RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Sujet inconnu

            Julliard
            EAN : 9782260034360
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Sujet inconnu

            Date de parution : 16/08/2018

            J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
            J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là,...

            J’avais huit ans quand j’ai su que je ne finirais pas mes jours ici. Qu’ici je ne deviendrais personne. Qu’ici je n’aimerais personne. Qu’ici, rien. Je ne ressentirais rien.
            J’avais huit ans et j’ai décidé de partir un jour. J’ai choisi de ressentir. J’ai choisi de souffrir. À partir de là, je suis condamnée à cette histoire.

            Sujet inconnu, c’est, dans un style brut et très contemporain, l’histoire d’un amour qui tourne mal. Entre jeux de jambes et jeux de mains, l’héroïne de ce roman boxe, court, tombe, se relève, danse, au rythme syncopé de phrases lapidaires et d’onomatopées. Plus la violence gagne le récit, plus on est pris par cette pulsation qui s’accélère au fil des pages. Un roman écrit d’une seule traite, d’un seul souffle, dans l’urgence de gagner le combat, dans l’urgence de vivre, tout simplement.

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260034360
            Façonnage normé : EPUB3
            DRM : Watermark (Tatouage numérique)
            Julliard
            12.99 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • perette85 Posté le 3 Juin 2019
              Sujet inconnu... lecture en apnée... besoin impérieux d'écrire... Mots libérateurs... Amour fou... Folie amoureuse... Folie tout court... Cœur qui s'accélère... Cœur qui s'arrête... Urgence d'écrire... Solitude... Fusion... Vivre... Mourir... Chronique totalement décousue pour un roman qui prend aux tripes et qu'il faut digérer... Un roman d'amour fou, un roman fou, une quête de soi, une vie à vivre, à aimer, à s'aimer... Magnifique roman à lire de toute urgence !
            • Melicee Posté le 20 Avril 2019
              « Sujet inconnu » est un livre intense. Qui se lit vite, en apnée. Les mots sont aiguisés, tranchant ; les sentiments sont vrai, sans fioriture. Le rythme rapide et le sujet difficile. La narratrice de ce récit à la première personne, au nom inconnu, possède une personnalité pour le moins intrigante avec une psyché morcelée. Elle découvre l’amour passionnel d’une façon terriblement violente, d’un seul regard. Alors même que sa vie est frigide, sans envie, sans responsabilité, elle renaît a travers la présence de ce jeune homme. C’est l’histoire d’un amour qui tourne mal, d’un amour violent, destructeur, tellement puissant qu’il fait mal. Plus globalement, c’est l’histoire de femmes enfermaient par la peur, dans une relation douloureuse physiquement et mentalement. D’abus, de jalousie et d’harcèlement. « Je veux te quitter. J’avale un somnifère. Je me rendors dans tes bras. Le lendemain, je ne veux plus te quitter. » Je suis assez étonnée par ma lecture. Étonnée car je ne m’attendais pas, comme l’héroïne sans doute, à la tournure de cette histoire. Je n’avais pas vu, moi non plus, le caractère malsain de ce jeune homme, la folie dans ses yeux, le sujet vers lequel l’auteur nous guide peu à peu… « Je me demande si je... « Sujet inconnu » est un livre intense. Qui se lit vite, en apnée. Les mots sont aiguisés, tranchant ; les sentiments sont vrai, sans fioriture. Le rythme rapide et le sujet difficile. La narratrice de ce récit à la première personne, au nom inconnu, possède une personnalité pour le moins intrigante avec une psyché morcelée. Elle découvre l’amour passionnel d’une façon terriblement violente, d’un seul regard. Alors même que sa vie est frigide, sans envie, sans responsabilité, elle renaît a travers la présence de ce jeune homme. C’est l’histoire d’un amour qui tourne mal, d’un amour violent, destructeur, tellement puissant qu’il fait mal. Plus globalement, c’est l’histoire de femmes enfermaient par la peur, dans une relation douloureuse physiquement et mentalement. D’abus, de jalousie et d’harcèlement. « Je veux te quitter. J’avale un somnifère. Je me rendors dans tes bras. Le lendemain, je ne veux plus te quitter. » Je suis assez étonnée par ma lecture. Étonnée car je ne m’attendais pas, comme l’héroïne sans doute, à la tournure de cette histoire. Je n’avais pas vu, moi non plus, le caractère malsain de ce jeune homme, la folie dans ses yeux, le sujet vers lequel l’auteur nous guide peu à peu… « Je me demande si je fais partie de ces filles ridicules, persuadées de pouvoir guérir leur petit ami. Ceux qui cognent. Qui trompent. Se droguent. Se suicident. Je révise mon jugement. Ces filles ne sont pas ridicules. » Je trouve que Loulou Robert traite très bien le sujet, avec cette narration incisive et brut. On ressort de ce roman un peu déstabilisé, un peu essoufflé. Je ne peux pas dire que c’est un beau roman, que j’ai passé un moment agréable. C’était dur et froid, c’était puissant et dérangeant. Mais je suis heureuse d’avoir vécu cette expérience littéraire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Ladybirdy Posté le 20 Avril 2019
