Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260030102
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 130 x 205 mm

Changer le sens des rivières

Date de parution : 03/01/2019

Peut-on changer le cours de sa vie ? À vingt ans, des rêves plein la tête, Marie n’a pas eu la chance d’étudier. Elle n’a connu que la galère des petits boulots et le paysage industriel du Havre. Aussi, lorsqu’elle rencontre Alexandre, garçon brillant et beau parleur, son coeur s’emballe....

Peut-on changer le cours de sa vie ? À vingt ans, des rêves plein la tête, Marie n’a pas eu la chance d’étudier. Elle n’a connu que la galère des petits boulots et le paysage industriel du Havre. Aussi, lorsqu’elle rencontre Alexandre, garçon brillant et beau parleur, son coeur s’emballe. Mais comment surmonter ce sentiment d’infériorité qui la poursuit ? Financièrement aux abois, piégée par un acte de violence incontrôlée, Marie accepte le marché que lui propose un juge taciturne, lui servir de chauffeur particulier pendant quelques mois. Une cohabitation qui risque d’être houleuse, compte tenu de la personnalité de ces deux écorchés vifs.
Dans ce roman d’apprentissage en forme de fable urbaine, Murielle Magellan confronte deux mondes habituellement clos, et nous livre un texte émouvant sur l’éveil à l’autre.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260030102
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 130 x 205 mm
Julliard

Ils en parlent

« On se laisse porter sans effort par cette navigation pleine d’étoiles du Berger et des personnages qui tiennent tellement debout dans leur relation, leurs dialogues, ce qui leur reste de convictions, ce qu’ils peuvent réparer de leurs incertitudes. »
Pierre Vavasseur / Le Parisien

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Celkana Posté le 10 Mai 2020
    Un livre comme je les aime, plein de réalisme et en même temps plein de poésie, de volonté, d'envie et de dureté mélangées. Marie n'a pas forcément une vie "intelligente" comme dirait la sphère des sachants mais elle a une vie qui lui convient de prime abord, avec ses repères, ses habitudes, ses rituels et son "passif social". Seulement, un jour, un grain de sable du nom d'Alexandre va passer dans son orbite et déclencher un tsunami dont elle ne se doute absolument pas. C'est pour moi presque un roman social comme Mordillat sait les écrire avec peut-être un peu moins de noir et un peu plus d'espoir. J'ai adoré ce fil d'histoire. On sent que les choses bougent, que c'est fragile, que ça peut basculer et Marie est un personnage fantastique à suivre dans sa réflexion, son évolution, son envie et son parcours. Rien n'est jamais acquis ni définitif, pour personne, que l'on soit serveuse avec un bac Chaudronnerie ou juge, et la citation que j'ai écrit est pour moi un super résumé de ce qu'est ce livre, un livre de combat et d'envie de se donner les moyens d'aller au-delà des apparences.
  • alyasthistle Posté le 2 Mai 2020
    Quel coup de cœur ! Un roman assez court mais dans lequel l'auteure réussit à développer avec suffisamment d'amplitude des personnages très justes, très humains, tout en nuances et ce, au service d'une belle histoire socialement intéressante. Les scènes judiciaires sont d'une grande justesse. En bonus : la Haute Normandie si chère à mon cœur y est joliment dépeinte mais ne sort pas de son rôle de toile de fond. Il s'agit incontestablement de l'un de mes coups de cœur 2020. Et en me relisant, je constate que le mot "cœur" revient trois fois en 6 lignes et ce n'est pas pour rien car c'est bien là que touche ce roman : il touche au cœur mais pour mieux faire fonctionner la tête...
  • Stelphique Posté le 30 Avril 2020
    Ce que j’ai ressenti: La nuit tombe tôt ce soir, et je m’étonne encore. Je m’étonne encore de petits riens, d’un livre qui t’attire juste pour son titre, juste parce qu’en ce moment, le mot « sens » devient plus urgent, plus présent que jamais…Changer le sens des rivières, que de poésie déjà et quelle audace aussi! Alors je m’étonne, et je commence cette lecture. Toute la force du mot sens prend sens, dans les directions contrariées de Marie, dans les valeurs fondamentales de la vie et puis l’ébullition du corps quand l’amour se pointe droit devant. C’est tellement tendre que ça me colle au siège de la petite Fiesta, et que je me dis en avant pour l’aventure! Impossible de lâcher ce livre, Marie a quelque chose qui nous ramène à elle obstinément, et la plume de Murielle Magellan a tout ce que j’aime, avec des notes de vigueur et ce brin de poésie, et je m’étonne juste, de ne pas l’avoir lue avant… "Tu en vois, toi, des poètes? Hein?" Parce que le juge Doutremont, lui, ne s’étonne plus de rien, alors je contrebalance en m’étonnant de son aspect bourru, d’homme qui en a trop vu. Marie le fait aussi, à... Ce que j’ai ressenti: La nuit tombe tôt ce soir, et je m’étonne encore. Je m’étonne encore de petits riens, d’un livre qui t’attire juste pour son titre, juste parce qu’en ce moment, le mot « sens » devient plus urgent, plus présent que jamais…Changer le sens des rivières, que de poésie déjà et quelle audace aussi! Alors je m’étonne, et je commence cette lecture. Toute la force du mot sens prend sens, dans les directions contrariées de Marie, dans les valeurs fondamentales de la vie et puis l’ébullition du corps quand l’amour se pointe droit devant. C’est tellement tendre que ça me colle au siège de la petite Fiesta, et que je me dis en avant pour l’aventure! Impossible de lâcher ce livre, Marie a quelque chose qui nous ramène à elle obstinément, et la plume de Murielle Magellan a tout ce que j’aime, avec des notes de vigueur et ce brin de poésie, et je m’étonne juste, de ne pas l’avoir lue avant… "Tu en vois, toi, des poètes? Hein?" Parce que le juge Doutremont, lui, ne s’étonne plus de rien, alors je contrebalance en m’étonnant de son aspect bourru, d’homme qui en a trop vu. Marie le fait aussi, à sa manière, et avec tellement de douceur que dans cette relation d’entraide un peu farfelue, ils y trouvent tous les deux, assez de bénéfices pour continuer à sillonner les routes, à regarder ensemble la nuit qui tombe, à parler de musique et autres paraboles… Ce Alexandre par contre, il ne m’a pas étonnée, avec ses grands airs là…Et puis, Marie qui s’accroche à lui jusqu’à qu’il lui mange le cœur…J’aurai voulu encore m’étonner des bizarreries de l’amour, de ces choix étranges et de ces relations qui ne mènent nulle part…Mais non, je savais bien que l’amour à ses raisons, sa dynamique incompréhensible et des mystères qu’on ne comprendra jamais… "On ne peut pas lui manger le cœur impunément." Sans trop vouloir vous spoiler, je dirai que ce livre m’a étonnée et que j’ai adoré ça! C’était pétillant! J’aime cette façon de voir la vie en couleurs, de ne pas se laisser enfermer dans un cadre, d’aller toujours plus loin grâce à la volonté, de mettre la culture et la persévérance à l’honneur. Bravo Murielle Magellan vous m’avez captivée et peut être aussi, redonné un peu de sens dans ma douceur, que je ne m’étonne plus de transmettre avant que la nuit ne tombe trop tôt… "Rien ne l’oblige au désespoir." Ma note Plaisir de Lecture 9/10
    Lire la suite
    En lire moins
  • ManouB Posté le 29 Mars 2020
