Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260054542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 1 x 189 mm
Nouveauté

Bénie soit Sixtine

Date de parution : 20/08/2020
Rentrée littéraire 2020.

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être...

Sixtine, jeune femme très pieuse, rencontre Pierre-Louis, en qui elle voit un époux idéal, partageant les mêmes valeurs qu’elle. Très vite, ils se marient dans le rite catholique traditionnel et emménagent à Nantes. Mais leur nuit de noces s’est révélée un calvaire, et l’arrivée prochaine d’un héritier, qui devrait être une bénédiction, s’annonce pour elle comme un chemin de croix. Jusqu’à ce qu’un événement tragique la pousse à ouvrir les yeux et à entrevoir une autre vérité.
Bénie soit Sixtine est avant tout l’histoire d’un éveil et d’une émancipation. Entre thriller psychologique et récit d’initiation, ce premier roman décrit l’emprise exercée par une famille d’extrémistes sur une jeune femme vulnérable et la toxicité d’un milieu pétri de convictions rétrogrades. Un magnifique plaidoyer pour la tolérance et la liberté, qui dénonce avec force le dévoiement de la religion par les fondamentalistes.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260054542
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 304
Format : 1 x 189 mm

Ils en parlent

« Un roman passionnant sur l’emprise. » 
Olivia de Lamberterie / Le Masque et La Plume - France Inter

