Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260053262
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 130 x 205 mm

James et Talia

Date de parution : 02/01/2020

Rue La Fayette, à Paris, au fond d’un jardin, s’élève un charmant hôtel particulier un peu décati que ses habitants nomment affectueusement la « Roulotte ». Annette Rahbani et son mari Maurice en sont les heureux propriétaires. Ils y accueillent quelques résidents farfelus : un retraité sans ressources, une actrice...

Rue La Fayette, à Paris, au fond d’un jardin, s’élève un charmant hôtel particulier un peu décati que ses habitants nomment affectueusement la « Roulotte ». Annette Rahbani et son mari Maurice en sont les heureux propriétaires. Ils y accueillent quelques résidents farfelus : un retraité sans ressources, une actrice dont la carrière stagne, un jeune peintre amateur de poker, une Afghane sans papiers et un mystérieux Libanais qui paye sans rechigner un loyer conséquent. La dernière venue, une jeune Israélienne prénommée Talia, s’est installée là dans un but bien précis. Son arrivée va provoquer une cascade d’événements cocasses ou dramatiques. James, le chat de la maison, ne perd pas une miette de ces imbroglios qu’il raconte avec délectation.
Béatrice Shalit nous livre ici une comédie sentimentale pleine d’humanité avec des personnages tous plus attachants les uns que les autres.

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260053262
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 162
Format : 130 x 205 mm

Ils en parlent

« Un roman original, attachant et poignant. » 
Laurence van Gysel / Ernest mag
« Un roman plein d'esprit qui associe avec finesse la légèreté au tragique. »
Librairie Saint Paul - Marseille / Libraires du sud
« Un beau roman sur la différence, la multiculturalité et la tolérance. »
Carnet de lecture