    Voici un roman dont j'ai tellement entendu parler que j'ai eu l'impression de l'avoir déjà lu lorsque j'ai commencé ma lecture...Heureusement très vite cette impression s'est dissipée et j'ai pu poursuivre agréablement ma découverte. Marie jeune femme fragile et forte à la fois, travaille comme serveuse bien qu'elle ait un bac pro de chaudronnerie. Il faut dire aussi qu'elle ne peut s'éloigner du Havre où elle habite dans un quartier populaire, car elle doit s'occuper seule de son père hypocondriaque, alors que sa sœur a fui devant les responsabilités familiales. A 20 ans, sa vie quotidienne n'est pas drôle et elle est obligée de calculer pour mettre de côté quelques rares euros par mois et se faire plaisir. Alors quand Marie rencontre le charmant Alexandre, beau parleur et cultivé, elle se prend à rêver et tombe amoureuse. Le jeune homme la trouve jolie, rêve de devenir réalisateur, et d'intégrer une école à Paris. Il lui parle de cinéma, mais elle n'y connaît rien. Dès le début de leur relation, il reste profondément déçu qu'elle ne connaisse pas Truffaut, son idole dont il connaît tous les films par cœur. Jusque-là, Marie ne se posait pas de questions sur son avenir, menait une vie tranquille,... Voici un roman dont j'ai tellement entendu parler que j'ai eu l'impression de l'avoir déjà lu lorsque j'ai commencé ma lecture...Heureusement très vite cette impression s'est dissipée et j'ai pu poursuivre agréablement ma découverte. Marie jeune femme fragile et forte à la fois, travaille comme serveuse bien qu'elle ait un bac pro de chaudronnerie. Il faut dire aussi qu'elle ne peut s'éloigner du Havre où elle habite dans un quartier populaire, car elle doit s'occuper seule de son père hypocondriaque, alors que sa sœur a fui devant les responsabilités familiales. A 20 ans, sa vie quotidienne n'est pas drôle et elle est obligée de calculer pour mettre de côté quelques rares euros par mois et se faire plaisir. Alors quand Marie rencontre le charmant Alexandre, beau parleur et cultivé, elle se prend à rêver et tombe amoureuse. Le jeune homme la trouve jolie, rêve de devenir réalisateur, et d'intégrer une école à Paris. Il lui parle de cinéma, mais elle n'y connaît rien. Dès le début de leur relation, il reste profondément déçu qu'elle ne connaisse pas Truffaut, son idole dont il connaît tous les films par cœur. Jusque-là, Marie ne se posait pas de questions sur son avenir, menait une vie tranquille, ne se sentait pas particulièrement inférieure aux autres, et pourtant, ce qu'elle ressent est d'une rare violence. Elle se sent méprisée, humiliée...et tout bascule dans sa vie. Persuadé que leur relation est vouée d'avance à l'échec, Alexandre qui en tant que fils d'instituteurs a eu la chance d'accéder à une certaine forme de culture, va fuir, au lieu de lui dire en face qu'il ne désire pas poursuivre. Elle lui en veut et décide de l'affronter mais pour un geste malheureux, elle se retrouve en comparution immédiate devant le juge Doutremont. C'est un juge aigri, taciturne, qui ne lui fait pas de cadeau et Marie se retrouve bien incapable de payer l'amende qu'on lui demande... Alors elle va oser le lui dire, puisqu'il fréquente le café où elle est serveuse. Le juge va décider de lui prêter l'argent, mais aussi de la prendre à son service pour qu'elle lui serve de chauffeur, jusqu'à ce que sa dette soit remboursée. La vie de Marie prend alors un virage surprenant. Elle qui au début du roman était loin d'avoir toutes les cartes en main pour aborder un changement de vie, va peu à peu, tandis que tous deux s'apprivoisent et apprennent à communiquer, se laisser tenter. C'est un roman qui se lit très vite et facilement. Il permet de passer un bon moment. Le titre, qui est un clin d’œil à Alain Souchon, nous met sur la piste du sujet principal qui est bien le changement de vie. Vous l'aurez compris le roman aborde aussi le sujet du déterminisme social et des difficultés pour en sortir. Mais rien de caricatural dans les trois personnages ou dans les propos. L'auteur parle avec beaucoup de délicatesse de ces différences sociales, des voies que l'on choisit d'emprunter et qui peuvent faire déraper ou pas une vie, la transformer, et l'enrichir. Rien de spectaculaire pour autant dans ce livre, mais des personnages touchants qui savent devenir attachants au fil des pages et qui par petites touches, nous invitent à les suivre et à entrer dans leur quotidien. Un roman qui fait du bien, tout doux et empli d'humanité que j'ai lu avec beaucoup de plaisir.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Sophie_Bazar Posté le 18 Mars 2020
    Gros coup de 💙 pour l’histoire de Marie, 20 ans, serveuse dans un bar du Havre qui connait bien la galère au quotidien, entre les problèmes de fin de mois et un père à l’hypocondrie maladive. Quand elle rencontre Alexandre, elle se prend à rêver. Mais voilà l’amoureux qui se laisse aller à un brin de condescendance lorsqu’il réalise que Marie ne connait pas François Truffaut, et c’est le dérapage. Marie doit réparer avec de l’argent qu’elle n’a pas, alors elle tente le tout pour le tout en demandant de l’aide au juge qui l’a condamnée. Celui-ci lui propose alors un marché… Est-ce que tout est joué d’avance parce qu’on n’est pas tous nés sous la même étoile ? une histoire est-elle vouée à l’échec parce que ses protagonistes ne sont pas du même milieu social ? Plusieurs mondes vont se confronter et apprendre à se connaître dans ce (trop) court et excellentissime roman qui m’a fait songer à un film tout au long de ma lecture, avec ses inoubliables personnages de juge mutique abritant quantité de secrets, de jeune bourgeois amoureux et surtout de cette jeune femme intelligente et sanguine qui va prendre sa vie en main.
ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.