RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Le Meurtre du Commandeur, livre 2 : La Métaphore se déplace

            Belfond
            EAN : 9782714478399
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1
            Format : 140 x 225 mm
            Le Meurtre du Commandeur, livre 2 : La Métaphore se déplace

            Hélène MORITA (Traducteur), Tomoko OONO (Avec la collaboration de)
            Date de parution : 11/10/2018
            Alors que jusque-là je marchais normalement sur ce que je pensais être mon propre chemin, voilà que soudain celui-ci a disparu sous mes pas, et c’est comme si j’avançais simplement dans un espace vide sans connaître de direction, sans plus aucune sensation.
            Une jeune fille a disparu.
            Une jeune fille dont le narrateur avait entrepris de faire le portrait. Une jeune fille aux yeux comme une flamme gelée. Une jeune fille qui l’intrigue et qui pourrait être liée à Menshiki.
            Il va rendre visite au vieux peintre Tomohiko Amada. Là, dans la chambre d’hôpital,...
            Une jeune fille a disparu.
            Une jeune fille dont le narrateur avait entrepris de faire le portrait. Une jeune fille aux yeux comme une flamme gelée. Une jeune fille qui l’intrigue et qui pourrait être liée à Menshiki.
            Il va rendre visite au vieux peintre Tomohiko Amada. Là, dans la chambre d’hôpital, apparaît le Commandeur.
            Le Commandeur est prêt à offrir sa vie pour que la jeune fille soit retrouvée. Il faut faire revivre la scène du tableau, le Commandeur doit être poignardé.
            Le narrateur lui plante un couteau dans le cœur.
            Une trappe s’ouvre dans un coin de la chambre. Un personnage étrange en surgit, qui l’invite à entrer dans le passage souterrain. Le début d’un périple qui va conduire le narrateur au-devant des forces du mal… 
            Deuxième livre d’une œuvre exceptionnelle, dans la lignée du monumental 1Q84, un roman somme, ambitieux, profond. Deux tomes pour une odyssée initiatique étrange, inquiétante, envoûtante, où le maître Murakami dévoile ses obsessions les plus intimes.
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782714478399
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 1
            Format : 140 x 225 mm
            Belfond
            23.90 €
            Acheter

            Ils en parlent

            " J’ai découvert Haruki Murakami avec « Kafka sur le Rivage » et depuis je guette avec impatience chaque nouveau roman de cet auteur. Les deux tomes du « Meurtre du Commandeur », n’ont pas déçu mes attentes.
            A travers l’histoire d’un peintre de portait sur commande qui se sépare de sa femme et qui après une errance à travers le Japon, trouve refuge dans la maison isolée et inhabitée d’un célèbre peintre de nihonga, Murakami explore les divers mécanismes de la création artistique.
            Comme dans « 1q84 », le roman aborde l’univers fantastique et le monde souterrain de notre imaginaire. Lorsque le héro décide d’abandonner le portait de commande et de se consacrer à ses propres réalisations, Menshiki, un mystérieux voisin vient sonner à sa porte, puis une « idée » se matérialise sous la forme d’un petit personnage issu d’un tableau nihonga caché dans le grenier…
            Bref ! Un roman difficile à résumer, mais quel régal ! "
            Fabienne / Librairie Baba Yaga - 83110 - 83110 Sanary/mer

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Kittiwake Posté le 13 Mars 2019
              Tout ayant été mis en place, avec force détails, dans le premier tome, nous n’avons plus qu’à nous laisser porter par la plume prolixe d’Haruki Murakami. Le narrateur est en proie à de multiples tracas. Les questions qu’il se pose et se posera toujours concernant son mystérieux ami Menshiki, beau, riche, raffiné, cultivé, mais qui garde au sein de sa luxueuse maison une pièce interdite. Les apparitions aléatoires du Commandeur, la clochette qui joue les filles de l’air… Tout cela sans un crescendo qui arrive à son acmé avec la disparition de la jeune fille dont il tente de réaliser le portrait. Ça, c’est pour l’action et sur les 900 pages que comptent les deux volumes, on peut dire que les rebondissements ne manquent pas. Et pourtant, tout au long de cette histoire, qui comme à l’accoutumée chez l’auteur, mêle fantastique, onirisme et réalité la plus basique : les détails du quotidien abondent, jusqu’à une sensation de trop plein. Est-il vraiment nécessaire de détailler la préparation d’un apéro de l’ouverture de la porte du frigo pour prendre des glaçons, au remplissage du verre avec tel marque de whisky, en précisant la qualité restante dans la bouteille? Est-il nécessaire... Tout ayant été mis en place, avec force détails, dans le premier tome, nous n’avons plus qu’à nous laisser porter par la plume prolixe d’Haruki Murakami. Le narrateur est en proie à de multiples tracas. Les questions qu’il se pose et se posera toujours concernant son mystérieux ami Menshiki, beau, riche, raffiné, cultivé, mais qui garde au sein de sa luxueuse maison une pièce interdite. Les apparitions aléatoires du Commandeur, la clochette qui joue les filles de l’air… Tout cela sans un crescendo qui arrive à son acmé avec la disparition de la jeune fille dont il tente de réaliser le portrait. Ça, c’est pour l’action et sur les 900 pages que comptent les deux volumes, on peut dire que les rebondissements ne manquent pas. Et pourtant, tout au long de cette histoire, qui comme à l’accoutumée chez l’auteur, mêle fantastique, onirisme et réalité la plus basique : les détails du quotidien abondent, jusqu’à une sensation de trop plein. Est-il vraiment nécessaire de détailler la préparation d’un apéro de l’ouverture de la porte du frigo pour prendre des glaçons, au remplissage du verre avec tel marque de whisky, en précisant la qualité restante dans la bouteille? Est-il nécessaire de redécrire chaque personnage à chacune de leur apparition. Ou de répéter les caractéristiques techniques du moteur de la Jaguar de Menshiki? La liste pourrait s’allonger à l’infini. Et les 900 pages pourraient , sans nuire au plaisir, être condensées en 500. Il se pourrait même que cela donne plus de force au roman. Il n’en reste pas moins que c’est un Murakami qui tient la route, en particulier pour l’analyse des mécanismes de la création artistique et pour l’art de manier le fantastique, sans que l’on puisse vraiment discerner ce qui revient à l’imagination des personnages ou à la réelle présence d’entités surnaturelles.
              Lire la suite
              En lire moins
            • Steph_K Posté le 9 Mars 2019
              Marié, l’adolescente dont le narrateur fait le portrait, disparaît. Une recherche dans le temps et l’espace, en passant par les souvenirs d’un peintre japonais en voyage d’étude dans le Berlin des années 30, et par un mystérieux passage souterrain habité par des êtres sortis d’un tableau nihonga. La seconde partie de ce roman qui mêle délicatement réel et imaginaire, réflexions artistiques et mystiques, sensibilité et suspense. Un auteur à lire et relire.
            • Olloix Posté le 23 Février 2019
              .... et voilà, c'est terminé, malheureusement. Je serais volontiers resté plus longtemps dans cet univers, comme cela avait été le cas pour la trilogie IQ89. L'atterrissage a été un peu trop rapide a mon goût et a lieu dans un monde que j'ai trouvé bien plat, un peu décevant par rapport au reste du récit. Mais je recommande néanmoins cette lecture.
            • Pappa Posté le 17 Février 2019
              Entre étrange présence et véritable absence, entre vérité assumée et mensonges, entre rêves raisonnables et réalité inavouable, entre monde quotidien et univers fantastique, Murakami sait trouver un chemin louvoyant qui nous égare entre terreur et ravissement. Excellent !
            • Claforiane Posté le 13 Février 2019
              Voilà, la boucle est bouclée. Je viens de terminer le tome 2 de cette petite série Le meurtre du commandeur. C'est une belle découverte littéraire. Je ne connaissais pas du tout l'univers de Haruki Murakami, un peu fantastique, un peu spirituel, un peu de sa propre connaissance, de sa découverte personnelle. Une bonne introspection du narrateur qui ne laisse pas indifférent.
            Toute l'actualité des éditions Belfond
            Découvrez les auteurs en vogue et les nouveautés incontournables de la scène internationale.

            Lisez maintenant, tout de suite !

            • Par Belfond

              25 livres à offrir pour Noël

              Ça y est, Noël approche… Des cadeaux à offrir, des idées à avoir, bref, le début de la catastrophe ! Alors pour vous faciliter la vie, on vous a concocté une liste de cadeaux aux petits oignons, histoire de voyager en littérature…

              Lire l'article