RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            La Serpe - Prix Femina 2017

            Julliard
            EAN : 9782260029397
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 648
            Format : 140 x 225 mm
            La Serpe - Prix Femina 2017

            Date de parution : 17/08/2017

            Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée....

            Un matin d’octobre 1941, dans un château sinistre au fin fond du Périgord, Henri Girard appelle au secours : dans la nuit, son père, sa tante et la bonne ont été massacrés à coups de serpe. Il est le seul survivant. Toutes les portes étaient fermées, aucune effraction n’est constatée. Dépensier, arrogant, violent, le jeune homme est l’unique héritier des victimes. Deux jours plus tôt, il a emprunté l’arme du crime aux voisins. Pourtant, au terme d’un procès retentissant (et trouble par certains aspects), il est acquitté et l’enquête abandonnée. Alors que l’opinion publique reste convaincue de sa culpabilité, Henri s’exile au Venezuela. Il rentre en France en 1950 avec le manuscrit du Salaire de la peur, écrit sous le pseudonyme de Georges Arnaud.
            Jamais le mystère du triple assassinat du château d’Escoire ne sera élucidé, laissant planer autour d’Henri Girard, jusqu’à la fin de sa vie (qui fut complexe, bouillonnante, exemplaire à bien des égards), un halo noir et sulfureux. Jamais, jusqu’à ce qu’un écrivain têtu et minutieux s’en mêle…
            Un fait divers aussi diabolique, un personnage aussi ambigu qu’Henri Girard ne pouvaient laisser Philippe Jaenada indifférent. Enfilant le costume de l’inspecteur amateur (complètement loufoque, mais plus sagace qu’il n’y paraît), il s’est plongé dans les archives, a reconstitué l’enquête et déniché les indices les plus ténus pour nous livrer ce récit haletant dont l’issue pourrait bien résoudre une énigme vieille de soixante-quinze ans.

            Prix Femina 2017

            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260029397
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 648
            Format : 140 x 225 mm
            Julliard
            23.00 €
            Acheter

            Ils en parlent

            « L’auteur réinvente le genre du roman de procès, et lui applique sa patte unique, faite d’une drôlerie tendre et sombre... une superbe évocation de l'amour paternel et de l'amour filial. » 
            Raphaëlle Leyris / Le Monde des Livres
            « D'un triple assassinat jamais élucidé jusque-là, Philippe Jaenada fait un livre grandiose… Les détours personnels, empruntés par l'auteur (champion du monde de la digression) pour restaurer la dignité d'un fils, donnent tour à tour envie de pleurer de joie et d'émotion. Laissez-vous emporter par la houle sentimentale qui sublime ce pavé saignant. »
            Olivia de Lamberterie / Elle
            « Et peu à peu, l’enquête devient quête, requiem pour des vies fracassées, des chiens perdus sans collier. Et plus que jamais, toujours sur le motif de ses obsessions, Jaenada s’affirme comme l’un de nos plus précieux écrivains. » 
            Olivier Mony / Livres Hebdo

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • La31 Posté le 14 Décembre 2018
              L'histoire d'Escoire revue et corrigée. L'auteur avec talent raconte l'histoire officielle (le triple meurtre sordide commis en 1941 dans ce château du Périgord) pour finalement nous instiller le doute et nous détailler une autre version sur fond de haine séculaire entre les domestiques et métayers et le Monsieur, comme on disait en Périgord.
            • GALGO Posté le 7 Décembre 2018
              Un formidable travail journalistique d'investigation .Ecrit avec humour mais beaucoup de sérieux dans la méthodologie .
            • KTDeval Posté le 15 Novembre 2018
              En cette saison des prix littéraires, je viens de lire le pavé qui a obtenu l'an dernier le prix Femina. Cette lecture me confirme dans ma défiance envers tous les prix littéraires(le seul que j'ai apprécié ces derniers temps est le roman écrit par Alice Zeniter). Trop long ,ce livre fourmille de détails sans doute utiles à une enquête minutieuse, mais lassants. Car ,en fait ,qui se soucie aujourd'hui de savoir si Henri Girard a tué 3 membres de sa famille ou non? Qu'il ait été ensuite l'auteur du "Salaire de la peur" ne change rien à l'affaire. Un portrait habile de cet étonnant personnage sous l'angle de la psychologie ou de la psychiatrie aurait sans doute été plus intéressant s'il avait été possible... Jaenada s' y essaie un peu mais il n'en a guère les moyens et c'est l'enquête qui l'intéresse... et qui finit par m'ennuyer en tant que lectrice. Pour tâcher d'éviter cet écueil l'auteur assaisonne sa trop longue enquête de traits d'humour à sa façon(à deux balles), ce qui accroît mon agacement, porté à son comble par toutes les parenthèses(emboîtées... une spécialité de cet auteur!) et par tout ce qui se rapporte à sa propre personne (sans intérêt... En cette saison des prix littéraires, je viens de lire le pavé qui a obtenu l'an dernier le prix Femina. Cette lecture me confirme dans ma défiance envers tous les prix littéraires(le seul que j'ai apprécié ces derniers temps est le roman écrit par Alice Zeniter). Trop long ,ce livre fourmille de détails sans doute utiles à une enquête minutieuse, mais lassants. Car ,en fait ,qui se soucie aujourd'hui de savoir si Henri Girard a tué 3 membres de sa famille ou non? Qu'il ait été ensuite l'auteur du "Salaire de la peur" ne change rien à l'affaire. Un portrait habile de cet étonnant personnage sous l'angle de la psychologie ou de la psychiatrie aurait sans doute été plus intéressant s'il avait été possible... Jaenada s' y essaie un peu mais il n'en a guère les moyens et c'est l'enquête qui l'intéresse... et qui finit par m'ennuyer en tant que lectrice. Pour tâcher d'éviter cet écueil l'auteur assaisonne sa trop longue enquête de traits d'humour à sa façon(à deux balles), ce qui accroît mon agacement, porté à son comble par toutes les parenthèses(emboîtées... une spécialité de cet auteur!) et par tout ce qui se rapporte à sa propre personne (sans intérêt autre que celui d'"allonger la sauce".) L'enquête en elle-même est très sérieuse et ne manque pas d'un certain intérêt et l'on est sidéré de découvrir les failles ,les négligences ,les a priori et approximations de l'enquête judiciaire des années 40. Pour autant, face à un personnage aussi tordu , énigmatique et provocateur qu'Henri Girard, on n'est pas tout à fait convaincu par les arguments de l'auteur en sa faveur. On peut être intéressé par cet ouvrage mais ,selon moi ,ce n'est pas une oeuvre littéraire.
              Lire la suite
              En lire moins
            • AnitaMillot Posté le 7 Novembre 2018
              Il a le chic, Philippe Jaenada, pour nous embarquer dans des faits divers que nous ne serions jamais allés dénicher tout seuls … Je me souviens avoir vu le film “le salaire de la peur” lorsque j’étais enfant (jamais lu le livre) J’étais bien loin de me douter que son auteur avait vraiment eu une vie de baroudeur … Philippe Jaenada nous entraine dans une enquête peu banale : son pote Manu (leur fils respectif sont copains depuis la maternelle) lui a parlé de son grand-père paternel et du terrible drame de sa vie : un père, une mère et une domestique sauvagement assassinés … Innocenté par la justice, il devra vivre avec un crime qui continue de lui coller à la peau … Bon, reconnaissons qu’il n’était pas trop sympathique Henri Girard (alias Georges Arnaud) … Il avait pour circonstances atténuantes une enfance douloureuse, au sein d’une famille plutôt détestable, elle aussi … Alors, l’a fait ? L’a pas fait ? Je n’ai pas détesté ce roman (c’est mon second de l’auteur) même si Philippe Jaenada perturbe ma lecture en sautant du coq à l’âne ou en parlant de lui-même comme à son habitude … Je l’ai trouvé un tantinet... Il a le chic, Philippe Jaenada, pour nous embarquer dans des faits divers que nous ne serions jamais allés dénicher tout seuls … Je me souviens avoir vu le film “le salaire de la peur” lorsque j’étais enfant (jamais lu le livre) J’étais bien loin de me douter que son auteur avait vraiment eu une vie de baroudeur … Philippe Jaenada nous entraine dans une enquête peu banale : son pote Manu (leur fils respectif sont copains depuis la maternelle) lui a parlé de son grand-père paternel et du terrible drame de sa vie : un père, une mère et une domestique sauvagement assassinés … Innocenté par la justice, il devra vivre avec un crime qui continue de lui coller à la peau … Bon, reconnaissons qu’il n’était pas trop sympathique Henri Girard (alias Georges Arnaud) … Il avait pour circonstances atténuantes une enfance douloureuse, au sein d’une famille plutôt détestable, elle aussi … Alors, l’a fait ? L’a pas fait ? Je n’ai pas détesté ce roman (c’est mon second de l’auteur) même si Philippe Jaenada perturbe ma lecture en sautant du coq à l’âne ou en parlant de lui-même comme à son habitude … Je l’ai trouvé un tantinet longuet (cela dit on sent bien le côté perfectionniste !) Contente toutefois d’être arrivée à la fin du récit sans avoir renoncé !
              Lire la suite
              En lire moins
            • appeaustrophes Posté le 10 Septembre 2018
              Jaenada c'est le genre du bon copain qu'on n'aime pas trop croiser quand on est pressés, parce qu'on sait que ses anecdotes vont durer des plombes! En revanche quand on a du temps devant soi, s'accouder au comptoir avec ce gars là doit être un régal. Ce livre, sur fonds de suspens, qui fait rentrer dans le tréfonds de personnages assez hors normes, est très réussi et mériterait une belle adaptation au cinéma.

            les contenus multimédias

            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.