Lisez! icon: Search engine
Julliard
EAN : 9782260018094
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 140 x 225 mm

Le Chagrin

Date de parution : 04/03/2010

« À l’origine de ma venue au monde, de notre venue au monde à tous les onze, il y a l’amour que se sont déclaré nos parents. Toutes les souffrances qu’ils se sont infl igées par la suite, toutes les horreurs dont nous avons été les témoins, ne peuvent effacer...

« À l’origine de ma venue au monde, de notre venue au monde à tous les onze, il y a l’amour que se sont déclaré nos parents. Toutes les souffrances qu’ils se sont infl igées par la suite, toutes les horreurs dont nous avons été les témoins, ne peuvent effacer les mots tendres qu’ils ont échangés durant l’hiver 1944. »
De l’Occupation jusqu’à nos jours en passant par la guerre d’Algérie et Mai 68, des avenues chics de Neuilly aux cités dortoirs de Rueil, Lionel Duroy retrace l’itinéraire chaotique d’un enfant, puis d’un homme, pris au piège d’une odyssée familiale désastreuse. Un roman poignant qui fouille les mentalités françaises des cinquante dernières années.
« De livre en livre, Lionel Duroy interroge l’intime. Pour atteindre, dans la mise en mots d’une histoire personnelle, l’essence même de son regard sur la vie, sans fard. Magistral ! » Philippe-Jean Catinchi, Le Monde

Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782260018094
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 552
Format : 140 x 225 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • GPascal31 Posté le 5 Septembre 2021
    Autobiographie d’une histoire familiale chaotique, ce roman-thérapie est empreint de toute la souffrance de l’auteur. On le sent partagé entre la rancoeur à l’egard de ses parents, et l’amour filial inévitablement présent. N’allez pas chercher quelque chose de gai dans ce pavé , le titre est auto-porteur ... Néanmoins , il se laisse lire et porte à réfléchir celles et ceux également marqués par leur contexte familial.
  • GPascal31 Posté le 5 Septembre 2021
    Autobiographie d’une histoire familiale chaotique, ce roman-thérapie est empreint de toute la souffrance de l’auteur. On le sent partagé entre la rancoeur à l’egard de ses parents, et l’amour filial inévitablement présent. N’allez pas chercher quelque chose de gai dans ce pavé , le titre est auto-porteur ... Néanmoins , il se laisse lire et porte à réfléchir celles et ceux également marqués par leur contexte familial.
  • ylambert7 Posté le 5 Juin 2021
    Le chagrin – Lionel Duroy Après avoir lu le dernier livre de Lionel Duroy – l’homme qui tremble - qui est un autoportrait, et qui reprend des passages de ses derniers livres, j’ai souhaité lire « le chagrin » pour lequel il sait froisser avec sa famille. Ce livre qui m’a quelque peu interpellé, car il a été publié sous ROMAN, retrace sa vie de l’Occupation jusqu’à nos jours en passant par la guerre d’Algérie et Mai 68. [« je reçois une longue lettre de Toto (son père). « Tes frères et sœurs nous ont interdit de lire ton manuscrit, il paraît que c’est insoutenable, odieux. »] [Pourtant 10 ans avant d’écrire la première version de « Priez pour nous », l’auteur règle déjà quelques comptes à coups de hache, découvrant combien l’écriture le sort de son chagrin, de combien elle lui donne le sentiment d’exister.] Ce qui est étonnant, c’est que son dernier livre remet une couche sur sa vie, son éducation, son mal-être comme pour exorciser sa douleur. Mais, je me demande, quand bien même les couches sont bien écrites, s’il n’aurait pas dû faire peintre !
  • ylambert7 Posté le 5 Juin 2021
    Le chagrin – Lionel Duroy Après avoir lu le dernier livre de Lionel Duroy – l’homme qui tremble - qui est un autoportrait, et qui reprend des passages de ses derniers livres, j’ai souhaité lire « le chagrin » pour lequel il sait froisser avec sa famille. Ce livre qui m’a quelque peu interpellé, car il a été publié sous ROMAN, retrace sa vie de l’Occupation jusqu’à nos jours en passant par la guerre d’Algérie et Mai 68. [« je reçois une longue lettre de Toto (son père). « Tes frères et sœurs nous ont interdit de lire ton manuscrit, il paraît que c’est insoutenable, odieux. »] [Pourtant 10 ans avant d’écrire la première version de « Priez pour nous », l’auteur règle déjà quelques comptes à coups de hache, découvrant combien l’écriture le sort de son chagrin, de combien elle lui donne le sentiment d’exister.] Ce qui est étonnant, c’est que son dernier livre remet une couche sur sa vie, son éducation, son mal-être comme pour exorciser sa douleur. Mais, je me demande, quand bien même les couches sont bien écrites, s’il n’aurait pas dû faire peintre !
  • Myrtille88 Posté le 17 Février 2021
    Le chagrin est mon livre culte, celui qui m’a rendu le goût de lire, que j’avais perdu à un moment dans ma vie, je n’ai jamais compris pourquoi. D’abord, il me rappelle une ville que j’adore , Aix en Provence, car c’est dans cette jolie ville que je l’ai acheté, lu et rencontré pour la première fois le chéri de ma fille qui est aujourd’hui le père de son enfant. « Elle raconte sa vie » devez-vous vous dire. C’est vrai mais une lecture est souvent indissociable de son environnement et j’entends toujours le doux chant des cigales, perçoit encore la caresse du soleil et me rappelle la gentillesse des personnes qui ont gravité autour de moi lors de ma lecture pendant ces quelques jours de vacances. Et le livre, me direz-vous ? Inoubliable lui aussi, tellement en décalage avec mon état d’esprit du moment, une violente critique d’un enfant qui se sent malmené par des parents caractériels et qui dévoile l’intimité d’une vie de famille nombreuse donc compliquée à supporter. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux ? Cela n’a pas d’importance, tout est vrai puisque c’est ainsi que l’a ressenti celui qui raconte. Lionel Duroy,... Le chagrin est mon livre culte, celui qui m’a rendu le goût de lire, que j’avais perdu à un moment dans ma vie, je n’ai jamais compris pourquoi. D’abord, il me rappelle une ville que j’adore , Aix en Provence, car c’est dans cette jolie ville que je l’ai acheté, lu et rencontré pour la première fois le chéri de ma fille qui est aujourd’hui le père de son enfant. « Elle raconte sa vie » devez-vous vous dire. C’est vrai mais une lecture est souvent indissociable de son environnement et j’entends toujours le doux chant des cigales, perçoit encore la caresse du soleil et me rappelle la gentillesse des personnes qui ont gravité autour de moi lors de ma lecture pendant ces quelques jours de vacances. Et le livre, me direz-vous ? Inoubliable lui aussi, tellement en décalage avec mon état d’esprit du moment, une violente critique d’un enfant qui se sent malmené par des parents caractériels et qui dévoile l’intimité d’une vie de famille nombreuse donc compliquée à supporter. Qu’est-ce qui est vrai ? Qu’est-ce qui est faux ? Cela n’a pas d’importance, tout est vrai puisque c’est ainsi que l’a ressenti celui qui raconte. Lionel Duroy, merci de m’avoir réconciliée avec la lecture, depuis, ma vie a repris des couleurs.
    Lire la suite
    En lire moins

les contenus multimédias

ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.