En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Toutes blessent, la dernière tue

        Belfond
        EAN : 9782714479518
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Toutes blessent, la dernière tue

        Date de parution : 29/03/2018
        Maman disait de moi que j'étais un ange.
        Un ange tombé du ciel.
        Ce que maman a oublié de dire, c'est que les anges qui tombent ne se relèvent jamais.
        Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
        Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.
        Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

        Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
        Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
        Une rencontre va...
        Je connais l’enfer dans ses moindres recoins.
        Je pourrais le dessiner les yeux fermés. Je pourrais en parler pendant des heures.
        Si seulement j’avais quelqu’un à qui parler…

        Tama est une esclave. Elle n’a quasiment connu que la servitude.
        Prisonnière de bourreaux qui ignorent la pitié, elle sait pourtant rêver, aimer, espérer.
        Une rencontre va peut-être changer son destin… 
        Frapper, toujours plus fort.
        Les détruire, les uns après les autres.
        Les tuer tous, jusqu’au dernier.

        Gabriel est un homme qui vit à l’écart du monde, avec pour seule compagnie ses démons et ses profondes meurtrissures.
        Un homme dangereux.
        Un matin, il découvre une inconnue qui a trouvé refuge chez lui. Une jeune femme blessée et amnésique.
        Qui est-elle ? D’où vient-elle ?
         Rappelle-toi qui tu es. Rappelle-toi, vite !
        Parce que bientôt, tu seras morte.
        Lire la suite
        En lire moins
        EAN : 9782714479518
        Façonnage normé : EPUB3
        DRM : DRM Adobe
        Belfond
        14.99 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • candylit Posté le 11 Septembre 2018
          C'est la première fois que je lis un livre de cette auteure et ce ne sera pas le dernier. J'ai adoré du début à la fin. L'histoire est prenante . Le thème est fort l'esclavage au 21 ème siécle et la cruauté des gens.
        • purgi89 Posté le 11 Septembre 2018
          Il me tardait de lire le nouveau livre de Karine Giebel surtout quand j'ai su qu'il était de la même trempe que Meurtres pour rédemption ou le Purgatoire des innocents. J'avais trouvé que les deux derniers étaient plus gentillet comparé à ce qu'elle nous avait habitué à ses débuts et j'avais peur qu'elle tombe dans le facile et le commercial. Mais dès les premiers chapitres, le ton est donné. Ce nouveau livre sera du grand Giebel comme elle nous a habitué. Tama a 9 ans quand on l'emmène en France pour lui donner une vie meilleure. Orpheline de mère, son père s'est remarié et l'a confié à une tante. Quand on propose à son père de l'emmener en France où elle pourra avoir un meilleur avenir, il n'hésite pas une seconde. Mais jamais il n'aurait imaginé dans quel enfer il envoie sa fille. Car au lieu d'avoir une belle vie, elle va devenir l'esclave d'une famille. L'horreur commence pour Tama. Gabriel vit en ermite dans un hameau des Cévennes. Un jour une jeune femme débarque chez lui et tente de le braquer. Elle est très blessée et amnésique. Gabriel va s'occuper d'elle mais la maintenir enfermée car il a des secrets... Il me tardait de lire le nouveau livre de Karine Giebel surtout quand j'ai su qu'il était de la même trempe que Meurtres pour rédemption ou le Purgatoire des innocents. J'avais trouvé que les deux derniers étaient plus gentillet comparé à ce qu'elle nous avait habitué à ses débuts et j'avais peur qu'elle tombe dans le facile et le commercial. Mais dès les premiers chapitres, le ton est donné. Ce nouveau livre sera du grand Giebel comme elle nous a habitué. Tama a 9 ans quand on l'emmène en France pour lui donner une vie meilleure. Orpheline de mère, son père s'est remarié et l'a confié à une tante. Quand on propose à son père de l'emmener en France où elle pourra avoir un meilleur avenir, il n'hésite pas une seconde. Mais jamais il n'aurait imaginé dans quel enfer il envoie sa fille. Car au lieu d'avoir une belle vie, elle va devenir l'esclave d'une famille. L'horreur commence pour Tama. Gabriel vit en ermite dans un hameau des Cévennes. Un jour une jeune femme débarque chez lui et tente de le braquer. Elle est très blessée et amnésique. Gabriel va s'occuper d'elle mais la maintenir enfermée car il a des secrets qu'il ne veut pas voir dévoiler. Quel est le lien entre l'histoire de Tama et celle de Gabriel? J'ai douté tout au long du livre pour au final m'être bien trompée! Je referme ce livre en étant totalement bouleversée par cette lecture. J'ai même failli me dire plusieurs fois que j'allais arrêter ma lecture car tout le monde le sait les livres de Karine Giebel se termine généralement mal et j'avais envie que cette histoire se finisse bien. J'ai vécu avec Tama tout ce qu'elle a vécu. Son enfer est tellement bien décrit qu'on finit par croire lire une histoire vraie. Ce qui donne d'ailleurs un côté authentique à l'histoire c'est que ça pourrait être vrai. Tout le monde sait pourtant que l'esclavage a été aboli en 1848 mais malheureusement, il existe l'esclavage moderne (...)
