Lisez! icon: Search engine
Nouveauté
Ceci n'est pas un fait divers
Date de parution : 04/01/2024
Éditeurs :
Pocket
Nouveauté

Ceci n'est pas un fait divers

Date de parution : 04/01/2024
« Papa vient de tuer maman. »
​Ils sont frère et sœur. Quand l’histoire commence, ils ont dix-neuf et treize ans.
Cette histoire tient en quelques mots, ceux que la cadette, témoin malgré elle, prononce en tremblant :...
​Ils sont frère et sœur. Quand l’histoire commence, ils ont dix-neuf et treize ans.
Cette histoire tient en quelques mots, ceux que la cadette, témoin malgré elle, prononce en tremblant : « Papa vient de tuer maman. »
Passé la sidération, ces enfants brisés vont devoir se débrouiller avec le chagrin, la...
​Ils sont frère et sœur. Quand l’histoire commence, ils ont dix-neuf et treize ans.
Cette histoire tient en quelques mots, ceux que la cadette, témoin malgré elle, prononce en tremblant : « Papa vient de tuer maman. »
Passé la sidération, ces enfants brisés vont devoir se débrouiller avec le chagrin, la colère, la culpabilité. Et remonter le cours du temps pour tenter de comprendre la redoutable mécanique qui a conduit à cet acte.
Avec pudeur et sobriété, ce roman, inspiré de faits réels, raconte, au-delà d’un sujet de société, le long combat de deux victimes invisibles pour réapprendre à vivre.
 
« C’est un livre qui va vous saisir au plus profond de votre chair. » Augustin Trapenard – « La Grande librairie », France 5
 
« Un texte percutant, âpre, impressionnant. » LiRE
 
« Un roman ô combien nécessaire. » Le Parisien Week-end
 
« Philippe Besson écrit un livre sobre, sans un mot de trop. » Le Point
 
Cet ouvrage a reçu le Prix Nice Baie des Anges et a fait partie de la sélection pour le Prix Babelio
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266337526
Code sériel : 19162
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm
EAN : 9782266337526
Code sériel : 19162
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ils en parlent