              Rien n’est connu dans ce roman de Loulou Robert. Ni le nom de l’héroïne, ni l’histoire finalement. Le sujet ? Inconnu. La narratrice est jeune, vingt ans. Elle souffre de vivre, elle souffre d’observer le monde. Elle patauge, elle étouffe, elle se noie. Son seul ami, une peluche nommée Sam. Dans ses oreilles, David Bowie et consorts. Elle ne vibre pas, ne s’extasie pas. Ses yeux angoissent. Elle regarde les autres. Elle lit pour combler un vide même si les livres ne font que masquer son mal être. Elle écrit, elle écrit, elle écrit. Son histoire. Sujet inconnu. Elle ne se croit pas faite pour l’amour, elle n’a pas de désir, comment pourrait-il en être autrement. Jusqu’au jour de La rencontre. Fulgurante, aimantante, violente. Juste quelques mots. Sujet, verbe, complément. L’essentiel. Rien de plus. Du vent dans les mots. Une urgence avant les courants d’air. Des mots hachés, à vif, comme une échappée belle. Amour, quête existentielle, vide, maladie, mort, sdf, connerie des hommes, voilà autant de thèmes abordés dans Sujet inconnu. Rien n’est superflux. Juste l’essentiel. Mais l’essentiel sans nom, sans histoire avec ce sujet inconnu peut devenir dangereux, lassant ou trop inaccessible. C’est lu. Bientôt digéré. J’ai... Rien n’est connu dans ce roman de Loulou Robert. Ni le nom de l’héroïne, ni l’histoire finalement. Le sujet ? Inconnu. La narratrice est jeune, vingt ans. Elle souffre de vivre, elle souffre d’observer le monde. Elle patauge, elle étouffe, elle se noie. Son seul ami, une peluche nommée Sam. Dans ses oreilles, David Bowie et consorts. Elle ne vibre pas, ne s’extasie pas. Ses yeux angoissent. Elle regarde les autres. Elle lit pour combler un vide même si les livres ne font que masquer son mal être. Elle écrit, elle écrit, elle écrit. Son histoire. Sujet inconnu. Elle ne se croit pas faite pour l’amour, elle n’a pas de désir, comment pourrait-il en être autrement. Jusqu’au jour de La rencontre. Fulgurante, aimantante, violente. Juste quelques mots. Sujet, verbe, complément. L’essentiel. Rien de plus. Du vent dans les mots. Une urgence avant les courants d’air. Des mots hachés, à vif, comme une échappée belle. Amour, quête existentielle, vide, maladie, mort, sdf, connerie des hommes, voilà autant de thèmes abordés dans Sujet inconnu. Rien n’est superflux. Juste l’essentiel. Mais l’essentiel sans nom, sans histoire avec ce sujet inconnu peut devenir dangereux, lassant ou trop inaccessible. C’est lu. Bientôt digéré. J’ai aimé ce style dans l’urgence. Peut-être ne me fallait-il pas non plus dix pages de plus. L’inconnu c’est pas mal mais le connu c’est plus rassurant. Merci à mon amie Lindsay de m’avoir permis de découvrir ce roman déroutant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • LFolavril Posté le 10 Avril 2019
              « J’ai donc grandi dans un village de l’Est, dans une grande maison vide, entre une mère hystérique, un père dans son bureau et un aspirateur. C’est un bon résumé. » La narratrice – dont on ne connaîtra pas l’identité – commence par évoquer son enfance ; l’enfant bizarre qu’elle a été, prête à se battre violemment pour sauver sa souris en peluche, Sam. L’adolescente qu’elle est devenue, alternant l’hôpital psychiatrique et les cours au lycée. Puis arrivent les années de fac avec le premier appartement, 18 m2 seule. Avoir désormais le choix de tout mais sans se connaître réellement. Aucune passion ne l’anime réellement. Elle aime les livres, les dévore même mais ils ne parviennent pas à combler le vide en elle. Et cette solitude toujours tenace, à laquelle elle s’est accoutumée. Une nuit d’insomnie, son voisin Lucien frappe à sa porte, après avoir entendu une chanson de Barbara. Trois fois son âge, des troubles obsessionnels et des années sans prendre de douches. Son premier ami, attaché de façon convulsive au passé. Une autre nuit d’insomnie, elle a vingt ans, elle tombe amoureuse. L’armure se déchire, et sa peau apparaît, à vif. Un style brut et lapidaire, des phrases courtes et incisives… Sujet inconnu... « J’ai donc grandi dans un village de l’Est, dans une grande maison vide, entre une mère hystérique, un père dans son bureau et un aspirateur. C’est un bon résumé. » La narratrice – dont on ne connaîtra pas l’identité – commence par évoquer son enfance ; l’enfant bizarre qu’elle a été, prête à se battre violemment pour sauver sa souris en peluche, Sam. L’adolescente qu’elle est devenue, alternant l’hôpital psychiatrique et les cours au lycée. Puis arrivent les années de fac avec le premier appartement, 18 m2 seule. Avoir désormais le choix de tout mais sans se connaître réellement. Aucune passion ne l’anime réellement. Elle aime les livres, les dévore même mais ils ne parviennent pas à combler le vide en elle. Et cette solitude toujours tenace, à laquelle elle s’est accoutumée. Une nuit d’insomnie, son voisin Lucien frappe à sa porte, après avoir entendu une chanson de Barbara. Trois fois son âge, des troubles obsessionnels et des années sans prendre de douches. Son premier ami, attaché de façon convulsive au passé. Une autre nuit d’insomnie, elle a vingt ans, elle tombe amoureuse. L’armure se déchire, et sa peau apparaît, à vif. Un style brut et lapidaire, des phrases courtes et incisives… Sujet inconnu est l’histoire d’un amour qui tourne mal ; un amour qui foudroie, qui emporte et qui transcende et qui finit par détruire. C’est l’histoire aussi de l’écriture et de son rôle salvateur. Au fur et à mesure de notre lecture, la tension s’empare des mots, s’empare de nous. On finit par retenir son souffle jusqu’aux derniers mots… Un roman coup de poing qui coupe le souffle.
              Lire la suite
              En lire moins
            • lilibookncook Posté le 22 Mars 2019
              Ahhhhh l'amour, ses joies comme ses peines, ses colères et ses trahisons, l'insouciance des premiers instants, mais aussi l'absence de toujours. Mais finalement, c'est quoi l'amour ? Comment laisser s'exprimer le sentiment amoureux dans un couple ? Peut-on tout accepter par amour ? Quelle différence entre amour passionné et possession ? Ces questions, je me les suis posées à la lecture de ce roman coup de cœur, ce roman fou écrit dans un souffle. Loulou Robert par de courtes et intenses phrases m'a emporté loin, dans un tourbillon incandescent où les cendres virevoltent encore à son passage. Qu'il soit filial ou amoureux, le sentiment est fort, presque tout ou rien. Indélébile. En baladant son héroïne à la limite de la rupture, l'auteure m'a plongée dans un précipice. Prise dans l'engrenage insensé de cet amour brûlant. Violent. Son nom, on ne le connaît pas, mais quelle importance ? Nouvelle étudiante parisienne, notre héroïne se débat avec elle-même, et ce, depuis toujours. A peine quittée sa petite ville du Grand Est comme ses parents aux disputes incessantes, elle intègre l'université, elle, l’élève douée, l'élève silencieuse. Introvertie, à fleur de peau, celle qui a choisit de ressentir ne connaît pas encore les affres... Ahhhhh l'amour, ses joies comme ses peines, ses colères et ses trahisons, l'insouciance des premiers instants, mais aussi l'absence de toujours. Mais finalement, c'est quoi l'amour ? Comment laisser s'exprimer le sentiment amoureux dans un couple ? Peut-on tout accepter par amour ? Quelle différence entre amour passionné et possession ? Ces questions, je me les suis posées à la lecture de ce roman coup de cœur, ce roman fou écrit dans un souffle. Loulou Robert par de courtes et intenses phrases m'a emporté loin, dans un tourbillon incandescent où les cendres virevoltent encore à son passage. Qu'il soit filial ou amoureux, le sentiment est fort, presque tout ou rien. Indélébile. En baladant son héroïne à la limite de la rupture, l'auteure m'a plongée dans un précipice. Prise dans l'engrenage insensé de cet amour brûlant. Violent. Son nom, on ne le connaît pas, mais quelle importance ? Nouvelle étudiante parisienne, notre héroïne se débat avec elle-même, et ce, depuis toujours. A peine quittée sa petite ville du Grand Est comme ses parents aux disputes incessantes, elle intègre l'université, elle, l’élève douée, l'élève silencieuse. Introvertie, à fleur de peau, celle qui a choisit de ressentir ne connaît pas encore les affres de l'amour ni celui du plaisir véritable. Jusqu'au jour où son regard croise celui de l'autre. Où l'irrésistible appel des corps dépasse la raison. Alors que notre narratrice découvre l'éclosion des sentiments et du plaisir de la chair, l'obsession amoureuse prend une tournure malsaine. Au rythme silencieux de la maladie qui s'empare de sa mère, le fracas de cette passion résonne avec d'autant plus d'intensité. De cet amour obsessionnel, déraisonné, déraisonnable, j'ai tout d'abord été fasciné puis horrifié. Avec intensité, Loulou Robert relate l'amour fou d'une fille pour sa mère, d'une femme pour un homme, avec la capacité d'accrocher le lecteur dès les premières pages. Distillant les indices sur la face obscure de cette idylle naissante, la romancière impose un rythme de plus en plus effréné, où l'urgence de la situation asphyxie. L'amour comme une drogue, l'amour violent. De l’ambiguïté des sentiments, on y retrouve l'engrenage de la brutalité, mais aussi le jeu pervers d'un homme égoïste et narcissique. Comment se sauver d'une spirale destructrice quand on aime si fort ? L'écriture. Salvatrice, tout comme sujet d'envie, l'écriture est au centre de ce roman. Quelle soit cathartique pour notre protagoniste ou mordante pour notre auteure, l'écriture est forte et constructive. Révélatrice.
              Lire la suite
              En lire moins
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.