          Lire la suite
          En lire moins
        • karo972 Posté le 8 Septembre 2018
          Encore un très beau livre de Karine Giebel, qui nous plonge immédiatement dans le contexte, avec des personnages attachants ou détestables, c'est ce que j'aime. J'ai pourtant mis "seulement" 3,5 car pour la première fois j'éprouve une lassitude en terminant un roman de Karine Giebel. Attention si vous n'avez pas lu le livre arrêtez vous là, je ne voudrais pas vous spoiler ! Pourquoi Tama qui a ramassé pendant toute son enfance, qui a enduré la souffrance physique et morale extrêmes, n'aurait pas droit à une belle fin et a sa part de bonheur ? Ça ne me semblerait pas nuire à la qualité du roman. J'ai lu presque tous les romans de Karine Giebel dont je suis fan mais j'avoue ne pas être aussi enthousiaste qu'avant a l'idée de commencer un nouveau livre car je sais qu'on va repartir dans le même canevas avec une personne qui souffre et dont on sait déjà qu'elle ne s'en sortira pas.
        • moijelisetvous Posté le 8 Septembre 2018
          Bon sang je le savais... Commencer le dernier Karine Giebel un soir est une mauvaise idée... 736 pages avalées d'une traite... Autant le recueil de nouvelles m'avait laissé dubitatif, mais alors #Toutesblessentladernièretue est à mettre sur le même piédestal que #meurtrespourredemption ou #lepurgatoiredesinnocents Un bijou du thriller noir français, Karine Giebel vous êtes incroyable, je vais même faire une confidence : vous êtes la seule auteur pour lequel il m'arrive fréquemment de lire des pages en diagonale, non pas que ce soit pas intéressant mais tout simplement pour que mon rythme cardiaque ralentisse ou que je prononce moins de jurons... C'est une pure folie ce roman, un bouleversement incroyable cette plongée dans l'esclavage moderne... Bizarre de dire moderne du coup, quant on sait son origine et que les racines de ce mal sont identiques. Tama, un prénom qui va me hanter je le sais, mais d'autres vont le rejoindre lorsque vous aurez fini la lecture de ce roman... Comme Marianne il y a quelques années... Dire que ce livre est d'une humanité incroyable est hasardeux, tant la quintessence du mal est présente, la noirceur également mais en vérité on parle d'hommes et de femmes dans ce livre. Chaque page tournée est un pas de plus dans... Bon sang je le savais... Commencer le dernier Karine Giebel un soir est une mauvaise idée... 736 pages avalées d'une traite... Autant le recueil de nouvelles m'avait laissé dubitatif, mais alors #Toutesblessentladernièretue est à mettre sur le même piédestal que #meurtrespourredemption ou #lepurgatoiredesinnocents Un bijou du thriller noir français, Karine Giebel vous êtes incroyable, je vais même faire une confidence : vous êtes la seule auteur pour lequel il m'arrive fréquemment de lire des pages en diagonale, non pas que ce soit pas intéressant mais tout simplement pour que mon rythme cardiaque ralentisse ou que je prononce moins de jurons... C'est une pure folie ce roman, un bouleversement incroyable cette plongée dans l'esclavage moderne... Bizarre de dire moderne du coup, quant on sait son origine et que les racines de ce mal sont identiques. Tama, un prénom qui va me hanter je le sais, mais d'autres vont le rejoindre lorsque vous aurez fini la lecture de ce roman... Comme Marianne il y a quelques années... Dire que ce livre est d'une humanité incroyable est hasardeux, tant la quintessence du mal est présente, la noirceur également mais en vérité on parle d'hommes et de femmes dans ce livre. Chaque page tournée est un pas de plus dans la haine, l'amour, la trahison, l'espoir et c'est pourtant le quotidien de Tama... La gorge un peu nouée pour être honnête, en écrivant ces mots, il est difficile de sortir indemne de cette lecture... Merci Karine Giebel #vulnerantomnesultimanecat #belfond #toutesblessentladernieretue #thrillerincroyable
          Lire la suite
          En lire moins
        • bruscolini Posté le 6 Septembre 2018
          comme toujours ,karine GIEBEL sait nous emouvoir !La courte vie de cette jeune fille est poignante.Les conditions effroyables de sa detention horribles!!!Et malheureusement ce roman est certainement tres proche de la réalité!!Bravo en tous cas et merci a KG de nous ouvrir les yeux sur un phenomene tres present dans le pays des droits de l'homme!!!
        Toute l'actualité des éditions Belfond
        Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !