Lisez! icon: Search engine
Bénie soit Sixtine
Date de parution : 20/08/2020
Éditeurs :
Julliard

Bénie soit Sixtine

Date de parution : 20/08/2020

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et...

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être...

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Bénie soit Sixtine est avant tout l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

Prix des lecteurs de Cormontreuil
Prix A livre ou verre 2021, décerné par les lecteurs des librairies Point Central à Suresnes et Mémoire 7 à Clamart 

Prix des Lecteurs 2021 de la librairie Maison du livre à Rodez
Prix des lecteurs de la médiathèque Goncourt 2021

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260054542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 1 x 189 mm
EAN : 9782260054542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 1 x 189 mm

Ils en parlent

« Un roman passionnant sur l’emprise. » 
Olivia de Lamberterie / Le Masque et La Plume - France Inter

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Zolassant 01/05/2024
    Sixtine, jeune femme catholique traditionaliste et un brin naïve, n'a connu que l'atmosphère policée des messes du dimanche, des rosaires et des pénitences au sein d'une famille bon chic bon genre. Quand elle rencontre Pierre-Louis, issu d'une famille catholique intégriste, c'est donc naturellement que les étapes s'enchaînent : fiançailles, mariage et conception d'un héritier... Le doute n'est pas permis et la voie est toute tracée. Mais le rêve de petite fille se fissure rapidement. Pourquoi cette nuit de noce sans tendresse et même brutale? Qui est finalement cet homme qui s'échappe tous les soirs ou presque pour rejoindre les réunions d'une milice où l'on assume sa haine des "homos, des étrangers et des gauchistes" ? Mais le bébé va bientôt être là et d'autres questions sur la naissance et l'éducation surgissent. Alors que Sixtine s'interroge, un événement va faire exploser ses dernières certitudes et la pousser à prendre son envol... C'est un roman que j'ai lu en 24 heures, happée par la force fragile de cette jeune femme, ballottée entre son cœur, son âme et ses convictions. J'ai surtout aimé la première partie, véritable plongée sociologique dans les branches les plus sombres de la religion catholique. On sent que l'auteure connaît son sujet. La deuxième partie est sans doute plus légère, un grand écart dans la vie de l'héroïne. En réalité, j'aurais peut-être apprécié 100 ou 200 pages de plus pour explorer de façon plus approfondie les états d'âme de Sixtine et faire la transition entre les deux parties, mais c'est un point de vue tout personnel et j'ai tout de même beaucoup apprécié ce roman et l'écriture de Maylis Adhémar.Sixtine, jeune femme catholique traditionaliste et un brin naïve, n'a connu que l'atmosphère policée des messes du dimanche, des rosaires et des pénitences au sein d'une famille bon chic bon genre. Quand elle rencontre Pierre-Louis, issu d'une famille catholique intégriste, c'est donc naturellement que les étapes s'enchaînent : fiançailles, mariage et conception d'un héritier... Le doute n'est pas permis et la voie est toute tracée. Mais le rêve de petite fille se fissure rapidement. Pourquoi cette nuit de noce sans tendresse et même brutale? Qui est finalement cet homme qui s'échappe tous les soirs ou presque pour rejoindre les réunions d'une milice où l'on assume sa haine des "homos, des étrangers et des gauchistes" ? Mais le bébé va bientôt être là et d'autres questions sur la naissance et l'éducation surgissent. Alors que Sixtine s'interroge, un événement va faire exploser ses dernières certitudes et la pousser à prendre son envol... C'est un roman que j'ai lu en 24 heures, happée par la force fragile de cette jeune femme, ballottée entre son cœur, son âme et ses convictions. J'ai surtout aimé la première partie, véritable plongée sociologique dans les branches les plus sombres de la religion catholique. On sent que l'auteure connaît son sujet. La...
    Lire la suite
    En lire moins
  • castleloren 24/03/2024
    Ce premier roman nous décrit le chemin de croix d’une jeune femme sous l’emprise d’une communauté intégriste. Sixtine la vingtaine, est la sixième de sa fratrie, elle a reçu une éducation catholique, a fait des études ; elle a été éduquée dans le but de pouvoir épouser celui qui s’inscrira lui aussi dans la tradition catholique et la guidera dans la voie tracée par Dieu. Le décor, l’intrigue sont ancrés, c’est dans ce contexte que Sixtine épouse Pierre Louis Sue de La Garde. Elle pense avoir trouvé le mari idéal, mais elle redescend vite de son petit nuage. La voici propulsée dans une demeure bourgeoise de la banlieue de Nantes. Selon les conventions on lui attribue le rôle de maîtresse de maison, on attend d’elle qu’elle entre dans un carcan et qu’elle devienne une épouse docile parfaite, qu’elle porte  «  cinq ou six enfants si Dieu le veut » car telle est la destinée des femmes de la communauté des « frères de la croix ». Pourtant la jeune femme n’est pas heureuse de cette vie sectaire, ce n’est pas la destinée à laquelle elle aspirait. Sixtine se sent comme emprisonnée dans cette vie, dans laquelle elle n’a pas voix au chapitre et se doit d’en respecter les usages et les préceptes. Elle s’aperçoit peu à peu qu’elle a atterrit dans une famille très intégriste. Elle commence à se poser mille questions. Que complote Pierre Louis au sein de la milice des Frères de la croix qui s’est fixé pour mission de « faire régner la croix sur le monde »? Comment rester sereine et obéissante devant l’influence ravageuse de sa belle mère surnommée « l’adjudante de cavalerie »? Pourquoi sa grossesse relève plus du supplice que de la bénédiction ? Pourquoi faut il vivre et enfanter dans la douleur afin de ressentir la parole divine? Ce roman dresse de manière méticuleuse et détaillée le tableau glaçant d’un milieu catholique qui part à la dérive et plonge dans un intégrisme radical. L’auteure dépeint le portrait d’une jeune femme malgré tout lumineuse, battante, en quête d’émancipation. Elle nous décrit minutieusement et sans mépris pour la foi chrétienne, l’emprise psychologique d’une communauté quasi sectaire,xénophobe et nationaliste, dont l’interprétation des textes religieux ne laisse aucune place au libre arbitre. Un accident va ouvrir les yeux à Sixtine, lui dévoiler le monde sous un prisme différent, s’ensuivra pour cette dernière, une renaissance. J’ai apprécié ce récit d’émancipation , très bien écrit, construit et découvrir un univers que je ne connais pas du tout, en comprendre les tenants et les aboutissants. Bravo pour ce premier roman !!!Ce premier roman nous décrit le chemin de croix d’une jeune femme sous l’emprise d’une communauté intégriste. Sixtine la vingtaine, est la sixième de sa fratrie, elle a reçu une éducation catholique, a fait des études ; elle a été éduquée dans le but de pouvoir épouser celui qui s’inscrira lui aussi dans la tradition catholique et la guidera dans la voie tracée par Dieu. Le décor, l’intrigue sont ancrés, c’est dans ce contexte que Sixtine épouse Pierre Louis Sue de La Garde. Elle pense avoir trouvé le mari idéal, mais elle redescend vite de son petit nuage. La voici propulsée dans une demeure bourgeoise de la banlieue de Nantes. Selon les conventions on lui attribue le rôle de maîtresse de maison, on attend d’elle qu’elle entre dans un carcan et qu’elle devienne une épouse docile parfaite, qu’elle porte  «  cinq ou six enfants si Dieu le veut » car telle est la destinée des femmes de la communauté des « frères de la croix ». Pourtant la jeune femme n’est pas heureuse de cette vie sectaire, ce n’est pas la destinée à laquelle elle aspirait. Sixtine se sent comme emprisonnée dans cette vie, dans laquelle elle n’a pas voix au chapitre...
    Lire la suite
    En lire moins
  • Apache 01/03/2024
    Sixtine a été biberonnée au catholicisme XXL. Cinq frères et sœurs, une liste d'interdictions longue comme le bras, la peur, la culpabilité, l'abnégation et l'acceptation de la souffrance comme ligne de conduite. La grâce ultime lui est accordée lorsqu'elle épouse un "fils de". Elle sort d'un carcan pour entrer dans un autre, plus étroit, plus serré encore. Sa belle-mère, son mari et sa mère (dans cet ordre) dessinent par le menu le cours de son quotidien (prières, devoirs, longueur de jupe, ordre religieux de rattachement...), jusqu'au prénom de l'enfant qu'elle porte. Loin des élans fiévreux imaginés, le devoir conjugal est un pensum sec, douloureux et dénué de tendresse. Son compagnon tout neuf est étroitement investi dans une milice privée qui casse du pédé, du juif etc... Commence un long chemin de croix pour renaître. Une lutte intérieure entre ses désirs, ses intuitions, et la pression mentale de toutes les valeurs inculquées qui constituent son socle. Un roman ébouriffant qui en dit long sur la main mise religieuse en général, l'intolérance, la violence dont elle s'accompagne. Une forme d'emprisonnement que l'on imagine mal, surtout en 2012. Bien écrit de surcroit !
  • ericlac75 09/01/2024
    Livre très intéressant qui raconte la vie de Sixtine, jeune femme élevée dans les milieux ultra-traditionnalistes et qui va épouser un homme venant d'un environnement encore plus impliqué dans ce type de pratique de la religion. Sixtine va attendre la mort de son mari (nous sommes dans le contexte des affrontements au moment de la sortie de la loi sur le "mariage pour tous") et le souhait de sa belle-mère d'avoir une emprise encore plus forte sur elle et son bébé pour s'enfuir. Elle va alors rejoindre un environnement complètement différent, plus proche de la "vraie vie", et elle fera alors preuve d'une belle capacité à s'adapter à ce nouveau contexte. Elle n'en conservera pas moins ses valeurs religieuses tout en devant les adapter aux pratiques moins intégristes qu'elle rencontrera. Livre sur la résilience d'une jeune femme face à des contextes très extrêmes et opposés.
  • Tamm 12/12/2023
    Une petite immersion dans un mode de pensée coincé quelque part entre le moyen âge et le monde de la servante écarlate, ça vous dit ? À la lecture de la quatrième de couverture je m'attendais à ce que le récit soit davantage centré sur l'intimité d'un couple qui rencontre des difficultés parce que les mariés ne se connaissent pas réellement avant le mariage et sur des violences subies en son sein. Finalement l'essentiel du roman porte sur les difficultés à s'affranchir d'une éducation et d'un milieu familial et social qui exerce une emprise. On est donc immergés dans une communauté catholique intégriste d'extrême droite, violente et enfermée dans des dogmes médiévaux. Ouvrage intéressant et bien écrit qui me laisse un arrière goût amer.
Abonnez-vous à la newsletter Julliard
Maison de littératures, les éditions Julliard publient des ouvrages de fiction et de non-fiction littéraire, en langues française et étrangères. Abonnez-vous pour recevoir toutes nos actualités !

Lisez maintenant, tout de suite !