Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714479594
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Danse, danse, danse

Corinne ATLAN (Traducteur)
Date de parution : 07/11/2019
Quelque part, quelqu'un verse des larmes pour moi.
« Cet ouvrage, commencé le 17 décembre 1987 et achevé le 24 mars 1988, est mon sixième roman. Le héros qui s'exprime à la première personne est fondamentalement le même que celui de La Course au mouton sauvage et d’Écoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973. »

Haruki Murakami
Londres,...
« Cet ouvrage, commencé le 17 décembre 1987 et achevé le 24 mars 1988, est mon sixième roman. Le héros qui s'exprime à la première personne est fondamentalement le même que celui de La Course au mouton sauvage et d’Écoute le chant du vent suivi de Flipper, 1973. »

Haruki Murakami
Londres, 24 mars 1988

La redécouverte événement de l’un des chefs-d’œuvre du maître de la littérature japonaise !

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714479594
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 528
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • lehibook Posté le 30 Janvier 2020
    Sans être véritablement une suite de « la course au mouton sauvage » on y retrouve un grand nombre de personnages de ce roman antérieur.Le même narrateur trentenaire à perdu Kiki sa petite amie aux belles oreilles et part donc la chercher . On y retrouve aussi l’hôtel du Dauphin mais qui est devenu une labyrinthe borgésien , l’homme-mouton, un chat … des voyages . Le tout enrobé en paquet-cadeau dans le style Murakami tout en allusions et glissement de sens. Il faut aimer…J’aime !
  • mh17 Posté le 28 Janvier 2020
    Critique sociale et quête d'amour 1983. C'est le boom économique au Japon. Le top de l'affairisme bling bling. Dans ce roman plus que dans n'importe quel autre, Murakami s'attaque à une caste de privilégiés regroupant hommes d'affaires et politiciens aux pratiques immobilières douteuses, policiers compromis, artistes starifiés en tout genre complètement déresponsabilisés ( dont un écrivain à succès nommé Hiraku Makimura...). Le narrateur anonyme a 34 ans et il est seul, vraiment seul. Il a toujours été en marge, il a toujours refusé les compromissions. C'est admirable mais c'est usant. Il use les gens qui l'aiment, les femmes le plaquent, les amis disparaissent ( ou l'inverse). Pourtant quelqu'un pleure pour lui, quelque part loin de lui. Il part alors à la recherche de son ex aux belles oreilles qui l'avait guidé quatre ans auparavant à Sapporo, dans cet hôtel miteux, le Dauphin avant de disparaître... A Sapporo, l'hôtel du Dauphin est devenu un palace de vingt-six étages. Mais ce qui n'a pas changé, c'est la présence de l' homme mouton. Celui-ci lui recommande de continuer à danser même si tout lui paraît stupide, insensé..Il doit danser, continuer à danser...comme dans la chanson des Dells.
  • Flocava1 Posté le 16 Août 2019
    Suite de la course au mouton sauvage qui m’a moins marquée que la course... mais évidemment réussie et à lire
  • Asako Posté le 29 Mai 2019
    Danse, danse, danse avait été un acte de guérison après le succès inattendu de la Ballade de l'impossible ...J'avais lu ce livre un peu par hasard pour être honnête. Au fil de ma lecture, je me suis bien rendue compte que cet auteur là.........était différent des autres auteurs que j'ai pu lire. Son écriture me parlait véritablement sans comprendre sa profondeur. On est embarqué dans l'histoire, même si parfois on doit faire une pause car on est surpris, mal à l'aise..Mais la magie opère.....On veut savoir la suite, ses mots nous ensorcèlent. Danse danse danse......L'homme mouton par ses mots, réussit à nous faire percer la profondeur de l'écriture de Murakami. Ce livre est pour moi, une œuvre à part ..Lire entre les lignes demande de la réflexion. Arigato Haruki Murakami
  • DidierLarepe Posté le 1 Novembre 2016
    Quatre ans après son aventure à la recherche du mouton sauvage, le narrateur vivote en écrivant des articles ici ou là, ce qu’il appelle du déneigement culturel. Il se sent un peu perdu jusqu’au moment où il décide de retrouver la fille aux superbes oreilles, Kiki qu’il voit en rêve. Il retourne à Sapporo mais à la place du miteux Hôtel du Dauphin il trouve un superbe hôtel 4 étoiles de 20 étages qui s’appelle Dolphin Hotel. La il rencontre une réceptionniste qui a vécu une étrange histoire dans un couloir sombre de l’hôtel. Le narrateur à son tour trouvera ce couloir, retrouvera l’homme-mouton qui lui expliquera qu’en fait tout ça, c’est lui, c’est son double, que ce qu’il cherche c’est lui-même. Peu convaincu, le narrateur va vivre différente aventure [masquer]avec la réceptionniste (qu’il retrouvera à la toute fin et deviendra sa nouvelle petite amie), la fille d’une artiste photographe ; mais il ne retrouve pas Kiki. Finalement il fait le tour de tout ce qu’il est (voyage à Honolulu, son mari l’acteur raté qui se suicide, la call-girl tuée qui lui vaut de passer quelques jours en garde à vue, une ombre de Kiki qu’il retrouve et qui le... Quatre ans après son aventure à la recherche du mouton sauvage, le narrateur vivote en écrivant des articles ici ou là, ce qu’il appelle du déneigement culturel. Il se sent un peu perdu jusqu’au moment où il décide de retrouver la fille aux superbes oreilles, Kiki qu’il voit en rêve. Il retourne à Sapporo mais à la place du miteux Hôtel du Dauphin il trouve un superbe hôtel 4 étoiles de 20 étages qui s’appelle Dolphin Hotel. La il rencontre une réceptionniste qui a vécu une étrange histoire dans un couloir sombre de l’hôtel. Le narrateur à son tour trouvera ce couloir, retrouvera l’homme-mouton qui lui expliquera qu’en fait tout ça, c’est lui, c’est son double, que ce qu’il cherche c’est lui-même. Peu convaincu, le narrateur va vivre différente aventure [masquer]avec la réceptionniste (qu’il retrouvera à la toute fin et deviendra sa nouvelle petite amie), la fille d’une artiste photographe ; mais il ne retrouve pas Kiki. Finalement il fait le tour de tout ce qu’il est (voyage à Honolulu, son mari l’acteur raté qui se suicide, la call-girl tuée qui lui vaut de passer quelques jours en garde à vue, une ombre de Kiki qu’il retrouve et qui le mène vers 5 squelettes, les 5 morts qui vont bientôt l’accompagner) et décide de s’installer à Sapporo avec la réceptionniste après avoir constaté que dans le couloir sombre, l’homme-mouton a disparu : le narrateur s’est peut-être enfin retrouvé ?[/masquer] Dans cet ouvrage on retrouve de nombreux thèmes déjà traité dans différentes nouvelles , celui de la danse comme moyen d’être au monde et d’influer sur sa vie et les autres (La danse du Nain), l’élève parfait devenu ensuite un acteur raté (qu’on retrouve aussi bien ans Le Silence que dans Récit folklorique). De ce dernier est aussi tiré cette idée du capitalisme extrême et absurde, celui qui se met en place dans les années 80.
    Lire la suite
    En lire moins
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !