RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Birthday Girl

            10/18
            EAN : 9782264072917
            Code sériel : 5394
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 64
            Format : 108 x 177 mm
            Birthday Girl

            ,

            Date de parution : 04/10/2018
            Japon, de nos jours.
            Quoi qu’on puisse souhaiter, aussi loin que l’on puisse aller, on reste ce qu’on est, voilà tout.
            La serveuse n’aurait même pas dû travailler ce soir-là. C’était son anniversaire, elle avait vingt ans, il pleuvait à verse, le directeur du restaurant était malade. Alors c’est elle, cette serveuse...
            Japon, de nos jours.
            Quoi qu’on puisse souhaiter, aussi loin que l’on puisse aller, on reste ce qu’on est, voilà tout.
            La serveuse n’aurait même pas dû travailler ce soir-là. C’était son anniversaire, elle avait vingt ans, il pleuvait à verse, le directeur du restaurant était malade. Alors c’est elle, cette serveuse qui entrait dans ses vingt ans, qui était allée porter son repas au propriétaire du restaurant. Un vieil homme solitaire que personne n’a jamais vu. Un vieil homme qui, le jour de ses vingt ans, lui avait proposé de faire un vœu…

            « Haruki Murakami signe un roman élégant à l'atmosphère énigmatique, sublime par une vingtaine de somptueuses illustrations de l'illustratrice allemande Kat Menschik, et invite le lecteur dans son univers étrange. »
            Biblioteca magazine

            « Avec une formidable économie de mots, Haruki Murakami réussit à créer un climat, une ambiance hypnotique qui nous entraîne dans les méandres de notre propre mémoire, touche au plus près nos propres sentiments. »
            Marie Claire

            Traduit du japonais par Hélène Morita
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782264072917
            Code sériel : 5394
            Façonnage normé : POCHE
            Nombre de pages : 64
            Format : 108 x 177 mm
            10/18
            8.40 €
            Acheter

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Natiouschka Posté le 6 Mars 2019
              Un petit goût de trop peu en refermant la dernière page de cette nouvelle: on aurait aimé garder les étincelles mystérieuses qui parsèment la fin du récit quelques instants de plus dans les yeux. Cette courte nouvelle est bien écrite et correspond au style de Murakami, où le réel se retrouve soudainement et parfois brièvement plongé dans l'étrange, le surnaturel ou le fantastique. Les illustrations de cette édition sont magnifiques, et reflètent bien l'aspect du rêve évoqué plusieurs fois par l'héroïne. À lire donc, pour la beauté de l'objet et pour le plaisir de retrouver le style de l'écrivain. Pour une histoire plus complète et aboutie, en revanche, passez votre chemin.
            • lolapop93 Posté le 2 Mars 2019
              Les plus : - De belles illustrations. - Une belle petite histoire qui se lit rapidement avec une écriture fluide. - Un petit roman que je considère plus comme une nouvelle avec un mélange de réel et d’onirique qui signe la plume de l’auteur. - Une morale à la fin, mais je ne vous en dirai pas plus ! Les moins : -Bien que cette histoire soit courte, j’en aurai voulu plus. - Petite déception pour moi au niveau du contenu qui est assez succin par rapport aux autres lectures que j’ai eues de cet auteur.
            • Felina Posté le 15 Février 2019
              Découvert au travers du roman "Kafka sur le rivage" depuis "1Q84", Haruki Murakami est l'un des auteurs fétiches de Just One More Page. Plusieurs de ses romans sont en attente de lecture dans ma PAL. "Birthday girl" fait suite à la lecture du livre "Les attaques de la boulangerie". J'avais acheté les deux romans ensemble, ainsi qu'un troisième que je chroniquerai très bientôt. Ils sont superbement illustrés par Kat Menschik. Elle a également collaboré avec l'auteur sur "Sommeil". La narratrice est serveuse dans un restaurant quand elle n'est pas étudiante. Tout les soirs à une heure bien précise et selon un protocole minuté, le directeur apportait dans sa chambre, son repas au propriétaire des lieux. Hors le soir des vingt ans de la serveuse, au lieu de faire la fête, la jeune femme se retrouve à remplacer sa collègue malade. Peu de temps avant l'heure fatidique du repas à apporter, le directeur fait un malaise, dans un dernier sursaut, il demande à la jeune femme de remplir cette mission pour lui. "Birthday girl" est à l'origine une nouvelle du recueil "Saules aveugles, femme endormie", qui compte 23 nouvelles. Celle-ci s'intitule "Le jour de ses vingt ans". Comme toujours avec... Découvert au travers du roman "Kafka sur le rivage" depuis "1Q84", Haruki Murakami est l'un des auteurs fétiches de Just One More Page. Plusieurs de ses romans sont en attente de lecture dans ma PAL. "Birthday girl" fait suite à la lecture du livre "Les attaques de la boulangerie". J'avais acheté les deux romans ensemble, ainsi qu'un troisième que je chroniquerai très bientôt. Ils sont superbement illustrés par Kat Menschik. Elle a également collaboré avec l'auteur sur "Sommeil". La narratrice est serveuse dans un restaurant quand elle n'est pas étudiante. Tout les soirs à une heure bien précise et selon un protocole minuté, le directeur apportait dans sa chambre, son repas au propriétaire des lieux. Hors le soir des vingt ans de la serveuse, au lieu de faire la fête, la jeune femme se retrouve à remplacer sa collègue malade. Peu de temps avant l'heure fatidique du repas à apporter, le directeur fait un malaise, dans un dernier sursaut, il demande à la jeune femme de remplir cette mission pour lui. "Birthday girl" est à l'origine une nouvelle du recueil "Saules aveugles, femme endormie", qui compte 23 nouvelles. Celle-ci s'intitule "Le jour de ses vingt ans". Comme toujours avec Haruki Murakami, l'histoire semble tout à fait ordinaire, aux premiers abords. Mais très rapidement une atmosphère particulière, comme une brume légère commence à s'immiscer un peu partout, et soudain, le lecteur se retrouve de l'autre côté d'une porte dans une situation totalement onirique et fascinante. Même un peu mal à l'aise parfois. Et la magie a alors opéré. Ou pas. L'art de la nouvelle est un peu un test pour un écrivain, il doit être succinct, et en même temps faire passer un minimum d'explications et d'émotions pour que le lecteur plonge dans son récit. Haruki Murakami maîtrise parfaitement ce genre, et même peut-être trop bien d'ailleurs, car à la fin de cette histoire, le lecteur ressent une immense frustration de ne pas avoir la réponse à la question. A partir de cette ligne, ceux qui n'ont pas lu ce roman ne comprendront absolument rien à ce que je dis, et c'est tant mieux car cela voudra dire que je n'ai rien spoiler et qu'ils auront peut-être envie d'aller découvrir ce livre. Les autres pourront me faire part de leur frustration ou de leur façon d'interpréter les choses en commentaire. La suggestivité de ce dénouement laisse supposer un autre niveau de lecture, et un choix simple de sa part, mais évident. L'auteur laisse la porte ouverte aux suppositions, supputations et aux imaginations galopantes, avec cette fin ouverte. (...)
              Lire la suite
              En lire moins
            • celinedr Posté le 9 Février 2019
              Après L’étrange bibliothèque, j’ai voulu renouer avec cet auteur japonais dont les écrits attisent ma curiosité tout en me laissant perplexe. Je referme cette courte nouvelle comme si je venais de faire un rêve. Je suis groggy. Une douce sensation m’envahit. Ses mots sont doux, sa plume…aérienne. Cet auteur me fait, sur le coup, l’effet d’un magicien. Je ne sais plus ce qui relève de la réalité ou de la fiction. Je me sens légère et, étonnamment, j’ai instantanément l’envie de relire cette histoire afin de me replonger dans cette enivrante sensation. J’ai rarement éprouvé ce ressenti après lecture. Je n’adhère toutefois pas à 100 % à la morale de cette histoire mais, qu’importe, j’admire la façon dont l’écrivain m’a amenée jusqu’à sa bulle. Un petit cocon dans lequel je me suis sentie invincible et sereine. Quel agréable moment de lecture !
            • nadiouchka Posté le 8 Février 2019
              Fan inconditionnelle de Haruki Murakami pour tous ses ouvrages, c’est avec un grand plaisir que j’ai fini par dénicher « Birthday Girl » (« Bäsudei-gäru ») que je cherchais de puis un certain temps dans ma grande librairie préférée où je vais flâner le plus souvent possible. Et là, ô surprise, auparavant je passais à côté car il se trouvait coincé entre deux gros ouvrages ! 📚 Je ne l’avais donc pas vu. Cette fois, ni une ni deux, je me suis emparée du dernier exemplaire en rayon et je l’ai dévoré sitôt arrivée chez moi. Chose facile car il ne compte que 63 pages, d’autant plus qu’il est encore une fois, magnifiquement illustré par Kat Menschik (traduction de Hélène Morita). Encore un beau livre et comme je le dis chaque fois : un petit « livre-bijou » qui vient s’aligner à côté des autres. 👍 Ici on ne peut pas raconter mais on peut seulement dire que, le jour de son anniversaire, une jeune serveuse de vingt ans, dans un restaurant italien de Roppongi (un quartier chic de Tôkyô), n’aurait pas du travailler. Comme son patron est malade, elle lu porte son repas et il lui propose de réaliser un vœu, un seul et le lecteur n’en saura rien. Quand... Fan inconditionnelle de Haruki Murakami pour tous ses ouvrages, c’est avec un grand plaisir que j’ai fini par dénicher « Birthday Girl » (« Bäsudei-gäru ») que je cherchais de puis un certain temps dans ma grande librairie préférée où je vais flâner le plus souvent possible. Et là, ô surprise, auparavant je passais à côté car il se trouvait coincé entre deux gros ouvrages ! 📚 Je ne l’avais donc pas vu. Cette fois, ni une ni deux, je me suis emparée du dernier exemplaire en rayon et je l’ai dévoré sitôt arrivée chez moi. Chose facile car il ne compte que 63 pages, d’autant plus qu’il est encore une fois, magnifiquement illustré par Kat Menschik (traduction de Hélène Morita). Encore un beau livre et comme je le dis chaque fois : un petit « livre-bijou » qui vient s’aligner à côté des autres. 👍 Ici on ne peut pas raconter mais on peut seulement dire que, le jour de son anniversaire, une jeune serveuse de vingt ans, dans un restaurant italien de Roppongi (un quartier chic de Tôkyô), n’aurait pas du travailler. Comme son patron est malade, elle lu porte son repas et il lui propose de réaliser un vœu, un seul et le lecteur n’en saura rien. Quand elle ouvre la porte, on lui donne le nom de « fée » ce qui donne l’allure d’un conte. Haruki Murakami décrit à merveille les personnages, aidé en cela par les magnifiques illustrations de Kat Menschik (blanc, rouge, orange et rose…) le tout sur du beau papier glacé : une merveille. En dire plus serait spoiler, alors je vous laisse découvrir ce si joli petit ouvrage, un conte « délicieux » où on peut voir « la force d’un vœu ». Et voilà que cette nouvelle est venue se ranger sur l’étagère de la bibliothèque dédiée à Haruki Murakami, une rangée qui s’allonge, s’allonge et ce n’est pas fini.📚 Mais quel plaisir ! 💕 😍
              Lire la suite
              En lire moins
            Lisez inspiré avec 10/18 !
            Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…