En poursuivant votre navigation sur notre site, vous acceptez le dépôt de cookies qui nous permettront, ainsi qu’à nos partenaires, de vous proposer des offres et contenus adaptés à vos centres d’intérêts, des fonctions de partage vers les réseaux sociaux, d’analyser le trafic et la performance du site et d’effectuer des statistiques.
RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories

        Entrez dans la danse

        Julliard
        EAN : 9782260030119
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 1 x 205 mm
        Entrez dans la danse

        Date de parution : 01/02/2018

        Une étrange épidémie a eu lieu dernièrement
        Et s’est répandue dans Strasbourg
        De telle sorte que, dans leur folie,
        Beaucoup se mirent à danser
        Et ne cessèrent jour et nuit, pendant deux mois
        Sans interruption,
        Jusqu’à tomber inconscients.
        Beaucoup sont morts.
        Chronique alsacienne, 1519

        EAN : 9782260030119
        Façonnage normé : BROCHE
        Nombre de pages : 160
        Format : 1 x 205 mm
        Julliard
        18.50 €
        Acheter

        Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

        • gabb Posté le 8 Juin 2018
          Bon, cette fois c'est sûr : ce mec est fou ! Pour aller exhumer ce fait divers méconnu, cette étrange histoire de "danse contagieuse", et pour y consacrer 160 pages, déjà fallait avoir un petit grain. Mais pour lui donner cette allure démente, pour lui insuffler ce rythme effréné, pour mélanger ainsi les jolies formules matînées de vieux françois, les anachronismes explosifs et les obscénités bien crasses, il faut être sacrément dérangé (et/ou très talentueux ?) Pour qui n'aurait encore jamais lu Teulé, cette première danse a de quoi décoiffer, et elle fera certainement des heureux ! Pour les autres, deux options : soit on se laisse embarquer dans ce carnaval morbide en considérant que l'auteur du Montespan ou de Mangez-le si vous voulez est au sommet de son art, soit on s'essouffle un peu devant cette débauche d'exhubérances débridées en attendant la fin d'une farandole qui, il faut bien l'admettre, tourne un peu en rond. Je l'avoue, même si certains passsages m'ont amusé / horrifié / ému / surpris (rayez la mention inutile), je m'inscrirais plutôt dans la seconde catégorie. Ici plus que jamais, Teulé fait du Teulé ! Il triture dans tous les sens un évènement historique surprenant (ici une "épidémie de... Bon, cette fois c'est sûr : ce mec est fou ! Pour aller exhumer ce fait divers méconnu, cette étrange histoire de "danse contagieuse", et pour y consacrer 160 pages, déjà fallait avoir un petit grain. Mais pour lui donner cette allure démente, pour lui insuffler ce rythme effréné, pour mélanger ainsi les jolies formules matînées de vieux françois, les anachronismes explosifs et les obscénités bien crasses, il faut être sacrément dérangé (et/ou très talentueux ?) Pour qui n'aurait encore jamais lu Teulé, cette première danse a de quoi décoiffer, et elle fera certainement des heureux ! Pour les autres, deux options : soit on se laisse embarquer dans ce carnaval morbide en considérant que l'auteur du Montespan ou de Mangez-le si vous voulez est au sommet de son art, soit on s'essouffle un peu devant cette débauche d'exhubérances débridées en attendant la fin d'une farandole qui, il faut bien l'admettre, tourne un peu en rond. Je l'avoue, même si certains passsages m'ont amusé / horrifié / ému / surpris (rayez la mention inutile), je m'inscrirais plutôt dans la seconde catégorie. Ici plus que jamais, Teulé fait du Teulé ! Il triture dans tous les sens un évènement historique surprenant (ici une "épidémie de danse" survenue à Strasbourg en 1518, sur fond de famine et d'indigence extrême), il amalgame les faits avérés et les extrapolations toujours plus farfelues, et enrobe le tout d'une foultitude d'effets stylistiques détonnants, de dialogues décapants et de détails scabreux, au point que la forme prend vite le pas sur le fond. C'est sûr, le bonhomme écrit diablement bien, on sent qu'il s'éclate, on l'imagine volontiers se marrant tout seul en noircissant son manuscrit et en pensant à la tête interloquée de ses lecteurs qui ne manqueront pas de se demander "jusqu'où ira-t-il ???", mais en ce qui me concerne l'effet de surprise ne fonctionne plus vraiment... J'ai malgré tout passé un bon moment en compagnie de ces personnages burlesques et déjantés, et je me suis parfois laissé prendre au jeu pour entrer à mon tour dans la danse. Toutefois je ne suis pas sûr de retenir grand chose de cette lecture, que j'ai achevée dans un état second, un peu comme lors d'une fête bien arrosée dont on oublie déjà les détails au petit matin.
          Lire la suite
          En lire moins
        • Opale_45 Posté le 27 Mai 2018
          On se surprend à rire toutes les deux pages d'un fait horrible, dégoutant, effroyable, le tout dans une atmosphère misérable. La honte! Mais que c'est bon la honte quand elle nous est provoquée par la plume de Jean! Irrésistible! Et puis de toute façon, vue la date de cette tragédie, y'a prescription...Merci m'sieur Teulé!
        • artemisia02 Posté le 24 Mai 2018
          J'avais été déçue par heloïse ouille et je le suis aussi par ce roman Pourtant le sujet était intéressant , mais là trop gouaille tue la gouaille. L'ensemble ne m'a pas emballé. Je n'ai pas accroché ni aux personnages ni au déroulement des événements . Par contre j'ai bien aimé les joutes verbales entre le maire et l'évêque confrontés à cette situation extraordinaire , elles se révèlent piquantes et relevées, et m'ont permises de retrouver ce qui me plaît tant chez Teule. La tentative de gestion par chaque partie donne une vision de cette époque, avec un coup de chapeau de l'église sur ce coup là. Je n'en garderai pas un garnd souvenir, dommage, peut être une autre fois.
        • robertcg Posté le 23 Mai 2018
          Quel bonheur de retrouver la plume de Jean Teulé y compris dans un contexte aussi tragique! Nous devenons spectateurs d'un drame inévitable dû tant à des évènements naturels qu'à la cruauté et la bêtise humaine. Que nous reste t'il quand il n'y a plus d'espoir, quand on vous a ôté toute dignité et que l'on vous a rabaissé à l'état de bêtes… J'avoue avoir ri de bout en bout pour de multiples raisons que je vous laisse découvrir… J'avoue aussi, après avoir fermé ce livre, avoir ressenti une sorte de malaise. Ce livre est d'une incomparable intemporalité, l'histoire se répète… Commence t'on par rire pour en venir ensuite, comme ces strasbourgeois à entrer dans la danse. Merci beaucoup Monsieur Teulé!
        • Joseph-Arthur Posté le 22 Mai 2018
          Evidemment, Jean Teulé a développé un style bien à lui que l'on reconnaît dès la première phrase. Le procédé fonctionne à merveille mêlant faits historiques anecdotiques, anachronismes, langue argotique et fleurie. Ce dernier opus ne déroge point à la règle. Toutefois, j'avoue m'être ennuyé quelque peu ! Il faut dire que j'avais tellement ri avec Le Montespan que je ne pouvais qu'être un peu déçu par les suivants.

