RÉSULTATS POUR VOTRE RECHERCHE «»
Résultats pour livres
    Résultats pour auteurs
      Résultats pour catégories
        Résultats pour collection / série
          Résultats pour actualités

            Les Choses - Édition du cinquantenaire

            Julliard
            EAN : 9782260029151
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 176
            Format : 118 x 185 mm
            Les Choses - Édition du cinquantenaire

            Date de parution : 03/09/2015
            Il y a cinquante ans paraissait le premier roman de Georges Perec, Les Choses. Un chef-d’œuvre qui n’a rien perdu de sa modernité et dont les Éditions Julliard réimpriment l’intégralité sous la charte graphique de sa collection littéraire originale.
            En 1965 paraît le premier roman d’un inconnu, Georges Perec, dont le titre et le sous-titre sont déjà tout un programme : Les Choses, une histoire des années 60. Maurice Nadeau, directeur des « Lettres nouvelles » chez Julliard, savait-il qu’il venait de découvrir là l’un des auteurs français les... En 1965 paraît le premier roman d’un inconnu, Georges Perec, dont le titre et le sous-titre sont déjà tout un programme : Les Choses, une histoire des années 60. Maurice Nadeau, directeur des « Lettres nouvelles » chez Julliard, savait-il qu’il venait de découvrir là l’un des auteurs français les plus importants de la seconde moitié du XXe siècle ? La même année, le livre reçoit le prix Renaudot et il n’a cessé, depuis cinquante ans, d’être lu et relu, s’imposant comme un classique.
            Deux jeunes gens, Sylvie et Jérôme, à peine sortis de leurs études de sociologie, vivent sur leurs maigres revenus d’enquêteurs pour des agences publicitaires. Mais leurs aspirations au luxe, aux belles choses, aux vêtements de bonne finition, aux meubles racés, à une vie d’oisiveté dans un décor où chaque détail serait pensé, s’opposent à la trivialité de leur vie réelle : un minuscule deux-pièces où s’entassent pêle-mêle livres, disques et vêtements achetés aux puces, un métier peu reluisant, une incapacité à donner de l’envergure à leur existence. Pourquoi le bonheur leur semble-t-il aussi inaccessible ? Est-ce parce qu’il ne peut échapper, selon eux, à la condition de posséder des « choses » ?
            Lire la suite
            En lire moins
            EAN : 9782260029151
            Façonnage normé : BROCHE
            Nombre de pages : 176
            Format : 118 x 185 mm
            Julliard

            Ce qu'en pensent nos lecteurs sur Babelio

            • Sebastien95 Posté le 16 Mai 2019
              Ecouté en livre audio (Audiolib) Déçu par le récit, pourtant primé, reconnu et vanté, On suit le déroulé de vie d'un coupe de jeunes (?), coinçé entre la frustration de la possession et l'impossibilité d'acquérir. Une certaine monotonie s'empare du lecteur-puisque oui la condition pour qu'un roman soit bon-et on l'oublie trop souvent-est qu'il doit avant tout captiver le lecteur. Rien n'est pire qu'un lecteur qui s'ennuie. Bref, au-delà de la qualité de l'écriture - évidemment - de Pérec, j'y ai trouvé une histoire finalement assez terne.... ...mais c'était avant d'entendre l'intervention de Peeters, spécialiste reconnu de Pérec, qui remet le "roman" dans son contexte, retraduit certains des passages et surtout en tire une analyse limpide et claire. C'est là l'un des avantages des livres audio: offrir parfois un autre éclairage au lecteur lui permettant d'apprécier autrement le récit. La voix de Personnaz est moyenne et plutôt monotone-à l'image du récit finalement. PEETERS
            • Sebastien95 Posté le 16 Mai 2019
              Ecouté en livre audio (Audiolib) Déçu par le récit, pourtant primé, reconnu et vanté, On suit le déroulé de vie d'un coupe de jeunes (?), coinçé entre la frustration de la possession et l'impossibilité d'acquérir. Une certaine monotonie s'empare du lecteur-puisque oui la condition pour qu'un roman soit bon-et on l'oublie trop souvent-est qu'il doit avant tout captiver le lecteur. Rien n'est pire qu'un lecteur qui s'ennuie. Bref, au-delà de la qualité de l'écriture - évidemment - de Pérec, j'y ai trouvé une histoire finalement assez terne.... ...mais c'était avant d'entendre l'intervention de Peeters, spécialiste reconnu de Pérec, qui remet le "roman" dans son contexte, retraduit certains des passages et surtout en tire une analyse limpide et claire. C'est là l'un des avantages des livres audio: offrir parfois un autre éclairage au lecteur lui permettant d'apprécier autrement le récit. La voix de Personnaz est moyenne et plutôt monotone-à l'image du récit finalement. PEETERS
            • Sallyrose Posté le 4 Mars 2019
              Sous forme de roman, l’auteur dénonce le consumérisme et le vide qu’il installe dans l’esprit des êtres. Un jeune couple des années 60 cherchent à acquérir un certain nombre de biens, pensant que leur vit en serait plus belle, plus sensée. Ils ne se donnent pas les moyens d’y parvenir et vont aller de frustration en frustration. Toujours d’actualité, ce roman est également à l’origine de la frustration du lecteur. Les personnages sont davantage « les choses » que l’auteur s’emploie à décrire avec minutie au cours de longues listes. Bien sûr, l’évolution sociale et psychologique du couple étudié est abordée mais avec beaucoup plus de parcimonie. Il s’agit donc d’une œuvre emblématique d’une certaine société mais qui malheureusement m’a été d’une lecture laborieuse
            • Sallyrose Posté le 4 Mars 2019
              Sous forme de roman, l’auteur dénonce le consumérisme et le vide qu’il installe dans l’esprit des êtres. Un jeune couple des années 60 cherchent à acquérir un certain nombre de biens, pensant que leur vit en serait plus belle, plus sensée. Ils ne se donnent pas les moyens d’y parvenir et vont aller de frustration en frustration. Toujours d’actualité, ce roman est également à l’origine de la frustration du lecteur. Les personnages sont davantage « les choses » que l’auteur s’emploie à décrire avec minutie au cours de longues listes. Bien sûr, l’évolution sociale et psychologique du couple étudié est abordée mais avec beaucoup plus de parcimonie. Il s’agit donc d’une œuvre emblématique d’une certaine société mais qui malheureusement m’a été d’une lecture laborieuse
            • sbrodj Posté le 4 Septembre 2018
              Oui, sans doute une histoire quasi-sociologique sur les débuts de la société de consommation mais surtout une réflexion amère et magnifiquement écrite sur le manque qui est en nous et qui constitue le cœur-même de la littérature.
            ABONNEZ-VOUS À LA NEWSLETTER DE JULLIARD
            Les éditions Julliard sont spécialisées dans la littérature française contemporaine. Julliard ne cesse de découvrir de nouveaux talents et d'enrichir son catalogue avec des textes d'auteurs à la personnalité toujours singulière, et au style inimitable. Chaque mois, recevez toutes les actualités de la maison en vous abonnant à notre newsletter.