RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Au fond de l'eau

            Sonatine
            EAN : 9782355843143
            Code sériel : 198
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 220 mm
            Au fond de l'eau

            Corinne DANIELLOT (Traducteur), PIERRE SZCZECINER (Traducteur)
            Date de parution : 08/06/2017
            POURREZ-VOUS REMONTER À LA SURFACE ?

            Après La Fille du train, le nouveau roman de Paula Hawkins
            Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi... Une semaine avant sa mort, Nel a appelé sa sœur, Julia. Qui n’a pas voulu lui répondre. Alors que le corps de Nel vient d’être retrouvé dans la rivière qui traverse Beckford, leur ville natale, Julia est effrayée à l’idée de revenir sur les lieux de son enfance. De quoi a-t-elle le plus peur ? D’affronter le prétendu suicide de sa sœur ? De s’occuper de Lena, sa nièce de quinze ans, qu’elle ne connaît pas ? Ou de faire face à un passé qu’elle a toujours fui ? Plus que tout encore, c’est peut-être la rivière qui la terrifie, ces eaux à la fois enchanteresses et mortelles, où, depuis toujours, les tragédies se succèdent.

            Julia, Lena, Nel : avec ce superbe portrait de trois femmes en quête d’elles mêmes, aux prises avec les pesanteurs du passé, on retrouve l’infinie compréhension pour ses personnages dont témoignait déjà Paula Hawkins dans La Fille du train. On y retrouve, surtout, sa virtuosité et un talent incroyable pour tenir le lecteur en haleine jusqu’à l’ultime rebondissement, qui marquera tous les esprits.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782355843143
            Code sériel : 198
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 416
            Format : 140 x 220 mm
            Sonatine
            22.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            "En un peu moins de 450 pages, la romancière britannique balaie tous les doutes et confirme magistralement avec un livre sans doute meilleur que le précédent, son incroyable savoir-faire en matière de page-turner (…) Futur Best-seller de l'été dans lequel on plonge en apnée et dont on ressort en nage, complètement rincé."
            Philippe Blanchet / Le Figaro Magazine

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • aaahhh Posté le 14 Mars 2019
              Julia n'avait pas envie de revenir à Beckford et on la comprends! Là bas l'attendent non seulement sa nièce à présent orpheline dont elle va devoir s'occuper mais aussi les fantômes de son passé, celui de sa soeur, de son adolescence difficile et surtout ceux de la rivière qui charrie les morts de toutes ces femmes qui y ont perdu la vie... Rien que de repenser à ce roman pour écrire cette critique, j'en ai la chair de poule... Je ne suis pas une grande amatrice d'horreur ni de romans à frissons, je le précise tout de suite, même si je goute avec plaisir à un bon polar d'enquête ou à un thriller psychologique bien mené. Avec "Au fond de l'eau" on est bien dans un thriller, oui oui et même si il traine un peu en longueur il est tout de même bien mené mais on est au delà de ça et c'était un peu trop pour moi, cette ambiance marécageuse flippante. Lire en regardant derrière soi pour voir si un monstre ne va pas apparaitre, c'est trop demander à mes nerfs... Pas un grand plaisir de lecture du coup mais c'est une question de goût et les amateurs du... Julia n'avait pas envie de revenir à Beckford et on la comprends! Là bas l'attendent non seulement sa nièce à présent orpheline dont elle va devoir s'occuper mais aussi les fantômes de son passé, celui de sa soeur, de son adolescence difficile et surtout ceux de la rivière qui charrie les morts de toutes ces femmes qui y ont perdu la vie... Rien que de repenser à ce roman pour écrire cette critique, j'en ai la chair de poule... Je ne suis pas une grande amatrice d'horreur ni de romans à frissons, je le précise tout de suite, même si je goute avec plaisir à un bon polar d'enquête ou à un thriller psychologique bien mené. Avec "Au fond de l'eau" on est bien dans un thriller, oui oui et même si il traine un peu en longueur il est tout de même bien mené mais on est au delà de ça et c'était un peu trop pour moi, cette ambiance marécageuse flippante. Lire en regardant derrière soi pour voir si un monstre ne va pas apparaitre, c'est trop demander à mes nerfs... Pas un grand plaisir de lecture du coup mais c'est une question de goût et les amateurs du genre s'en délecterons peut-être...
              Lire la suite
              En lire moins
            • Karin840 Posté le 27 Février 2019
              Après le succès de la "Fille du train", que j'avais littéralement dévoré, je m'attendais à autant bien, si ce n'est mieux. Et ... ben j'ai été très déçue. C'est long, c'est lent, c'est répétitif, on s'emmêle dans le nombre de personnages, enfin bref.... J'ai lu jusqu'au bout, parce que je suis curieuse et je voulais avoir le fin mot de l'histoire, et ben même là je suis restée sur ma faim car je m'attendais à quelque chose de plus retentissant et au final ça finit autant platement que toute la lecture.
            • Lilly21 Posté le 16 Février 2019
              Un thriller plutôt sympathique, mais pas exceptionnel non plus. Je retrouve ici un certain nombre de défauts que j’avais déjà trouvé dans La fille du train, le premier roman de l’auteure, à savoir qu’il y a beaucoup de longueurs, que les personnages ne sont pas vraiment attachants… Pour moi, un thriller, je dois être accrochée dès le début et ne plus vouloir poser mon livre jusqu’à la fin, et là, ce n’est clairement pas le cas. Il y a de très bonnes choses dans ce livre, la petite révélation finale (sur la dernière ligne !!) était vraiment inattendue, mais au-delà de ça, je n’ai pas eu cette sensation de suspense pendant ma lecture. Je ne l’ai pas détestée non plus, mais ça aurait pu être beaucoup mieux.
            • Khalya Posté le 7 Février 2019
              Comme dans son premier roman, La fille du train, ce thriller est plus psychologique que rempli d’action. Il ressemble à un puzzle qui se reconstitue lentement sous nos yeux, où certaines pièces, qui ont l’air de ne pas cadrer avec l’ensemble, prennent tout leur sens une fois posée à côté des autres. Le suspense est aussi prenant que dans le premier roman de Paula Hawkins mais comporte moins de longueur. De toute évidence, l’auteur a appris de ses erreurs. Il y a beaucoup de personnages, ce qui peut déstabiliser au début de la lecture. Mais chacun de ces personnages détenant un fragment de l’énigme, on se fait vite à leur présence, d’autant plus que les ramifications qui les relient les uns aux autres ne sont pas difficiles à retenir. Chacun de ces personnages a donc un fragment de la solution, tout en ignorant les fragments que possèdent les autres. Mais comme chacun d’entre eux a ses propres raisons de ne pas dire tout ce qu’il sait, on avance lentement vers la résolution du mystère. Les passages sur Libby Seeton et Annie Ward sont plaisants à lire mais je ne trouve pas qu’ils apportent grand-chose à l’histoire si ce n’est pour appuyer la... Comme dans son premier roman, La fille du train, ce thriller est plus psychologique que rempli d’action. Il ressemble à un puzzle qui se reconstitue lentement sous nos yeux, où certaines pièces, qui ont l’air de ne pas cadrer avec l’ensemble, prennent tout leur sens une fois posée à côté des autres. Le suspense est aussi prenant que dans le premier roman de Paula Hawkins mais comporte moins de longueur. De toute évidence, l’auteur a appris de ses erreurs. Il y a beaucoup de personnages, ce qui peut déstabiliser au début de la lecture. Mais chacun de ces personnages détenant un fragment de l’énigme, on se fait vite à leur présence, d’autant plus que les ramifications qui les relient les uns aux autres ne sont pas difficiles à retenir. Chacun de ces personnages a donc un fragment de la solution, tout en ignorant les fragments que possèdent les autres. Mais comme chacun d’entre eux a ses propres raisons de ne pas dire tout ce qu’il sait, on avance lentement vers la résolution du mystère. Les passages sur Libby Seeton et Annie Ward sont plaisants à lire mais je ne trouve pas qu’ils apportent grand-chose à l’histoire si ce n’est pour appuyer la phrase écrite par Nel : « Beckford n’est pas un lieu à suicide. Beckford est l’endroit où l’on se débarrasse des femmes à problèmes. ». Et comme c’est quand même cette phrase qui fait que Julia, la sœur de Nel, doute de son suicide, elle est quand même importante. Ce qui fait la force de ce roman, c’est que pas moins de 5 personnages avaient l’opportunité et le mobile pour tuer Nel. On peut même dire 6 avec Nel elle-même si on considère la thèse du suicide qui n’est pas formellement écartée. J’ai beaucoup aimé la manière dont Julia semble (re)découvrir sa sœur et régler certains problèmes de leur passé ayant laissé une profonde rancune à Julia. Nel n’apparait pas comme particulièrement sympathique mais sa mort va faire remonter à la surface d’autres drames et permettre de les clarifier. Malgré le grand nombre de personnages, je n’ai jamais perdu le fil de ma lecture tant l’auteur n’a rien laissé au hasard, ni dans la structure de son roman ni dans l’histoire elle-même. Malgré les différentes possibilités, j’ai très vite eu mon idée sur le coupable. On ne peut pas dire que je me sois complètement trompée mais il me manquait un élément, et pas des moindres ! Si j’ai un bémol à formuler, c’est que le sort de l’un des personnages reste en suspens alors même que l’auteur a pris la peine de nous renseigner sur celui de tous les autres. Mais en dehors de ça, c’était un thriller psychologique très bien mené et très prenant.
              Lire la suite
              En lire moins
            • isabroot Posté le 6 Janvier 2019
              Oui, mais non. La lecture démarre bien, c'est palpitant cette malédiction qui frappe ce petit village tranquille, cette histoire de noyées dans la rivière, à plusieurs siècles d'intervalles, et pour des raisons différentes : meurtres, suicides... Et puis ça s'emballe carrément, 2 noyées coup sur coup, l'enquête se lance, piétine, repart, s'essouffle... et c'est là que je soupire. Te veel is te veel... je ne peux plus me passionner pour cette morte obsédée par d'autres mortes, pour sa soeur que taraude de vieilles rancunes, pour sa fille qui cache trop de secrets, pour ce policier falot qui vit avec une épouse qu'il n'aime pas, pour ladite épouse qui passe plus de temps avec son beau père qu'avec son mari, sans parler de la folle du village qui cause avec les morts... bref. Le scénario est quand même vachement tiré par les cheveux, les habitants (futurs, passés, futurs ex...) de ce petit village (car on insiste souvent sur le fait qu'il soit tout petit, mais il y a quand même un collège, une bande d'ados, un bureau de police, ... je ne sais pas moi, c'est quoi la taille d'un village moyen en Angleterre ?) sont quand même drôlement tordus et... Oui, mais non. La lecture démarre bien, c'est palpitant cette malédiction qui frappe ce petit village tranquille, cette histoire de noyées dans la rivière, à plusieurs siècles d'intervalles, et pour des raisons différentes : meurtres, suicides... Et puis ça s'emballe carrément, 2 noyées coup sur coup, l'enquête se lance, piétine, repart, s'essouffle... et c'est là que je soupire. Te veel is te veel... je ne peux plus me passionner pour cette morte obsédée par d'autres mortes, pour sa soeur que taraude de vieilles rancunes, pour sa fille qui cache trop de secrets, pour ce policier falot qui vit avec une épouse qu'il n'aime pas, pour ladite épouse qui passe plus de temps avec son beau père qu'avec son mari, sans parler de la folle du village qui cause avec les morts... bref. Le scénario est quand même vachement tiré par les cheveux, les habitants (futurs, passés, futurs ex...) de ce petit village (car on insiste souvent sur le fait qu'il soit tout petit, mais il y a quand même un collège, une bande d'ados, un bureau de police, ... je ne sais pas moi, c'est quoi la taille d'un village moyen en Angleterre ?) sont quand même drôlement tordus et cachent beaucoup de choses depuis le temps. Intrigue(s) trop compliquée(s) et sans ressort suffisant pour susciter mon engouement jusqu'à la fin. Cela commençait bien pourtant...
              Lire la suite
              En lire moins
            Ne manquez aucune sortie de Sonatine Éditions
            Abonnez-vous à notre newsletter et recevez nos actualités les plus noires !