Lisez! icon: Search engine
10/18
EAN : 9782264021052
Code sériel : 2506
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Sula

Pierre ALIEN (Traducteur)
Date de parution : 19/05/1994

Dans l’Ohio des années 20, deux petites filles noires s’inventent ensemble une vie meilleure. Mais l’âge venant, tandis que Nel se plie à son rôle de mère et d’épouse, Sula choisit de conquérir ailleurs sa liberté. Pour tous, elle devient la scandaleuse, la dévoyée. Et doit se défendre, quarante ans...

Dans l’Ohio des années 20, deux petites filles noires s’inventent ensemble une vie meilleure. Mais l’âge venant, tandis que Nel se plie à son rôle de mère et d’épouse, Sula choisit de conquérir ailleurs sa liberté. Pour tous, elle devient la scandaleuse, la dévoyée. Et doit se défendre, quarante ans plus tard, contre une société soumise à la vérité des autres…

« Sula, c'est l'histoire d'une amitié féminine, puis d'un désamour ; le portrait d'une paria qui invente avant l'heure, et pour son seul usage, la liberté brûlante de la femme moderne. »
Manuel Carcassonne - Le Figaro littéraire

Traduit de l'anglais (États-Unis)
par Pierre Alien

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782264021052
Code sériel : 2506
Façonnage normé : POCHE
Nombre de pages : 192
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • BookFan Posté le 26 Mai 2020
    Sula est un livre d'une force époustouflante. Toni Morrison nous raconte une histoire passionnelle, d'amitié brûlante d'amour et de déception. Les deux femmes sont les portraits de la conformité à la pression sociale d'un côté et la liberté éclatante de l'autre. L'histoire fait face au racisme violent ou insidieux vivant dans les Etats Unis des années 20, au travers de la vie de Sula, prisonnière de cette société, en quête absolue de sa liberté.
  • LLCECarriat Posté le 29 Mars 2020
    This book named Sula was written by Toni Morrison and first Pubished in 1973. Toni Morrison is a black American woman, Sula is the second book she has written. This story shows the different lives that black American women in America could live from the 1920s to the 1970s. It also denounces the racism they could face. In this book Nel and Sula are childhood friends during the 1920s. Nel is from a simple family where tidiness and order make the rules, her mom was strict. However, for Sula, her house is open to everyone from poor people to orphans. It's her one-legged grandmother who runs the household. These two girls share experiences, laughter and happiness.They grow together. We see them from 1920 to 1965, we watch them grow into women but we also witness their individual lives. Sula is living freely, she is not married, has no children and has affairs with lots of men. While Nel takes part in a simple life like her parents wanted from her. I enjoyed the way Toni Morrison approached the topic of racism at that time in America and how she included it in the girl's lives. I really like the differences between the girls... This book named Sula was written by Toni Morrison and first Pubished in 1973. Toni Morrison is a black American woman, Sula is the second book she has written. This story shows the different lives that black American women in America could live from the 1920s to the 1970s. It also denounces the racism they could face. In this book Nel and Sula are childhood friends during the 1920s. Nel is from a simple family where tidiness and order make the rules, her mom was strict. However, for Sula, her house is open to everyone from poor people to orphans. It's her one-legged grandmother who runs the household. These two girls share experiences, laughter and happiness.They grow together. We see them from 1920 to 1965, we watch them grow into women but we also witness their individual lives. Sula is living freely, she is not married, has no children and has affairs with lots of men. While Nel takes part in a simple life like her parents wanted from her. I enjoyed the way Toni Morrison approached the topic of racism at that time in America and how she included it in the girl's lives. I really like the differences between the girls but also the things they have in common. I admire the way that everything wasn't only black or white. I also enjoyed the way the author tried to tell us her message trough the girls in the book. It shows how a black woman tried to be free with everyone being against it. The story can allow us to imagine how the black community lived at that time surrounded by racist white people. I would recommend Sula because not a lot of people know how black American used to live, they can learn thanks to this book, it is really interesting. FC 1 01
    Lire la suite
    En lire moins
  • dineocean Posté le 19 Mars 2020
    Extrait : « Comme chacune avait compris depuis longtemps qu'elle n'était ni blanche ni mâle, que toute liberté et tout triomphe leur étaient interdits, elles avaient entrepris de créer autre chose qu'elles puissent devenir. » J’ai lu beaucoup de romans de Toni Morrison mais je n’avais pas lu celui-ci. J’ai retrouvé ici tous les thèmes chers à Toni Morrison, que je trouve forts et indispensables dans la littérature : la ségrégation et ses ravages dans les corps et les âmes de celles et ceux qui tentent de survivre et de se construire une vie malgré tout, la parole donnée à toutes les personnes de la communauté noire, des personnages de femmes fortes, indépendantes, libres, la puissance des sentiments comme l’amitié et l’amour maternel. Avec un style épuré et cinglant parfois, Toni Morrison dit la violence des rapports humains quand les âmes sont massacrées. Comment garder sa part d’humanité quand des générations ont été sacrifiées pour des raisons de couleurs de peau ? Toni Morrison montre alors la cruauté des rapports humains dans la communauté noire, qui pour cela n’a rien à envier à la communauté blanche. Le roman peut être difficile d’accès pour découvrir l’œuvre de Toni Morrison, oui c’est une lecture exigeante. Toni... Extrait : « Comme chacune avait compris depuis longtemps qu'elle n'était ni blanche ni mâle, que toute liberté et tout triomphe leur étaient interdits, elles avaient entrepris de créer autre chose qu'elles puissent devenir. » J’ai lu beaucoup de romans de Toni Morrison mais je n’avais pas lu celui-ci. J’ai retrouvé ici tous les thèmes chers à Toni Morrison, que je trouve forts et indispensables dans la littérature : la ségrégation et ses ravages dans les corps et les âmes de celles et ceux qui tentent de survivre et de se construire une vie malgré tout, la parole donnée à toutes les personnes de la communauté noire, des personnages de femmes fortes, indépendantes, libres, la puissance des sentiments comme l’amitié et l’amour maternel. Avec un style épuré et cinglant parfois, Toni Morrison dit la violence des rapports humains quand les âmes sont massacrées. Comment garder sa part d’humanité quand des générations ont été sacrifiées pour des raisons de couleurs de peau ? Toni Morrison montre alors la cruauté des rapports humains dans la communauté noire, qui pour cela n’a rien à envier à la communauté blanche. Le roman peut être difficile d’accès pour découvrir l’œuvre de Toni Morrison, oui c’est une lecture exigeante. Toni Morrison a consacré toute sa vie à dénoncer le racisme et l’esclavage d’hier et d’aujourd’hui. « Pourquoi il y a eu tant d'esclaves emmenés de force en Amérique ? Simplement parce qu'il fallait remplacer ceux qui mouraient sous les coups, voilà pourquoi il en fallait toujours plus. Bien sûr ce n'est que par la violence et par la force qu'on peut mettre en place un tel système et je crois qu'il est inscrit dans l'ADN de ce pays et de ses habitants. » Toni Morrison, émission « à Voix Nue » sur France Culture, 11/2006. https://www.franceculture.fr/emissions/a-voix-nue/hommage-a-toni-morrison J’aime son écriture dense et parfois déconcertante. C’est un roman qui se lit doucement, où l’on peut (ou doit parfois) revenir en arrière pour retrouver une précision sur un lieu, un personnage. Prendre le temps de lire. Nel et Sula ne me quittent pas depuis que j’ai refermé le livre. Je suis habitée par leur détresse, leur violent désir de vie, d’avoir le droit de mener leur vie en toute liberté, et leur rage devant cette impossibilité quotidienne et sociétale. Ce roman est pour moi un cri de rage, de douleur et de vie.
    Lire la suite
    En lire moins
  • cecilestmartin Posté le 21 Septembre 2019
    Un roman difficile à raconter tant il est flamboyant. Nel et Sula sont amies depuis l’enfance dans une Amérique profonde des années 20. Elles vivent dans un quartier de relégation où la boue et le froid rendent le quotidien difficile. Nel est issue d’une famille traditionnelle, ordre et propreté sont la règle, la mère faisant régner la terreur sur la maisonnée. La maison de Sula est ouverte aux quatre vents, accueille les pauvres et les orphelins sous la direction d’une grand-mère unijambiste, figure excentrique du Fond. Liées par une relation fusionnelle, elles partagent des expériences – pas toutes plaisantes – des rires, des glaces et des désirs : « Comme chacune avait compris depuis longtemps qu’elle n’était ni blanche ni mâle, que toute liberté et tout triomphe leur étaient interdits, elles avaient entrepris de créer autre chose qu’elles puissent devenir. ». Toni Morrison fait s’étendre l’histoire des fillettes de 1920 à 1965. On assiste ainsi à leur entrée dans l’âge adulte et à l’évolution de leur relation, bien loin des rêves qu’elles pouvaient nourrir. On aime Sula pour sa liberté, sa candeur et sa profondeur, son goût pour le plaisir. On a de la tendresse pour Nel qui s’échine à mener... Un roman difficile à raconter tant il est flamboyant. Nel et Sula sont amies depuis l’enfance dans une Amérique profonde des années 20. Elles vivent dans un quartier de relégation où la boue et le froid rendent le quotidien difficile. Nel est issue d’une famille traditionnelle, ordre et propreté sont la règle, la mère faisant régner la terreur sur la maisonnée. La maison de Sula est ouverte aux quatre vents, accueille les pauvres et les orphelins sous la direction d’une grand-mère unijambiste, figure excentrique du Fond. Liées par une relation fusionnelle, elles partagent des expériences – pas toutes plaisantes – des rires, des glaces et des désirs : « Comme chacune avait compris depuis longtemps qu’elle n’était ni blanche ni mâle, que toute liberté et tout triomphe leur étaient interdits, elles avaient entrepris de créer autre chose qu’elles puissent devenir. ». Toni Morrison fait s’étendre l’histoire des fillettes de 1920 à 1965. On assiste ainsi à leur entrée dans l’âge adulte et à l’évolution de leur relation, bien loin des rêves qu’elles pouvaient nourrir. On aime Sula pour sa liberté, sa candeur et sa profondeur, son goût pour le plaisir. On a de la tendresse pour Nel qui s’échine à mener une vie conforme aux enseignements de sa mère. C’est aussi l’occasion pour l’auteur d’évoquer la condition des afro-américains et la place qui leur est faite dans une société où la ségrégation fait loi. Un roman comme une fable cruelle, c’est poétique, tragique, violent. Que dire du style de Toni Morrison sinon qu’il est coloré, qu’il crée un univers particulier dans lequel les dialogues permettent aux personnages de s’incarner et les descriptions de nous faire voyager, éprouver la chaleur ou sentir les odeurs ? Un très beau roman dont j’ai relu plusieurs fois les dernières pages pour ne pas perdre de la subtilité du message délivré.
    Lire la suite
    En lire moins
  • mamansand72 Posté le 25 Juillet 2019
    Je ne connaissais pas du tout les romans, pourtant classiques, de Toni Morrison avant cette lecture. J’ai découvert cette auteure grâce aux futures études littéraires de mon fils, ce livre faisant partie de ses lectures recommandées pour préparer sa rentrée en hypokhâgne, sauf que lui doit le lire en anglais. La lecture de la quatrième de couverture m’a donné envie, et je l’ai donc téléchargé en français pour moi. J’ai beaucoup aimé ce roman, à la fois les thèmes abordés et le style de l’écriture. C’est un récit qui aborde essentiellement la vie des femmes noires ou métisses aux Etats Unis dans les années 20. C’est avant tout une histoire d’amitié compliquée entre Nel et Sula. Elles se rencontrent à la fin de leur enfance et leurs destins ne vont cesser de se séparer et de se rejoindre. Nel et Sula sont différentes : Nel a été élevée par une mère assez stricte. Elle est la plus posée des deux, la plus respectueuse des traditions, soucieuse de son image, celle qui va se marier, élever ses enfants. Sula est éduquée par une grand-mère fantasque et originale : elle représente plutôt la face plus sobre du duo, revendique ses différences... Je ne connaissais pas du tout les romans, pourtant classiques, de Toni Morrison avant cette lecture. J’ai découvert cette auteure grâce aux futures études littéraires de mon fils, ce livre faisant partie de ses lectures recommandées pour préparer sa rentrée en hypokhâgne, sauf que lui doit le lire en anglais. La lecture de la quatrième de couverture m’a donné envie, et je l’ai donc téléchargé en français pour moi. J’ai beaucoup aimé ce roman, à la fois les thèmes abordés et le style de l’écriture. C’est un récit qui aborde essentiellement la vie des femmes noires ou métisses aux Etats Unis dans les années 20. C’est avant tout une histoire d’amitié compliquée entre Nel et Sula. Elles se rencontrent à la fin de leur enfance et leurs destins ne vont cesser de se séparer et de se rejoindre. Nel et Sula sont différentes : Nel a été élevée par une mère assez stricte. Elle est la plus posée des deux, la plus respectueuse des traditions, soucieuse de son image, celle qui va se marier, élever ses enfants. Sula est éduquée par une grand-mère fantasque et originale : elle représente plutôt la face plus sobre du duo, revendique ses différences et sa liberté totale, refuse de se soumettre aux principes, de se marier ou d’assumer ses responsabilités, quitte même à trahir sa seule amie. L’auteure excelle à décrire les sentiments de ces deux femmes, leur relation faite de secrets partagés. Cette histoire nous plonge aussi dans cette communauté noire, très pauvre, vivant dans une zone appelée « Le Fond », dans un petit village de l’Ohio : on y découvre une vie faite de désœuvrement, les discriminations et la ségrégation qui condamnent à la misère, des relations hommes-femmes très codifiées et marquées par une domination masculine omniprésente, des conditions de vie assez dures laissant la place à toutes formes de violence. La violence, et son corollaire la loi du silence, sont montrés comme étant communément admis, faisant partie intégrante du quotidien, des conditions indispensables pour survivre : viols, meurtres, secrets, trahisons… Malgré tout ça, ce qui ressort d’essentiel de ce roman très dense, c’est la force morale des femmes, leur capacité à se relever toujours plus fortes après les coups durs, leur résistance physique et psychologique. Les thèmes sous-jacents sont donc le féminisme, les inégalités sociales et raciales au début du siècle aux Etats-Unis, les relations amoureuses et la violence. C’est un de ces livres que l’on n’oublie pas…et celui qui m’aura donné envie de lire les autres œuvres de cette immense auteure récompensée par un prix Nobel de Littérature pour l’ensemble de ses romans. C’est un roman assez court mais très dense, prenant dès les premières pages.
    Lire la suite
    En lire moins
Lisez inspiré avec 10/18 !
Voyagez hors des sentiers battus, loin d'une littérature conventionnelle et attendue…