Lisez! icon: Search engine
Belfond
EAN : 9782714478399
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1
Format : 140 x 225 mm

Le Meurtre du Commandeur, livre 2 : La Métaphore se déplace

Hélène MORITA (Traducteur), Tomoko OONO (Avec la collaboration de)
Date de parution : 11/10/2018
Alors que jusque-là je marchais normalement sur ce que je pensais être mon propre chemin, voilà que soudain celui-ci a disparu sous mes pas, et c’est comme si j’avançais simplement dans un espace vide sans connaître de direction, sans plus aucune sensation.
Une jeune fille a disparu.
Une jeune fille dont le narrateur avait entrepris de faire le portrait. Une jeune fille aux yeux comme une flamme gelée. Une jeune fille qui l’intrigue et qui pourrait être liée à Menshiki.
Il va rendre visite au vieux peintre Tomohiko Amada. Là, dans la chambre d’hôpital,...
Une jeune fille a disparu.
Une jeune fille dont le narrateur avait entrepris de faire le portrait. Une jeune fille aux yeux comme une flamme gelée. Une jeune fille qui l’intrigue et qui pourrait être liée à Menshiki.
Il va rendre visite au vieux peintre Tomohiko Amada. Là, dans la chambre d’hôpital, apparaît le Commandeur.
Le Commandeur est prêt à offrir sa vie pour que la jeune fille soit retrouvée. Il faut faire revivre la scène du tableau, le Commandeur doit être poignardé.
Le narrateur lui plante un couteau dans le cœur.
Une trappe s’ouvre dans un coin de la chambre. Un personnage étrange en surgit, qui l’invite à entrer dans le passage souterrain. Le début d’un périple qui va conduire le narrateur au-devant des forces du mal… 
Deuxième livre d’une œuvre exceptionnelle, dans la lignée du monumental 1Q84, un roman somme, ambitieux, profond. Deux tomes pour une odyssée initiatique étrange, inquiétante, envoûtante, où le maître Murakami dévoile ses obsessions les plus intimes.
Lire la suite
En lire moins
EAN : 9782714478399
Façonnage normé : BROCHE
Nombre de pages : 1
Format : 140 x 225 mm
Belfond

Ils en parlent

" J’ai découvert Haruki Murakami avec « Kafka sur le Rivage » et depuis je guette avec impatience chaque nouveau roman de cet auteur. Les deux tomes du « Meurtre du Commandeur », n’ont pas déçu mes attentes.
A travers l’histoire d’un peintre de portait sur commande qui se sépare de sa femme et qui après une errance à travers le Japon, trouve refuge dans la maison isolée et inhabitée d’un célèbre peintre de nihonga, Murakami explore les divers mécanismes de la création artistique.
Comme dans « 1q84 », le roman aborde l’univers fantastique et le monde souterrain de notre imaginaire. Lorsque le héro décide d’abandonner le portait de commande et de se consacrer à ses propres réalisations, Menshiki, un mystérieux voisin vient sonner à sa porte, puis une « idée » se matérialise sous la forme d’un petit personnage issu d’un tableau nihonga caché dans le grenier…
Bref ! Un roman difficile à résumer, mais quel régal ! "
Fabienne / Librairie Baba Yaga - 83110 - 83110 Sanary/mer

Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

  • MANCY Posté le 16 Octobre 2020
    Excellent. Peut-être le meilleur de Murakami !
  • fleurs24 Posté le 7 Octobre 2020
    J'ai été happée par le tome 1, J'ai été envoûtée par le tome 2. En tout cas l'écriture d'Haruki Murakami est toujours aussi belle.
  • AkaruNensho Posté le 24 Septembre 2020
    Malgré la déception du premier tome, j'ai donc persévéré dans la lecture du "Meurtre du Commandeur". Tout d'abord pour les points positifs, ce tome possède plus d'éléments fantastiques en particulier le Pays des Métaphores, intéressant passage hélas trop court . le style est toujours très bon et même si le contenu peut laisser à désirer on y retrouve toujours le style de Murakami qui nous rend l'ennui et la déception plus supportables. Cependant, inhabituellement pour moi ce nouveau roman de Murakami était empli de déception, quand on excepte le passage fantastique, le reste du roman est mou et le rythme est lent. le scénario et les réflexions introspectives ne sont pas à la hauteur de ces anciens textes. Trop de questions et d'éléments restent en suspens, comme oubliés, à la fin du roman et ceux-ci n'apportent pas grand chose dans le développement de l'histoire et des intrigues (comme l'épisode de la ville de Myiagi , le passage secret de Marié etc...). En résumé une des rares déceptions de cet auteur que j'affectionne particulièrement, je pense que j'ai dû passer à côté du sens caché de beaucoup de métaphores.
  • Spania Posté le 11 Septembre 2020
    Incroyable comment l'auteur mêle le fond à la forme et réussit finement à descendre dans les méandres de l'inconscient par son style littéraire, la musique et son jeu d'écriture. Ces personnages sont surprenants, remplis de secrets où chacun a une place bien déterminée. A dévorer.
  • Lecteur_75015 Posté le 6 Août 2020
    Un voyage au limite de la réalité s’achève : un roman lent et soigné qui interroge notre rapport à la création artistique.
Toute l'actualité des éditions Belfond
Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

Lisez maintenant, tout de suite !

  • News
    Belfond

    25 livres à offrir pour Noël

    Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

    Lire l'article