Lisez! icon: Search engine
Les Escales
EAN : 9782365694445
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

L'Américaine

Collection : Domaine français
Date de parution : 14/03/2019
Alors que le pouls de New York bat au rythme des années 1960 et de la contre-culture, une jeune fille, Ruth, s’y installe pour y suivre ses études en rêvant de devenir journaliste. Elle y découvre l’amitié, le rock, l’amour… tout en se questionnant sur son identité. Pas évident d’avoir laissé derrière elle sa famille et sa terre natale, la République dominicaine…
Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York, l’université, un stage au Times. Une nouvelle vie… Elle n’en doute pas, bientôt elle sera journaliste comme l’était son père,... Septembre 1961. Depuis le pont du bateau sur lequel elle a embarqué, Ruth tourne le dos à son île natale, la République dominicaine. En ligne de mire : New York, l’université, un stage au Times. Une nouvelle vie… Elle n’en doute pas, bientôt elle sera journaliste comme l’était son père, Wilhelm.
Ruth devient très vite une véritable New-Yorkaise et vit au rythme du rock, de l’amitié et des amours. Des bouleversements du temps aussi : l’assassinat de Kennedy, la marche pour les droits civiques, les frémissements de la contre culture, l’opposition de la jeunesse à la guerre du Viêt Nam…
Mais Ruth, qui a laissé derrière elle les siens dans un pays gangrené par la dictature où la guerre civile fait rage, s’interroge et se cherche. Qui est- elle vraiment ? Dominicaine, née de parents juifs autrichiens ? Américaine d’adoption ? Où va-t-elle construire sa vie, elle dont les parents ont dû tout fuir et réinventer leur existence ? Trouvera-t-elle la réponse en Israël où vit Svenja, sa marraine ?
Entrelaçant petite et grande histoire, explorant la question de l’exil et de la quête des racines, Catherine Bardon nous livre une radiographie des États-Unis des années 1960, en poursuivant la formidable fresque romanesque inaugurée avec Les Déracinés.

"Les Déracinés : la saga qui nous transporte." Olivia de Lamberterie - ELLE
 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782365694445
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 480
Format : 140 x 225 mm

Ils en parlent

« La saga de ces êtres liés les uns aux autres par leur incroyable aventure et leur attachement à cette terre du bout du monde, qu'ils ont façonnée et transformée en un endroit pacifique, se dévore d'une traite. »
Bruno Corty / Le Figaro Littéraire

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Puszi Posté le 14 Octobre 2021
    Quel plaisir de suivre l'évolution des personnages de Les Déracinés. Le premier tome suivait principalement Almah et Wilhem. Nous voici désormais aux États-Unis dans les années 60, Ruth, leur fille née en République dominicaine va y poursuivre des études de journalisme, comme son père. Le roman alterne des chapitres où Ruth nous raconte son histoire à la première personne du singulier et des chapitres de la vie d'Almah en République dominicaine.
  • lalecture1998 Posté le 4 Octobre 2021
    Ce roman est la suite du si bon opus "Les déracinés". On voit la vie de Ruth, la fille de Wiiheim et Almah. Ruth part en USA pour savoir qui elle est et aussi apprendre le journalisme. Le livre est bon mais il manque un petit quelque chose du tome précédant. J'ai eu l'impression les 3/4 du livre que la vie de Ruth était "facile" et que tout ce qu'elle faisait était toujours vu d'une manière positive. Or, non la vie de Ruth n'est pas simple : de parents autrichiens, elle a vu le jour en République Dominicaine et elle a étudié à New York puis elle est partie dans un kibboutz en Israël tout ça pour savoir d'où elle vient et qui elle est. Il lui faudra cinq ans loin de la République Dominicaine pour être apaisée. Hâte de lire les deux tomes suivants.
  • Sevlipp Posté le 23 Septembre 2021
    "L'américaine" est la suite des "Déracinés" ; selon moi, il faut les lire l'un après l'autre pour apprécier comme il se doit ce deuxième opus. Ruth, 20 ans, quitte sa République Dominicaine natale pour rejoindre sa tante, son jeune cousin à New-York. Elle est pleine de rêve, d''ambition, d'envie. C'est une tranche de 5 ans dans la vie d'une jeune femme. Va t-elle apprécier la vie New-Yorkaise ? Trouvera-t-elle l'amour et l'amitié ? Son ambition professionnelle et ses envies de cultures seront t'ils assouvis ? Et puis renoncera t'elle à son pays en pleine guerre civile ou aura t'elle le mal du pays ? Avec en toile de fond des évènements historiques et l'ambiance du début des années 60, j'ai suivi Ruth avec bonheur. Je ne cache pas qu'il y a quelques-uns de ses atermoiements de trop mais qui n'ont pas minimisé mon plaisir de lecture. Les personnages sont toujours aussi attachants. Les très courts chapitres et l'écriture simple rythment le récit. C'est certes un peu en dessous des "Déracinés" que j'avais adoré mais j'attends néanmoins avec impatience de pouvoir lire la suite.
  • Lapetitebookiniste Posté le 19 Août 2021
    L’américaine est la suite du livre Les déracinés. Cet ouvrage m’avait totalement transportée, lu en seulement quelques jours malgré sa pagination conséquente, et je n’attendais que de retrouver Almah, Wilhem et leur histoire passionnante. Ici, nous suivons Ruth, leur fille, qui prend la décision de partir aux États-Unis, à New York, pour suivre des études et devenir journaliste. Ruth a tout pour être heureuse (contrairement à ses parents à son âge) : c’est une jeune femme choyée, logée et nourrie par sa tante et son mari à NY, employée à mi-temps au Times et étudiante à mi-temps dans une université prestigieuse. Pour autant, Ruth n’est jamais totalement satisfaite de ce qu’elle a et est indécise sur son destin. Ruth n’a malheureusement pas attiré ma sympathie et mon intérêt comme sa mère, Almah, personnage à la forte personnalité et flamboyante. Les personnages secondaires sont d’ailleurs plus discrets que dans le premier tome, leurs caractères et personnalités moins approfondis (j’aurais aimé en savoir plus sur Arturo, Chris, Ariel ou encore son amie de fac dont j’ai oublié le prénom [c’est dire) qui semblent ne servir qu’à faire avancer l’histoire de Ruth et ne sont abordés qu’en surface). Les événements historiques sont également traités de loin,... L’américaine est la suite du livre Les déracinés. Cet ouvrage m’avait totalement transportée, lu en seulement quelques jours malgré sa pagination conséquente, et je n’attendais que de retrouver Almah, Wilhem et leur histoire passionnante. Ici, nous suivons Ruth, leur fille, qui prend la décision de partir aux États-Unis, à New York, pour suivre des études et devenir journaliste. Ruth a tout pour être heureuse (contrairement à ses parents à son âge) : c’est une jeune femme choyée, logée et nourrie par sa tante et son mari à NY, employée à mi-temps au Times et étudiante à mi-temps dans une université prestigieuse. Pour autant, Ruth n’est jamais totalement satisfaite de ce qu’elle a et est indécise sur son destin. Ruth n’a malheureusement pas attiré ma sympathie et mon intérêt comme sa mère, Almah, personnage à la forte personnalité et flamboyante. Les personnages secondaires sont d’ailleurs plus discrets que dans le premier tome, leurs caractères et personnalités moins approfondis (j’aurais aimé en savoir plus sur Arturo, Chris, Ariel ou encore son amie de fac dont j’ai oublié le prénom [c’est dire) qui semblent ne servir qu’à faire avancer l’histoire de Ruth et ne sont abordés qu’en surface). Les événements historiques sont également traités de loin, ce qui est dommage (notamment la guerre du Vietnam). Ce sont mes quelques bémols à ce tome, moins bon donc que le premier, mais qui ne m’empêcheront pas de lire la suite pour en savoir davantage.
    Lire la suite
    En lire moins
  • Celinemlire Posté le 14 Août 2021
    Superbe 2ème opus de la saga de Catherine BARDON. Ce second volume (qui peine un tout petit peu à démarrer à mon goût), se concentre sur l'histoire de Ruth, la fille d'Almah et Wilhelm. Comme pour le 1er volume, l'auteure parvient très joliment, et avec une facilité déconcertante à entremêler la fiction aux faits et personnages historiques (l'assassinat de JFK, la Marche sur Washington de 1963 et le discours Martin Luther King, l'intervention des Etats-Unis au Vietnam et en République Dominicaine...). Bien que l'action se déroule dans les 60', certaines des thématiques abordées sont, malheureusement, toujours d'actualité (racisme, homophobie) J'ai beaucoup aimé : - la détermination, la maturité et la curiosité du personnage de Ruth qui amorce le difficile virage de la vie d'adulte, - la puissance (presque palpable) des liens qui unissent les différents protagonistes, - les chapitres très courts qui permettent, comme pour le tome 1, une lecture rythmée et rapide. Je recommande +++

les contenus multimédias

INSCRIVEZ-VOUS À LA NEWSLETTER LES ESCALES
Découvrez la prochaine Escale de votre voyage littéraire !

Lisez maintenant, tout de suite !