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • cecille Posté le 12 Septembre 2020
    Remarquable, extraordinaire. Je remercie l'auteure d'avoir composé avec talent cette histoire touchante à souhait. Sixtine est une toute jeune femme, née dans une famille catholique traditionaliste et va rencontrer celui qui va devenir son époux, le père de son enfant, au mariage de son amie Marie-Sophie. Sixtine est une jeune femme confiante et naïve à mon sens car malgré des paroles et des comportements de Pierre-Louis son mari, elle continue de croire en sa bienveillance. Où préfère t-elle nier ce monde à qui elle appartient, ce monde intégriste ? Il faudra un évènement tragique, terrible pour qu'elle essaye de voir, de comprendre et d'agir. Jusqu'à oser enfin s'ouvrir à une autre réalité de la vie. Le monde que l'on prêtant connaître n'est pas si simple, il est composé de tant de visages..... Maylis Adhémar, nous livre une histoire touchante et invite à la réflexion...... Un excellent premier roman, magnifiquement bien composé.. Un grand merci à l'auteure, aux éditions Julliard et à la plateforme NetGalley !
  • Little_stranger Posté le 12 Septembre 2020
    Quel beau prénom elle a, l'héroïne de ce roman ! En lisant son histoire, je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle avec le livre de Deborah Spellman "Unorthodox", qui raconte sa sortie d'une communauté de religion juive ultra-orthodoxe. Je remercie Net Galley pour m'avoir permis de découvrir et d'apprécier ce texte. Ici, c'est l'église catholique, celle qui veut les messes en latin, les mâtines et les vêpres, Jeanne d'Arc, qui hait la PMA, la GPA, l'homosexualité et vit dans un univers totalement fermé. Sixtine a des parents surprenants : une mère très croyante et un père plus déjanté (l'un compense l'autre). Sixtine réalise ce qui s'appelle ici "un beau mariage" avec l'héritier d'une famille ultra-catholique et riche, Pierre-Louis Sue de la Garde (le temps qu'il se présente,je suis partie, c'est trop long) . Si elle es tombée amoureuse de l'homme, elle découvre vite dans le cadre du mariage, le milieu "carcéral", sous contrôle dans lequel elle est tombée et les éprouvantes relations sexuelles où elle n'est rien d'autre qu'une pouliche pour la reproduction. Sixtine découvre une foi totalement différente de la sienne dans laquelle elle ne se retrouve pas. La grossesse et la naissance de l'enfant du couple sont l'occasion pour... Quel beau prénom elle a, l'héroïne de ce roman ! En lisant son histoire, je n'ai pu m'empêcher de faire le parallèle avec le livre de Deborah Spellman "Unorthodox", qui raconte sa sortie d'une communauté de religion juive ultra-orthodoxe. Je remercie Net Galley pour m'avoir permis de découvrir et d'apprécier ce texte. Ici, c'est l'église catholique, celle qui veut les messes en latin, les mâtines et les vêpres, Jeanne d'Arc, qui hait la PMA, la GPA, l'homosexualité et vit dans un univers totalement fermé. Sixtine a des parents surprenants : une mère très croyante et un père plus déjanté (l'un compense l'autre). Sixtine réalise ce qui s'appelle ici "un beau mariage" avec l'héritier d'une famille ultra-catholique et riche, Pierre-Louis Sue de la Garde (le temps qu'il se présente,je suis partie, c'est trop long) . Si elle es tombée amoureuse de l'homme, elle découvre vite dans le cadre du mariage, le milieu "carcéral", sous contrôle dans lequel elle est tombée et les éprouvantes relations sexuelles où elle n'est rien d'autre qu'une pouliche pour la reproduction. Sixtine découvre une foi totalement différente de la sienne dans laquelle elle ne se retrouve pas. La grossesse et la naissance de l'enfant du couple sont l'occasion pour Sixtine de remonter son arbre généalogique (très important pour la pureté de la race du côté marital) et de s'enfuir en courant pour découvrir le monde et ne pas transformer son petit garçon en monstre. J'ai été très touchée par Sixtine et son courage. L'écriture qui mêle parcours de l'héroïne et parcours de sa grand-mère maternelle qui finalement vont fusionner, est très agréable. Sixtine est une femme tendre à la foi paisible et ouverte : elle ressemble à un agneau, mais elle sait devenir lionne si besoin.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Verolo Posté le 11 Septembre 2020
    Un roman au sujet peu commun : l'emprise sectaire et les dégâts de l'hypocrisie dans le milieu de l'intégrisme catholique, en France, de nos jours. Je précise de nos jours car certaines pratiques peuvent paraître si archaïques qu'on pourrait croire que l'intrigue se passe il y a 50 ans... Sixtine, issue d'une famille catholique traditionaliste, se marie très jeune avec Pierre-Louis, qui lui, vient d'un milieu encore plus intégriste. Ce qui devrait être une voie toute tracée commence par une désillusion complète et continue vers une difficile remise en question. Sixtine va devoir trouver toute seule le chemin de sa liberté (de penser, de vivre, d'aimer, d'élever son fils...). Difficile de sortir de l'emprise de ce qu'on peut qualifier de secte. Un roman que j'ai lu en deux jours, très facile, mais qui laisse un drôle de goût. Quand on n'évolue pas dans ce milieu, on trouve ça incroyable, cette naïveté, cette immobilisme. Et pourtant... La partie plus "secret de famille", que l'on suit en parallèle avec les écrits de la grand-mère de Sixtine, m'a paru un poil artificielle, mais franchement, j'ai beaucoup aimé. Un premier roman (j'aime découvrir les premiers romans !) qui donne envie de suivre son autrice.
  • Azeline Posté le 11 Septembre 2020
    Roman sur le déconditionnement d'une jeune femme sous l'influence d'intégristes catholiques. Dans la première partie du récit Sixtine Duchamp, qui a reçu une éducation rigide de ses parents traditionalistes catholiques et bourgeois, se marie avec Pierre-Louis Sue de la Garde, issu d'une famille royaliste, plus réactionnaire. La seconde partie raconte son émancipation loin de ce milieu considéré comme une secte intégriste par le Vatican. Des chapitres intermédiaires composés de lettres adressées à un personnage proche de Sixtine dévoilent un parcours à l'opposé du sien. Si les personnages de Pierre-Louis, de la mère et de la belle-mère définissent les rôles de l'homme et de la femme au sein de ces familles, avec leurs principes moraux qui ne laissent aucune place au libre arbitre, d'autres représentent des croyants vivant plus sereinement leur foi. Magie de la littérature, j'ai partagé les émotions de Sixtine, ses désillusions, sa peur, ses interrogations, ses doutes, tentée de la presser à sortir de sa réserve à chacune des rencontres dans sa nouvelle vie. Des ellipses permettent à l'auteure d'aller à l'essentiel et la tension est permanente dans une grande partie du récit. Vu mon ignorance sur le sujet, j'avoue avoir été choquée par la violence morale imposée ou que s'imposent ces personnes pour éprouver... Roman sur le déconditionnement d'une jeune femme sous l'influence d'intégristes catholiques. Dans la première partie du récit Sixtine Duchamp, qui a reçu une éducation rigide de ses parents traditionalistes catholiques et bourgeois, se marie avec Pierre-Louis Sue de la Garde, issu d'une famille royaliste, plus réactionnaire. La seconde partie raconte son émancipation loin de ce milieu considéré comme une secte intégriste par le Vatican. Des chapitres intermédiaires composés de lettres adressées à un personnage proche de Sixtine dévoilent un parcours à l'opposé du sien. Si les personnages de Pierre-Louis, de la mère et de la belle-mère définissent les rôles de l'homme et de la femme au sein de ces familles, avec leurs principes moraux qui ne laissent aucune place au libre arbitre, d'autres représentent des croyants vivant plus sereinement leur foi. Magie de la littérature, j'ai partagé les émotions de Sixtine, ses désillusions, sa peur, ses interrogations, ses doutes, tentée de la presser à sortir de sa réserve à chacune des rencontres dans sa nouvelle vie. Des ellipses permettent à l'auteure d'aller à l'essentiel et la tension est permanente dans une grande partie du récit. Vu mon ignorance sur le sujet, j'avoue avoir été choquée par la violence morale imposée ou que s'imposent ces personnes pour éprouver leur foi, la violence physique dont sont capables ces croisés modernes, l'étendue de leur haine (des autres religions, des laïcs,jusqu'aux bénévoles catholiques d'associations humanitaires). La difficulté à se réapproprier sa religion afin qu'elle ne soit plus souffrance, à apprendre à l'âge adulte le vivre ensemble sont abordés de manière réfléchie. Maylis Adhémar a écrit cette fiction d'après ses connaissances personnelles. Un premier roman courageux non seulement pour les réactions qu'il risque de susciter mais aussi pour son thème éloigné des sujets d'actualité et rarement évoqué par les médias. Repéré grâce à la chronique de Christophe bj; merci à lui et aux éditions Julliard pour l'envoi. #BéniesoitSixtine #NetGalleyFrance
    Lire la suite
    En lire moins
  • sorayabxl Posté le 9 Septembre 2020
    Dans Bénie soit Sixtine, Maylis Adhémar plonge le lecteur dans le milieu des traditionalistes catholiques français. Sa jeune héroïne, Sixtine, voit ses convictions personnelles bouleversées par une grossesse qui lui inspire des sentiments contradictoires. Son chemin vers l’émancipation pose des questions intéressantes sur la foi et sur la transmission des valeurs au sein de la famille. Chronique complète sur le site du Suricate Magazine
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !