Lisez! icon: Search engine
EAN : 9782350875590
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 205 mm
La conférence de Wannsee
Date de parution : 17/10/2019
Éditeurs :
Editions Héloïse D'Ormesson

La conférence de Wannsee

Date de parution : 17/10/2019
« Le protocole de la conférence de Wannsee est aujourd’hui considéré comme le symbole même de l’organisation calculée, froide et bureaucratique du génocide des Juifs d’Europe. »
Le 20 janvier 1942, la conférence de Wannsee réunit quinze dignitaires du IIIe Reich autour de la « question juive ». Si toute la lumière n’a pu être faite autour... Le 20 janvier 1942, la conférence de Wannsee réunit quinze dignitaires du IIIe Reich autour de la « question juive ». Si toute la lumière n’a pu être faite autour de la tenue de cette rencontre, elle est considérée comme le point de bascule du régime nazi vers sa politique... Le 20 janvier 1942, la conférence de Wannsee réunit quinze dignitaires du IIIe Reich autour de la « question juive ». Si toute la lumière n’a pu être faite autour de la tenue de cette rencontre, elle est considérée comme le point de bascule du régime nazi vers sa politique génocidaire. Selon Peter Longerich, deux visions s’y sont confrontées quant au sort des Juifs, celles de Himmler et de Heydrich.
Révélant les tensions au sein de la direction de la SS et clarifiant les approximations qui entourent la rédaction du protocole de la conférence, l’historien s’attelle à en démonter le mythe et construit une lecture étayée des coulisses de ce moment charnière de la Seconde Guerre mondiale.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782350875590
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 240
Format : 140 x 205 mm

Ils en parlent

Peter Longerich donne la mesure de ce que peut faire un historien de sa trempe, confronté à un document tel que le « protocole » de la conférence : il dépasse les mythes en combinant des interprétations a priori contradictoires, et tient compte d’effets d’escalade incontrôlés tout en montrant leur interaction directe avec des décisions conscientes. Une terrifiante leçon d’histoire.
Maxime Rovère / Le nouveau magazine littéraire
La « solution finale » est l’objet de l’analyse méticuleuse de Peter Longerich. L’historien allemand, biographe reconnu de Hitler, Himmler et Goebbels, se fait ici sociologue des organisations.
Emmanuel Hecht / Le Figaro Magazine

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • jmarcio Posté le 20 Janvier 2022
    Ce livre, comme tous ceux de Peter Longerich, sont très clairs et faciles à lire. Dans cet ouvrage, Longerich donne une idée, à grande échelle, de ce qui a été la mise en place et réalisation de la "Solution finale de la question Juive", prenant la Conférence de Wansee comme point de référence - ce qui est arrivé avant et la suite. Les massacres de Juifs avait déjà commencé plusieurs mois avant cette conférence, mais c'étaient des initiatives décidées plus ou moins localement, au cas par cas. En même temps, deux visions s'affrontaient : Heydrich, qui répondait à Hermann Goering et Himmler, qui répondait directement à Adolf Hitler. Heydrich défendait l'idée que la Solution finale devrait avoir lieu après la fin de la guerre et la victoire de l'Allemagne, qu'il croyait proche. Les massacres en cours n'étaient pour lui, que des solutions provisoires. Himmler, au contraire, estimait que la Solution finale devrait avoir lieu en même temps que la guerre. Cette conférence, qui d'ailleurs n'a duré que une heure ou une heure et demie (selon Eichmann) de très bonne heure le 20 janvier 1942, avait, en fait, pour but de consolider Reinhard Heydrich comme coordinateur des opérations de la Solution finale et pas pour... Ce livre, comme tous ceux de Peter Longerich, sont très clairs et faciles à lire. Dans cet ouvrage, Longerich donne une idée, à grande échelle, de ce qui a été la mise en place et réalisation de la "Solution finale de la question Juive", prenant la Conférence de Wansee comme point de référence - ce qui est arrivé avant et la suite. Les massacres de Juifs avait déjà commencé plusieurs mois avant cette conférence, mais c'étaient des initiatives décidées plus ou moins localement, au cas par cas. En même temps, deux visions s'affrontaient : Heydrich, qui répondait à Hermann Goering et Himmler, qui répondait directement à Adolf Hitler. Heydrich défendait l'idée que la Solution finale devrait avoir lieu après la fin de la guerre et la victoire de l'Allemagne, qu'il croyait proche. Les massacres en cours n'étaient pour lui, que des solutions provisoires. Himmler, au contraire, estimait que la Solution finale devrait avoir lieu en même temps que la guerre. Cette conférence, qui d'ailleurs n'a duré que une heure ou une heure et demie (selon Eichmann) de très bonne heure le 20 janvier 1942, avait, en fait, pour but de consolider Reinhard Heydrich comme coordinateur des opérations de la Solution finale et pas pour décider de son existence. Par ailleurs, le protocole de la conférence avait déjà été concerté entre les différents interlocuteurs. Trois groupes ont été représentés dans cette réunion : l'administration de l'État nazi, les administrateurs des pays de l'Est sous contrôle allemand, et la SS. La conférence dont la date était initialement fixée au 9 décembre 1941 a été transférée au 20 janvier 1942. Cela suite à l'entrée en guerre des États Unis, à la veille de la date prévue initialement. Avec plusieurs rencontres très rapprochés entre Himmler et Heydrich, à la fin d'avril 1942, Le massacre des Juifs s'est accélérée à partir du mois de mai, avec le début des déportations dans les pays occidentaux. On note, en France, la célèbre rafle des "billets verts" le 14 mai 1942 avec l'arrestation de 3700 juifs. Un attentat qui a causé la mort de Reinhard Heydrich le 26 mai de la même année a permis à Himmler, sous pretexte de vengeance, de prendre le contrôle de la "Solution finale", n'ayant plus d'obstacle à sa stratégie. C'est une très bonne lecture puisque dans un livre de 230 pages, dont 160 de texte et 70 de notes et bibliographie, on comprends les grandes lignes de la "Solution finale", les points de vue de chaque dirigeant, comment les faits se sont enchaînées, ... On sort d'un récit des "détails comptables" et de "modus operandi" pour avoir une vue d'ensemble. C'est le grand plus de ce livre.
    Lire la suite
    En lire moins
  • LMFML Posté le 8 Avril 2020
    Pour les passionnés de cette période, il est intéressant de se plonger dans les "coulisses" de cette conférence dont les conséquences ont été encore plus tragiques que les 2ères années du début de la guerre. Les luttes intestines, les ambitions de chacun, les vrais nazis, ceux qui suivent par ambition politique.. Fascinant, terrifiant...
Lisez Histoire
Vous aimez l'histoire ? Vous souhaitez être informé de toutes nos parutions ? Abonnez-vous dès maintenant.