Lisez! icon: Search engine
À nous regarder, ils s'habitueront
Date de parution : 03/01/2019
Éditeurs :
Julliard

À nous regarder, ils s'habitueront

Date de parution : 03/01/2019

« Ils sonnent à l’interphone, s’annoncent, entrent, ouvrent leur casier fermé à clef, y déposent leurs sacs, leurs manteaux, se lavent soigneusement les mains au savon, pendant plusieurs secondes, chacun...

« Ils sonnent à l’interphone, s’annoncent, entrent, ouvrent leur casier fermé à clef, y déposent leurs sacs, leurs manteaux, se lavent soigneusement les mains au savon, pendant plusieurs secondes, chacun leur tour, sans parler, sèchent leurs mains avec du papier puis les passent sous une pompe géante de solution hydro-alcoolique,...

« Ils sonnent à l’interphone, s’annoncent, entrent, ouvrent leur casier fermé à clef, y déposent leurs sacs, leurs manteaux, se lavent soigneusement les mains au savon, pendant plusieurs secondes, chacun leur tour, sans parler, sèchent leurs mains avec du papier puis les passent sous une pompe géante de solution hydro-alcoolique, se les frictionnent longtemps, sèchent leurs mains avec du papier, enfilent chacun une blouse jaune transparente, Vincent attache celle d’Alice dans le dos, Alice attache celle de Vincent.
Ils ouvrent la porte qui sépare César du reste du monde. Chaque matin, après avoir accompli tout cela, Alice met la main sur la poignée de la porte, chaque matin elle prend une grande inspiration, ferme les yeux et dit tout bas : j’espère que la nuit s’est bien passée. Chaque matin.
En réalité chaque matin elle se demande : mon bébé est-il mort ? »

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260032205
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 130 x 205 mm
EAN : 9782260032205
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 192
Format : 130 x 205 mm

Ils en parlent

« Ce roman délicat, où l’amour, la mort et la vie ne font qu’un est une petite merveille. » 
Coup de cœur des lectrices / Version Femina

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • laballade2Nat 02/05/2024
    La vie n'est pas un long fleuve tranquille... Alice et Vincent vont l'apprendre à leurs dépens. Amoureux, ils se réjouissent à l'idée de devenir parents. Un bonheur qui est de courte durée quand Alice enceinte de 33 semaines, accouche d'un bébé prématuré, prénommé César. Finie l'insouciance de la jeunesse remplacée par l'angoisse du lendemain, par la peur que César meure. "Les murs alors deviennent remparts, l'hôpital forteresse, les infirmières soldats et les bébés héros." Ce combat que livre César les touche profondément, mais chacun réagit différemment selon son vécu. "Les échecs et les victoires ont si souvent le même visage." Elsa Flageul analyse les sentiments humains, les non-dits autour de la prématurité. Et nous interroge : les épreuves de la vie sont-elles un frein à une relation de couple ? Roman riche en émotions et coup de coeur.
  • Breizh29livres 27/04/2023
    Il est des livres, on sait lorsqu'on les ouvre qu'ils vont nous plaire. Joie. Un sujet ô combien délicat, rarement évoqué en littérature et magnifiquement traité par l'auteur. L'odyssée d'un bébé né trop tôt, bouleversant ainsi l'ordre des choses La rudesse de la secousse est inouïe. La terre s'ouvre sous les pieds des parents. Alice, la narratrice, nous emmène dans son monde. Incompréhension, anéantissement, rébellion, toute une palette d'émotions extrêmement fortes se bousculent, finement analysées. Tempête sous un crâne et découverte d'un monde parallèle avec ses codes et son propre langage, difficilement accessible aux béotiens. Le récit, âpre et tendu, est formidable d'intelligence. Beau, doux, tendre et violent à la fois. Le radeau émotionnel tente de garder le cap et nous offre avec bonheur quelques pointes d'humour bienvenues. A ne pas manquer !
  • laetice 16/11/2021
    très belle histoire sur les prématurés et comment se passe la vie des parents qui vivent ce moment de leur vie à douter sur la vie de leur bébé . en lisant ce livre on se met à la place des parents , la vie à l'hôpital , et puis le retour de l'enfant à la maison ...
  • marionfritschh 05/11/2021
    "𝚂𝚘𝚞𝚟𝚒𝚎𝚗𝚜-𝚝𝚘𝚒 𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚌𝚑𝚊𝚚𝚞𝚎 𝚋𝚊𝚝𝚊𝚒𝚕𝚕𝚎 𝚒𝚕 𝚢 𝚊 𝚍𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝𝚜 𝚍𝚎 𝚌𝚊𝚕𝚖𝚎 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎 𝚜𝚒𝚕𝚎𝚗𝚌𝚎 𝚜𝚎 𝚏𝚊𝚒𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎𝚜 𝚛𝚎𝚐𝚊𝚛𝚍𝚜 𝚜𝚎 𝚙𝚘𝚜𝚎𝚗𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎𝚜 𝚌𝚘𝚛𝚙𝚜 𝚜𝚎 𝚏𝚊𝚝𝚒𝚐𝚞𝚎𝚗𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕'𝚘𝚗 𝚗𝚎 𝚜𝚊𝚞𝚛𝚊𝚒𝚝 𝚍𝚒𝚛𝚎 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚙𝚎𝚛𝚍𝚞, 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚐𝚊𝚐𝚗𝚎#769;, 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚏𝚒𝚗𝚒. 𝙻𝚎𝚜 𝚎#769;𝚌𝚑𝚎𝚌𝚜 𝚎𝚝 𝚕𝚎𝚜 𝚟𝚒𝚌𝚝𝚘𝚒𝚛𝚎𝚜 𝚘𝚗𝚝 𝚜𝚒 𝚜𝚘𝚞𝚟𝚎𝚗𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚎#770;𝚖𝚎 𝚟𝚒𝚜𝚊𝚐𝚎." . Alice et Vincent viennent de devenir parents. Prématuré, le petit César a rejoint leur vie, les faisant basculer du côté de ceux dont l’avenir est bordé de difficulté. Ensemble, ils vont devoir affronter l'incertitude et le changement, dans une nouvelle dimension où leur enfant est maître de leur quotien. . 170 pages d'émotions, de solidarité et d'amour. Le regard et la peur d'une mère, le courage d'un père, le travail bienveillant d'un personnel hospitalier et surtout, la grande aventure d'un nouveau née. Suivi pendant deux années, le petit César emporte ses parents et les lecteurs dans une parenthèse qui éteint le passé d'un duo heureux, vestige d'un autre temps, pour laisser place à des adversités qui n'appartiennent qu' à la sphère familiale. Que reste-t-il d'un couple après l'épreuve ? Comment vit-on son rôle de parent fasse à la peine de la différence ? Soutenu par une plume brillamment poétique (je confesse avoir surligné beaucoup trop de phrase coup de cœur), des personnages entiers et sensibles, le roman fait sens, offrant une histoire qui mérite d'être lue et encore plus d'être comprise. On en ressort toucher, secoué par un réalisme qui donne vie à l'espoir et du sens à l’intimité des gens qui s’aiment. . Pour tous ceux qui aiment les coups du sort de l'existence."𝚂𝚘𝚞𝚟𝚒𝚎𝚗𝚜-𝚝𝚘𝚒 𝚚𝚞𝚎 𝚍𝚊𝚗𝚜 𝚌𝚑𝚊𝚚𝚞𝚎 𝚋𝚊𝚝𝚊𝚒𝚕𝚕𝚎 𝚒𝚕 𝚢 𝚊 𝚍𝚎𝚜 𝚖𝚘𝚖𝚎𝚗𝚝𝚜 𝚍𝚎 𝚌𝚊𝚕𝚖𝚎 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎 𝚜𝚒𝚕𝚎𝚗𝚌𝚎 𝚜𝚎 𝚏𝚊𝚒𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎𝚜 𝚛𝚎𝚐𝚊𝚛𝚍𝚜 𝚜𝚎 𝚙𝚘𝚜𝚎𝚗𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕𝚎𝚜 𝚌𝚘𝚛𝚙𝚜 𝚜𝚎 𝚏𝚊𝚝𝚒𝚐𝚞𝚎𝚗𝚝, 𝚘𝚞#768; 𝚕'𝚘𝚗 𝚗𝚎 𝚜𝚊𝚞𝚛𝚊𝚒𝚝 𝚍𝚒𝚛𝚎 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚙𝚎𝚛𝚍𝚞, 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚐𝚊𝚐𝚗𝚎#769;, 𝚜𝚒 𝚌'𝚎𝚜𝚝 𝚏𝚒𝚗𝚒. 