        les contenus multimédias

        Ils en parlent

        « Allez-y c’est formidable, c’est drôle, c’est terrifiant. » 
        François Busnel / La Grande Librairie
        ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
        Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.
        Les informations collectées par SOGEDIF (une société du groupe EDITIS) font l’objet d’un traitement automatisé ayant pour finalité de vous adresser des actualités et des offres, de vous proposer du contenu adapté à votre profil et à vos goûts, et de gérer sa relation avec vous. Les informations marquées d’un astérisque sont obligatoires. A défaut, SOGEDIF ne sera pas en mesure de répondre à votre demande. Ces informations sont à destination exclusive des maisons d’Edition du Groupe EDITIS et seront conservées pendant 3 ans à compter de votre dernière visite. Conformément au Règlement (UE) 2016/679 relatif à la protection des données à caractère personnel, vous disposez des droits suivants sur vos données : droit d’accès, droit de rectification, droit à l’effacement (droit à l’oubli), droit d’opposition, droit à la limitation du traitement, droit à la portabilité. Vous pouvez également définir des directives relatives à la conservation, à l'effacement et à la communication de vos données à caractère personnel après votre décès. Pour exercer vos droits, merci d’adresser votre courrier recommandé AR à l’adresse suivante : DPO EDITIS, 30 place d’Italie, 75013 Paris, en y joignant la copie d’une pièce d’identité. En cas de manquement aux dispositions ci-dessus, vous avez le droit d’introduire une réclamation auprès de la CNIL. Enfin, pour une simple résiliation de votre inscription au service, contactez notre équipe à l’adresse électronique suivante : inscription@lisez.com

        Lisez maintenant, tout de suite !

        • Par Lisez

          5 livres qui ont la danse dans la peau

          Elle permet de lâcher prise, de laisser son corps s’exprimer, ou au contraire, exige une importante concentration. La danse se vit et s’admire, et parfois, elle se lit. Du roman à la biographie en passant par le document, découvrez notre sélection de livres consacrés à la danse.

          Lire l'article