« Implacable et déchirant. »
ELLE

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Les_livres_d_Ines 16/02/2024
    Une histoire glaçante, qui brise le cœur car malheureusement celle-ci est inspirée de faits réels et criante de vérité pour beaucoup trop de personnes et surtout d’enfants… Une femme tombe sous les coups de son mari, la fois de trop, celle où la violence à dépasser les précédentes. Une enfant qui assiste impuissante et terrorisée à ce moment appelle son grand-frère pour la secourir. Mais hélas leur vie est brisée, comment se reconstruire, vivre et avancer après un tel traumatisme… Philippe Besson nous raconte dans un bref récit comment cela peut arriver, le deuil qui en découle, l’acception et la reconstruction face à un tel évènement au sein d’une famille. Ici, on est vraiment dans le réel je n’ai pas trouvé que l’auteur en faisait trop ou était dans le voyeurisme pas du tout. Au contraire, c’est un bel hommage à toutes ces victimes et au famille qui doivent faire face à ces évènements parents, enfants, proche. Un livre à lire sur le sujet, bouleversant et en même temps très beau.
  • Philine 16/02/2024
    Lu en une journée. Il s'agissait de mon premier livre de Philippe Besson. N'ayant entendu que des choses positives au sujet de cet auteur, je me suis engagée dans cette lecture avec un innocent enthousiasme. Et hop, plaquage ! Bloquée à terre, quelque chose m'empêche de bien respirer. C'est l'histoire. L'histoire de ces deux enfants, dont la mère s'est faite tuée par le père. J'ai finalement retenu mon souffle durant toute ma lecture, ne trouvant pas le répit. Comme eux. Que dis-je, non, pas comme eux, impossible. J'ai vécu durant quelques heures, l'angoisse, la tristesse, la colère, la frustration, la culpabilité... quel plaisir. J'ai vécu ce roman, et je n'ai pas pu le lâcher. C'est une lecture bouleversante, courte, et fondamentale pour tenter de comprendre ceux que l'on ne peut pas comprendre et ceux à qui l'on ne pense pas assez. Je recommande vivement ce livre et je n'hésiterai pas à me plonger dans d'autres romans de cet auteur !
  • Ifeelbooks 16/02/2024
    Cette histoire pourrait se résumer en une phrase, une phrase qui brise et qui fracasse tout sur son passage. "Papa vient de tuer maman". Une phrase, une seconde. Une seconde qui paraît des heures, qui paraît l'éternité. La fatalité, l'incompréhension et la prédiction. La vérité voilée. Une phrase donc "Papa vient de tuer maman". Une phrase qui va tuer bien plus qu'une seule femme. Elle tue toutes les femmes du monde. Elle tue tous les proches de ces femmes. Elle tue le monde. Philippe Besson rend, à travers une tranche de vie courte et implacable, la parole aux victimes collatérales des féminicides. À travers un roman fort et poignant, il retrace la longue descente aux enfers de ces gamins fracassés par la vie. Mon premier roman de Philippe Besson et sûrement pas mon dernier !
  • angelita.manchado 15/02/2024
    Ceci n’est pas un fait divers de Philippe Besson, présentation Léa, 13 ans, appelle son grand frère, 19 ans. Ils se parlent peu sauf lorsqu’il rentre chez lui. Plusieurs secondes passent avant qu’elle annonce le drame. Leur père a tué leur mère. Passé le choc de l’annonce, il va se mettre en pilotage automatique pour rentrer chez lui, le plus rapidement possible et rejoindre sa soeur qui est toute seule. Il n’a pas encore tous les tenants et aboutissants de cette histoire mais le plus important est de protéger Léa. Avis Ceci n’est pas un fait divers de Philippe Besson Il suffit d’un coup de fil d’une soeur à son frère pour les anéantir. A 13 ans, Léa#8194;appelle son frère, 19 ans, et lui annonce que leur père a tué leur mère. Il quitte Paris pour rejoindre sa soeur au plus tôt. Elle a été prise en charge par une voisine. Sitôt arrivé, il se rend à la gendarmerie pour en savoir plus. Tout tient de l’horreur. Léa est interrogée car elle était sur les lieux et a assisté au meurtre. La descente aux enfers commence pour les deux enfants. Ils n’ont pas le temps de faire leur deuil car ils doivent répondre aux différents sollicitations et enterrer leur mère. En quelques pages, Philippe Besson raconte ce qui peut se passer pour deux enfants, comment ils vont réagir face à ce drame. Ils vont se rappeler leur vie en famille et tenter de chercher les signes avant-coureurs de ce drame. Surtout ce jeune homme qui est parti très tôt à Paris pour apprendre la danse. Comme le dit Léa, il n’était jamais là. Mais il va se rappeler les différents changements chez sa mère. Changements qu’il n’a pas approfondis. Mais sa soeur a pratiquement tout vécu. Et c’est la douche froide quand il apprend que sa mère avait déjà déposé plainte pour violence, qu’elle voulait déjà partir. Les mois qui suivent sont intenses, durs, ils vont devoir affronter le procès, la vente de la maison. Il va tout quitter pour sa soeur, pour être auprès d’elle, car elle ne s’en sort pas. Elle fait des cauchemars, elle plonge tant et plus et vite un stress post-traumatique trop intense pour elle apparait. Cela obligera son frère à prendre une grave décision pour la sauver et surtout ne pas plonger. Lui, de son côté, malgré la culpabilité, le remord, il va plonger mais va très vite relever la tête. Il interrogera, va tenter de savoir. Il va essayer de tout savoir sur la vie de ses parents. Leur vie a été anéantie de fond en comble. Jamais, on ne parle de ceux qui restent, qui vivent un drame, qui y assistent également, surtout que le meurtrier conserve ses droits parentaux sur ses enfants, notamment les mineurs. Après la perte d’une mère, c’est également la perte d’un père, qu’ils ont aimés. Comment abolir autant d’années ? Car, malgré tout, il reste leur père et les sentiments peuvent être ambivalents. Cela peut être le rejet pur et simple, mais aussi un reste d’amour. Je pensais ce livre beaucoup plus fourni en pages, mais après sa lecture, le nombre est suffisant. Tout en pudeur, sobriété, on assiste aux différents témoignages et ceux qui n’ont pas pris position pour protéger cette femme d’un homme qui se considérait comme étant le seul, jaloux, qui avait une emprise physique et psychologique. Il a toujours joué de son charme et cela lui a bien servi. On assiste au calvaire de ces enfants qui doivent survivre sans celle qui les aimait plus que tout et qui a tenté de les protéger. C’est prenant, bouleversant. Tiré d’une histoire vraie, il reste tout de même des non dits car avec ce drame vécu, il ne faut pas tomber dans le voyeurisme. Le féminicide est un fait de société. Les pouvoirs publics tentent d’aider ces femmes. Mais les manques de moyens font que la police, la gendarmerie, ne prend pas toujours les mesures adéquates. Et quand le drame arrive, elles sont mises sur la sellette car avertis, ils n’ont pas réagi suffisamment tôt. Ceci n’est pas un fait divers de Philippe Besson, présentation Léa, 13 ans, appelle son grand frère, 19 ans. Ils se parlent peu sauf lorsqu’il rentre chez lui. Plusieurs secondes passent avant qu’elle annonce le drame. Leur père a tué leur mère. Passé le choc de l’annonce, il va se mettre en pilotage automatique pour rentrer chez lui, le plus rapidement possible et rejoindre sa soeur qui est toute seule. Il n’a pas encore tous les tenants et aboutissants de cette histoire mais le plus important est de protéger Léa. Avis Ceci n’est pas un fait divers de Philippe Besson Il suffit d’un coup de fil d’une soeur à son frère pour les anéantir. A 13 ans, Léa#8194;appelle son frère, 19 ans, et lui annonce que leur père a tué leur mère. Il quitte Paris pour rejoindre sa soeur au plus tôt. Elle a été prise en charge par une voisine. Sitôt arrivé, il se rend à la gendarmerie pour en savoir plus. Tout tient de l’horreur. Léa est interrogée car elle était sur les lieux et a assisté au meurtre. La descente aux enfers commence pour les deux enfants. Ils n’ont pas le temps de faire leur deuil car ils doivent répondre aux différents sollicitations...
    Lire la suite
    En lire moins
  • pascalriquier 15/02/2024
    Il y a longtemps que je n'avais pas eu les yeux humides (voir plus) en lisant ce roman. Cette histoire dramatique tirée d'un fait "non divers" nous ouvre le monde des survivants suite à l'assassinat d'une mère. Quelle prose Mr Besson, je me suis vraiment senti happé par ces 2 malheureux enfants. Ballottés entre l'envie de continuer à vivre, et de se dire mais à quoi bon maintenant. Après avoir lu ce livre, je ne regarderai plus jamais les "faits divers" de la même façon. Merci Mr Besson
Inscrivez-vous à la Newsletter Pocket pour trouver le livre dont vous rêvez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Pocket

    Les bonnes résolutions de Pocket 2024

    À l'aube de cette nouvelle année, voyageons à la recherche de découvertes littéraires à travers les résolutions inspirantes de Pocket. Cette année, plutôt que de se perdre dans une liste interminable de promesses à tenir, plongeons-nous dans l'univers captivant des livres qui élargiront nos horizons, nourriront notre esprit, et nous guideront vers une année riche en émotions et en apprentissages.

    Le pouvoir des mots va au-delà de l'imaginaire : il a le potentiel de transformer nos vies. Alors, que vous aspiriez à lire plus, à prendre du temps pour vous, à vous sentir plus en forme, à vous offrir des cadeaux, à vous faire du bien, à apprendre toujours plus, ou simplement à rire davantage, Pocket a sélectionné des trésors littéraires pour vous accompagner tout au long de cette année.

    Lire l'article