est aujourd'hui agent immobilier à Trois-Rivières, en périphérie de Montréal. Il mène une existence paisible avec sa femme Zoé, dont il est follement amoureux, et leur fils. Contre toute attente, sa vie bascule lorsqu'à plus de 6 000 km de là,... Après avoir rêvé d'une carrière de comédien, Dan Bellanger est aujourd'hui agent immobilier à Trois-Rivières, en périphérie de Montréal. Il mène une existence paisible avec sa femme Zoé, dont il est follement amoureux, et leur fils. Contre toute attente, sa vie bascule lorsqu'à plus de 6 000 km de là, en banlieue parisienne, un octogénaire provoque accidentellement l'explosion de son pavillon, révélant des ossements humains emmurés des années auparavant. Quelques jours plus tard, Dan reçoit un message via Facebook d'une certaine Liette. Tout un pan de sa vie resurgit et avec lui un douloureux secret trop longtemps gardé. Il aura vingt-quatre heures pour échapper à son passé.
 
Explorant le thème de la culpabilité, L. était si jolie est un suspense implacable, mêlant habilement vengeances et coïncidences, qui tiendra le lecteur en haleine jusqu’à la dernière page.
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350873640
Façonnage normé : EPUB2
Nombre de pages : 101
DRM : Watermark (Tatouage numérique)

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • collectifpolar Posté le 18 Octobre 2019
    Daniel Béland, agent immobilier au Canada, se prépare à célébrer la Saint-Jean en famille lorsqu’il reçoit d’une femme disparue vingt ans plus tôt une demande d’amitié sur Facebook. Lorsqu’un octogénaire provoque accidentellement l’explosion de son pavillon en banlieue parisienne et que …Quand, au fil de la journée, il apprend que des ossements humains emmurés des années auparavant et une broche en forme d’avion ont été retrouvés dans les fondations du garage de celui-ci, le père de famille comprend le piège qui se referme sur lui. En ce 24 juin caniculaire, il a compris qu’il va être rattraper par son passé qu’il s’était trop facilement pardonné, oubliant que certaines femmes ne pardonnent jamais. Dan Bellangeren est conscient il n’a plus que 24 heures pour échapper à celui-ci Voilà un court roman ou une novella qui m’a totalement désarçonnée tellement j’ai trouvé ce texte loin de mes lectures habituelles. Et pourtant dés les premières pages j’ai été tenue en haleine. Ce troisième livre de Pierre Slalowski est surprenant. Il nous offre une histoire haletante donc mais aussi touchante et intrigante à la fois. Grave, mais non dénué d’humour, ce suspense sur fond de hasards dévoile la faiblesse de l’être quand il se perd dans les méandres de... Daniel Béland, agent immobilier au Canada, se prépare à célébrer la Saint-Jean en famille lorsqu’il reçoit d’une femme disparue vingt ans plus tôt une demande d’amitié sur Facebook. Lorsqu’un octogénaire provoque accidentellement l’explosion de son pavillon en banlieue parisienne et que …Quand, au fil de la journée, il apprend que des ossements humains emmurés des années auparavant et une broche en forme d’avion ont été retrouvés dans les fondations du garage de celui-ci, le père de famille comprend le piège qui se referme sur lui. En ce 24 juin caniculaire, il a compris qu’il va être rattraper par son passé qu’il s’était trop facilement pardonné, oubliant que certaines femmes ne pardonnent jamais. Dan Bellangeren est conscient il n’a plus que 24 heures pour échapper à celui-ci Voilà un court roman ou une novella qui m’a totalement désarçonnée tellement j’ai trouvé ce texte loin de mes lectures habituelles. Et pourtant dés les premières pages j’ai été tenue en haleine. Ce troisième livre de Pierre Slalowski est surprenant. Il nous offre une histoire haletante donc mais aussi touchante et intrigante à la fois. Grave, mais non dénué d’humour, ce suspense sur fond de hasards dévoile la faiblesse de l’être quand il se perd dans les méandres de la culpabilité. L’auteur explore avec facétie le thème de la culpabilité, mêlant avec habileté vengeances, coïncidences et suspense. et faisant s’entrecroiser intrigue avec introspection. Évaluez ceci :
    Lire la suite
    En lire moins
  • carobookine Posté le 10 Juin 2016
    Daniel Béland incarne le gendre idéal : un homme avec un bon travail, amoureux de sa femme et père attentionné. Mais alors pourquoi se met-il à trembler lorsqu’une certaine Liette souhaite renouer le contact vingt ans après ? Il m’est toujours difficile de lire un roman court car j’ai peur d’avoir terminé le livre avant même d’être entrée dans l’histoire. Je crois que j’ai un peu le syndrome du «pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué»… Mais voilà, je dois reconnaître qu’en 138 pages L. était si jolie est rondement mené. En un rien de temps on est dans l’intrigue (à caractère policier), différentes histoires se déroulent à différents moments. J’ai été littéralement happée par la plume de Pierre Szalowski que je ne connaissais pas et qui a réussi à m’étonner. Avec des phrases incisives, un trait d’humour et d’autodérision, j’ai dévoré son roman en moins de deux heures. Ce qui me dérange un peu c’est la couverture qui, je trouve, ne colle pas bien au roman mais elle est haute en couleurs alors elle m’interpelle. Ensuite, le titre me fait penser à la chanson française «Elle était si jolie» interprétée par Alain Barrière pour représenter la France au Concours de... Daniel Béland incarne le gendre idéal : un homme avec un bon travail, amoureux de sa femme et père attentionné. Mais alors pourquoi se met-il à trembler lorsqu’une certaine Liette souhaite renouer le contact vingt ans après ? Il m’est toujours difficile de lire un roman court car j’ai peur d’avoir terminé le livre avant même d’être entrée dans l’histoire. Je crois que j’ai un peu le syndrome du «pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué»… Mais voilà, je dois reconnaître qu’en 138 pages L. était si jolie est rondement mené. En un rien de temps on est dans l’intrigue (à caractère policier), différentes histoires se déroulent à différents moments. J’ai été littéralement happée par la plume de Pierre Szalowski que je ne connaissais pas et qui a réussi à m’étonner. Avec des phrases incisives, un trait d’humour et d’autodérision, j’ai dévoré son roman en moins de deux heures. Ce qui me dérange un peu c’est la couverture qui, je trouve, ne colle pas bien au roman mais elle est haute en couleurs alors elle m’interpelle. Ensuite, le titre me fait penser à la chanson française «Elle était si jolie» interprétée par Alain Barrière pour représenter la France au Concours de l’Eurovision à Londres en 1963. Une chanson comme une sorte de ballade qui raconte l’histoire d’une femme si jolie qu’un homme a laissé filer. C’est un peu l’histoire de Dan qui, comme un chat, a déjà eu plusieurs vies et cache de nombreux secrets. Quand tout va bien, il profite du bonheur à porter de mains, mais quand il faut faire face à un imprévu resurgi du passé, rien ne va plus. Ce que nous avons vécu est en nous à jamais et chacun de nous doit un jour faire face à son destin. Alors, entre le Canada et la France, Pierre Szalowski nous entraine dans les méandres de la culpabilité d’un homme. Avec un suspens insoutenable, vous tournerez les pages aussi vite que possible jusqu’au dénouement final.
    Lire la suite
    En lire moins
  • ju-s-tine Posté le 1 Juin 2016
    Facebook. Le réseau social qui va faire ressurgir le passé que Daniel Béland, agent immobilier et père de famille respectable, pensait avoir enterré. Si Daniel a déménagé, changé de boulot et refait sa vie, d’autres veulent connaître la vérité, toute la vérité. A la lecture du prologue, je me suis demandé quelle allait bien être l’histoire, le secret. Le prologue ne semble avoir aucun lien avec la quatrième de couverture. Alors j’ai fait des hypothèses sur un éventuel scénario, et j’ai continué ma lecture. On plante le décor, le Canada, un mari, sa femme, leur fils de quatre ans. Bref, une famille comme les autres. Et puis, on fait un premier flash back, trois mois plus tôt, en France à Paris. Et là, on commence à entrer vraiment dans le vif du sujet. Les premiers « éléments perturbateurs » sont exposés. Ensuite au Canada, puis second flash back, cette fois-ci au Canada, mais en 1992. L’histoire est réellement lancée. Le premier scénario imaginé n’est plus plausible, j’en reconstruis un autre avec les nouveaux éléments. Et puis les alternances continuent et je dois revoir ma copie plusieurs fois. Jusqu’à découvrir la vérité… loin de ce que je m’étais imaginé ! C’est donc une histoire très... Facebook. Le réseau social qui va faire ressurgir le passé que Daniel Béland, agent immobilier et père de famille respectable, pensait avoir enterré. Si Daniel a déménagé, changé de boulot et refait sa vie, d’autres veulent connaître la vérité, toute la vérité. A la lecture du prologue, je me suis demandé quelle allait bien être l’histoire, le secret. Le prologue ne semble avoir aucun lien avec la quatrième de couverture. Alors j’ai fait des hypothèses sur un éventuel scénario, et j’ai continué ma lecture. On plante le décor, le Canada, un mari, sa femme, leur fils de quatre ans. Bref, une famille comme les autres. Et puis, on fait un premier flash back, trois mois plus tôt, en France à Paris. Et là, on commence à entrer vraiment dans le vif du sujet. Les premiers « éléments perturbateurs » sont exposés. Ensuite au Canada, puis second flash back, cette fois-ci au Canada, mais en 1992. L’histoire est réellement lancée. Le premier scénario imaginé n’est plus plausible, j’en reconstruis un autre avec les nouveaux éléments. Et puis les alternances continuent et je dois revoir ma copie plusieurs fois. Jusqu’à découvrir la vérité… loin de ce que je m’étais imaginé ! C’est donc une histoire très surprenante que je découvre ici, en même temps que son auteur. Le fait de faire des alternances entre passé et présent n’est pas dérangeant du tout, étant donné que les passages sont bien délimités et annoncés par la date des événements qui vont être racontés et le lieu, ce qui permet de nous situer avant chaque changement. La lecture est très fluide, dû à une écriture simple, sans mots compliqués, ni de grandes phrases à rallonge. J’ai lu le livre d’une traite, je ne l’ai pas reposé avant de l’avoir terminé (il n’est pas très gros non plus, 144 pages), mais l’histoire est prenante, et l’on veut connaître la vérité. Surtout que l’on est sans cesse relancé, de nouveaux éléments arrivent, et ce que l’on pensait être n’est plus. Et même quand les derniers éléments arrivent, on se dit que pourquoi pas, une dernière surprise de l’auteur, un dernier renversement de situation. Alors, on continue à lire, jusqu’au point final, jusqu’à ce qu’on soit sûr qu’il ne se passera plus rien, que c’est bien fini. J’ai beaucoup aimé la fin de l’histoire, le dernier dialogue, une question, une réponse. La réponse nous laisse dans le vague, tout autant que la question qui la précède. Le genre de fin qui laisse libre cours à l’imagination du lecteur. En résumé, c’est un livre assez court, mais qui tient son lecteur dans le suspens jusqu’à la fin, en réussissant à le surprendre tout au long de sa lecteur. Une belle découverte !
    Lire la suite
    En lire moins
  • nathlectrice Posté le 26 Mai 2016
    « Dis-moi, Richard, pourquoi m’as-tu fait ça ? » Une phrase, un message privé reçu sur Facebook, et.. une vie qui vole en éclats. Une journée pour faire face ou fuir... Dan Bellanger , époux et père de famille modèle, agent immobilier dans la périphérie de Montréal, reçoit un jour ce message, réminiscence d’un passé qu’il pensait bel et bien enterré. Enterré, c’est le cas de le dire… A six mille kilomètres de là, en banlieue parisienne, des ossements sont retrouvés dans le jardin d’un retraité lambda. Quel lien entre Richard, Dan, ce retraité, les ossements retrouvés, une mystérieuse broche et une non moins mystérieuse Liette ? C’est là le cœur de ce roman habilement mené, qui tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page. Abordant subtilement les thèmes de la lâcheté, de la culpabilité, du poids du passé, mais aussi du Destin (des destins), l’auteur tisse page après page, une toile d’araignée autour des personnages qui se croisent sans forcément le savoir. De Montréal à Paris, à plus de vingt ans d’écart, Pierre Szalowski nous fait faire un grand écart, mêlant suspense, coups de théâtre, et cette petite touche d’humour noir, le tout dans un subtil cocktail... « Dis-moi, Richard, pourquoi m’as-tu fait ça ? » Une phrase, un message privé reçu sur Facebook, et.. une vie qui vole en éclats. Une journée pour faire face ou fuir... Dan Bellanger , époux et père de famille modèle, agent immobilier dans la périphérie de Montréal, reçoit un jour ce message, réminiscence d’un passé qu’il pensait bel et bien enterré. Enterré, c’est le cas de le dire… A six mille kilomètres de là, en banlieue parisienne, des ossements sont retrouvés dans le jardin d’un retraité lambda. Quel lien entre Richard, Dan, ce retraité, les ossements retrouvés, une mystérieuse broche et une non moins mystérieuse Liette ? C’est là le cœur de ce roman habilement mené, qui tient le lecteur en haleine de la première à la dernière page. Abordant subtilement les thèmes de la lâcheté, de la culpabilité, du poids du passé, mais aussi du Destin (des destins), l’auteur tisse page après page, une toile d’araignée autour des personnages qui se croisent sans forcément le savoir. De Montréal à Paris, à plus de vingt ans d’écart, Pierre Szalowski nous fait faire un grand écart, mêlant suspense, coups de théâtre, et cette petite touche d’humour noir, le tout dans un subtil cocktail addictif, véritable compagnon incontournable pour l'été à venir.. Une très belle découverte, un coup de cœur de cent quarante-quatre pages révélé grâce aux Editions Héloïse d’Ormesson, spécialiste en pépites et diamants taillés à la plume d’auteurs talentueux.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez! La newsletter qui vous inspire !
Il ne s'agit pas d'une newsletter classique. Il s'agit d'une promesse. La promesse de prendre, reprendre ou cultiver le goût de la lecture. La promesse de ne rien manquer de l'actualité de Lisez.