Lisez! icon: Search engine
Robert Laffont
EAN : 9782221251584
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 200 mm
Nouveauté

Celle que je suis

Date de parution : 01/04/2021

Une bouleversante histoire de résilience qu’on lit le cœur battant dans l’espoir que son héroïne s’en sorte.

Valentine vit dans une petite résidence d’une ville de province. Elle travaille à temps partiel au rayon librairie d’une grande surface culturelle. Les livres sont sa seule évasion ; son seul exutoire, le journal intime qu’elle cache dans le coffre à jouets de son fils. Et son seul bonheur, cet...

Valentine vit dans une petite résidence d’une ville de province. Elle travaille à temps partiel au rayon librairie d’une grande surface culturelle. Les livres sont sa seule évasion ; son seul exutoire, le journal intime qu’elle cache dans le coffre à jouets de son fils. Et son seul bonheur, cet enfant, Nathan, qui vient de souffler ses six bougies. Pour le reste, Valentine vit dans la terreur qu’au moindre faux pas, la colère et la jalousie de son mari se reportent sur Nathan…
L’arrivée d’un couple de voisins âgés dans l’appartement d’en face va complètement bouleverser sa vision du monde. Car comment résister à la bonté de Guy, qui se conduit avec Nathan comme le grand-père qu’il n’a jamais eu ? Comment refuser la tendresse de Suzette, cette femme si maternelle, elle qui a tant manqué de mère ? Peu à peu, Valentine se laisse apprivoiser.
Jusqu’au jour où elle commet une minuscule imprudence aux conséquences dramatiques… Mais une chose change tout, désormais : elle n’est plus seule pour affronter son bourreau et reconstruire sa vie volée.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782221251584
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 432
Format : 135 x 200 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lacitadelledemeslectures Posté le 14 Juin 2021
    Il y a des romans qui vous bouleversent au-delà du possible. Cela a été le cas pour : Celle que je suis de Claire Norton publié chez Robert Laffont. Ce livre diffère totalement de mon style littéraire habituel, pourtant cette thématique me semblait tellement importante qu'il fallait que je lise ce livre. Nous allons suivre Valentine une jeune femme toute simple, qui travaille à temps partiel au rayon librairie d'une grande surface culturelle. Ça seule évasion est la lecture ainsi que le journal intime qu'elle cache dans le coffre à jouets de Nathan : son fils. Cet enfant qui est son seul bonheur, sa seule raison de tenir le choc face à son mari. Mais un jour, un couple de voisins âgés emménage dans l'appartement d'en face. Cette petite femme, Suzette est attachante. Elle va apprivoiser la jeune femme pour l'aider à sortir de cet engrenage infernal. J'ai commencé ce roman en étant happée dès les premières lignes. Claire Norton alterne entre des pages du journal intime de Valentine et des scènes relatant le moment présent. Le tout immerge complètement le lecteur dans ce récit bouleversant et inoubliable. J'ai été subjuguée par l'aspect psychologique de ces femmes en souffrances superbement disséqués. On ressent la... Il y a des romans qui vous bouleversent au-delà du possible. Cela a été le cas pour : Celle que je suis de Claire Norton publié chez Robert Laffont. Ce livre diffère totalement de mon style littéraire habituel, pourtant cette thématique me semblait tellement importante qu'il fallait que je lise ce livre. Nous allons suivre Valentine une jeune femme toute simple, qui travaille à temps partiel au rayon librairie d'une grande surface culturelle. Ça seule évasion est la lecture ainsi que le journal intime qu'elle cache dans le coffre à jouets de Nathan : son fils. Cet enfant qui est son seul bonheur, sa seule raison de tenir le choc face à son mari. Mais un jour, un couple de voisins âgés emménage dans l'appartement d'en face. Cette petite femme, Suzette est attachante. Elle va apprivoiser la jeune femme pour l'aider à sortir de cet engrenage infernal. J'ai commencé ce roman en étant happée dès les premières lignes. Claire Norton alterne entre des pages du journal intime de Valentine et des scènes relatant le moment présent. Le tout immerge complètement le lecteur dans ce récit bouleversant et inoubliable. J'ai été subjuguée par l'aspect psychologique de ces femmes en souffrances superbement disséqués. On ressent la peur, l'amour et la manipulation qui les oppressent au quotidien. Souvent on se dit : Pourquoi cette femme ne part pas ? Pourquoi elle se laisse-t-elle faire ? Qu'est-ce qui les retient ? Mais nous ne sommes pas dans leurs vies, dans leur tête et on ne comprend pas ce qu'il se passe réellement au domicile. On n'imagine pas à quel point le jugement et le regard des autres peuvent les affecter. Certains voisins entendent du bruit, il ne se rendent pas compte de ce qui se passe dans le foyer du dessus ou du dessous ; la plupart des gens restent spectateurs ne pouvant rien faire, ou ne sachant comment réagir. Jusqu'au jour où le drame arrive. Je trouve que ce roman sensibilise notre façon de voir les choses sur la violence conjugale. Il est important d'en parler au maximum : la prévention peut éviter le pire. Comme je vous l'ai dit, nous avons des personnages simples : une mère et un enfant qui s'aime de façon inconditionnelle, un couple de voisins âgées et attachant, et surtout le mari de Valentine qui fait bonne figure et qui a une excellente situation. Rien ne laissera supposer une telle situation. Cela démontre que la maltraitance peut arriver à n'importe qui, qu'il n'y a pas de classe sociale, ni de barrière. Des associations existent et il faut le savoir. Elles peuvent permettre à des femmes de s'en sortir même si elles n'ont plus rien. Ce roman je ne pense pas l'oublier de sitôt. Il m'a vraiment bouleversé. Il m'a fallu faire des pauses malgré cette narration hyper fluide. L'histoire est dure et encore je me dis que certaines femmes doivent vivre bien pire.
    Lire la suite
    En lire moins
  • emma_x Posté le 14 Juin 2021
    Bienvenue dans la vie de Valentine, une jeune femme douce et intelligente, maman d’un petit garçon de six ans qu’elle aime plus que tout au monde. Valentine a rencontré Daniel il y a plusieurs années, Daniel qui l’aime tellement, avec qui elle a fondé cette petite famille, une chance pour elle qui a grandi sans parents, ballottée d’une famille d’accueil à l’autre. Alors évidemment, il y a des choses qui ne vont pas, l’interdiction de parler à quiconque et de sortir sans prévenir, l’obligation d’être à la maison à heures fixes et à préparer le repas comme Daniel le souhaite, l’empêchement de garder son travail car elle s’y faisait des amis, le stress d’entendre la clé dans la serrure quand il rentre, la peur des coups, inéluctables… Mais Valentine s’est habituée, elle veut rester et protéger Nathan. Jusqu’au jour où… La quatrième de couverture ne ment pas quand elle annonce un « grand roman féminin, un véritable page-turner », c’est le cas. J’ai été happée dès le début du roman par Valentine. J’ai ressenti la même peur qu’elle et j’ai eu envie pour deux qu’elle trouve le déclic pour partir. J’ai jugé très vite, de ma place confortable de lectrice, et... Bienvenue dans la vie de Valentine, une jeune femme douce et intelligente, maman d’un petit garçon de six ans qu’elle aime plus que tout au monde. Valentine a rencontré Daniel il y a plusieurs années, Daniel qui l’aime tellement, avec qui elle a fondé cette petite famille, une chance pour elle qui a grandi sans parents, ballottée d’une famille d’accueil à l’autre. Alors évidemment, il y a des choses qui ne vont pas, l’interdiction de parler à quiconque et de sortir sans prévenir, l’obligation d’être à la maison à heures fixes et à préparer le repas comme Daniel le souhaite, l’empêchement de garder son travail car elle s’y faisait des amis, le stress d’entendre la clé dans la serrure quand il rentre, la peur des coups, inéluctables… Mais Valentine s’est habituée, elle veut rester et protéger Nathan. Jusqu’au jour où… La quatrième de couverture ne ment pas quand elle annonce un « grand roman féminin, un véritable page-turner », c’est le cas. J’ai été happée dès le début du roman par Valentine. J’ai ressenti la même peur qu’elle et j’ai eu envie pour deux qu’elle trouve le déclic pour partir. J’ai jugé très vite, de ma place confortable de lectrice, et je n’ai pas compris pourquoi elle restait. C’est admirablement bien fait car c’est exactement le sort de milliers de femmes qui restent et qui doivent subir les humeurs de leurs bourreaux et les jugements hâtifs de personnes extérieures qui ne comprennent pas. Qui ne comprennent rien. Comment partir quand on est seule, sous emprise, persuadée de ne rien valoir, sans aucun moyen, sans amis, sans nulle part où aller, avec la certitude qu’il vous retrouvera et vous crèvera. Voire pire, tuera ce que vous avez de plus cher. Il n’y a pas de baisse de régime dans ce roman, toutes les pages vous laissent halentant.e, comme une course pour échapper à l’ogre des contes de fées pour rendre enfin à Valentine le « happy ever after » que tout le monde mérite. Je mets un seul bémol, que je ne dévoilerai pas ici, sur une partie de l’intrigue à la fin qui était inutile selon moi. C’est donc un roman à mettre entre toutes les mains, afin de savoir aussi quoi faire si un jour on devait être confronté à cela. Je conseille « Celle que je suis » : Valentine a appris qui elle était, mais elle nous apprend aussi beaucoup sur nous-même.
    Lire la suite
    En lire moins
  • corally4 Posté le 9 Juin 2021
    Le récit poignant de la vie de Valentine dans une petite ville de province. Elle travaille dans une librairie, s’occupe avec amour de son petit garçon Nathan, mais Valentine vit avec la peur au ventre tous les jours. Daniel son mari est un homme jaloux, violent, qui manipule tout le monde…. Voilà le sujet du livre : les violences conjugales Un couple de retraité dans l’appartement voisin va aider Valentine, et les deux femmes vont beaucoup échangées On est pris par le sujet, et le livre se lit comme un thriller, on a toujours envie d’en savoir plus, même si on a peur…. Car la peur est présente …. Reflet hélas de la vie de beaucoup de femmes dans le monde. Tous les jours l’actualité nous parle des ces » Valentines »...de familles détruites Bien écrit, précis, sobre en expression….je recommande cet ouvrage Merci à Babelio, et aux Editions Laffont pour ce bel en envoi
  • PerrineSuinen Posté le 6 Juin 2021
    Glaçant! On ne peut décrocher de l’histoire et se dire que cela existe réellement... Le thème abordé n’a jamais été aussi présent actuellement que lors de cette période de confinement. J’espère qu’il servira pour certaines victimes qui oseront peut-être sortir du cercle vicieux dans lequel elles sont enchaînées. Merci de m’avoir envoûtée! Une vraie découverte...
  • abfabetcie Posté le 5 Juin 2021
    Premier roman que je lis de cette autrice et quelle claque ! Il est vrai que ce livre est un page turner, qu’on le lit quasiment en apnée tellement il est oppressant. Claire Norton a ce talent de nous faire quasiment vivre les scènes de violence et on souffre comme souffre Valentine. Rarement je trouve ce thème des violences conjugales n’a été aussi bien abordé et retranscrit. Tout sonne juste et on ressent beaucoup d’empathie pour Valentine, dès les premières pages. Et quelle belle rencontre que celle de Valentine et de Suzette et ce lien si fort qui les unit, cette évidence. Et le petit Nathan qui protège sa mère et fait preuve d’une extrême maturité, face à l’adversité. Un coup de cœur.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE ROBERT LAFFONT
Les Éditions Robert Laffont publient de la littérature française et étrangère, des biographies, des témoignages, des mémoires, des romans policiers et d'espionnage, des livres de spiritualité ou encore des livres pratiques.
Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • Sélection
    Lisez

    Fête des Mères : 32 livres pour la gâter

    Vous n’avez pas encore trouvé le cadeau parfait pour la fête des Mères ? Nous vous donnons un petit coup de pouce. Découvrez notre sélection de 32 romans pour gâter votre maman. Vous trouverez forcément LE livre qui va la ravir !

    Lire l'article