Lisez! icon: Search engine
Pocket
EAN : 9782266290036
Code sériel : 6170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 108 x 177 mm

Le médecin malgré lui

Date de parution : 12/09/2018
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Paysan rusé, effronté et paillard, beau parleur et paresseux, ce Sganarelle vient de la tradition des farces médiévales. Il boit tout ce qu’il gagne et bat sa femme Martine. Mais Martine tient sa vengeance en le faisant passer pour un grand médecin qui ne s’avoue...
LES GRANDS TEXTES DU XVIIe SIÈCLE

Paysan rusé, effronté et paillard, beau parleur et paresseux, ce Sganarelle vient de la tradition des farces médiévales. Il boit tout ce qu’il gagne et bat sa femme Martine. Mais Martine tient sa vengeance en le faisant passer pour un grand médecin qui ne s’avoue tel que sous les coups de bâton. Imposteur malgré lui, sous la contrainte, Sganarelle s’emploie à guérir une jeune fille qui feint d’être muette mais parle quand elle retrouve celui qu’elle aime. Et si la nature et l’amour étaient les seules médecines au monde ?
Une farce peut-être, mais que la gaieté, la férocité, le génie de Molière en un mot, transforment en un éternel chef-d’œuvre de verve et de finesse.

@ Disponible chez 12-21
L'ÉDITEUR NUMÉRIQUE

 
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782266290036
Code sériel : 6170
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 96
Format : 108 x 177 mm

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • Morphil Posté le 10 Septembre 2021
    Souvenirs, souvenirs... Nous avions monté cette pièce quand nous étions en troisième parce qu'elle est une des plus accessible parce qu'elle est facile à retenir parce qu'elle est drôle parce que nous avions envie de nous amuser parce que les rôles étaient faciles à distribuer (Moi Sganarelle et Catherine - mon amie, Martine etc tout à l'avenant) parce qu'on en avait tous envie Molière, c'est du bonheur à lire, du plaisir à jouer et du rire à voir. Faites l'un ou l'autre ou tout, vous ne le regretterez pas.
  • lehibook Posté le 12 Août 2021
    Cette comédie à forte tonalité farcesque (déguisement, bastonnades) fut un grand succès . Elle contient des ingrédients chers à Molière: dispute de couple, mariage contrarié, critique de la médecine de l'époque . Il s'est inspiré avec bonheur de la comédie italienne . Sera bientôt interdite car on y voit un mari battre sa femme , cancel culture oblige!
  • Elthar Posté le 22 Juillet 2021
    Molière parodie clairement la médecine dans cette pièce ; c’est à l’époque un sujet de prédilection traité autant par les auteurs de comédie que par les philosophes. La médecine du XVIIe siècle est plutôt conservatrice, orientée vers une philosophie héritée de la Grèce antique, et préfère parfois camper sur ses positions que de reconnaître certaines découvertes nouvelles. L’auteur prend pour cible la crédulité des malades et la prétention des guérisseurs. Il donne à son personnage de médecin un caractère outrancier et caricatural. Sganarelle peut se permettre les pires fantaisies dès lors qu’il «est» médecin : les autres protagonistes sont tout acquis à sa cause. Il émet par exemple un diagnostic au sujet de Lucinde de manière totalement aléatoire : «Voilà un pouls qui marque que votre fille est muette». Il invente aussi des remèdes selon ce dont il dispose : «du pain et du vin» pour la muette ou du fromage pour la mère de Perrin gravement malade. L’utilisation de caractéristiques langagières très typées permet à Molière de souligner de manière caricaturale l’appartenance de ses personnages aux différentes classes sociales. Les personnes du peuple emploient un langage grossier et multiplient les archaïsmes (bouter, bailler). Les autres utilisent une langue simple mais correcte. A noter que Géronte, le personnage bourgeois de la pièce n’utilise en... Molière parodie clairement la médecine dans cette pièce ; c’est à l’époque un sujet de prédilection traité autant par les auteurs de comédie que par les philosophes. La médecine du XVIIe siècle est plutôt conservatrice, orientée vers une philosophie héritée de la Grèce antique, et préfère parfois camper sur ses positions que de reconnaître certaines découvertes nouvelles. L’auteur prend pour cible la crédulité des malades et la prétention des guérisseurs. Il donne à son personnage de médecin un caractère outrancier et caricatural. Sganarelle peut se permettre les pires fantaisies dès lors qu’il «est» médecin : les autres protagonistes sont tout acquis à sa cause. Il émet par exemple un diagnostic au sujet de Lucinde de manière totalement aléatoire : «Voilà un pouls qui marque que votre fille est muette». Il invente aussi des remèdes selon ce dont il dispose : «du pain et du vin» pour la muette ou du fromage pour la mère de Perrin gravement malade. L’utilisation de caractéristiques langagières très typées permet à Molière de souligner de manière caricaturale l’appartenance de ses personnages aux différentes classes sociales. Les personnes du peuple emploient un langage grossier et multiplient les archaïsmes (bouter, bailler). Les autres utilisent une langue simple mais correcte. A noter que Géronte, le personnage bourgeois de la pièce n’utilise en aucun cas un langage soutenu mais seulement des termes plus choisis. Le langage du médecin, lui, joue un rôle capital dans la satire de Molière : il permet de se moquer de la médecine en transformant un ivrogne en médecin bouffon.
    Lire la suite
    En lire moins
  • hOUMUS Posté le 29 Juin 2021
    Une pièce de théâtre qui commence dans les bois, avec des bouteilles cachées derrière les fagots (à 110 sous !) et de coups de bâtons qui pleuvent, c'est très intrigant. Et par la suite c'est en utilisant du charabia en latin qu'on arrive à détricoter une situation familiale dans l'impasse : quel auteur ce Molière !
  • Nitocris2021 Posté le 17 Juin 2021
    Une pièce majeure de Molière. Une des plus drôles. Elle raille intelligemment les médecins et est profondément réjouissante. Sganarelle excepté (mais quelle exception!) les personnages n'ont pas beaucoup de relief mais l'essentiel n'est pas là. Une comédie à lire et à voir. Et qui supporte très bien d'être relue et revue.
Avec la newsletter Pocket, trouvez le livre dont vous rêviez !
Chaque semaine, riez, pleurez et évadez-vous au rythme de vos envies et des pages que nous vous conseillons.