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Ladybirdy Posté le 7 Juillet 2020
    Rue la Faillette à Paris se tient un étrange hôtel appelé la Roulotte. Là-bas, les locataires viennent des quatre coins de la terre, il y a une actrice (Maryline bien sûr), un artiste peintre (Yacek), une égyptien au passé un peu trouble (Achab). Les tenanciers de cette roulotte sont Maurice et Annette Rahbani. Ils préfèrent mettre du bon cœur dans leurs maigres poches que quelques sous que leurs résidents allouent aléatoirement. Quand arrive Talia, une jeune israélienne, ce petit monde va vaciller car la jeune fille connaît une histoire terrible où chacun ne pourra se cacher derrière les larmes. Sous le regard sensible de James le félin de l’hôtel, on passe un agréable moment à suivre cette jolie troupe un peu marginale mais souvent attachante. J’ai souri quelques fois des péripéties ou maladresses de chacun. Puis, James aime tout le monde rue de la Faillette et c’est certainement ce qu’il y a de plus beau dans cette histoire. Nulle religion, nulle couleur de peau, aucun passé, James aime ces gens brinquebalants parce qu’ils sont humains avant d’être autre chose.
  • Bazart Posté le 20 Mai 2020
    Si la Talia du titre du nouveau roman de Béatrice Shalit est bien une jeune fille - une israélienne fraichement débarquée en France dans un but bien précis- le James qui semble former un duo d'une comédie sentimentale n'est pas un homme mais un chat qui appartient à l'hôtel particulier, la Roulotte, rue La Fayette, à Paris où s'est installée Talia en question. Narrateur. amusé des multiples histoires qui se déroulent dans la Roulotte, le point de vue un peu détaché de ce félin permet de mettre un peu de fantaisie et de cocasse dans cette chronique de voisinage vaguement décalée où protaonistes sont plutôt attachants, les péripéties sont nombreuses et les secrets, notamment à base d'héritage liée à la Shoah, tout autant. Une sorte de chacun cherche son chat de Cédric Kaplish version littéraire et plus littéraire. Pas forcément une lecture inoubliable mais assurément un joli moment de lecture, divertissante et originale à conseiller en ces temps troubles.
  • carnetdelecture Posté le 3 Mars 2020
    Dans ce roman, James, le chat de l’hôtel particulier, est le narrateur. A travers lui, on découvre une petite communauté hétéroclite de locataires, tous écorchés par la vie. Et finalement, il est amusant de voir ces vies humaines vues par un chat. Et il s’en passe des choses dans cette immeuble: une tentative de suicide, un meurtre, une enfant abandonnée, des histoires d’amour et un grand bouleversement en vue qui va impacter tous les habitants mais aussi la vie tranquille de ce matou. Face à ces événements, James mène l’enquête et nous dévoile les secrets des habitants. J’ai adoré le personnage de James! Véritable commère, il se faufile chez chacun, se fait indiscret, écoute aux portes et nous rapporte les commérages avec un certain humour. Alors que le roman lu juste avant plaçait les chats en second plan, ce qui m’avait déçu, Béatrice Shalit choisit ici d’en faire un personnage à part entière, avec une vraie personnalité. Et, évidemment, cela change tout. Un beau roman sur la différence, la multiculturalité et la tolérance.
  • Cassy Posté le 3 Mars 2020
    Bienvenue à la « Roulotte », hôtel particulier situé rue La Fayette à Paris, tenu par Annette et Maurice. Là-bas, vivent des âmes esseulées dont James, le narrateur de l’histoire et chat de l’hôtel ! James et Talia est un roman court mais fort en émotions. J’y ai apprécié la narration à travers les yeux de James qui offre une dimension originale au récit. Autre point fort : les nombreuses péripéties qui nous surprennent, on ne sait jamais où Béatrice Shalit va nous emmener. Enfin, les protagonistes sont très attachants, on aime les suivre dans leur quotidien peu commun. Une lecture tendre et divertissante !
  • unbrindesyboulette Posté le 24 Février 2020
    Que c’est bon de lire un roman passé un peu inaperçu. Que c’est bon de le découvrir en connaissant seulement sa quatrième de couverture. Que c’est bon d’avoir fait le bon choix en le choisissant. Que j’aime les livres où l’animal y a une place plus qu’importante!! Ben oui, un chat adopté par tout un immeuble. Un chat qui va de chambre en chambre. Un chat dont tout le monde prend soin. Un chat qui est un habitant à part entière de l’immeuble. Avec James, j’ai su pourquoi Talia est venue à Paris, pourquoi elle voulait absolument une chambre rue La Fayette, pourquoi cet immeuble est si important pour elle. Avec James, j’ai découvert l’histoire de cet immeuble pendant la deuxième guerre et l’histoire familiale d’Annette. Avec James, j’ai appris des pillages de cette guerre et les conséquences. Avec James, j’ai fait la connaissance d’une petite fille sans papier qui a eu la chance de rencontrer cette communauté. Avec James, j’ai vu l’amour que deux personnes se portent depuis tant d’années, et j’ai vu un amour naissant. Avec James, je me suis rendue compte que la solidarité, la compréhension, l’amitié, la sincérité, la fidélité font toujours partie de ce monde. James est... Que c’est bon de lire un roman passé un peu inaperçu. Que c’est bon de le découvrir en connaissant seulement sa quatrième de couverture. Que c’est bon d’avoir fait le bon choix en le choisissant. Que j’aime les livres où l’animal y a une place plus qu’importante!! Ben oui, un chat adopté par tout un immeuble. Un chat qui va de chambre en chambre. Un chat dont tout le monde prend soin. Un chat qui est un habitant à part entière de l’immeuble. Avec James, j’ai su pourquoi Talia est venue à Paris, pourquoi elle voulait absolument une chambre rue La Fayette, pourquoi cet immeuble est si important pour elle. Avec James, j’ai découvert l’histoire de cet immeuble pendant la deuxième guerre et l’histoire familiale d’Annette. Avec James, j’ai appris des pillages de cette guerre et les conséquences. Avec James, j’ai fait la connaissance d’une petite fille sans papier qui a eu la chance de rencontrer cette communauté. Avec James, j’ai vu l’amour que deux personnes se portent depuis tant d’années, et j’ai vu un amour naissant. Avec James, je me suis rendue compte que la solidarité, la compréhension, l’amitié, la sincérité, la fidélité font toujours partie de ce monde. James est le lien qui unit toutes ces personnes dans un même lieu. James est leur chat à tous et quand il est nécessaire, James sait parfaitement leur rappeler, leur rappeler qu’ils doivent s’aider et se soutenir. « James et Talia » est un beau roman qui nous enseigne, nous remémore, nous apprend, nous guide. James est un chat plus qu’adorable avec un sens de l’observation incroyable et une envie de rassembler indéfectible. Les habitants de cet hôtel particulier sont attachants avec des vies à découvrir.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.

Lisez maintenant, tout de suite !