𝙻𝚎𝚜 𝚎#769;𝚌𝚑𝚎𝚌𝚜 𝚎𝚝 𝚕𝚎𝚜 𝚟𝚒𝚌𝚝𝚘𝚒𝚛𝚎𝚜 𝚘𝚗𝚝 𝚜𝚒 𝚜𝚘𝚞𝚟𝚎𝚗𝚝 𝚕𝚎 𝚖𝚎#770;𝚖𝚎 𝚟𝚒𝚜𝚊𝚐𝚎." . Alice et Vincent viennent de devenir parents. Prématuré, le petit César a rejoint leur vie, les faisant basculer du côté de ceux dont l’avenir est bordé de difficulté. Ensemble, ils vont devoir affronter l'incertitude et le changement, dans une nouvelle dimension où leur enfant est maître de leur quotien. . 170 pages d'émotions, de solidarité et d'amour. Le regard et la peur d'une mère, le courage d'un père, le travail bienveillant d'un personnel hospitalier et surtout, la grande aventure d'un nouveau née. Suivi pendant deux années, le petit César emporte ses parents et les lecteurs dans une parenthèse qui éteint le passé d'un duo heureux, vestige d'un autre temps, pour laisser place à des adversités qui n'appartiennent qu' à la sphère familiale. Que reste-t-il d'un couple après l'épreuve ? Comment vit-on son rôle de parent fasse à la peine de la différence ? Soutenu par une plume brillamment poétique (je confesse avoir...
    Lire la suite
    En lire moins
  • mesecritsdunjour 04/01/2021
    Il est parfois difficile de lire certains livres et pourtant ils nous attirent. La peur d’avoir mal, de souffrir, de raviver une douleur enfouie depuis des années. Il est là, sur l’étagère depuis sa sortie. M’attendant. Me guettant. Je le feuillette. Le déplace. Le met en évidence. Rien n’y fait. Il reste à patienter durant des mois. Allez savoir pourquoi, aujourd’hui je l’ai lu, d’une traite. J’étais prête. Cette histoire est celle de Vincent et Alice dont leur petit garçon est arrivé au monde un peu, beaucoup, trop tôt. C’est aussi celle d’un combat pour la survie. De cette mort qui rôde sans cesse. « Il est minuscule. Encore plus minuscule que tout à l’heure. C’est à peine si je le reconnais. Il ressemble à un petit vieux, la peau fine, ridée de n’être pas assez pleine, le visage fatigué de celui qui a déjà vécu plusieurs vies. La sienne ne fait pourtant que commencer. » Elsa Flageul parle de ces jeunes parents. De l’avant et l’après prématurité. L’enfant qui bouscule toute une vie à 2 en quelques secondes. Ils n’étaient pas prêts. Le choc est violent mais le bébé est bien là. Ils doivent faire face à la situation. De l’arrivée, au combat et au dehors. Un roman sensible qui fait écho chez de nombreux parents. Les faits sont là, réels et ils bousculent. Il ne fait pas mal, je dirais plutôt le contraire. La plume d’Elsa Flageul est délicate, rendant l’histoire belle et pleine d’espoir. Je me suis reconnue dans certains passages avec les mêmes interrogations et doutes. « Est-ce vrai ? Vais-je moi aussi être touchée par la grâce et aimer instantanément, plus que moi-même, semblerait-il, cet enfant ? Est-ce que le fait qu’il soit né plus tôt ne va pas gâcher ça, ne va pas m’empêcher de ressentir ça ? Ne vais-je pas avoir peur de son corps, de sa fragilité ? Et si cela n’arrive pas ? Et si chez moi, ça ne fonctionne pas ? » Avec du recul, j’aurais aimé le lire avant de devenir mère. Il peut être une épaule sur laquelle se reposer, une réalité dont on nous protège trop durant la grossesse. Car oui, la naissance ne suit pas des règles bien précises et un couple n’y est jamais préparé. Bouleversant de vérité. http://www.mesecritsdunjour.com/archives/2020/12/19/38713644.htmlIl est parfois difficile de lire certains livres et pourtant ils nous attirent. La peur d’avoir mal, de souffrir, de raviver une douleur enfouie depuis des années. Il est là, sur l’étagère depuis sa sortie. M’attendant. Me guettant. Je le feuillette. Le déplace. Le met en évidence. Rien n’y fait. Il reste à patienter durant des mois. Allez savoir pourquoi, aujourd’hui je l’ai lu, d’une traite. J’étais prête. Cette histoire est celle de Vincent et Alice dont leur petit garçon est arrivé au monde un peu, beaucoup, trop tôt. C’est aussi celle d’un combat pour la survie. De cette mort qui rôde sans cesse. « Il est minuscule. Encore plus minuscule que tout à l’heure. C’est à peine si je le reconnais. Il ressemble à un petit vieux, la peau fine, ridée de n’être pas assez pleine, le visage fatigué de celui qui a déjà vécu plusieurs vies. La sienne ne fait pourtant que commencer. » Elsa Flageul parle de ces jeunes parents. De l’avant et l’après prématurité. L’enfant qui bouscule toute une vie à 2 en quelques secondes. Ils n’étaient pas prêts. Le choc est violent mais le bébé est bien là. Ils doivent faire face à la situation. De l’arrivée,...
    Lire la suite
    En lire moins
Abonnez-vous à la newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !